Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 20:52

 

1025 540621019285429 2028418197 a retailleau bruno04033b

 

DSC00106 

 

CONSEIL GENERAL : une visite du président Bruno RETAILLEAU  au Canton des Sables d'Olonne

Réunion extraordinaire dans la salle du conseil municipal des Sables d’Olonne : rassemblement des élus du canton des Sables d'Olonne (Les Sables d'Olonne, Château d'Olonne, Olonne sur Mer, Vairé, Sainte Foy, Ile d'Olonne) pour écouter voire questionner le Président du Conseil Général.

Certains se sont surpris à rêver…présence de Louis GUEDON, Yannick MOREAU, Jean-Yves BURNAUD, et de leurs adjoints accompagnées d’élus de base, présence des maires des communes voisines... ; va-t-on célébrer enfin l’union sacrée au sein d’une fusion agglomération ou est-ce simplement la fusion des 3 communes du Pays des Olonnes que l’on prépare sous l’égide du Conseil Général et de son Président Bruno RETAILLEAU ?

Ce n’est qu’un rêve…cette union au nom de l’intérêt général.

Il y avait plutôt dans l’air des ondes malveillantes que s’envoyaient des postulants candidats  concurrents pour les prochaines municipales ! De cela, on en reparlera hélas !

Cette réunion qui succédait à la réunion intime et de travail des 6 maires du canton avec le Président du Conseil Général n’a rien appris aux autres élus conviés  qui avaient largement répondu présents : pas de scoop mais le développement de la politique du Conseil Général.

PRESENTATION DE GERARD FAUGERON

A partir d’exemples concrets comme le port, les collèges, des manifestations culturelles, le contournement d’Olonne, le CLIC…Gérard FAUGERON, le conseiller général du canton des Sables d'Olonne, a présenté « la relation privilégiée dans tous les domaines » qu’entretiennent le canton des Sables d’Olonne dont il est l’élu et le Conseil Général.

L’EXPOSE de Monsieur BRUNO RETAILLEAU : face à la crise et aux changements le conseil Général propose outils et financements

Le Président du Conseil Général a repris un discours sur les atouts de la VENDEE : une identité vendéenne, la force de l’équilibre avec une « population harmonieusement répartie », « la culture de la diversité », la force du tissu associatif (17 associations pour 1000 habitants), une économie diversifiée…

Après ce panorama des atouts celui des défis face à la crise : « rien ne sera plus comme avant ». Le département aura à faire face à un boom démographique que les élus ne mesurent pas assez au goût de Monsieur RETAILLEAU.

Il va falloir revoir l’urbanisme de demain et on sentait bien que Monsieur RETAILLEAU n’aime pas voir l’appétit de certains maires qui se jaugent par rapport à la croissance de la population de leur commune. Il n’aime pas les villes dortoir et nous pouvons partager ce point de vue. Pour soutenir un plan "quelle architecture pour demain" le Conseil Général propose des solutions : en particulier, le Contrat Communal d’Urbanisme et l’aide technique que peut apporter la Société Publique Locale SPL de Vendée (bureau d’études du Conseil Général et des communes et communautés de communes associées)

Face à la crise, le Conseil Général propose :

Un plan numérique avec la diffusion de la fibre optique ; là, le Pays des Olonnes est concerné,

Un virage écologique : actuellement le département de la VENDEE, gros consommateur d’énergie, ne dispose d’aucune autonomie ; à l’horizon 2023 l’éolien offshore doit fournir 50 % des besoins du Département.

Soutien à l’exportation : le tissu industriel vendéen doit changer de mentalité :  il est très en retard aujourd’hui et le Conseil Général participe aux efforts de prospection de groupements d’entreprises.

DES OUTILS, DES PROJETS C’EST BIEN, mais des FINANCEMENTSsont nécessaires

Le Conseil Général de la VENDEE comme d’autres collectivités locales pleure.

Effet de ciseaux : les recettes diminuent suite aux effets de la crise…par exemple les recettes liées aux les droits de mutation ont baissé…5 millions d’euro de moins !

Les dépenses augmentent suite aux décisions de l’État : RSA, ADPA (dépendance des personnes âgées), PCH (handicapés). L’État n’a pas compensé cette dépense mise à la charge du Département : 52 millions d’euro restent à la charge du département.

Pour maintenir ses missions et priorités le Conseil Général doit se serrer la ceinture en matière de frais de fonctionnement…et en matière d’aides à certaines actions des collectivités (aurait dû rajouter le président). Se serrer la ceinture cela veut dire diminuer l’augmentation des charges !

La priorité du Conseil Général, avec les collèges, reste l’aide aux personnes fragilisées (c’est le premier budget social) : personnes âgées, handicapés, familles (assistantes maternelles, Vendée enfance)…

Sur le plan du soutien à l’économie : VENDEOPOLE de nouvelle génération avec deux sites qui seront à thème NUMERIQUE, avec un ensemble au niveau du Pays des Olonnes : DATA CENTER, Pépinière et installation d’un pôle formation filière ingénieurs (bac +5)…c’est ce qui se dessine sur le site de la VANNERIE…et non sur le VENDEOPOLE…nous commenterons cela dans un prochain article, comme nous parlerons de l’« utilité » et de la vie du canton !

DEVENIR DU CANTON DES SABLES D’OLONNE

La réunion s’est terminée sur le devenir du Conseil Général et du Département, collectivité régulièrement  remise en cause et surtout sur les élections futures 2015 ( bizarre !) après la réforme du mode d’élections (2 élus, un homme et une femme, par canton au lieu d’un seul élu) et le redécoupage charcutage des cantons qui passeront en VENDEE de 31 à 17 (chaque canton devra avoir une population d’environ 40.000 habitants). Le Canton des Sables d’Olonne sera donc raboté.

C’est vrai cette réunion fut pour certains un moyen de réviser leur leçon sur la politique et les compétences du Conseil Général mais ce long compte rendu a pour but aussi de rappeler aux citoyens l’existence du canton et la politique du Conseil Général.

On serait incomplet si on omettait le couplet du Président concernant le monde associatif …soutenir le bénévolat…transférer le goût du bénévolat…concrètement nous attendons beaucoup du nouvel élan que pourrait donner le Conseil Général au mouvement associatif : nouvel élan nécessaire au maintien du lien social et de l’intergénérationnel entre autres.

Pour notre part, cette réunion nous a laissé sur notre faim, un peu d’amertume…les journées doivent être trop longues pour le sénateur Président du Conseil Général...; on a même entendu le mot « cumul » : une excuse ou un aveu ?

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

fabien 19/05/2014 12:37

super blog

CACO 19/05/2014 21:22

S'il est bien c'est qu'il a ses lecteurs et qu'il vit dans sa "niche" comme ils disent.
Nous allons atteindre les 2000 articles en ligne ! et espérons recevoir de tels messages de sympathie et aussi des messages et commentaires à diffuser...passer un peu du monologue au dialogue nous motiverait aussi encore plus

romain 19/05/2014 12:37

super boulot

CACO 19/05/2014 21:19

Merci c'est avec ce type de compliment à faire rougir un blasé qu'on se sent responsables de la diffusion de l'information et surtout de son analyse. Encore merci