Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 23:08
Jean-Pierre BOILEAU, adjoint chargé des finances, bien à la peine

Jean-Pierre BOILEAU, adjoint chargé des finances, bien à la peine

CHÂTEAU D’OLONNE : CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 30 JANVIER 2017

 

Nous aurons beaucoup à dire sur ce Conseil Municipal du 30 janvier 2017

 

EN INTRODUCTION : SOUHAITONS  PLUS DE DÉMOCRATIE ET DE TRANSPARENCE POUR LES CITOYENS LORS DES CONSEILS MUNICIPAUX

Nous devons d'abord regretter encore une fois le manque d’égard des élus vis-à-vis du public. On pouvait penser qu’avec une salle neuve et des moyens audio le public pourrait suivre les dossiers comme le budget. Que nenni. Il a eu droit à une image fixe pendant que le responsable finances de la commune Jean-Pierre BOILEAU débitait des chiffres et des commentaires avec en prime moultes erreurs et lapsus de lecture.

 

La démocratie est plus développée dans nombre de nos communes où les dossiers et l’ordre du jour sont mis en ligne sur internet avant le Conseil. C’est la transparence qu’il faudrait généraliser. Au Parlement, les documents préparatoires aux lois sont aussi souvent mis en ligne pourquoi pas faire de même dans les communes ?

D'ailleurs, seule le presse a droit au dossier des élus, pourquoi cette discrimination ?

Le public et les élus essayaient donc de happer des bribes d’explications incompréhensibles. A défaut de comprendre, des élus souriaient des lapsus de leur collègue avec condescendance, d’autres comme Jean-Yves BURNAUD fuyaient ces moments pénibles pour faire un petit somme. Le tout dans une ambiance surchauffée, étouffante suite à la défection de la climatisation et ou du chauffage ou des deux.

Le vote du budget est un des actes essentiels de la vie municipale…Ce lundi pour Château d’Olonne ce fut plutôt un moment de souffrance et de décadence de la démocratie locale…sauf pour le court débat qui a suivi cette présentation débile du budget.

Il faut tenter d’excuser cette critique virulente mais nécessaire pour tenter de réveiller l’exercice de la démocratie locale, d’améliorer la participation citoyenne.

 

LE BUDGET

On peut inclure dans ce chapitre le vote des taux d’imposition.

IMPÔTS : LES TAUX NE BOUGENT PAS, MAIS LES BASES AUGMENTENT DE 0.4% DE PAR LA LOI

Rappelons que si les taux ne bouge pas et si les bases augmentent de 0.4% …pour le contribuable les impôts locaux vont augmenter.

En effet, rappelons aussi que si les taux votés par les communes n’augmentent pas, les autres collectivités comme le Département, la Région, les intercommunalités peuvent augmenter leurs taux, idem pour les taxes spéciales et la Taxe ordures ménagères…le contribuable voit ce qu’il paye au total en Taxe d’Habitation, en Taxes Foncières Bâties et Non Bâties. Et il constatera qu’il paye toujours plus d’impôts locaux même si sa commune n'augmente pas ses taux !

Remarquons aussi qu'on parle toujours d’augmentation et jamais de baisses des impôts locaux…on reviendra sur ce sujet brulant à Château d’Olonne où la commune depuis des années prélève toujours trop d’impôts par rapport à ses besoins : c’est la mauvaise gestion dont nous avons déjà parlé et qui devient criante en 2017..

 

À SUIVRE…

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires