Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 21:25

 

 03437.jpg

  

Quelques  précisions sur ce Conseil Muniicpal

 

D’abord les élus que nous sommes expriment leurs remerciements aux castelolonnais qui assistent au Conseil Municipal dans l’inconfort et dans la discrétion de rigueur. Dans leurs vœux pour l’année 2012, les élus que nous sommes de la liste CAP VRAI formulent celui-ci : que ces fidèles  « spectateurs » soient rejoints par d’autres castelolonnais : c’est un gage de démocratie locale et de citoyenneté et peut-être cela incite-t-il les élus à plus de rigueur et leur rappelle de responsabilité.

 

Retenons quelques points de ce Conseil Municipal qui sentait la Trêve des Confiseurs

L’essentiel est la relance du dossier du lotissement des Prés de la Clais Sud et la présentation du projet faite en Séance Plénière sur cette future ZAC d’environ 13 hectares :

 

ZAC Prés clais sud earth

-          270 à 330 logements

-          Dont 20% destinés à l’habitat locatif social,

-          30% en accession « abordable »,

-          Le reste en terrain à bâtir.

Ce dossier, dont le schéma initial date de la précédente mandature qui s’est achevée en 2008,  semble enfin sur les rails.

Mais il faudra des années encore avant de voir le premier logement livré (2014 ?).

 La présence de flore et surtout du « triton à pied palmé » espèce protégée a bloqué le dossier.

Ceci est l’explication officielle et partielle des retards successifs pris par le projet.

 Il faudrait à l’avenir des élus plus motivés qui par leur talent, leur expertise et leur action volontariste sauront faire sauter les verrous réglementaires. Une commune de 15 000 habitants ne peut se gérer qu’avec une équipe d’élus homogène qui se sentent concernés et qui ne comptent ni leur temps ni leurs talents.

 

Au cours de ce Conseil on est aussi revenu sur la Zone d’activité économique Pierre Corneille.

voir CHATEAU d'OLONNE : une nouvelle zone d'activités économiques

 

L’opposition CAP VRAI avait depuis l’ouverture du dossier attiré l’attention sur le fait que les entrées sorties de cette zone ne pouvaient qu’être sources de difficultés et d’insécurité.

Lors de l’enquête sur la modification du PLU des schémas et explications confuses faisaient apparaitre des sorties NORD (près de la rue Georges Clémenceau) qui semblaient irréalistes et irréalisables.

Lors de ce conseil municipal était abordée, dans ce cadre de desserte de la zone, cette question puisque la commune veut rétrocéder le chemin communal « inutilisé » au promoteur pour créer une voie à double sens sans trottoir…

L’opposition CAP VRAI ne pouvait que dénoncer :

-          Ce cadeau au promoteur : 57.26 euros le m²,

        -            L’aberration de la création de cette voie,

-          Des montages juridiques qui  mériteraient une clarification,

-          Le fait que le projet s’éloigne de sa présentation qui a servi de base pour obtenir la modification du PLU !

 

L’opposition CAP VRAI défendant les intérêts des castelolonnais ne pouvait que voter contre ces propositions de la MUNICIPALITE et répète que cette zone avait une vocatio à devenir une zone d'habitaions comme l'est son environnement immédiat. Il est vrai qu'en présentant cette zone et défendant son projet le Maire a fait valoir l'argument que s'il y avait zone consacrée à l'habitat ce serait avec 20 % de logements sociaux : la mixité sociale  utilisé comme épouvantail...certaines personnes présentes n'en sont pas encore revenues !

 

Enfin diverses questions concernant l’assainissement ont été abordées. Comme vous le verrez ci-aprés les questions de l’opposition CAP VRAI ont au moins le mérite d’apporter ou de faire apporter des éclaircissements sur la gestion communale et celle de la CCO.

 

-          Contrairement aux décisions prises, il n’y aura pas de transfert de cette compétence à la CCO comme l’avait demandé la Chambre Régionale des Comptes…chaque commune garde ses bouts de tuyau, la CCO a ses morceaux dont la station d’épuration,

 

-          Nous devons tous nous attendre au Pays des Olonnes à voir notre prix du m3 d’eau continuer à grimper et ce d’autant plus que, lors de la réalisation de la station d’épuration, avaient été exclus les traitements phosphates et nitrates qui vont devenir obligatoires. Rien que pour la CCO il est envisagé 43 millions d’euros de travaux en 16 ans. Les communes gardant leurs compétences il faudra ajouter les travaux sur les réseaux communaux ! La réponse logique du maire est que 3 millions d'euros par can 'est rien !

 

Pour nous, en période de crise particulièrement,  toutes les dépenses méritent d'être analysées avec la question : comment économiser,  comment mieux gérer?

 

-          Nous aurons toujours des disparités de tarif entre les communes.

    Donc une situation "assainissement au Pays des Olonnes" qui va faire mal ! surtout si l’on veut, comme cela doit être fait, garder une « eau de baignade de qualité ! »   car aujourd'hui il fait rappeler que nos eaux pluviales et usées traitées partiellement sont rejetées en mer comme certaines eaux pluviales e

L’opposition CAP VRAI pense qu’unies les 3 communes pourraient mieux faire.

La réponse du maire est que si cette union sur le sujet de l'assainissement ne s'est pas faite c’est pour une raison économique et non pour une raison politique comme l’avance l’opposition !

Ce qui est sûr au moins c’est que c’est un nouveau mauvais coup porté à la Communauté de Communes des Olonnes CCO par les maires et, pour ce qui nous concerne, par le Maire de Château d’Olonne qui se faisait le défenseur de la CCO dans le « débat » sur la fusion ! ...après le complexe aquatique, l'assainissement...la CCO se meurt ! vive la solidarité intercommunale !

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires