Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 16:14
La mairie veut protéger le patrimoine sablais comme cette "villa" de style sur le remblai près des Atlantes encastrée entre deux immeubles (photo de droite)La mairie veut protéger le patrimoine sablais comme cette "villa" de style sur le remblai près des Atlantes encastrée entre deux immeubles (photo de droite)

La mairie veut protéger le patrimoine sablais comme cette "villa" de style sur le remblai près des Atlantes encastrée entre deux immeubles (photo de droite)

UN CONSEIL MUNICIPAL UN PEU APAISÉ

 

Cette soirée de ce mercredi 19 mai fut celle d'un conseil municipal des Sables d'Olonne où les oppositions ont certes marqué leur territoire mais où il est resté un peu d'espace pour l'humour et pour le débat courtois.

 

Le PLU ne plaît pas à tous les citoyens

En effet, il y a 4 recours contre le PLU dont deux concernent la protection de la villa "la chimère".(voir photo ci-dessus).

Affaires à suivre. Mais ces recours sont choses courantes en la matière. La ville, comme l'a dit le maire en cours du conseil, choisira toujours de privilégier l'intérêt général même si celui-ci est en conflit parfois avec des intérêts particuliers. L'intérêt général est de sauvegarder le patrimoine sablais.

 

Mauvaise nouvelle financière

La signification par l'État du chiffre définitif de la Dotation Générale de Fonctionnement est plus mauvaise que prévue. En effet, pour l'année cela fera une perte de recette de 600 000 euros.

 

Schéma de mutualisation : un débat qui dérape à tous les coups sur la crispation sur la fusion

Il appartient à la Communauté de Communes des Olonnes d'établir un schéma de mutualisation des moyens pour lequel chaque conseil municipal de la dite communauté doit donner son avis.

Or, aujourd'hui, chaque fois qu'on parle "mutualisation" les élus enfourchent en toute logique le cheval de leurs points de vue sur la fusion, la commune unique...

Didier GALLOT, maire des Sables d'Olonne et vice-président de la CCO ne peut qu'adhérer au Schéma de Mutualisation élaborée par la CCO mais son humeur est chagrine. Il a du mal à admettre que pour la fusion il y ait des " négociations qui traînent".

Il émet donc le souhait que soient suspendus les transferts de compétence tant que la fusion n'est pas décidée.

En réalité, il y a contradiction entre les deux procédures : transférer une à une les compétences à la CCO est une chose, fusionner les 3 communes ce n'est, en réalité, que transférer toutes les compétences plus brutalement.

Pour Monsieur Gérard MERCIER de l'opposition socialiste c'est sur une autre longueur d'onde qu'il émet " on semble éluder la communauté d'agglomération...le mot communauté d'agglomération...on ne l'emploie jamais...vous ne parlez pas de territoire... avec Saint Mathurin, Auzance Vertonne (Vairé, Sainte-Foy et l'Ile d'Olonne)" ..."comment parler tourisme au niveau de la Communauté de Communes des Olonnes sans parler de l'Ile d'Olonne..."..."il faut construire maintenant ce territoire...il faut un projet"

La gauche, par la voix de Didier VASSIER, reviendra à la charge en demandant au maire de supprimer "l'ultimatum" qui vise le maire de Château d'Olonne à savoir gel des transferts de compétence tant qu'il n'y a pas d'accord sur le projet de fusion.

Le droit de réponse pour la majorité appartient à Armel PECHEUL maire-adjoint qui a justement en charge le dossier Fusion. Tout le monde est d'accord sur un projet d'agglomération "la communauté d'agglomération reste l'ambition" et à ce titre il rappelle qu'il y a des actions qui vont dans ce sens. L'élaboration du contrat territorial est une action menée par la Communauté de Communes d'Auzance Vertonne et celle des Olonnes, Il cite aussi le travail concernant le Syndicat Mixte du canton au niveau du tourisme et se déclare un fervent de la notion de "TERRITOIRE".

Donc un beau consensus que Gérard MERCIER va gâcher en s'exclamant que "la fusion est accessoire"

Pour l'opposition de droite c'est une autre chanson dont on connaît aussi les couplets. En l'absence des ténors Brigitte GAUVIN, Jean-François DEJEAN et Jean-Noël LANDAIS, il appartient à Loïc PERON de prendre le relais "nous souhaitons la fusion...nous voulons qu'elle réussisse...la cacophonie règne"..."il faut susciter l'adhésion de la population". Il ne suit pas l'opposition de gauche puisqu'il prône "la fusion d'abord et en second la communauté d'agglomération".

Pour Armel PECHEUL, le transfert massif de compétences à la CCO est incompatible avec une fusion nécessaire. La période actuelle nécessite "un travail diplomatique compliqué " (bel euphémisme)..."on n'a pas été au clash" mais la prise de conscience de la commission des adjoints qui se traduit par l'ultimatum : plus de transfert de compétence tant que le projet de fusion ne sera pas adopté.

Didier GALLOT clôt ce débat en rappelant que le ministre socialiste André VALLINI secrétaire d'État à la réforme Territoriale fait le tour de France pour inciter les communes à fusionner. Il est bien vrai qu'au Pays d'Olonne la position des élus socialistes est entachée d'un vice important : elle est contraire à celle de leur parti...

Et si André VALLINI passait par les Sables d'Olonne pour prêcher la fusion...quelle  serait la position de nos élus socialistes alliés avec le maire de Château d'Olonne pour retarder la fusion et qui tournent le dos aux positions du parti socialiste ?

Avis favorable est donné par le conseil municipal au Schéma de mutualisation avec deux avis défavorables : ceux des 2 élus socialistes.

 

A SUIVRE..

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires