Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 21:20
C'EST LA SUITE DES PRÉCÉDENTES GRANDES VACANCES : CORONAVIRUS RÉSISTE

C'EST LA SUITE DES PRÉCÉDENTES GRANDES VACANCES : CORONAVIRUS RÉSISTE

 

 

UNE BONNE MESURE DE PRÉCAUTION DONT NOUS ATTENDONS TOUS DES EFFETS POSITIFS

 

Le port du masque sur l'étendue de toute la ville est obligatoire dans les lieux publics pour les personnes de 11 ans et plus (voir exemptions article 2 de l'arrêté ci-dessous).

Le Préfet de la Vendée qui n'a pas voulu faire des jaloux et vue l'évolution des chiffres de l'épidémie en VENDÉE (voir ci-dessous) vient d'étendre la mesure à une trentaine de communes.

Voir les arrêtés préfectoraux concernant les autres communes

http://www.vendee.gouv.fr/covid-19-rassemblements-et-manifestations-a3466.html

 

"LE PRÉFET DE LA VENDÉE EN APPELLE À LA RESPONSABILITÉ DE TOUS

La pression épidémique du département de la Vendée s’accentue. Le taux d’incidence a franchi le seuil de 50/100 000 et s’élève au 12 octobre à 62,5/100 000 habitants (contre 44,1 à la fin du mois de septembre). Le taux de positivité est de 5,9%.

Le nombre d’hospitalisations est en augmentation (13 hospitalisations la semaine dernière contre 6 les semaines précédentes) ainsi que le nombre d’admissions en réanimation (5).

 Compte tenu de la progression rapide du taux d’incidence au-dessus du seuil d’alerte et de l’augmentation progressive de nouvelles hospitalisations, Santé Publique France vient de classer le département de la Vendée en situation de vulnérabilité élevée.

 Le préfet de la Vendée appelle plus que jamais à respecter, collectivement et individuellement, les gestes barrières, la distanciation sociale et le port du masque.

 Face à l’évolution de la situation sanitaire, l’obligation de port du masque pourrait être étendue à d’autres communes et des mesures pourraient être prises sur l’activité des établissements recevant du public, les événements festifs, culturels ou sportifs, les marchés ou l’activité des bars et des restaurants (en termes d’horaires ou de capacité d’accueil).

 Le préfet de la Vendée en appelle à la responsabilité de tous. Chaque jour, chaque heure compte pour sauver des vies et pour appuyer les efforts des personnels soignants en première ligne contre la Covid-19."

SABLAIS RÉSIDENTS OU VISITEURS : À VOS MASQUES, DÈS CE SAMEDI JUSQU'AU 12 NOVEMBRE
SABLAIS RÉSIDENTS OU VISITEURS : À VOS MASQUES, DÈS CE SAMEDI JUSQU'AU 12 NOVEMBRE
SABLAIS RÉSIDENTS OU VISITEURS : À VOS MASQUES, DÈS CE SAMEDI JUSQU'AU 12 NOVEMBRE

Partager cet article

Repost0
13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 10:22
IL NE FAUDRAIT PAS QUE SUITE AUX ERREMENTS DU "MINISTRE DE LA POLICE" CELLE-CI DÉCIDE DE SE CROISER LES BRAS¶

IL NE FAUDRAIT PAS QUE SUITE AUX ERREMENTS DU "MINISTRE DE LA POLICE" CELLE-CI DÉCIDE DE SE CROISER LES BRAS¶

NE CASSONS PAS NOTRE POLICE ET NOS POLICIERS

Le maintien de la sécurité publique, la protection des personnes et des biens, le maintien de l'ordre, la sécurité routière, la protection des personnalités, police secours...

Les missions confiées par l'État à la police ne cessent de croître non seulement en nombre mais en plus en dangerosité pour les policiers.

Ainsi, rappelons que le jour où sera écrite "objectivement" l'histoire des gilets jaunes, les pages sur le "maintien" de l'ordre voire du désordre à cette époque sera édifiante : qui et comment a-t-on envoyé des policiers souvent mal formés au casse-pipe ?

 

 

VOUS DITES "VIOLENCES POLICIÈRES" ? UN MALAISE JUSTIFIÉ AU SEIN DE L'INSTITUTION ?

