Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 12:13
Image du symbole" famille"

Image du symbole" famille"

UN EFFORT  : OUI

UN EFFORT JUSTE : OUI

DES MESURETTES INJUSTES : NON

 

Il est indéniable qu'un effort de solidarité nationale doit être fait pour redresser la France.

Il est indéniable que ceux qui possédent soient mis plus à contribution que les autres.

mais il est aussi indéniable que cette solidarité doit :

- être empreinte de justice entre les citoyens,

- se faire de sorte que l'effort soit réparti  : l'Etat doiit réduire son train de vie, les élus ne doivent plus s'enrichir sur le dos des citoyens  en vertu de l'abolition des privilèges (nuit du 4 août 1789 ). Il faut mettre fin au scandale du cumul des mandats des élus et des indemnités y afférentes (même au Pays d'Olonne ce scandale est maintenant dénoncé !), de même pour les retraites des parlementaires. C'est peu dans le déficit du budget de  l'Etat mais c'est beaucoup pour le symbole et l'exemplarité : "faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais" : cela ne passe plus !

- surtout il faut faire cesser toutes ces mesurettes : écotaxes, augmentation CSG sur les retraites, sur les assurances vie, diminution des prestations familiales, augmentation des taxes sur les produits pétroliers qui mécontentent et ne sont jamais suffisantes.

 

 

BUDGET 2015 : attaques des plus faibles, après les retraités, les classes moyennes..maintenant encore les familles.

Si seulement l'Etat et les élus donnaient l'exemple du "sacrifice pour l'intérêt général "

 

Décidément le gouvernement incapable de faire et d'avoir fait les vraies réformes structurelles nécessaires à son niveau et à celui des collectivités territoriales poursuit ses attaques sur la population des faibles et des silencieux.

N'a-t-il pas tiré les leçons de son impopularité après les derniers scrutins ?

Après les attaques sur les retraités, les classes moyennes voilà les mesures anti-familles qui vont être annoncées.

 

CONTRE LA FAMILLE

Il y a eu les attaques contre la structure familiale elle-même. Maintenant ce sont les attaques contre le pouvoir d'achat des familles.

Faut-il que l'Etat soit tellement aux abois pour oser proposer des mesures qui ne peuvent que le rendre plus impopulaire ?

Citons les dernières :

- division par trois de la prime de naissance, de 923 euros à 308 euros, à partir du deuxième enfant,

- limitation à 18 mois du congé parental pour chacun des conjoints (contre 3 ans pour un couple actuellement),

- report de 14 à 16 ans de la majoration des prestations familiales et d'un mois de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) après la naissance

- réduction du complément du mode de garde pour les familles les plus aisées...

Autant de propositions impopulaires voire injustes que la ministre des Affaires sociales va devoir faire avaler aux familles.

Va s'ajouter à cette liste le coup de rabot sur les allocations familiales pour les foyers gagnant plus de 6 000 euros par mois...sauf pour les fonctionnaires et leur supplément familial qui vient pour eux en plus des allocations familiales (coût pour l'Etat : 2.5 milliards par an soit 3 fois plus que ce que ne va rapporter le coup de rabot des allocations familiales des "riches" !) ...encore une formule injuste qui peut révolter et ne comble pas les déficits des budgets sociaux.

 

Le gouvernement et ses énarques ne savent prendre que  des mesurettes impopulaires qui vont à l'encontre de la seule chose qui relancera l'économie : le retour à la confiance.

Il faudra un jour ou l'autre recourir à l'austérité POUR TOUS (ETAT et collectivités territoriales compris). Un traitement de choc juste sera compris par les français, à l'inverse,  des mesurettes distillées tous les jours avec des marches avant et marches arrière ne seront jamais comprises et seront seront toujours impopulaires : le Pays continuera à s'enfoncer !

Les générations qui ont profité des largesses à crédit des gouvernements de ces 30 dernières années sont aptes à comprendre qu'il faut payer pour sauver les générations futures et ne pas leur laisser en héritage une dette qui dépasse déjà les 2 000 milliards d'euros. Encore faut-il que nos gouvernants aient le  courage de leur dire , de  leur demander cet effort de solidarité nationale.

 

STOP aux mesurettes injustes et inutiles!

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Vannier 02/11/2014 10:49

J'ai de plus en plus l'impression que ma génération est réduite à l'esclavage par la génération précédente qui a eu tous les avantages au siècle dernier :
- Progression des salaires
- Fiscalité non confiscatoire
- Allocations généreuse
- retraite entre 52 et 60 ans
- Immobilier accessible

Au menu pour nous :
- CCD au smic pour les chanceux
- Fiscalité délirante
- Allocation en berne
- Retraite misérable à 67 ans
- Condamné à être locataire à vie

J'hésite à quitter ce pays dont l'avenir est sombre, dégoût de la classe politique corrompue juste bonne à s'octroyer tous les privilèges en méprisant son peuple souvent à la limite du racisme.

CACO 03/11/2014 09:02

Quelle pertinence dans votre commentaire ?
Jeunes, moins jeunes se posent la question de quitter la terre natale FRANCE ?
On vit un régime (depuis 30 ans ) confiscatoire, tueur de l'effort sans réussir le solidarité : un comble . Regardez un dossier que nous suivons : celui des 1 million de familles (1.4 million en 2030) qui ont un voire deux membres "dépendantes" . L'Etat a prélevé sur les retraites, il y a eu la journée dite de solidarité...et ces fonds collectés affectés à l'amélioration des conditions d'accueil ont été détournés par l'Etat. Ce n'est qu'un exemple
Vous payez avec vos impôts la redevance télé...voyez le POINT de cette semaine (44) : le gâchis !...Les collectivité locales : le gâchis. Les indemnités cumulées des élus : plus que du gâchis...
A un moment trop, c'est trop !