Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 16:08
C'est la fusion à deux ! sauf...

C'est la fusion à deux ! sauf...

Suite de

http://www.olonnes.com/2016/01/l-incendiaire-le-pyromane-sera-t-il-en-2016-le-pompier-ou-le-fossoyeur-en-2016-comme-en-2009.html

 

POURTANT YANNICK MOREAU A TOUT TENTÉ POUR SAUVER LA FUSION Á 3

Il a baissé pavillon pour une fusion en 2015 et abandonné ainsi les 6 millions d'euros de dotation de l'État dont aurait pu bénéficier la "commune nouvelle unique" donc tous les habitants du Pays d'Olonne...merci Monsieur MERCIER !

 

Il a proposé la date de 2018 pour laisser à Château d'Olonne le temps de préparer programme et consultation des castelolonnais.

Il a accepté les préalables posés par le maire de Château d'Olonne concernant la consultation des castelolonnais, un programme ambitieux pour la commune nouvelle.

Il a même présenté en juin 2015 un document programme de 11 pages aux conseils municipaux d'Olonne-sur-Mer et des Sables d'Olonne : programme ouvert aux suggestions de Château d'Olonne qui n'a pas donné suite et continue à dire qu'il n'y a pas de programme.

En réponse les maires des Sables d'Olonne et d'Olonne-sur-Mer ont subi les "affronts" et déclarations discourtoises par presse interposée, reports de rendez-vous...et le temps passait.

Maintenant nous savons que la date de la consultation annoncée pour mi-mandat (mars 2017) n'est pas prévue avant 2018...encore une duperie à l'égard des deux autres maires mais aussi de toute la population castelolonnaise.

N'est-il pas écrit dans la délibération du 13 octobre 2014 "Au Château d'Olonne les engagements pris en matière de consultation de la population seront respectés"

Rappelons l'engagement : consultation à mi-mandat (mars 2017)(voir Ouest France du 7 octobre 2014) lors de la conférence de presse des 3 maires sur la fusion.

Joël MERCIER s'est présenté à ses collègues comme le faisait son prédécesseur faisant comme s'il acceptait le projet de fusion.

Leurs buts :

- gagner du temps pour que la fusion soit impossible durant ce mandat,

- faire une propagande éhontée comme on l'a subie en 2009 : dette des Sables d'Olonne, impôts augmentés en cas de fusion, jeter la panique dans les personnels municipaux...litanie aussi mensongère qu'éculée,

- discréditer les deux autres maires et leurs adjoints quitte à flirter de manière crapuleuse avec des oppositions municipales inconsistantes et irresponsables.

 

YANNICK MOREAU A DÛ ARRÊTER SES NÉGOCIATIONS AVEC JOËL MERCIER CAR LA FUSION A 3 DEVENAIT IMPOSSIBLE !

L'EMBARRAS DLUS DE LA MAJORITÉ CASTELOLONNAISE

 

Yannick MOREAU et Didier GALLOT ont donc du se résoudre à une fusion à deux...ils ne pouvaient plus faire autrement;

Si certains élus de la majorité castelolonnaise ont enfin compris que ni Joël MERCIER, ni Jean-Yves BURNAUD, ni Isabelle DOAT ne veulent de la fusion. Ils n'ont jamais vu la première ligne d'un projet, d'une proposition de Joël MERCIER qui doit préparer, étudier la fusion depuis 40 ans.

Il y a eu un projet d'assistance d'un cabinet extérieur pour élaborer ce projet...sauf qu'il était clair :

- que ce projet était un moyen pour repousser le calendrier rendant impossible une fusion avant la fin du mandat (mars 2020),

- que cette étude était un truandage puisque le suivi était assuré (si nos informations sont bonnes) par une commission composée de Joël MERCIER, Isabelle DOAT et Jean-Yves BURNAUD...qu'ainsi on doit d'ailleurs se demander si celui-ci est élu et peut faite partie d'une commission ad hoc aussi importante !

Les élus de la majorité ont effectivement mal vécu cet épisode.

Il leur faudra bien du courage pour s'unir et proposer la consultation des castelolonnais en 2016...puisqu'après cette date toute consultation est impossible juridiquement et matériellement .pour une fusion avant la fin du mandat.

 

LA FUSION A DEUX : UN ECHEC

Ce que n'avaient pas compris Joël MERCIER et ses acolytes dont Jean-Yves BURNAUD c'est que Yannick MOREAU et son équipe pour Olonne-sur-Mer et Didier GALLOT et son équipe pour les Sables d'Olonne ne céderont pas contrairement aux habitudes passées et tiendront leur promesse de campagne de faire la fusion et de créer la communauté d'agglomération.

Ce n'est plus Château d'Olonne qui mène la danse en sous-main. Le seul qui ne tient pas ses promesses est bien le maire de Château d'Olonne et son alter ego Jean-Yves BURNAUD qui ne veulent toujours pas de la fusion pour continuer à tirer, avec leurs amis, avantages, profits, honneurs...mais qui a pu croire que la construction d'une nouvelle mairie, la transformation de l'office de tourisme... étaient compatibles avec une fusion des communes !

Yannick MOREAU a été au plus loin dans la négociation...mais il n'y avait rien à négocier, le maire de Château d'Olonne ne veut pas de la fusion et "On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif."

Il en restait plus comme solution de replis que la possibilité d'une fusion à deux.

L'échec de la fusion à 3 repose à 100 % sur l'attitude du maire de Château d'Olonne.

La fusion à deux est une incohérence pour ne pas dire comme le maire de Château d'Olonne un "gâchis".

Le "gâchis" est fait :

il résulte :

- d'une part, du fait du refus de Château d'Olonne en 2015 de transformer la CCO et ses 3 communes en une commune nouvelle unique,

- d'autre part, de l'attitude discourtoise du maire de Château d'Olonne qui a choqué les équipes des deux maires qui n'en pouvaient plus de cette attitude et qui se lassaient même de voir leur chef de fil Yannick MOREAU perdre son temps à espérer quelque chose du maire de Château d'Olonne.

 

LA FUSION A 3 ENCORE POSSIBLE ?...OUI

 

Il n'y a pas de situations désespérées ; il y a seulement des hommes qui désespèrent des situations.

On peut et on doit y croire : 

- au prix d'un effort des castelolonnais soutenus par les fusionnistes d'Olonne-sur-Mer et des Sables d'Olonne,

- en harcelant les élus castelolonnais, en leur demandant à toutes occasions : pourquoi maintenant vous ne voulez plus de la fusion alors que vous la jugez "inévitable". Il faut que ces élus de la majorité sortent du double langage, imposent au maire leur engagement commun de réussir la fusion à 3. Á défaut, ils porteront une lourde responsabilité de l'isolement de Château d'Olonne et toutes autres conséquences de cet isolement,

- en lançant une campagne d'informations, de sensibilisation destinée familles castelolonnaises : ne pas laisser Château d'Olonne s'enfermer dans un isolement catastrophique,

- en rappelant sans cesse que l'intérêt général commande la fusion à 3 et que les vilaines combines individuelles et leurs auteurs qui agissent contre la fusion ne peuvent l'emporter sur l'intérêt général. S'il faut tout dire sur ces combines, nous le dirons et le démontrerons,

- en interpellant les pouvoirs publics sur l'incohérence de la fusion à deux.

 

Un mouvement de mobilisation des castelolonnais seul permettra : 

que le bon sens l'emporte

que la fusion à 3 est encore possible mais dépend de cette mobilisation dans les semaines qui viennent.

 

Castelolonnais, nous sommes tous sablais du Pays d'Olonne.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires