Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 21:02
3 clochers : mais y aura-t-il un jour une seule paroisse ? 3 mairies : mais y aura-t-il un jour une seule mairie ?

3 clochers : mais y aura-t-il un jour une seule paroisse ? 3 mairies : mais y aura-t-il un jour une seule mairie ?

PRÉSENTATION D'UNE SYNTHÈSE SUR LE PROJET D'UNE FUSION DES COMMUNES AU PAYS DES OLONNES FAITE PAR UNE "MÉMOIRE" DE CE PAYS

 

Pour comprendre les jeux politiques et les enjeux de la FUSION DES 3 COMMUNES AU PAYS D'OLONNE

 

suite de :

http://www.olonnes.com/2016/07/memoire-sur-la-fusion-au-pays-d-olonne-suite-4.html

 

Mettre les bons outils au bon endroit, n'est-ce pas le premier des rôles du mandat que nous avons confié à nos représentants ?

Avant de prendre une position trop « tranchée » ou de s'en tenir à des chiffres statistiques dénués de véritable sens dans notre cas, il est bon de se souvenir que Château d'Olonne est une commune périphérique qui doit son essor, notamment démographique, à la notoriété de la ville phare de l'agglomération à savoir Les Sables d'Olonne.

En contrepartie, il est tout aussi indéniable que si cette ville phare a tous les atouts pour se suffire à elle-même, en revanche, elle ne peut pas prétendre à poursuivre son développement sans l'apport de ses voisines.

En réalité, le véritable enjeu, c'est l'agglomération et plus largement le bassin économique sablais et les emplois qui y sont attachés. Au final, si l'on accepte de regarder cette réalité bien en face et s'inspirer de l'exemple de ceux qui ont réussi une fusion, ce que l'on était en droit d'attendre en 2014 était simple :

- L'adoption au lendemain de l'élection d'un comité restreint d'élus des trois communes chargé de désigner en son sein … LE … maître d'oeuvre de l'opération et les différents responsables pour les procédures à entreprendre,

- Une volonté de mettre en œuvre la fusion dans les délais politiques généralement admis pour réaliser ce genre de réforme institutionnelle d'envergure à savoir : 100 jours après une élection maximum,

- S'attaquer d'emblée aux procédures de mutualisation des services et des moyens avec l'aide de cabinets spécialisés pour être au top au jour J.,

- Commencer à définir l'esquisse des futures orientations économiques ainsi que du budget de la nouvelle commune qui sera à voter par la future assemblée communale.

 

Pour des raisons sans grands fondements au regard des enjeux et de la gravité de la situation locale, les castelolonnais ont opté pour une position défensive allant jusqu'à se couper d'une partie de leur électorat en décidant la construction d'une nouvelle mairie.

Pas forcément un gage de la volonté des élus castelolonnais de fusionner !

Quel sera l'usage de cet immeuble après fusion, si fusion il y a ?

Faire d'un soudain sursaut démocratique avec la programmation d'une consultation fin d'année 2016, le préalable à un engagement définitif, risque encore une fois d'apporter davantage de questions suppplémentaires que de solutions.

Et, n'oublions pas ; que dans la mesure où les sablo-olonnais auront fusionné au 1er janvier 2018, qui pourrait affirmer qu'on puisse prendre les dispositions pour refaire les procédures nécessaires afin que les castelolonnais se décident à monter à bord du train en 2019 ?

Que des élus « débutants » puissent adhérer sérieusement à cette éventualité : on peut comprendre !

Mais pas lorsque les expérimentés essaient de nous convaincre sur la crédibilité d'une telle procédure !

Il serai temps pour nous citoyens castelolonnais, que nous mettions nos actions en bon ordre de marche pour revenir à la réalité d'une fusion à la date maximum possible du 1er janvier 2018 sans conditions préalables ayant lien avec les intérêts particuliers.

Ça passe….. ou ça casse …. !!! …

 

FIN DU 3ème ACTE

____________________________________________________________________

 

Et en conclusion, quoi de plus convaincant que cette citation de Martin Luther King : « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots »

 

Avec tous nos remerciements à cet auteur à la plume légère mais sérieuse, à la mémoire sans faille, au jugement marqué du sceau du bon sens.

Partager cet article

Repost 0

commentaires