Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 13:13
HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

HÔTEL DE VILLE DES SABLES D'OLONNE

Suite de

http://www.olonnes.com/2016/05/les-sables-d-olonne-conseil-municipal-du-lundi-9-mai-2016.html

...ON ABORDE L'ORDRE DU JOUR

Il appartenait à Geoffroy de BAYNAST, Adjoint chargé de l'urbanisme, de porter les premiers dossiers de la soirée

 

DU NOUVEAU À LA CHAUME

Quand un lotissement se construit il faut en toute logique que l'aménagement de la voirie et des parties communes suivent

En l'espèce, il s'agit d'un projet privé d'aménagement entre la Corniche du Nouch, la route bleue  et la rue Charles CHARRIER avec allées piétonnes, espaces verts...

L'aménageur demande que les équipements communs puissent être classés dans le domaine communal lors de l'achèvement du lotissement.

Il sera édifié sur ce site de petits ensembles, loi PINEL, donc destinés à la location. L'élu fait remarquer l'intérêt de cette initiative est déjà qu'il va accroître le parc locatif sablais. Il annonce aussi à cette occasion qu'un autre projet d'aménagement des deux villas voisines en ruine mais  protégées va permettre leur restauration. Ce secteur de la Chaume y gagnera.

Dans cette procédure concernant le lotissement la mairie devient partie prenante pour suivre le chantier et "récupérer " les parties communes.

 

Deux bonnes nouvelles pour la patrimoine chaumois.

L'unanimité des élus se fait sur cette délibération.

 

OPÉRATION SAUVETAGE DE L'ÉGLISE NOTRE DAME DE BON PORT

C'est un gros projet que va mener, au moins dans sa phase initiale, la municipalité actuelle : une restauration urgente.

La présentation faite par Geoffroy de cette délibération débute par une photo choc. On y découvre que la toiture d'ardoise de l'Église a pour ce qui concerne le déambulatoire et les chapelles latérales une couverture de bâches bleues, emplâtre sur une jambe de bois qui n'empêche ni les fuites, ni l'altération des pierres...

 

RAPPEL HISTORIQUE FAIT PAR L'ÉLU

Jusqu'au début du XVIIème siècle il n'y avait en lieu et place de l'actuelle Église NOTRE DAME DE BON PORT qu'une simple chapelle dépendant de la paroisse d'Olonne.

À la demande des Sablais et dans l'idée de conforter la Ville des Sables et son port, RICHELIEU, alors évêque de LUÇON, a érigé la ville en paroisse en 1622, décision contestée par les olonnais finalement déboutés de leurs prétentions par un arrêt du parlement de paris du 20 janvier 1625.

Allusion au fait que l'histoire sait aussi faire et défaire ! DIVISER POUR FUSIONNER 4 siècles plus tard.

Les sablais se sont attaqués à la construction de leur Église dont la première pierre a été posée le 19 mars 1646 et dont l'achèvement date de 1880, l'Église étant consacrée le 3 juillet de cette année-là.

 

2016 : UN ÉTAT DES LIEUX ALARMANT DES TOITURES ET FAÇADES

Il n'y a pas que la toiture qui a souffert de l'outrage des ans et du manque d'entretien.

Les pierres sont attaquées par le sel jusqu'à 5 cm de profondeur. Elles s'effritent et " ont une fâcheuse tendance à tomber sur la voie publique", les grandes rosaces présentent de graves désordres.

L'élu conclut ce diagnostic : "si, aucune mesure n'est prise, il est à craindre, eu égard à l'état de la dégradation du bâtiment, qu'il ne faille, envisager à moyen terme une fermeture au public."

 

UN CHANTIER IMPORTANT PLURIANNUEL, UN COFINANCEMENT INTÉRESSANT POUR LA VILLE

L'engagement porte sur la première phase de travaux divisée en 3 tranches s'étalant de septembre 2016 à juin 2019. L'ensemble de la remise en état est programmée sur 9 ans.

La charge financière sera ventilée comme suit :

- État : 40 % car c'est un monument classé,

- Région Pays de Loire 20%,

- Département de la Vendée : 20%,

- Ville des Sables d'Olonne : 20 % dont l'opération de mécénat populaire en cours par l'intermédiaire de la Fondation du Patrimoine : 61% des donateurs sont domiciliés en dehors des Sables d'Olonne.

Pour cette première phase le montant estimatif pour les 3 tranches est de 2 329 932 euros HT.

La délibération a pour objets principaux :

- d'approuver l'avant-projet des travaux de restauration des façades et des couvertures,

- d'autoriser le maire à solliciter l'autorisation des travaux auprès de la DRAC,

- de lancer les consultations des entreprises,

- d'inscrire les crédits nécessaires à l'opération.

Cette délibération fait  elle aussi l'objet d'un vote unanime des élus : soirée assez consensuelle et ne manquant pas d'intérêt.

 

 

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires