Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

27 octobre 2020 2 27 /10 /octobre /2020 22:40
TOUS ANTI COVID

ON A TOUS INTÉRÊT À SE CONNECTER

 

APRÈS LE QUASI ÉCHEC ET L'ABANDON DE STOP VIRUS LE GOUVERNEMENT MET EN PLACE

 

"Tous Anti Covid"

 

POUR TOUT SAVOIR SUR CE NOUVEL OUTIL DANS LA LUTTE CONTRE LA PROPAGATION DE L'ÉPIDÉMIE

 

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/coronavirus/tousanticovid

 

Une application qui permet à chacun d’être acteur de la lutte contre l’épidémie.

L’application intervient en complément et au service de la méthode traditionnelle de suivi des contacts

Vous pouvez télécharger l’application sur l’Apple Store et le Google Play : bonjour.tousanticovid.gouv.fr/

 

 

TOUS ANTI COVID

Partager cet article

Repost0
14 août 2020 5 14 /08 /août /2020 17:22
COVID-19 RESTONS VIGILANTS ...DÉPISTAGE Suite
COVID-19 RESTONS VIGILANTS ...DÉPISTAGE Suite

 

 

 

 

AUX SABLES D’OLONNE, LA CAMPAGNE DE D֤ÉPISTAGE EST PROROGÉE D’UNE JOURNÉE LE 15 AOÛT

 

Facebook de Yannick MOREAU, Maire des Sables d’Olonne

 

« Campagne de dépistage #COVID prolongée d’une journée demain samedi 15 août de 10H à 16H place du tribunal.

 

Résultat partiel des 3 premières journées : 10 cas positifs sur 2.450 personnes testées.

100% des cas positifs sont des personnes jeunes, entre 16 et 40 ans.

 

 

C’est un bon résultat qui doit nous conduire à une plus grande vigilance et à nous protéger les uns les autres. »

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2020 1 20 /07 /juillet /2020 09:14
MUTUALISATION : GOMMER LES VIEILLES ET STÉRILES QUERELLES DE CLOCHER

MUTUALISATION : GOMMER LES VIEILLES ET STÉRILES QUERELLES DE CLOCHER

 

MUTUALISATION DES MOYENS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES: UNE OBLIGATION LÉGALE LONGTEMPS MISE SOUS LE BOISSEAU AU PAYS DES OLONNES

 

S'UNIR POUR MIEUX TRAVAILLER DANS L’INTÉRÊT GÉNÉRAL

Il était un temps, pas si éloigné que cela, où pour faire un petit trou dans une route "frontalière" entre les trois  communes voisines ou même pour la pose d'un panneau de direction  au Pays des Olonnes,  il fallait réunir les responsables administratifs et fonctionnels des 3 communes, les élus des 3 communes, les responsables de la Communauté de Communes et les élus de celle-ci...Kafka y aurait perdu son latin !

Mais ce n'est pas tout...le projet ficelé il fallait faire prendre des décisions dans les 4 collectivités...et les marchés publics ...

 

LA MUTUALISATION DES MOYENS ENTRE COLLECTIVITÉS VOISINES, : LES SABLES D'OLONNE

Mutualiser, mettre en commun : c'est une question de bon sens et de bonne gestion mais cette  question se heurte sur le terrain à des difficultés de tous ordres : difficultés administratives, querelles de clochers et de personnes...

Ceci est si peu naturel qu'il a fallu une loi incitative pour tenter d'améliorer la collaboration intercommunale . En effet, depuis la loi de réforme des collectivités territoriales de 2010, les collectivités doivent produire un rapport relatif aux mutualisations entre les services d’une communauté et ceux de ses communes membres. Ce rapport comprend notamment un schéma de mutualisation à mettre en œuvre pendant le mandature.

Suite à l’expérience sablaise 2018/2019 découlant des créations de l'agglomération et de la ville nouvelle fusionnée les Sables d'Olonne le Maire a décidé de structurer la mutualisation en partant du test des services techniques de ces deux collectivités.

C'est au détour de la délibération N°64 proposée en conseil communautaire de l'Agglomération des Sables d'Olonne de ce jeudi 16 juillet que ce problème a été posé avec délicatesse par le Président Yannick MOREAU.

Celui-ci propose au Conseil de voter pour le recrutement d'un consultant en organisation des collectivités territoriales en vue de la création d'un service technique commun entre Les Sables Agglomération et la Ville des Sables d'Olonne.

Cela ne sera pas fait ex nihilo : le maire a rappelé que déjà des opérations sont montées en commun par les services techniques de la Ville et ceux de l'Agglomération. Il en est ainsi de chantiers comme ceux de la Place du Vendée Globe, Téléphone et informatique...

 

MIEUX TRAVAILLER, MIEUX GÉRER : LA MUTUALISATION EST INCONTOURNABLE

Il y a la nécessité de gain de productivité et donc une économie d'échelle dans une période où les finances publiques et particulièrement celles des collectivités territoriales sont mises à mal et risquent de souffrir encore plus avec les conséquences de la crise sanitaire.

Il y a aussi la nécessité d'élever le niveau des compétences. Tout devient de plus en plus complexe : voirie, contraintes environnementales, assainissement, contraintes administratives et normatives...donc cela génère des coûts supplémentaires que la mutualisation de moyens devrait permettre d'absorber.

Il n'est pas question de tout mutualiser brutalement au niveau des deux collectivités. Le Maire a donc choisi la mutualisation au niveau des Services techniques qui est déjà en marche et qu'il faudra maintenant "codifier" et généraliser en accompagnant les personnels concernés et les élus pour la réalisation des projets tels que le plan vélo, le plan "forêt", la mise aux normes des bâtiments des collectivités...un beau et important projet et un exercice qui ne sera pas toujours facile !

Partager cet article

Repost0
19 mai 2020 2 19 /05 /mai /2020 21:40
LES FORTS COEFFICIENTS DE MARÉE C'EST BEAU MAIS CELA "MANGE" LES PLAGES

LES FORTS COEFFICIENTS DE MARÉE C'EST BEAU MAIS CELA "MANGE" LES PLAGES

 

DU JEUDI DE L'ASCENSION AU DIMANCHE 24 MAI FERMETURE NÉCESSAIRE DE LA PLAGE

En effet, la marée a décidé de rendre impossible et ingérable l'exigence de distanciation, règle que nous impose encore CORONAVIRUS.

En effet, avec un horaire de haute mer entre 17 et 18h30 durant ce pont de l'Ascension et un coefficient de marée d'environ 80 et compte tenu de l'affluence envisagée il ne sera pas possible de respecter et faire respecter les normes de distanciation donc...

La mairie des Sables d'Olonne s'est vue contrainte d'interdire  l’accès des plages urbaines (Grande plage, Présidents et Tanchet) les après-midis de ce Pont.

Voir ci-dessous

...

ACCÈS À LA PLAGE AUX SABLES D'OLONNE POUR LE PONT DE L'ASCENSION : LE COEFFICIENT DE MARÉE DICTE AUSSI SA LOI
ACCÈS À LA PLAGE AUX SABLES D'OLONNE POUR LE PONT DE L'ASCENSION : LE COEFFICIENT DE MARÉE DICTE AUSSI SA LOI

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2020 4 23 /01 /janvier /2020 21:41
EN 2020, COMMENT GÉRER CETTE SI BELLE PETITE MAIRIE OCCITANE ?

EN 2020, COMMENT GÉRER CETTE SI BELLE PETITE MAIRIE OCCITANE ?

 

UNE LOI "RÉFORMETTE" ET ÉLECTORALISTE NE CHANGERA PAS LA DONNE DES ÉLUS DÉPASSÉS ET COMPLIQUE ENCORE LA GESTION DES COLLECTIVITÉS.

 

 

RAPPEL DE L'INGÉRABLE

La France : 35 500 communes

53 % des communes ont moins de 500 habitants !

72% ont moins de 1000 habitants 

90% ont moins de 3 000 habitants et ne représentent que 29 % de la population !

 

UNE RÉFORME INUTILE ET DÉMAGOGIQUE

 

Après avoir tapé sur le dos des maires, le Président de la République qui n'a jamais été un élu du peuple avant d’accéder à la magistrature suprême s’est aperçu qu’il avait commis une erreur en méprisant les maires…il a maintenant besoin de leurs voix et de leur soutien. Il tente de donner des gages.

 

Et « En marche » est, là aussi, devenu en « marche arrière ».

 

 

LA VRAIE RÉFORME PASSE PAR UN REGROUPEMENT DES COLLECTIVITÉS ET LA SUPPRESSION DE FEUILLES DU MILLEFEUILLES INGÉRABLE

 

La loi "engagement et proximité" du 27 décembre 2019 vise, dit le site du gouvernement, à rééquilibrer le rôle des maires au sein des structures intercommunales : la loi prévoit la mise en place d'un "conseil des maires" au sein des EPCI (communautés de communes, agglomérations) , elle facilite la modification des périmètres des intercommunalités et apporte des garanties aux communes lors du transfert des compétences eau et assainissement aux intercommunalités.

 

Résultat : on va complexifier le rôle et l'exercice des compétences des intercommunalités (communauté de communes et agglomérations). Nous disons bravo pour cette grossière erreur faite par démagogie et pure électoralisme !

 

Pour le statut du maire et peut-être des adjoints la loi prend acte de leurs responsabilités croissantes :

  • elle crée un dispositif d'assurance obligatoire pour toutes les communes afin d'apporter une protection juridique aux maires ;
  • les maires peuvent demander aux préfets des "conseils de légalité" pour assurer la sécurité juridique de leurs actes ;
  • les indemnités des maires des communes de moins de 3 500 habitants peuvent être revalorisées selon un dispositif gradué en trois tranches : quelle mesure inutile et démagogique à quelques semaines des élections municipales !

La loi va dans le détail ...est-ce le rôle du législateur ? Ainsi, elle prévoit aussi des mesures comme la prise en charge des frais de garde pour leurs proches occasionnés par des réunions obligatoires….comme s'il fallait une loi pour donner cette "facilité-aumône" aux élus ?

 

TOUT CELA EST DE LA "FOUTAISE" (Mot du Général de GAULLE, en 1958)

 

Les élus parlementaires qui ont voté cette loi (combien savent d'ailleurs ce qu'ils ont voté ?) se sont déshonorés.


Incapables de régler le problème de la très difficile gestion des 35 000 communes de France, le problème d'une vraie réforme territoriale, le gouvernement et le Parlement se déshonorent en bricolant ainsi.

 

La moitié des maires de France abandonnent la fonction. Grand bien leur fasse...ils vont tourner la page et faire la place aux jeunes volontaires et espérons-le compétents mais surtout nous aurions tendance à dire tant mieux ! et à leur souhaiter un bon retour "à la vie civile, professionnelle et familiale "! Certains, hélas !  vivaient collés à leur fauteuil, le regard fixé sur le renouvellement de leur mandat en flattant leur clientèle.

 

Ils ont occulté, par leurs méthodes qui vont jusqu'à être maffieuses, le travail admirable des 80 % d'élus locaux qui tentent sans moyens de faire vivre au mieux leur commune. Ils ont fait barrage à leurs potentiels successeurs. Ils ont pourri la noble fonction d'élu.

 

Ce n'est pas parce qu'un élu a fait 4 mandats successifs qu'il est un bon maire...ce serait plutôt l'inverse. Le mandat d'élu n'est pas fait pour s'y installer à vie.

 

Tant que le statut d'élu local n'aura pas été adapté aux impératifs du siècle d'une gestion sérieuse il y aura à la tête des collectivités des élus incompétents, véritables roitelets, usant et abusant d'un pouvoir sans contre-pouvoir. Il y aura des maires incapables d'exercer leur noble fonction dans et pour l'intérêt général, allant parfois allant parfois nager dans le marigot du compromis et de la magouille.

 

Il appartient aux électeurs français qui sont condamnés à élire des maires qui très souvent ne pourront exercer leur mission, de veiller d'une part, à la bonne l'exécution du mandat donné à leurs élus et d'autre part, de faciliter les regroupements volontaires de communes pour avoir des entités gérables et des élus compétents et responsables.

 

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2019 5 27 /09 /septembre /2019 22:47
BANDEROLES, RASSEMBLEMENT DES OPPOSANTS AU PROJET DEVANT L'HÔTEL DE VILLE DE CHÂTEAU D'OLONNE LE18 AOÛT 2009

BANDEROLES, RASSEMBLEMENT DES OPPOSANTS AU PROJET DEVANT L'HÔTEL DE VILLE DE CHÂTEAU D'OLONNE LE18 AOÛT 2009

 

LA LOGIQUE  INFERNALE QUI MÈNE INEXORABLEMENT LES GRANDS PROJETS MUNICIPAUX À L'ÉCHEC

 

suite de

http://www.olonnes.com/2019/09/une-saine-gestion-des-collectivites-territoriales-est-elle-chose-impossible.html

 

 

Au moment où le pays entre en campagne électorale pour les "municipales 2020" ce dossier est livré à la réflexion des citoyens électeurs sur l’importance de ce choix qu'ils auront à faire pour leurs élus locaux et  sur les conditions d'exercice de leurs fonctions.

 

Pour illustrer notre propos nous poursuivons l'analyse du dossier TRIVALIS TRIVALONNE usine TMB (traitement des ordures ménagères résiduelles : 300 à 400 kilos par habitant par an) puisqu'il est revenu incidemment à l'ordre du jour dans notre commune suite à la motion votée en Conseil communautaire des Sables d'Olonne Agglomération.

 

Ce dossier avait  été révélé au public en 2009 quand le Conseil Municipal de Château d'Olonne a dû  se prononcer sur  l'édification de l'usine TMB sur le territoire de la commune, à la limite de la commune voisine de Sainte-Foy : conseil municipal tendu, manifestation à l'extérieur, banderoles sur les murs de la mairie...

 

 

L'ÉCHEC TECHNIQUE DE L'USINE TMB ET DE LA FILIÈRE TMB

 

 

Depuis longtemps la VENDÉE avait un sérieux problème de traitement des déchets : elle devait "exporter "ses déchets pour les faire traiter dans les départements voisins.

 

Elle avait choisi initialement de construire des incinérateurs dont on découvrait les graves méfaits de ce type d'installation sur l'environnement et la santé publique.

 

D'où une crise qui s'acheva par un rejet de la population et le retrait du projet d'incinérateurs par TRIVALIS Syndicat Départemental (www.trivalis.fr) et par le Département.

 

Les autorités départementales responsables du traitement des déchets étaient alors en panne de solution ! 

 

Est sortie du chapeau la solution miracle : l’usine de traitement mécano biologique TMB proposée aux élus par un groupe industriel désuni des géants VEOLIA, VINCI, SUEZ  qui a laissé le champ libre au groupe espagnol ACS et à sa filiale URBASER. Celle-ci a bien su manipuler les élus vendéens avec son produit TMB...qui n'a jamais pu atteindre les objectifs prévus (que d'articles mensongers a-t-on pu lire sur ce sujet !) et le jugement de l'Autorité Gouvernementale ADEME nuancé en 2008  est maintenant et depuis 2014 sans pitié : 

 

"Avec les règles actuelles, qui devraient être renforcées, de trop nombreux TMB ne parviennent pas déjà à remplir leurs objectifs en termes de qualité et de rendement en compost. Aussi, l’ADEME appelle-t-elle les collectivités à la prudence."

 

Donc on construit une usine à compost i ne produira que peu de compost et quel compost ?

 

L'autorité gouvernementale ADEME a donc mis en garde les élus et supprimé ses aides à cette filière.

 

En effet, le compost jugé initialement de qualité suffisante au niveau des normes comporte de graves défauts ainsi que l'usine qui le produit : 

 

- polluant : pollutions olfactives, pollutions sonores, risque de pollution des eaux car l'usine est construite sur les sources du cours d'eau TANCHET, alors que les élus et l'industriel assuraient que toutes les dispositions étaient prises pour que les riverains n'aient à subir aucune gêne en 2019 ceux-ci souffrent et le disent,

- pollution des sols avec l'épandage de compost en Vendée...les agriculteurs d'autres départements ont refusé cet épandage car

        - il comporte des dangers :  présence de métaux lourds, résidus de médicaments, particules de pièces de plastique...

        - l'accumulation de ces résidus non traités dans le sol tue les sols,

        - l'accumulation de produits toxiques constitue un danger pour les populations consommant les produits issus des terres qui ont bénéficié de ces poisons !

 

Les promesses de production de compost même quantitativement ne sont pas tenues et loin s'en faut ! L'industriel a-t-il été mis en demeure par la CCO puis l'Agglomération  et TRIVALIS de prendre en charge les conséquences de sa déficience ? À notre connaissance NON !

 

Le Conseil Départemental et TRIVALIS cachent soigneusement ces vérités aux citoyens et aux élus de base qui n'ont aucune connaissance en la matière et ne peuvent donc juger la situation d'échec total que les maires et adjoints ne peuvent et ne doivent pas ignorer. C'est une affaire entre grandes personnes ! Sauf que c'est la collectivité qui paye, vous et nous !

