Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 11:52
Face au public : un exercice que Yannick MOREAU semble aimer

Face au public : un exercice que Yannick MOREAU semble aimer

DES VOEUX POLITIQUES ET DES CONVICTIONS DU DÉPUTÉ DU LITTORAL VENDÉEN YANNICK MOREAU


 

C'est à la Conserverie de Saint-Gilles-Croix-de-Vie que Yannick MOREAU avait convié élus et public pour leur adresser ses voeux pour 2016.

UN SOMBRE PASSÉ

"Nous sommes à 465 jours de la fin du mandat présidentiel " dit-il  en introduction.

Le député n'est pas tendre pour le bilan partiel du mandat du Président de la République : record du chômage, record de la dette publique, record de la fiscalité et record du déficit commercial. C'est un mandat de la déconstruction des repères fondamentaux et de la perte de l'autorité de l'Etat.."De nouveaux droits, jamais de nouveaux devoirs". Pour inverser la tendance et créer du lien social, Yannick Moreau est favorable au retour à une nouvelle forme nouvelle de service national. Pour la famille, "le droit pour l'enfant à avoir un père et une mère.."

Face au vécu de ce mandat, au déni de vérité sur l'immigration, au mensonge public comme celui du Ministre CAHUZAC, du déni concernant l'immigration et surtout face à l'inertie d'un pouvoir qui est dans la situation du "pompier qui attend la pluie pour éteindre l'incendie" Les français tournent le dos à la politique. "On désespère les français."

2015 a été l'année tragique des attentats commis par des barbares en  janvier et novembre "face à la gravité des événements, qu'a-t-on fait depuis janvier 2015 ?"

 

2016, L'ANNÉE DU REBOND L'ANNÉE DU SURSAUT, L'ANNÉE FONDATRICE

On est dans les vœux. Le premier est qu'"on n'a pas le droit de baisser les bras."

"Vous pouvez toujours faire quelque chose pour l'avenir en 2016."

Devant la perspective du monde menacé par le totalitarisme islamique, il faudra mener le combat pour ne pas le traîner des décennies. Nous devons gagner la guerre, pas seulement la guerre depuis l'espace aérien mais la guerre aussi sur le terrain pour éradiquer le mal. " Il nous faudra un chef."

Cela passe aussi pour Yannick MOREAU par le devoir d'aider à la construction du monde de l'Afrique si proche de nous, de construire ces pays africains. L'occasion de rendre un vibrant hommage à Jean-Louis BORLOO qui a pris à bras le corps le projet d'électrification  du continent africain.

Autre axe développé : L'EUROPE en panne. Le souverainiste Yannick MOREAU voudrait mieux construire ensemble. Que l'Europe n'oublie pas sa base judéo-chrétienne. L'Europe doit protéger sa souveraineté : libre circulation à l'intérieur mais des frontières extérieures qui ne soient pas des passoires. Le député verrait bien un corps de garde-frontières européen et une flotte européenne de garde-côtes. Nous sommes l'espace mondial le moins protégé. Il faut savoir travailler avec les autres pays européens.

2017 sera l'année des grandes élections : députés et surtout élections présidentielles. 2016 est là et c'est déjà en 2016 que sera mis au point le premier étage de cette fusée électorale. Ce sera au second semestre, les primaires. Yannick MOREAU veut une réelle mobilisation et donc mettre en place dans sa circonscription une structure "Les Républicains" dont il présente les membres composés de nombre de jeunes pour préparer demain.

La France est bien en permanence en campagne électorale. Ces voeux s'adressaient à des citoyens acquis aux causes défendues par le jeune député Yannick MOREAU. Il est réconfortant de voir que des jeunes et des moins jeunes restent mobilisables dans un climat de désaffection à l'encontre des politiques et de la politique. Il faudra que les leaders ne les déçoivent pas . Le tableau noir de la première partie du discours de Yannick MOREAU doit laisser la place au tableau blanc de l'espérance d'un combat politique digne et propre.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO - dans MOREAU
commenter cet article

commentaires