Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 17:39
Le projet prend forme et on peut alors bien voir ses limites incontestables : un complexe aquatique ?

Le projet prend forme et on peut alors bien voir ses limites incontestables : un complexe aquatique ?

CHRONIQUE d'une erreur qui va coûter cher...mais qui aurait pu rapporter gros.

À vouloir économiser en rabaissant toute ambition futuriste tout projet perd son efficacité et devient plus onéreux...c'est une donnée constante de l'économie.

 

Le bâtiment prend forme, il est donc temps de rafraîchir les mémoires pour évoquer avec du recul une histoire qui n'est pas rose.

 

Cette piscine appelée abusivement "complexe aquatique" fera au moins des heureux surtout à Château d'Olonne...qui aura sa piscine, sans en payer les frais de fonctionnement (très lourds), sans investir (c'est la Communauté de Communes des Olonnes qui finance)..c'est ce qu'on appelle abusivement la solidarité intercommunale ! 

 

Mais la question demeure et demeurera pourquoi et comment les élus ont-ils accepté de réduire le projet initial de vrai complexe aquatique à une piscine dont on mesure maintenant de visu son manque d'ambition voire son caractère rétrograde (voir photo ci-dessus).

 

AU DEPART UN GRAND COMPLEXE AQUATIQUE, investissement des 6 communes du Canton avec de multiples vocations dont celle importante de créer un outil répondant aux besoins de la vocation touristique de l'agglomération.

 

...A L'ARRIVEE UNE PISCINE MUNICIPALE dans une zone industrielle (heureusement près d'établissements scolaires).

 

Au Pays d'Olonne, les élus ont déjà engagé 5 millions d'euros pour un VENDEOPOLE dont on ne sait ce qu'il va devenir,

A Château d'Olonne, on dépense 4.5 millions d'euros (hors terrain) pour une  nouvelle mairie dont on ne connaît pas la vocation future et on a bien dépensé 2 millions d'euros pour une salle de cinéma "Gargamoelle" inconfortable, ingérable dont la caractéristique est d'être très, très peu utilisée.

Aux Sables d'Olonne, un village entreprises nautiques habité par les fantômes (1.5 millon d'euros ).

Il y avait donc bien les moyens au Pays d'Olonne de financer un équipement valorisant pour les sédentaires et attractifs pour le tourisme : une équipement rentable !

 

ALORS POURQUOI AVOIR ABANDONNE LE PROJET DE COMPLEXE AQUATIQUE MULTIFONCTIONNEL : remise en forme, fosse pour la plongée, bassins et équipements normés pour des compétitions nationales voire internationales, lieux de détente et de rencontres avec des extérieurs aménagés pour des sports de plein air...?

La Réponse : cette piscine pataugeoire c'est le résultat d'une basse politique dont les élus de Château d'Olonne portent le poids partagé avec les anciens élus des Sables d'Olonne...Olonne  a sa piscine; les Sables ont celle du remblai...donc il en faut une pour Château d'Olonne !...avec ce raisonnement les élus engagent 10 millions d'euros sans le moindre soici de rentabilité et d'efficacité. Le rapport "d'étude " issu de déplacement d'élus pour voir d'autres piscines est navrant de simplisme.

LA BASSE POLITIQUE ET SES COMBINES , LE MANQUE D'AMBITIONS ET DE PROSPECTIVES ont tué le projet
 

D'ailleurs, le maire d'OLONNE SUR MER est sorti de sa réserve et il a tenu à se démarquer. Citons ses propos après le  fameux conseil communautaire qui a décidé de l'emplacement stupide de la piscine. "Selon le Maire d'Olonne sur Mer l'incapacité de la communauté de communes à prendre des décisions ambitieuses en faveur des Olonnes est le principal handicap du Pays des Olonnes". (Le journal des SABLES dans un article intitulé : un pavé dans la piscine !).

Le complexe aquatique   "contribuera à l'attractivité du territoire...". Ceci est clairement indiqué dans la présentation faite par le Conseil Régional qui a été trompé. Ce qui se réalise n'a  aucun rapport avec ce qui a été présenté au Conseil Régional (voir document ci-dessous). On a une piscine en entrée de zone industrielle, en bordure de la voirie qui ne présente : 

- aucun caractère attractif pour le tourisme : s'il fait beau le touriste va à la plage, s'il ne fait pas beau il ne va pas dans une piscine classique mais dans un complexe ludo-aquatique ou il part. 

- aucun "plus" par rapport aux piscines classiques, 

- qui coûtera très cher en frais de gestion sans amortissement possible. Si le complexe avait pu se développer dans un site attractif comprenant d'autre activités socio-culturelles il aurait attiré une autre clientèle...qui aurait participé à son financement. On voit le coût de ce genre d'erreur avec le Palais des Congrès les Atlantes dont plus aucune société n'a voulu assumer la gestion !

 

Enfin rappelons que ce choix sur la piscine a entraîné la "brouille" avec les communes qui étaient partenaires au départ : SAINTE FOY,  VAIRE, l'ILE d'OLONNE...du coup, d'autres projets sont tombés à l'eau comme leur participation au VENDEOPOLE, l'implantation du Pôle équestre...

Le Pays d'Olonne a besoin d'une autre gouvernance avec un vrai projet type OLONNES 2020...plus de politique de compromis, de projets rabougris, mal pensés...

 

Ce dossier est l'illustration du fait que les petits intérêts locaux, particuliers, les compromis et combines peuvent l'emporter au détriment de l'intérêt général...c'est cela que les français ne supportent plus.

 

 

LA PISCINE DE CHATEAU D'OLONNE hors d'eau, mais cet investissement restera le constat d'un échec

Partager cet article

Repost0

commentaires