Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 21:59

 

 

dépendance photo0001

 

Voir : PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES : attaque sur les retraites

Au fond, les retraités sont-ils des nantis taillables et corvéables car silencieux ?

Le point de vue de l’Association pour un Développement des Relations Sociales ADRES est malheureusement trop simpliste : les retraités selon leurs « revenus moyens » sont des nantis privilégiés donc, au nom de la justice fiscale, il faut qu’ils payent…Examinons objectivement leur situation réelle donc leur pouvoir d’achat.

1)      Regarder uniquement les « ressources » des retraités sans considérer leurs charges est un procédé sommaire et hâtif. En effet, les retraités ont, par définition, des charges  importantes liées à leur diminution voire à leur perte d’autonomie. Aujourd’hui, il y a des milliers de retraités qui ont effectivement des revenus supérieurs à 1.300 euros mais qui ne peuvent plus faire face à leurs charges…l’Association a-t-elle examiné cette situation ?...Ce sont les Conseils Généraux, les familles…qui doivent mettre la main à la poche…un maintien à domicile d’une personne âgée coûte plus de 2.000 euros mensuellement. En maison de retraite, il en coûte 2.500 à 4.000 euros…s’il y a une place disponible ! Dans son raisonnement l’Association nous semble omettre cela.

2)      Est-il possible d’écrire sérieusement qu’à revenu égal on demande moins aux anciens qu’aux autres …pour suivre ce raisonnement il faudrait le démontrer. Le Point de Vue exposé  dans Ouest France n’apporte aucun début de preuve. Donc, nous ne pouvons le suivre sur ce raisonnement.

3)      Les personnes âgées retraitées ont aussi un rôle social grandissant qui n’est pas officiellement mesuré ni reconnu : combien de retraités prennent en charge d’une manière ou d’une autre des membres de leur famille ? Fils, fille, petits enfants ayant perdu leur emploi ou se retrouvant seuls avec ou sans enfants doivent retourner « chez leurs parents » qui les prennent totalement ou partiellement en charge. De même nombre de grands parents participent à l'entetien des petits enfants qui poursuivent leurs études. Ce phénomène social est très important et constitue une charge et une responsabilité qui sont occultées par l’Association dans son argumentation.

4)      Des dizaines de milliers  de retraités prévoyants sont contraints à l’Épargne forcée : en effet, ils doivent prévoir deux choses :

a) Leur dépendance possible qui engendrera des charges que leur retraite ne pourra assumer,

b) La situation du conjoint qui survivra : si celui-ci est l’épouse qui a peu ou pas travaillé, la pension de réversion du survivant risque de ne pas suffire à ses besoins…d’où la nécessité d’épargne forcée, assurance dépendance…Certes il leur serait plus facile d'être imprévoyant et d'attendre "la catastrophe" espérerant  que l'Etat Providence leur vienne en aide !

 

Nous avons donc le regret de contester une analyse théorique de la situation des retraités. Elle nous paraît dangereuse voire partiale et sera mal comprise : il y a plus de retraités à la peine que de retraités privilégiés et nantis qui peuvent profiter des voyages au soleil, croisières…

Cet impôt de 0.3 % est une erreur voire, ce qui est plus grave, une injustice pour le plus grand nombre de retraités qui, par contre, sont, dans leur majorité prêts à faire un effort partagé pour participer au redressement de la France et réparer les erreurs des politiques de ces 30 dernières années. Oui, ils sont prêts à le faire mais pas selon la manière que Madame Marisol TOURAINE qui les a imposés : c’est-à-dire d’une manière injuste, inégalitaire; et le tout, pour une recette fiscale marginale estimée à seulement 350 millions d’euros qui doit être affectée à la dépendance et ne le sera pas..

Nous n’avons pas pour objectifs de défendre telle ou telle autre catégorie socio professionnelle et nous n’avons aucun mandat à ce titre. Nous voulons simplement en ces temps difficiles éviter que des mesures hâtives, peu réfléchies ne viennent attiser des sentiments corporatistes, accroissent les fractures sociales et le pessimisme ambiant. La défense de ce 0.3% va à l’encontre des dires de l' Association ADRES ( http://duthoit.org/blog5.php ) dont la raison d'être est de développer les bonnes relations sociales et non de développer des sources de rancunes et des sentiments d’une injustice aujourd’hui fortement ressentie par les retraités..

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alain RIVIER 30/11/2012 20:16


Ce gouvernement est d'une absurdité rare et d'une impéritie notoire. Ils sont plus bêtes que ceux de 1981 ! Ce n'est pas peu dire ! 

CACO 30/11/2012 22:06



Mais quel régime en France osera des réformes audacieuses  justes et acceptées