Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 21:31
LE POLE ÉQUESTRE VENDÉEN À SAINTE-FOY À LA PEINE : CEPENDANT UN ENSEMBLE À VISITER

LE POLE ÉQUESTRE VENDÉEN À SAINTE-FOY À LA PEINE : CEPENDANT UN ENSEMBLE À VISITER

LE PRÉSENT ET L’AVENIR DU PÔLE ÉQUESTRE DE VENDÉEN EN DISCUSSION

Il s’agit d’une belle structure porteuse d’ambitions légitimes portée par la Communauté d'Agglomération de l'Auzance et de la Vertonne et édifiée sur la commune de Sainte-Foy. Pourtant elle est loin de faire l’unanimité au sein de des collectivités concernées et loin d'avoir atteint ses objectifs.

 

LA LOGIQUE DU DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL

Le développement d’animations sportives, culturelles va de pair avec le développement économique.

Mais la vie locale sportive, culturelle, sociale pour être attractive a besoin de leaders, d’équipes fanions, d’installations dignes de leur rang. C’est comme cela et autour de cela que se créée le lien social.

« Les Sables d’Olonne Agglomération » a besoin de ce type de structure et des animations qui doivent s’y faire, comme elle a besoin d’un site dédié aux grandes manifestations correspondant à une population de 60 000 sédentaires auxquels s’ajoutent les 300 à 500 000 touristes (voir plus lors du VENDÉE GLOBE).

De plus, le pays « Agglomération LES SABLES D’OLONNE » a aussi besoin d’être connu, reconnu et pour cela il faut avoir des porte-drapeaux. On voit bien cette nécessité avec l’effet VENDÉE GLOBE.

Aussi on comprend mal d’une part, les difficultés du PÔLE ÉQUESTRE VENDÉEN et d’autre part, l’attitude négative d’élus qui risquent d'enfoncer l’institution.

 

UN DÉBAT INUTILE ?

Au cours de ce Conseil Communautaire, Stéphane VIOLLEAU, maire adjoint de la commune de l’Ile d’Olonne, a attaqué l’existence même du Pôle Équestres qui n’a pas d’intérêt général ; pour cet élu il n’y a pas eu et il n’y aura jamais de « concours » d’envergure au Pôle. En clair, un des deux objectifs essentiels assigné au pôle, l’événementiel, ne sera jamais réalisé. Ce n’est pas tout à fait l’avis de son collègue de Sainte-Foy, Noël VERDON, qui s’appuie pour défendre « son » pôle sur la réunion concours hippique de ce week-end qui va rassembler 700 concurrents. Certes, avoue-t-il « il y a eu des débats difficiles au niveau de la Communauté de Communes AUZANCE ET VERTONNE » qui a porté le projet. Mais le redressement de la situation est sensible. « On doit pouvoir être une référence » dit-il en conclusion.

On peut penser que le projet devait être trop ambitieux pour les collectivités concernées de la Communauté de Communes de l'AUZANCE ET DE LA VERTONNE. Elles n'ont pu mettre les moyens pour un lancement et un encadrement à hauteur des ambitions initiales...Ne manquait-il une Communauté d'Agglomération pour impulser et porter un tel projet ?

 

UN DÉBAT PRÉMATURÉ MAIS MALHEUREUSEMENT RENDU OBLIGATOIRE

En réalité, comme l’a fait remarquer, Annick BILLON puis Armel PÉCHEUL le débat de ce vendredi 7 avril 2017 devait se résumer au sauvetage juridique de l’institution secouée par une admonestation préfectorale concernant la forme de la délégation de service public.

Il s’agit de régulariser les structures juridiques du Pôle. De son avenir, il sera discuté plus tard.

La délégation de service public à la SARL Centre Équestre de Sauveterre n’est pas conforme à la loi et doit donc être dénoncée pour être remplacée par une délégation conforme. LA SEM doit être dissoute.

Le problème supplémentaire est que cette dénonciation entraînera un dédommagement au profit du délégataire (estimation de 113 000 euros) conformément au contrat initial …si ce n’est pas lui qui bénéficie d’une nouvelle délégation !

Cette dénonciation et la nouvelle délégation de service public doivent se faire simultanément pour éviter une rupture dans l’exploitation du site.

C’est la date du 1er novembre 2017 qui a été retenue.

Tout cela se fera sous la houlette de la Communauté d’Agglomération…cela fait partie de l’héritage où il n’y aura pas que des opérations positives à solder.

C’était cela qui devait être débattu mais on pouvait bien imaginer que le débat serait élargi.

Il faut reconnaitre qu’un petit déballage a été fait.

Il y eût quelques abstentions lors du vote sur la délibération.

Mais ce dossier difficile a été bien maîtrisé. On le retrouvera lors des propositions pour la nouvelle délégation de service public, lors du règlement de la précédente...

En fin de compte les élus de la Communauté d'Agglomération ont bien sauté l'obstacle mais le parcours n'est pas achevé et le chrono tourne...pourvu que les juges ne distribuent  pas trop de pénalités.

Désormais, il faudra vraiment un plan pour le devenir du pôle équestre vendéen : poursuite avec plan de relance, stop, aménagement possible…une collectivité comme l’Agglomération peut-elle abandonner un bel outil et un investissement aussi important : la chasse aux solutions géniales est ouverte !

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO - dans AGGLOMERATION
commenter cet article

commentaires