Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 21:42
Le mille feuille territorial est indigeste pour la démocratie et pour l'économie française

Le mille feuille territorial est indigeste pour la démocratie et pour l'économie française

Un exemple frappant, parlant : mais qu'attendent nos gouvernants pour décider une vraie réforme du mille feuille ?

 

Dans quel ensemble territorial doit s'intégrer notre département ? Ancien élu du Grand Toulouse résidant désormais en Lot-et-Garonne, Christian Bressan plaide pour une intégration à Midi-Pyrénées.

«Lors de l'inauguration d'un équipement public d'une commune, sept représentants de collectivités ayant chacune participé au financement ont découpé une partie du ruban : commune, intercommunalité, Département, Région, État, Europe.

Mais le plus critiquable est que sept services différents ont dû instruire des dossiers identiques.

Cette duplication d'instructions administratives et de financement est une source de gaspillage public qui justifie à elle seule la nouvelle réforme territoriale.

 

Une majorité de Français souhaite réduire ce «millefeuille territorial».

Mais le projet de redécoupage régional proposé ne les satisfait pas pour autant et suscite de nouvelles questions.

Comme la suppression des départements – vidés progressivement de leurs compétences avec la création des intercommunalités sur une base minimale de 20 000 habitants, qui en feront une coquille vide – suscite également beaucoup d'interrogations.

Le découpage actuel des régions date de 1972 et n'avait à l'origine qu'un caractère administratif afin de rationaliser l'organisation territoriale des services de l'état. Mais les lois de décentralisation ont permis aux régions d'affirmer leurs spécificités économiques et culturelles. Ce qui a permis de mieux identifier et valoriser les territoires que leurs populations se sont maintenant appropriés et auxquelles elles restent attachées. Dans un tel contexte il ne sera pas facile de modifier ces territoires régionaux, d'autant plus que les oppositions politiques sont nombreuses.

Partager cet article

Repost0

commentaires