Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 20:02
Une question simple en 2009

Une question simple en 2009

LA TRIPLE QUESTION QUI DOIT ÊTRE POSÉE AUX CASTELOLONNAIS PAR LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE, LE 11 DÉCEMBRE 2016,  CONDUIT-ELLE Á L'ÉCHEC PROGRAMMÉ DU PROJET DE FUSION Á 3 ?

 

Selon le Journal des Sables suite à l'interview du maire Joël MERCIER

voici le texte de la question qui sera posée aux castelolonnais le 11 décembre 2016 si le Conseil municipal du lundi 30 mai prochain donne son accord :

 

1)"Êtes-vous favorable à la création d’une Commune nouvelle unissant Les Sables d’Olonne, Olonne-sur-Mer et Le Château d’Olonne,

2) 1er janvier 2019,

3) avec, jusqu’aux élections municipales de 2020, un conseil municipal composé de tous les élus actuels dans le respect de leurs mandats et engagements » ...99 élus !

NDLR les chiffres 1,2,3 et 99 élus sont ajoutés par la Rédaction

Cette question sera exposée lors du conseil municipal de Château d'Olonne du lundi 30 mai 2016 pour approbation des élus.

Habitants du Pays d'Olonne : venez nombreux assister à ce Conseil Municipal pour juger par vous-mêmes.

 

POURQUOI CETTE FORMULATION EST INADMISSIBLE ?

 

Dans sa forme : car elle pose 3 questions :

- celle du principe de la fusion dans une commune nouvelle…c’est normal (voir le document de 2009 ci-dessus),

- celle de la date de la fusion qui est primordiale pour la réussite avant la fin du mandat,

- celle du mandat des élus.

 

Dans son fond :

Surtout, pourquoi 2019 ?

Au 1er janvier 2019, nous serons à trois mois du début de la campagne électorale des prochaines municipales (programmées en mars 2020) avec tous les blocages que la loi impose durant les périodes de campagne.

Que pourront faire les futurs élus et surtout futurs candidats aux municipales de 2020 face à un programme de la future commune nouvelle à peine esquissé.

Les élus en place ne vont-ils pas confisquer à leur seul profit la campagne électorale 2016/2020 ? ...la démocratie locale n'y retrouvera pas son compte

 

La fusion : pourquoi pas au 1er janvier 2018 ?

Les citoyens castelolonnais auront-ils une réponse à cette question ?

Les municipalités actuelles sont issues des élections de mars 2014, nous sommes en 2016…et il faudrait attendre 2019 pour une fusion…

Pourquoi ? …simplement pour que tous les élus aillent jusqu’au bout de leur mandats ?

On n’ose le croire…l’intérêt général commande d’aller plus vite, les petits intérêts particuliers des élus passent après.

 

LE BUT : FAIRE ÉCHOUER LA FUSION ?

Encore une fois la municipalité de Château d’Olonne pose, sans consultation des deux autres communes, des préalables certainement inacceptables par les deux autres communes dans le seul but de faire échouer la fusion.

La Municipalité castelolonnaise va-t-elle faire jouer un jeu digne des ex-démocraties de l'Est en faisant voter les citoyens sur des choix qui ne sont pas de son ressort ? Un seul OUI et un seul NON pour 3 questions ?

Ce n’est pas démocratique et pas du tout consensuel vis-à-vis des deux autres communes.

 

EN 2015, OLONNE SUR MER ET LES SABLES D'OLONNE ONT DÉCIDÉ DÉMOCRATIQUEMENT ET, EN TOUTE LÉGALITÉ, DE LEUR FUSION Á DEUX

N’oublions pas qu’après avoir constaté qu’ils n’avaient plus le moyen de dialoguer avec le maire de Château d’Olonne les deux conseils municipaux d’Olonne-sur-Mer et des Sables d’Olonne ont décidé en mi-2015 de la fusion à deux au 1er janvier 2018.

En mettant en cause cette date sans motivation et en tentant de la faire ratifier par les citoyens castelolonnais, le maire de Château d’Olonne après deux ans d’hésitation et de perte de temps signifie bien aux citoyens castelolonnais sa volonté de casser toute possibilité d’une fusion à 3 « inéluctable » comme il l’écrivait.

Il l’avait promise à ses électeurs.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires