Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 17:38

 

Les-Sables-Chateau-olonne-vues05829.jpg

 

 

Le TURN OVER : qu’est-ce ?

C’est un indice qui traduit la satisfaction ou l’insatisfaction du salarié dans toute institution.

« Le turn over est la rotation de l’emploi ou encore le renouvellement du personnel, il s’agit d’un indicateur décrivant le rythme de renouvellement des effectifs dans une organisation.

C’est un indicateur très important pour les ressources humaines et la psychologie du travail, il donne une estimation synthétique de l’ampleur des mouvements de personnels dans une organisation, ainsi que des coûts associés au départ et à l'arrivée de ces effectifs.

En effet, dans une entreprise, le turnover du personnel indique le rythme de renouvellement des employés et il est souvent exprimé sous forme de pourcentage sur une période généralement annuelle.

Lorsque ce taux est excessif, cela démontre généralement que l’organisme professionnel en question rencontre des problèmes de fidélisation de la main d’œuvre opérant dans son sein, ainsi qu’un opportunisme des candidats, ceci est principalement dû à de mauvaises conditions de travail (particulièrement éprouvant, des rapports conflictuels entre collègues ou encore un management de mauvaise qualité)."

Un article qui fait référence à une enquête indique bien les inconvénients d’un turn over élevé et propose des remèdes simples qu’utilisent les Directions des Ressources Humaines pour fidéliser le personnel d’une structure. Voir : 

http://www.cvmalin.fr/comment-et-combattre-le-turn-over-la-perte-repetee-de-competences-peut-couter-tres-cher.html

Nous avons ait été surpris du turn-over étonnant des cadres au niveau de la Ville de Château d’Olonne, de la Communauté de Communes des Olonnes et maintenant la presse titre sur celui des Sables d’Olonne (Ouest France du 10 mai 2013 et Le Journal des Sables pour le départ des directeurs de l’Office de tourisme et l’Institut des Sports Océan, ISO).

CADRE DANS UNE COLLECTIVITE TERRITORIALE : une certaine instabilité

La situation de ce salarié est particulière et peut difficilement être comparée à celle qu'il aurait bdans une entreprise privée. En effet, le « patron » dont il dépend est un élu donc une personne qui n’a que rarement le profil d’un patron chef d’entreprise et dont le siège est remis en cause à chaque élection.

Cette situation engendre au moins 3 conséquences qui peuvent être sources de déstabilisation du personnel :

Le Maire peut ne pas être un gestionnaire des ressources humaines et le statut « protecteur » des salariés des collectivités territoriales peut être incompatible avec ses ambitions et son mode de fonctionnement personnel : d’où des sources de conflits.

Dans la période préélectorale les cadres « dirigeants » de la collectivité sont dans une situation très inconfortable : leur patron sera-t-il réélu et quel sera son successeur présumé ?

Si le Maire change, les relations avec le nouveau maire peuvent être de nature conflictuelle avec ceux qui ont « servi » son prédécesseur…d’où la tentation pour nombre de cadres de se chercher une porte de sortie avant même les élections.

 

LA VALSE AUX SABLES D’OLONNE

 

La liste des " mouvements" est importante : directeur des services, son adjoint, responsable communication, directeur de l’office de tourisme et celui de l’ISO…C’est vrai que cela fait beaucoup et traduit inquiétudes, frustrations, fin de règne.. .L’article d’Ouest France évoque même l’échec de la fusion qui a bouché certaines perspectives alors que les opposants à la dite fusion mettaient en avant l’argument du personnel qui était selon eux contre la fusion…fusion, confusion…on continue !

 Lors du départ en retraite de la responsable des services de la mairie de Château d’Olonne il a été fait état publiquement de la vie orageuse des relations entre le maire et sa directrice des services. Il y a eu aussi dans les services techniques des refontes successives de l’organigramme, des départs et des arrivées…

La vie des cadres des structures territoriales comme les Communes du Pays des Olonnes n’est pas « un long fleuve tranquille ». Il appartiendra aux élus de demain surtout de ne pas de tout chambouler mais de prendre à cœur une vraie gestion des ressources humaines : chaque collectivité devra se choisir un adjoint du Maire ayant eu cette pratique ou au moins le profil ou les prédispositions de DRH. Il devra prendre cette fonction avec doigté et adapter son « poste » avec celui de directeur des Services.

Encore un changement positif à prévoir aprés les élections de mars 2014.

 

Les salariés de nos collectivités au Pays des Olonnes : c’est plus de 800 personnes !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires