Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 18:01

DSC09529

 

REUNION PUBLIQUE DE LA LISTE DE GAUCHE

 

Face à une cinquantaine d’auditeurs Anthony PITALIER, tête de la liste de gauche « Construire ensemble l’Avenir », tenait sa première réunion publique à Château d’Olonne ce 15 janvier 2014 entouré des "anciens" Laurent AKRICHE d’Europe Écologie Les Verts EELV, Laurent TARAUD du PRG, et Alain GUYOT, Jacques CHEVALIER, Evelyne FLOURY-TINGOT  conseillers municipaux en fonction ou démissionnaire.

L’invitée d’honneur était la députée socialiste de Saint Pierre et Miquelon Annick GIRARDIN.

Anthony PITALIER, 28 ans, est attaché parlementaire et de souche sablaise même s’il n’a jamais exercé de fonction au Pays des Olonnes.

Proche de Ségolène ROYAL.

Il compte employer une méthode soft : pas de campagne électorale "contre" ses adversaires ni de jugement sur les bilans des mandatures précédentes. Il espère apporter une nouvelle méthode de gouvernance dite de démocratie participative. On lie cette terminologie à la collaboration qu’il a eue auprès de Ségolène royale et le soutien que celle-ci doit lui apporter.

« Les élus ont des comptes à rendre aux citoyens », pour les élus  « il faut renouer le dialogue avec les citoyens » « c’est l’élu qui ira au citoyen »a-t-il dit.

Il a présenté un programme en cinq points : 

  1. Approfondir les compétences de la Communauté de communes. Il se prononce contre l’idée de fusion qui n’est pas d’actualité car ce serait un déni de justice à l’égard des Olonnais qui se sont prononcés contre et, de plus, avec le redécoupage des cantons encore officieux ce n’est possible. S’il envisage cependant de voir le sujet abordé il promet que les castelolonnais seront consultés par référendum.

  2.  L’excellence environnementale pour les bâtiments communaux, préserver flore et faune et un tourisme écologique…équiper le parc automobile de la ville de véhicules hybride, électriques…ce point a permis une digression Anthony PITALIER se déclare européen avec référence à Jacques DELORS et son fédéralisme.

  3. Développer l’intergénérationnel avec un soutien affirmé aux associations, des rencontres de quartier avec les élus et des locaux (écoles) à disposition des castelolonnais pour se réunir et développer des activités, création de jardins familiaux, lieux de convivialité et de rencontres intergénérationnelles.

  4. Soutien au logement des jeunes avec la création d’une action municipale;

  5. Son programme sera celui d’une équipe « qualifiée ».

En réponse aux questions et précisions apportées Anthony PITALIER se prononce, pour lui et pour les autres, contre le cumul des mandats mais il ne sera pas un maire à plein temps.

Si l’on peut dire qu’ « Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années »  le benjamin des têtes de .liste au Pays d’Olonne, si l’on en juge par ce squelette de programme exposé avec professionnalisme, ne satisfait pas la curiosité de ceux qui espéraient un souffle nouveau. Anthony PITALIER a vogué sur les vagues des généralités et on ne le sent pas empreint des problèmes spécifiques des castelolonnais et des habitants du Pays d’ Olonne.

On ressent une gêne certaine sur la « commune unique ». Sur ce sujet soit on est POUR soit on est CONTRE…il faudra que tous les candidats  se prononcent clairement pour ne pas recommencer les tromperies de la majorité sortante en 2009.

De même, l’articulation actuelle commune, communauté de communes, canton n’est pas un sujet bien appréhendée.

Anthony PITALIER a fait appel aux présents pour se porter candidat sur sa liste. C’est bien que cette liste est dure à constituer.

Souhaitons que, lors de sa deuxième réunion publique, le candidat apporte les compléments attendus à son programme et surtout fasse des propositions concrètes adaptées, originales adaptées au tissu socio économique castelolonnais et qui permettent aux électeurs de voir quel est le candidat qui va réellement incarner un changement concret et positif à Château d’Olonne pour les castelolonnais.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Scaillierez 18/01/2014 19:55


Propositions concrètes du maire sortant: continuer comme avant, à savoir:


abattre les haies municipales sur des bases mensongères et se moquer des habitants

construire une TMB pour un prix exorbitant , polluante et dangereuse (voir nombreuses mises en garde consignées dans l'enquête publique dont on n'a pas tenu compte)

bétonner la commune et autoriser l'implantation de zones commerciales à n'en plus finir.

bilan de fin de mandat rempli d'inexactitudes



Vous ne croyez donc pas que les citoyens méritent mieux?


Avec un jeune, dynamique, expérimenté, bien entouré,aux idées inovantes,  qui croit à l'excellence environnementale, on pourrait enfin  espérer un avenir meilleur au Château d'Olonne.
Pourquoi insinuer qu'il ne ferait qu'un mi-temps comme maire? Qu'en savez-vous? Vous n'avez donc pas compris sa réponse? Il exercerait ses responsabilités actuelles  à mitemps, ce n'est pas
pareil! Le maire actuel n'était pas directeur de la clinique du Val d'Olonne à un moment donné?


Et puis Anthony Pitalier a le mérite de s'afficher contrairement à ceux qui oublient de dire qu'ils sont membres de l'UMP sur leurs tracts par exemple...


Vous avez un jugement hâtif et très partisan, votre article n'est pas crédible, c'est bien regrettable. 

CACO 18/01/2014 23:03



Vous avez le droit de nous trouver partisan comme nous avons le droit d'être déçu à l'issue d'une réunion qui n'a pas été à la hauteur de nos espérances quant au développement d'un programme
socialiste, adapté aux exigences locales . Oubliez-vous que l'opposition de gauche a totalement disparu au cours de cette mandature qui s'achève et que sa voie dans les débats importants à
Château d'Olonne a été d'une discrétion déroutante, sans parler des élus qui ont disparu en cours de mandat. 


Nous espérons que cette liste sortira dans les semaines un programme de mandature sérieux, crédible, chiffré, concret...Ce n'est pas nous qui avons parlé d'un maire à mi-temps mais l'intéressé
lui-même. Car quand on a un mi-temps sur un poste il ne reste qu'un deuxième mi-temps. Vous n'imaginez pas le poids des tâches d'un maire d'une commune comme Château d'Olonne Par
l'étude des dossiers ces dernières années nous pouvons affirmer que le travail du maire d'une ville de 15.000 habitants plus celui qui lui incombera comme  vice président de la Communauté de
Communes face aux difficultés des temps et à celle des dossiers font que les citoyens ne pourront se satisfaire d'un maire à mi-temps.


L'exemple du maire sortant n'est pas à suivre puisque vous le condamnez. Nous reprenons votre exemple :  s'il avait par exemple su écouter et s'il avait étudié le dossier TMB la commune
aurait voté NON  comme celle de Saint Christpphe du Ligneron pour la seconde usine TMB.