Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 20:23
Une salle bondée, un maire raide campant sur des positions défensives Une salle bondée, un maire raide campant sur des positions défensives

Une salle bondée, un maire raide campant sur des positions défensives

TRISTE SOIRÉE : UNE BATAILLE OÚ IL N'Y A QUE DES VAINCUS

 

Nous ne savons pas ce que les représentants de la presse locale pourront sortir de ce débat sur la fusion qui fut celui de la confusion. Vraiment rendre compte de cette soirée n'est pas chose aisée tant fut triste et confuse l'histoire.

 

Nous vous livrons cette réflexion sur cette soirée en vous réservant pour demain une analyse des interventions.

 

LISTE DES VAINCUS :

 

- La première victime va être la fusion à 3 qui ne se fera pas (sauf si les deux communes d’Olonne sur Mer et des Sables d’Olonne acceptent de revenir en arrière sur leur décision ferme de la fusion au 1er janvier 2018),

 

-  La deuxième victime ce sont les castelolonnais qui seront désormais les parias du Pays des Olonnes. Isolés, avec un leader aux pieds d’argile qui n’est plus sûr de sa majorité ébranlée. Château d'Olonne qui sera inexistant dans la future Communauté d’Agglomération,

 

-  La troisième victime : c’est la démocratie. Le déroulement de la consultation, le refus du maire de tout amendement à cette procédure où le citoyen ne pourra donner qu’une réponse à trois questions. Donner la parole au peuple avec une réponse unique pour 3 questions cela porte un nom  « référendum dictature».

 

- Les quatrièmes victimes sont les oppositions qui, prises au piège de cette question vicieusement et antidémocratiquement posée, ont affiché leurs divisions : triste spectacle pour tous les citoyens présents, celui des opposants divisés et à la dérive face à une majorité figée, gênée et certainement aussi divisée.

 

- La cinquième victime sera la fusion à trois réduite à une fusion à deux : les deux villes fortes s’unissent OLONNE SUR MER, sur une pente ascendante, et LES SABLES d’OLONNE, la cité phare du Pays d’Olonne …CHÂTEAU d’OLONNE isolé, ville-dortoir rabougrie, sans projet…les castelolonnais auront honte de cette situation.À 2, la fusion sera incomplète...à cause du maire de Château d'Olonne. 

 

- Donc, les autres sixièmes victimes sont tous les habitants du Pays d'Olonne qui vont se priver d'une ville forte et ambitieuse et les castelolonnais bien sûr.

 

- La septième victime est le maire lui-même qui devra assumer un échec de la fusion que lui prédisaient les oppositions dans leurs interventions : "Si les deux maires des Sables d’Olonne et d’Olonne sur Mer n’acceptent pas la date de 2019…" La maire ne pouvait cacher à la salle bondée sa gêne, sa nervosité trahie par des mouvements mal contrôlés. Il devra surtout affronter la population castelolonnaise lors de la campagne d'explications qui précédera la consultation le 11 décembre 2016. Il devra cette fois affronter la colère des castelolonnais.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires