Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 17:47
Un Conseil Municipal secoué par la division stratégique de la majorité

Un Conseil Municipal secoué par la division stratégique de la majorité

CHÂTEAU D’OLONNE : LA CRISE ÉCLATE AU GRAND JOUR  AU SEIN DU CONSEIL MUNICIPAL

 

UNE FIN DE CONSEIL MUNICIPAL DANS LA CONFUSION

Après la lecture des deux questions posées par les responsables des listes d’opposition la maire a fait une déclaration qui est une mise au point réquisitoire sans appel :

  • Il n’est pas et n’a jamais déclaré être contre la fusion,
  • Suite à la déclaration non équivoque de la liste d’opposition de droite qui affirme qu’elle a bien voté pour la fusion au conseil municipal de mai 2016 mais qu’elle a affirmé aussi qu’elle n’était pas d’accord sur la question posée. Le maire dit « qu’il n’est pas question de remettre en cause les décisions du conseil municipal »
  • Il met en cause gravement celui qu’il appelle le maire adjoint d’Olonne sur Mer et non Yannick MOREAU député Président de la CCO...sur l’échec de la fusion à 3 jusqu'à ce jour . Il rappelle que si le OUI l’emporte lors de le consultation des castelolonnais,  il n’y aura pas de fusion à 2 « ils y renonceront » et cela « fige la date de 2018 »
  • Qu’il a bien entendu le message de Yannick MOREAU qui « évoque une fusion à 3 avant la fin du mandat »…premiers pas "pour sortir de l’ornière ".
  • Qu’il a adressé la synthèse des travaux de son projet castelolonnais pour la fusion et attend les réponses des deux autres maires ( annoncées après le vote du 11 décembre pour Olonne et en février 2017 pour les Sables d’Olonne),
  • Il rejette l’allégation des journalistes concernant sa « neutralité » pour la campagne pour le vote du 11 décembre,
  • Il confirme qu’il tient ses engagements électoraux « ai-je variénon ! »
  • « il me faut le feu vert des castelolonnais… quel que soit le résultat, il sera respecté »
  • Si le Oui l’emporte, fort de ce résultat il imposera donc la date du 1er janvier 2019 pour la fusion et le maintien en fonction de tous les élus (99) et adjoints jusqu’à  la fin du mandat en 2020

Ce discours ne plaît pas à la majorité des élus puisqu’il ne répond pas aux deux questions posées et que le maire ne permet pas aux élus de prendre la parole commençant à dire et répéter que le débat est clos .

Madame Mauricette MAUREL réussit à faire entendre sa voix « Le OUI ne fait pas débat »… « les deux autres questions ne méritent pas d’être votées »

LE MAIRE « IL N’Y A PAS D’AMBIGUÏTÉ ! »…le débat est clos répète-t-il et d’évoquer un accord obtenu en séance plénière (c’est-à-dire en conseil municipal tenu à huis clos) ,procédure que nous nous permettons de juger inadmissible. Ce débat aurait dû être public . « Le débat est clos , on est d’accord sur le principe de la fusion » reconclut le maire !

Les élus ne l’entendent pas de cette oreille.

Le maire demande que ceux qui sont d’accord sur sa question lèvent le bras.

Surprise pour les élus qui n’ont pas pris acte d’une  question posée dans le discours du maire,

Les adjoints sauf deux lèvent la main, quelque élus la lèvent aussi  et la séances se poursuit dans un beau désordre.

Annick BILLON prend acte que le maire ne lui donne pas la parole et s’adressant à Joël confirme qu’il n’est pa question de remettre en cause les décisions du conseil municipal …"une question est posée, je n’ai pas compris et tu refuses que chacun se prononce , souhaites-tu répondre à la question…?" 

La réponse du maire sera " je maintiens, la séance est terminée"

Comme à l’Assemblée Nationale, la séance s’est poursuivie en réalité par petits groupes dans la salle des pas perdus ou des" illusions perdues". En effet,  une part importante des élus de la majorité est en désaccord public sur le mode de gestion du maire, sur ses manœuvres...elle a accepté d'avaler des couleuvres des mois durant...maintenant ce groupe de la majorité qui a refusé de lever le bras s'affiche courageusement en désaccord avec son maire.

Le diaogue n'est pas facile au sein de la majorité mais est-ce une nouveauté à Château d'Olonne ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CACO
commenter cet article

commentaires