Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 18:41
Le programme commun culturel n'est pas pour demain...mais à qui la faute ? Et l'esprit de fusion "mano en la mano" ?

Le programme commun culturel n'est pas pour demain...mais à qui la faute ? Et l'esprit de fusion "mano en la mano" ?

NOUS SOMMES DANS L'OBLIGATION D'OUVRIR UNE RUBRIQUE « COMPRENDRE COMMENT LES MAIRES DE CHÂTEAU D'OLONNE( l’actuel Joël MERCIER avec son adjointe Isabelle DOAT et l’ancien : Jean-Yves BURNAUD ) AGISSENT POUR TUER LE RAPPROCHEMENT ENTRE LES 3 COMMUNES DU PAYS DES OLONNES »

 

Il faut que la vérité soit diffusée auprès de tous ne serait-ce pour que les citoyens castelolonnais, pour leur vote du 11 décembre, sachent comment ils peuvent êttre manipulés et comment se comportent leurs maires.

voir déjà

http://www.olonnes.com/2016/08/fusion-des-communes-au-pays-d-olonne-malaise-a-chateau-d-olonne.html

 

TECHNIQUE DISCOURTOISE DES MAIRES DE CHÂTEAU D'OLONNE

Ils bloquent par tous moyens le travail en commun avec leurs collègues maires...les deux autres communes pour avancer acceptent les dictats du Maire de Château d'Olonne...jusqu'à ce qu'ils n'en puissent plus et décident de travailler sans Château d'Olonne...dont le maire alors dis, via la presse,..."voyez comme ils sont méchants les deux autres ! Ils en veulent à Château d'Olonne...ce n'est pas moi, c'est l'autre "...entendons-nous cela dans la cour de récréation ?

 

Face à cela, nous en appelons au bon sens des élus castelolonnais : laisserez-vous encore longtemps votre maire TUER LA FUSION ? Car c'est de cela qu'il s'agit.

 

VOIR, EN EXEMPLE, LE DOSSIER CULTUREL CI-DESSOUS

 

On la pensait mise sous l'étouffoir cette polémique sur la programmation des manifestations culturelles au Pays des Olonnes.

Le Maire de Château d'Olonne veut tellement se dédouaner de sa bêtise (ou tactique pour bloquer toute fusion et travail en commun) qui a fait capoter le projet de programmation unique qu'il en appelle au peuple, par voie de presse complaisante, avec un énorme mensonge par omission à la clef.

 

RÉPONSE DE CLAIRE LEGRAND, ADJOINTE AU MAIRE DES SABLES D'OLONNE

Conseil Municipal des Sables d'Olonne du lundi 20 septembre 2016

Réponse à une question posée par Gérard MERCIER (homonymie gênante) élu socialiste des Sables d'Olonne, ardent défenseur de la "non-fusion",

 

Voici le texte intégral de l'intervention de Madame Claire LEGRAND lors de ce conseil municipal sablais.

 

"Chers collègues,

Concernant la politique culturelle, et vous le soulignez dans votre question, j'ai déjà expliqué les choses.

Nous avions fait une avancée l'an dernier pour la diffusion d'une brochure commune de nos 3 communes des Olonnes présentant la saison culturelle.

Effectivement, une maquette avait été élaborée par une agence spécialisée pour la saison 2015/2016; Nous souhaitions, en toute logique, une répartition des charges à parts égales entre les 3 communes. À la place, la Municipalité du Château a proposé un calcul sur la base d'une pondération par la méthode du pro rata et nous avons dû nous incliner.

Cette même année, nous partions pour 4 spectacles communs, le Château d'Olonne n'en voulait plus qu'un. Un fois encore nous l'avons accepté.

Je vous rassure sur un point, nous restons ouverts à toute évolution de la part de notre partenaire."

 

On ne comprend pas pourquoi dans son article, dans le Journal des Sables de ce jour, comme l'indique le maire de Château d'Olonne, les 3 communes qui ont toutes quasiment la même population sédentaire ne participent pas à égalité aux frais culturels. Le même maire de Château d'Olonne exige d'être traité à égalité  pour le nombre de sièges à la future communauté d'agglomération mais, pour les frais de communication culturelle, il nous donne lui-même les chiffres : Sables d'Olonne 11 389 €, Olonne-sur-Mer 8 600 €, Château d'Olonne 7 205 € : quelle disparité !

(Voir ci-dessus comment s'est déroulée la discussion méprisable, misérable de "marchand de vaches" qui a eu lieu pour obtenir ce résultat "concédé" par ses partenaires). Ce n'est pas une discussion entre partenaires, c'est la manifestation d'exigences tuant le dialogue constructif. C'est vouloir gagner immédiatement 2 à 3 000 euros pour perdre l'essentiel qui constitue le devenir du Pays dans le sens de l'intérêt général : celui de la fusion.

 

 Il est certain que ce comportement de "marchand de vaches" ne sied pas à assainir l'ambiance entre les 3 maires et entre leurs adjoints. Les maires de Château d'Olonne pourrissent l'ambiance des discussions ...vous en avez la preuve ci-dessus mais dans quel but ?...à vous de juger !

 

Si les maires de Château d'Olonne poursuivent leurs entretiens avec leurs collègues avec la même vindicte, la même arrogance, avec les mêmes exigences voire avec la même incorrection, il n'y aura plus d'actions communes, plus de dialogue et plus de fusion à 3 !

Ce n'est pas cela que le maire de Château d'Olonne a promis à ses électeurs en 2014 pour se faire élire...réagissons tous en demandant aux maires de Château d'Olonne de se comporter en partenaires avec leurs collègues et non en adversaires.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires