Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 00:01
COLLECTIVITES TERRITORIALES : rappel à l'ordre de la Cour des Comptes

Alors que le congrès des maires de France se soit achevé sans information exceptionnelle rappelons quelques vérités que la Cour des Comptes après examen des comptes de 2013 des collectivités territoriales

 

Cour des comptes : finances locales 2013

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/144000602-les-finances-publiques-locales

...une mine d'or

 

En ce qui concerne la rationalisation administrative et financière du « bloc communal » voilà 4 recommandations extraites du rapport en référence ci-dessus qu'il était bon de rappeler :

 

"1. poursuivre le regroupement des établissements publics de coopération intercommunale et la réduction du nombre des syndicats intercommunaux et des syndicats mixtes ;

2. opérer les transferts de compétences des communes aux intercommunalités par champ entier d’intervention et non plus de façon parcellaire ;

3. développer la mutualisation des services intercommunaux, prioritairement ceux des fonctions supports, au bénéfice des communes membres ;

4. engager la stabilisation des dépenses de personnel du « bloc communal » par des réductions d’effectif, une pause des mesures de revalorisation indemnitaire, une meilleure maîtrise des déroulements de carrière et le respect de la durée légale du travail."

 

En clair:

1) les communes et communautés de communes doivent se regrouper pour éviter les doublons ou pire,

2) plus de bricolages comme l'ont fait les 3 communes du Pays d'Olonne et comme le fait la Communauté de Communes des Olonnes par exemple en ne transférant que des bouts de la compétence assainissement (même si ce qui est fait au niveau du personnel est remarquable : la mutualisation de moyens ce n'est pas simple),

3) il y a un gisement très important d'économies au niveau des collectivités locales.

 

Encore pour répondre aux voeux de la Cour des Comptes et à la situation de crise économique que nous vivons il faut  que certains petits roitelets locaux sacrifient leurs intérêts particuliers et intérêts personnels sur l'autel de l'intérêt général ou qu'ils soient sanctionnés sévèrement. Ce ne peuvnet être des intouchables.

En effet, dans les cas extrêmes, on arrive à la catastrophe de XYNTHIA à la FAUTE-SUR-MER, plus souvent ce sont "simplement" des erreurs de gestion, des prises illégales d'intérêts, du favoritisme dans la passation des marchés publics...qui doivent être dénoncés. Mais par qui ?

 A chaque citoyen d'examiner, d'analyser les situations, d'interpeller les élus et de se faire, sur ce thème, sa philosophie.

En effet, les citoyens ont les élus qu'ils ont choisis : rien ne sert de critiquer ceux qu'ils ont élus. Il leur ont donné un mandat : c'est à eux de surveiller la bonne exécution de ce mandat.

Nous jugerons ainsi tous comment les élus tiennent leurs promesses de fusion de communes au PAYS d'OLONNE.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires