Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 15:32

CLINIQUE-0118-copie-1.JPG 

CLINIQUE 0116

 

L'opposition avait interpellé le Maire de Château d'Olonne sur la dangerosité du site de l'ancienne clinique lors du Conseil Municipal du 31 janvier 2012.

La question posée par l'opposition CAP VRAI avait fait l'objet d'une réponse détaillée du Maire qui concluait à son impuissance juridique à agir.

Nous voyons que, comme dans d'autres cas que nous détaillerons ultérieurement, le Maire suit les craintes et propositions émises par l'opposition d'autant plus que cet été un très grave accident s'est produit sur le site.  Nous étions revenus sur ce danger et la responsabilité du Maire   voir : SITE ABANDONNÉ : DANGER...à Château d'Olonne en VENDEE ; la responsabilité du Maire engagée ?       

Des mesures ont été prises, l'arrêté  municipal du 30 octobre 2012 concrétise l'état de dangerosité et interdit l'accès au site.  

L'opposition constructive et attentive aux choses de la Ville a parfois du bon.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Vannier 11/12/2012 09:46


Si votre blog se nomme olonnes.com vous pouvez aborder le thème de l'ancien Lycée Tabarly. Les riverains dont je fais partie souffre de cette vérue désormais livré aux vandales. Ce batiment est
certe plus discret que la Clinique, mais sa taille et la valeur stratégique et financière du terrain rende ceci incompréhensible.

CACO 11/12/2012 10:34



Exact et je connais une famille qui a déjà fait des démarches auprés de la Mairie et du proviseur site à nuisances de toutes sortes...je lui fais suivre votre information


Excusez nous ; nous pensions que ce qui vous gênait était la situation qui règne autour du Lycée neuf alorsq ue vous parlez du Lycée ancien à l'abandon. Un article récent d'Ouest France faisait
effectivement état de ce délabrement !...on y reviendra



Vannier 10/12/2012 18:22


A quand une visite en photo de l'établissement dans le JDS ? en rappelant le nom des responsables. Enfin je reve il faudrait une presse libre et non des publireportages.

CACO 10/12/2012 18:49



Oui mais nous craignons que les journalistes n'acceptent (peut-être pas de gaîté de coeur) une situation qui conduit la presse quotidienne régionale dans le mur.


Compensation : des gens comme vous qui nous suivez sont de plus en plus nombreux..on tend vers les 3000 visiteurs "uniques" par mois. C'est bien mais encore peu ...faites nous connaître :
olonnes.com...merci 



Alain RIVIER 09/12/2012 01:01


ENFIN ! Mais après quel carnage. Cette municipalité est frappée d'une impéritie notoire..... Mais c'st pas grave, c'est le fric d ela sécurité sociale donc des français..... 

CACO 10/12/2012 09:45



Ce qui n'était pas possible à notre demande est devenu possible ...la peur est peu-être sage conseillère