Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

5 mars 2018 1 05 /03 /mars /2018 11:38
DES PROJETS ET ÉTUDES IL Y EN EÛT MAIS SANS SUITE

DES PROJETS ET ÉTUDES IL Y EN EÛT MAIS SANS SUITE

UN PROJET DÉCALÉ APRÈS UNE MAIRIE INUTILE, UN CENTRE-VILLE INUTILE ?

 

SURTOUT NE NOUS PARLEZ PLUS DE BONNE GESTION DE LA COMMUNE DE CHÂTEAU D'OLONNE

AUJOURD'HUI ON MET LES PIEDS DANS LE PLAT : LA POPULATION DOIT SAVOIR

Il y a de l'argent dans la caisse de la Commune de Château d'Olonne, il faut donc le dépenser même si les projets sont incohérents, inutiles et  même s'ils sont  surfacturés (c'est le cas des marchés publics de voirie) : revoir ce qui a été dit en Conseil Municipal lors du vote des budgets.

 

PAS DE PLAN À MOYEN ET LONG TERME, PAS DE PROJETS D'AVENIR RÉALISÉS MAIS DES DÉPENSES, DES DÉPENSES...

Depuis une trentaine d'années à force de ne pas avoir de plan, de ne pas choisir CHÂTEAU D'OLONNE a au moins trois embryons de centre-ville et ville de 15 000 habitants...il n'y a qu'un centre "bourg" !

Les 3 ou 4 "mini centres-villes, bourg" :

-le Centre-Bourg actuel, ridicule avec sa mairie monument d'inutilité et tant critiqué et qu'il va falloir déjà réaménager pour tenir compte de la fusion qui, elle, était bien prévue,

- la place des tilleuls, rue de la République, à la Pironnière, sympa mais étroit l'été,

- La zone OCÉANES BOURRELIÈRES avec sa clinique image d'une bonne gestion dégradée, ses autres friches, un complexe commercial GÉANT aux pieds d'argile et en décrépitude, une voirie et accès à l'abandon des années durant et des travaux qui n'en finissaient pas de commencer...

-on pourrait ajouter en quatrième LES NOUETTES aussi toujours en projet de rénovation.

 

LES OCCASIONS MANQUÉES AU CENTRE BOURG VILLE

Depuis des décennies, depuis qu'en 1990, CHÂTEAU D'OLONNE a franchi le cap des 10 000  habitants il était donc  impératif de penser et programmer un seul et vrai Centre-Ville.

Si, après une nouvelle et nième étude, ce devait être autour de la mairie et de l'Église il aurait suffi dans un passé récent sur ces grands espaces  :

d'utiliser le droit de préemption des terrains, dans la montée à l'Église à droite. Ces terrains étaient la propriété de la famille Château, amie de l'ancien maire Jean-Yves BURNAUD,

de récupérer le presbytère aujourd'hui quasiment abandonné et propriété de la commune,

d'implanter une salle polyvalente autre que cette autre inutilité nommée La Gargamoelle...rien qu'avec la folie Gargamoelle on pouvait avoir des locaux pour les associations, avoir des salles de réunions (au lieu de retaper sans cesse la salle PLISSONNEAU),

d'accueillir la Poste et l'Office de tourisme,

d'y accueillir la piscine et des équipements socioculturels,

d'y conforter le marché qui ne demande qu'à se développer,

d'y organiser les parkings et les circulations douces et automobiles,

de regrouper le écoles ...

C'était d'une simplicité biblique et programmable sur une période de 5 à 10 ans ; un gamin de 15 ans aurait pu imaginer ce qu'a fait le cabinet ALTERLAB en 2009.

http://www.olonnes.com/2017/11/chateau-d-olonne-cnseil-municipal-du-lundi-27-novembre-2018.html

mais l'équipe d'élus en place sous la houlette de Jean-Yves BURNAUD a payé (non, les castelolonnais ont payé !) et planqué encore une fois l'étude. Une honte !

Certes, ces élus étaient plus occupés à magouiller avec les spéculateurs locaux et à laisser construire la cité CHÂTEAU D'OLONNE avec un urbanisme délirant mais qui devait faire plaisir et en arranger certains.

Déconvenue : franchement, quand on voit un esprit brillant, maire des Sables d'Olonne, s'acoquiner avec une équipe MERCIER DOAT BURNAUD il y a de quoi avoir peur pour l’après 2019.

 

UN PROJET DE CENTRE VILLE EN 2018 ! 1.300 000 euros SAVOIR DIRE STOP AU GÂCHIS ÉNORME DES BRICOLAGES RÉALISÉS CES DERNIÈRES ANNÉES

C'est la nouvelle depuis que courait une vidéo sur le site de la mairie qui consacrait l'erreur de casting...on faisait tout sauf un centre ville ranimable, vivant...

De plus, la donne a changé et il faudra que les élus et les cabinets qui les conseillent sachent qu'il y a une Communauté d'Agglomération depuis le 1er janvier 2017 et une Commune Nouvelle fusionnée au 1er janvier 2019.

La nécessité d'investir 1 313 000 euros dans un projet qui ne tient pas compte de cela est condamnable.

Il faudra que les élus qui ne sont plus d'accord avec leur maire prennent bien conscience de leurs responsabilités. Déjà, par souci de clarté, ils devaient, unis, refuser de voter le budget, refuser l’engagement de ces travaux au Centre-Ville tant que leur utilité n'aurait pas été démontrée.

Pourquoi pas un débat public sur ce projet ?...OLONNE SUR MER le fait bien.

 

 

VOILÀ UN CENTRE VILLE SOUS LE SOLEIL ET VIDE : CHÂTEAU D'OLONNE

VOILÀ UN CENTRE VILLE SOUS LE SOLEIL ET VIDE : CHÂTEAU D'OLONNE

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Décidémment 3 n ' égalent pas 1 , un vrai 1 .
Répondre
1)Maintenant vouloir créer un Centre-Ville artificiel alors qu'on est à 9 mois de la fusion est-ce raisonnable ?
2) Le projet n'est pas celui d'un Centre Ville pour une ex ville de 15 000 habitants