 

Les Associations de défense des consommateurs et et de l'environnement sont soigneusement tenues à l'écart et même exclues des commissions de suivi. C'est un aveu : il faut cacher la vérité aux citoyens.

 

Tous les risques, désagréments générés par cette usine ... que certains (élus ou citoyens) découvrent  sont consignés dans le dossier d'enquête publique de 2009 (voir prochain article)...les élus ne peuvent jouer l'ignorance.

 

La prise de parole du seul élu adjoint au maire de Sainte-Foy  qui a réagi, Noël VERDON, lors du dernier Conseil Commanditaire, ne fut pas à la hauteur du désastre dont il faudra bien parler, le maire de Sainte-Foy vice-président de la Communauté d'Agglomération était absent pour ce conseil communautaire !

 

Concluons ce chapitre en disant que TECHNIQUEMENT l'USINE TMB EST UN DÉSASTRE PEUT-ÊTRE UN SCANDALE.

 

Pour tous ceux qui veulent en savoir plus sur le dossier TMB, nous recommandons ce lien :

https://www.cercle-recyclage.asso.fr/images/stories/pdf2/dossier-tmb.pdf

 

 

À SUIVRE... LES AUTRES ÉCHECS DE CE PROJET

 

UNE SAINE GESTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES EST-ELLE CHOSE IMPOSSIBLE ?

 

L'USINE MAUDITE TMB À CHÂTEAU D'OLONNE EN CONSTRUCTION

L'USINE MAUDITE TMB À CHÂTEAU D'OLONNE EN CONSTRUCTION

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2016 5 16 /12 /décembre /2016 22:42
Le Président Yannick MOREAU officie pour cet ultime conseil communautaire

Le Président Yannick MOREAU officie pour cet ultime conseil communautaire

L'aéropage des élus lors du dernier conseil communataire CCO 16 décembre 2016

L'aéropage des élus lors du dernier conseil communataire CCO 16 décembre 2016

1994-2016 : LE GRAND LIVRE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES OLONNES SE REFERME ET LAISSE LA PLACE À CELUI QUI VA S'OUVRIR POUR LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION À QUI NOUS SOUHAITONS LONGUE ET BELLE VIE AU SERVICE DE LA POPULATION DES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION

Ce dernier conseil communautaire  a expédié en à peine une heure les affaires courantes avec un consensus presque parfait.

On a même eu le privilège d'entendre Madame Nicole LANDRIEAU (opposition olonnaise, front de gauche)dire sur un point qu'elle était "satisfaite". Le président ne pouvait que relever cette déclaration comme un cadeau pour Noël.

Seule différence avec un Conseil Communautaire habituel , la présence d'anciens élus et celle du neo ancien directeur des services de la CCO Marc SCHOENGTEN qui aura vécu toute cette période de la vie de la CCO 1994-2016.

 

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 21:11
C'est à la pépinière d'entreprises que se célèbrera le dernier conseil communautaire de la CCO avant de passer la main à la Communauté d'Agglomération

C'est à la pépinière d'entreprises que se célèbrera le dernier conseil communautaire de la CCO avant de passer la main à la Communauté d'Agglomération

 

Le vendredi 16 novembre 2016

à 18 heures 30

se tiendra le prochain Conseil Communautaire

à la Pépinière d'Entreprises (près du Boulevard du VENDÉE GLOBE)

2, allée Titouan LAMAZOU à Olonne-sur-Mer

 

Nous vivrons ce soir là le dernier conseil communautaire avant de passer au 1er janvier 2017

à la Communauté d'Agglomération

 

RAPPELONS QUE LA PRÉSENCE "CITOYENNE" NE PEUT QU'ÊTRE UN PLUS POUR LA DÉMOCRATIE, que les séances du Conseil Communautaire comme les Conseils d'Agglomération à partir de 2017 sont publiques et qu'il est intéressant pour le citoyen de voir comment peut fonctionner une collectivité territoriale pourvue de larges compétences.

 

ORDRE DU JOUR COMPLET CI-DESSOUS

 

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES OLONNES CCO : dernier conseil communautaire ce vendredi 16 décembre 2016

Partager cet article

Repost0