Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 10:16
Joël MERCIER Maire de Château d'Olonne Vice Président de la Communauté de Communes des Olonnes

Joël MERCIER Maire de Château d'Olonne Vice Président de la Communauté de Communes des Olonnes

DES LEÇONS DE MAUVAISE GESTION À CHÂTEAU D’OLONNE

suite de

http://www.olonnes.com/2015/09/des-lecons-de-mauvaise-gestion-de-la-commune-de-chateau-d-olonne-et-a-la-communaute-de-communes-des-olonnes-cco.html

 

La présentation par  la presse du projet de budget  2016 par le maire de CHÂTEAU D'OLONNE mérite quelques éclaircissements...suite

 

DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT DE LA VILLE DE CHÂTEAU D’OLONNE : LE MAIRE POUVAIT DEPUIS DES ANNÉES FAIRE DES ÉCONOMIES SUR LES FRAIS DE FONCTIONNEMENT 

Le maire Joël MERCIER nous dit « Depuis 2011 les charges à caractère général sont stabilisées »…cela veut-il dire que l’action menée depuis 2008 par l’opposition castelolonnaise sur l’augmentation des charges de fonctionnement avait fini par porter ses fruits. L’opposition a contraint la majorité précédente (la même que celle d’aujourd’hui) à bâtir des budgets plus sérieux. Au moins, sur ce point, le Maire, enfin, montre qu’il pouvaut et peut faire des économies de fonctionnement à CHÂTEAU D’OLONNE alors qu’il a refusé de le faire des années durant.

 

CERTAINES ASSOCIATIONS MAL HABITUÉES SERONT MISES AU PAS : COMMENT ?

La commune de CHÂTEAU D’OLONNE est la plus pauvre des 3 communes du Pays d’Olonne en matière de tissu associatif.

Le Maire veut, sans le dire, car cela déplairait, bien sûr, réduire son soutien aux associations contrairement à ses promesses électorales et vœux de début 2015.

Qu’il veuille le contrôle du bon usage des subventions quoi de plus naturel…depuis 2008 l’opposition demandait cela, sans le moindre succès, lors du vote de chaque budget.

Des clubs et associations ne respectent pas la législation fiscale et sociale…peut-on leur maintenir l’octroi de fonds publics si elles ne modifient pas leurs pratiques? Par contre nombre d'associations castelolonnaises mériterait un traitement plus favorable.

La tenue de certaines comptabilités par les associations ne reflète pas le sérieux qu’elles devraient.

D’autres associations ont une vocation quasi commerciale qui les éloigne des statuts et obligations la loi de 1901 sur les association "sans but lucratif" ont-elles droit au maintien de leurs subventions ?

Ceci sera-t-il analysé par une commission indépendante d’élus mais aussi de citoyens impartiaux ?

Nous en doutons connaissant trop qu’en ce domaine les « affinités » des élus l’emporte malheureusemet sur l’impartialité.

 

COMMENT SERA ÉTABLI L’ÉQUILIBRE DU BUDGET 2016 ET CELUI DES ANNÉES  SUIVANTES ? 

Le Maire annonce des baisses de recettes : la DGF, participation financière de l’État, la dotation de Solidarité Communautaire…Les 45 000 € d’économies de fonctionnement ne suffiront pas pour remplacer ces recettes perdues de l'ordre de 600 000 euros.

Pour ne pas recourir à une hausse d’impôts, la Municipalité devra diminuer les investissements et ou recourir à l’emprunt.

Donc le maire de CHÂTEAU D’OLONNE contrairement à ce qu’il dit va devoir sacrifier l’avenir en diminuant les investissements…ou augmenter la dette castelolonnaise…ou les deux.

 

SORTIR DE L’IMPASSE : FUSION DES COMMUNES ET COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION

La diminution de la Dotation Générale de Fonctionnement que verse l’État aux communes aurait pu être évitée si la Municipalité castelolonnaise avait donné son accord sur la fusion des 3 communes avant le 1er janvier 2016…maintenant c’est trop tard !

Les castelolonnais apprécieront cette perte annuelle 470 000 euros à laquelle il faudra ajouter la perte 106 000 euros de Contribution de Solidarité CCO, résultat de la mauvaise gestion de la CCO.

Les contribuables des deux autres communes OLONNE-SUR-MER et LES SABLES D’OLONNE subissent la même peine et devront remercier la municipalité de CHÂTEAU D’OLONNE de cette grosse perte de recettes !

Pourquoi le maire de CHÂTEAU D'OLONNE refuse-t-il de répondre à ses collègues d'OLONNE-SUR-MER et des SABLES D'OLONNE sur les projets de fusion de communes et d'agglomération ? Il attend quoi ? Un projet de "commune nouvelle unique "que la municipalité n'a pas eu le temps de rédiger et de proposer depuis 2009 où elle a refusé de participer à la consultation des habitants du Pays d'Olonne sur la fusion... sous le prétexte qu'il n' y avait pas de projet !

 

 

Les recettes de CHÂTEAU D’OLONNE sont de l’ordre de 14 millions d’euros : perdre 576 000 euros par an c’est lourd !...et pour un refus de fusionner quand on a dit et écrit : « la fusion est inéluctable », c’est une faute inexcusable...comme la construction, dans les circonstances actuelles au Pays des Olonnes, d'une nouvelle mairie...avec cette politique la pression fiscale à CHÂTEAU D'OLONNE ne cessera de monter.

Partager cet article

Repost 0

commentaires