Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 20:55
L'ÉLYSÉE lieu de concentration de tout le pouvoir : c'est trop !

L'ÉLYSÉE lieu de concentration de tout le pouvoir : c'est trop !

Dans son livre POISON PRÉSIDENTIEL (ALBIN MICHEL) la journaliste écrivain Ghislaine OTTENHEIMER tente d'expliquer les causes institutionnelles du malaise français.

Sa théorie est fondée sur l'axiome suivant:

- d'une part, la constitution de la V ième République fut taillée à la mesure du Général de GAULLE pour un homme d'exception donc et ceci dans une période de crise grave (Guerre d'Algérie, crise économique...)

- d'autre part, aucun de ses successeurs ne pouvait enfiler ce costume et le contexte politique, économique et social a tellement changé en quasiment 60 ans.

L'auteur cite les propos du spécialiste constitutionnaliste Guy CARCASSONNE prématurément décédé :

"Le pouvoir est concentré dans les mains d'un seul, qui œuvre pour le bien de tous. Il décide de tout, sait tout, nomme, révoque, impose, s'entoure d'une cour. Et on retrouve cela au niveau de l'entreprise, des associations, des mairies, des conseils généraux, des conseils régionaux , des communautés de communes. On finit par avoir des chauffeurs, des attachés de presse, des services de communication, des affidés partout. Des attributs de pouvoir à tous les étages."

et l'auteure d'ajouter "Comment s'étonner que la moindre réforme suscite le rejet ? Comment s'étonner d'une défiance croissante à l'égard du régime parasitaire, qui nourrit une classe politique prolifique, une administration enkystée dans ses privilèges ?"

Partager cet article

Repost0

commentaires

Philippe 22/08/2015 17:57

C'et ce même général qui disait que les "Français sont des veaux" et il avait terriblement raison notre visionnaire.
Ceci étant dit, que peut-on faire pour changer les choses ?? Mais je serai tenté d'ajouter que si ce sont effectivement des veaux, ce sont surtout des électeurs qui ont de redoutables trous de mémoire, car ils se plaignent toujours (cf les sondages) mais ne font rien - vraiment rien - pour que cela change.Voire en redemande... Et comme ne cesse de le dire - et de l'écrire - à juste titre Agnès Verdier-Molinié de l'iFRAP "On va dans le mur". Et faisons preuve d'un peu de lucidité pour réaliser que le vitesse à laquelle nous nous rapprochons de ce mur semble bien être celle du "çon"...

CACO 22/08/2015 21:58

C'est notre problématique.
Comment faire bouger les gens, les faire s'intéresser au devenir de leur pays
Agnès VERDIER MOLINIE sera à l'AG du MEDEF VENDEE