Nous nous souvenons des applaudissements qui jaillissaient spontanément de la foule à l'adresse des forces de l'ordre dans la période des attentats.

Aujourd'hui, la police et ceux qui la servent sont mis à mal suite à ce qu'il est appelé maladroitement des présumées bavures.

Quand un patron, employeur, a un salarié qui est accusé de mal exécuter les missions qui lui sont confiées, le juge saisi du conflit va chercher le pourquoi du comment...l'employeur a-t-il pris soin de bien préciser et expliciter clairement les missions déléguées à son salarié ? Celui-ci a-t-il suivi  les formations nécessaires à l'exercice de ses fonctions ?...

Alors, pourquoi tant de justes précautions pour des affaires souvent banales et sans trop de conséquences et si peu de précautions dans une institution de 150 000 fonctionnaires comme celle de la Police ? Si quelques policiers dans leur comportement font des écarts de conduite, pourquoi tous les policiers sont-ils soupçonnés, présumés coupables ?

Les garde-fous existent. Ils permettent d'éviter au policier de fauter face à ceux qui ne cessent de les provoquer. C'est souvent, pour les policiers, l'épreuve de la provocation qu'ils doivent  subir et que nous retrouvons sur des vidéos.

Il y a une hiérarchie, donc un encadrement de tous les niveaux, il y a un statut , il y a lors de l'engagement  du policier un niveau requis et une formation...

Le policier a quotidiennement à faire face à la violence. Il sait parfaitement qu'il y a en France des sites très nombreux où la violence fait la loi suite à l'impuissance du pouvoir politique. Il connait les risques qu'il encourt dans ces zones mais aussi maintenant en dehors de celles-ci, dans sa vie quotidienne, hors de ces zones de non-droit que les politiques ont laissé proliférer...la violence n'est certainement pas chose courante chez les policiers qui savent bien par expérience quotidienne où elle est, comment elle se dévoile...

Nos policiers ont donc aujourd'hui des griefs certains à adresser à leur Ministre.

 

COMME TOUTE INSTITUTION, LA POLICE NE VAUT QUE PAR LES HOMMES QUI LA SERVENT

Association citoyenne, nous nous devons de défendre une institution publique créée pour protéger les citoyens.

Aujourd'hui il ne faut pas avoir peur de nous poser des questions sur le fonctionnement de nos institutions :

Comment avec de bons juges peut-on avoir une justice malade ?

Comment avec des enseignants remarquables peut avoir un système éducatif qui ne cesse de se dégrader ?

Comment avec de de bons et dévoués policiers peut-on avoir une dégradation aussi inquiétante de l'institution et de la sécurité publique ?

Comment, avec des policiers et gendarmes en nombre, encadrés peut-on faire pour que d'éventuelles et graves dérives puissent éventuellement survenir et entacher la réputation d'un ensemble de fonctionnaires dont le dévouement à leurs missions est souvent sans limites ?

La réponse à ces questions est simple et nous ne voulons pas qu'elle soit simpliste mais qu'elle soit inattaquable.

Quand on voit des titres de journaux de ce type :« Sentiment de trahison, écœurement et lassitude dans les rangs de la police…Annonces de Castaner: des policiers déposent leurs menottes dans plusieurs villes françaises… » on se dit : il y a malaise et danger.

 

QUAND UNE INSTITUTION À SA TÊTE  DES DÉFAILLANCES ET INSUFFISANCES NOTOIRES C'EST LE CORPS ENTIER QUI SOUFFRE.

LES POLICIERS SONT LES MAL AIMÉS DE LEUR MINISTRE. LES GRIEFS PRÉSUPPOSÉS ET SES SILENCES QU'IL LEUR ADRESSENT CRÉENT UNE SITUATION DANGEREUSE POUR NOUS TOUS

 

À la tête de ce grand corps, il y a le Ministre de l'Intérieur, aujourd'hui et depuis 2018, c'est Christophe CASTANER.

Chacun sait que le poste de Ministre de l'Intérieur, est particulièrement délicat. Le maintien de l'ordre en France est une tâche périlleuse et elle est loin d'être la seule tâche des policiers. Il y a des moyens très importants à mettre en œuvre comme les moyens en personnel mais aussi les moyens matériels...nous vous renvoyons au livre de l'ancien Président de la République Nicolas SARKOZY. Il y a pourtant eu dans notre récente histoire d'excellents ministres de l'intérieur comme Michel PONIATOWSKI, Piere JOXE, Charles PASQUA qui ont su défendre leurs troupes mais aussi souvent de moins bons et même pires.

Or, quand une institution est dirigée par un mauvais, les résultats deviennent très vite catastrophiques et éclaboussent inéluctablement gouvernement et Président de la République.

Quand, dans l'épisode des Gilets Jaunes (fin 2018), la rue était mise à feu et à sang par quelques gilets jaunes et par une armée de casseurs et que le Ministre de l'Intérieur Christophe CASTANER, en bringue, brillait pas son absence, dans les commissariats de police les temps de discussion à la cafétérias ont été déterminants pour leur Ministre mis en cause. Les troupes s'épuisaient sur le terrain et attendaient en vain le soutien de leur Ministre.  À cela, s'ajoutent les maladresses de l'homme comme celles de l'affaire BENALLA, l'affaire du disparu de Nantes, celle de son intervention intempestive dans des procédures pendantes devant la Justice et récemment la confusion en matière de droit où le Ministère oublie qu'il y a séparation des pouvoirs et présomption d'innocence...encore une fois, c'est l'homme, le Ministre qui est mis en cause par les siens.

Il y a aussi la maladresse du Ministre de la Justice qui relâche plus de 5000 détenus suite aux mesures de confinement soit-disant difficiles à gérer dans les prisons.. Quand des policiers croisent dans leurs patrouilles un de ces libérés qui est entrain de récidiver, plusieurs cas ont été signalés...les policiers alors se demandent à quoi ils servent et cela est très grave. Même les magistrats se sont élevés contre ces élargissements intempestifs et désordonnés de détenus.

Nous pourrions aussi parler des équipements défectueux et insuffisants des personnels policiers , de l'état de leurs locaux, des conditions de travail...

Ce sont donc pléthore de griefs que les policiers peuvent adresser à leur Ministre.

Voilà comment un Corps arrive à ne plus faire confiance à son chef. Le soutien régulier que lui apporte le chef de l'État finit par nuire à celui-ci et le Corps des policiers est en train d'imploser.

D'ailleurs, Le Ministre  CASTANER est doublé par un Secrétaire d'État, Laurent NUÑEZ,...ceci est bien une preuve du manque de crédibilité du Ministre. Cela ne trompe personne. Or, le dit  Laurent NUÑEZ qui connait bien "la maison", ce jour du 12 j,  a pris discrétement ses distances par rapport à son Ministre : un signe qui ne trompe pas !

Attention,  c'est ce climat de crise au niveau de la police qui est un signal qui a précédé en France de sérieuses périodes de crises profondes.

 

DES POLICIERS DÉMORALISÉS SONT DES POLICIERS DÉMOBILISÉS ET DES CITOYENS MOINS BIEN PROTÉGÉS

Aujourd’hui  et hier, nous avons entendu les représentants syndicaux monter au créneau. Ils sont nombreux et en concurrence mais ce qu'ils dénoncent unanimement est durement important et ils sont les interprètes d'une base et d'un encadrement qui sont prêts à déposer les armes !

La population ne partage plus la position du gouvernement et particulièrement celle du Ministre "de la police".

La population critique parfois sa police mais elle l'aime comme elle a su le crier il y a pas si longtemps.

La population a besoin d'une police proche et efficace et pas d'une police démobilisée et cassée.

La population a un besoin viscéral de ce bouclier que seule la police lui offre, sinon le citoyen passera à l'auto-défense et se fera justice.

Il est temps de réagir pour le Président de la République qui est mal entouré par des Ministres dont la compétence est régulièrement mise en cause. Il les a pourtant choisis. La France ne peut cumuler une crise sanitaire, une crise sociale, une crise économique et une crise politique. Mais, aujourd'hui, il  faut donc que le chef de l'État envisage sans état d'âme un autre mode de gouvernance avec d'autres Ministres...à quand un Gouvernement restreint de salut public avec un chef d'État qui puisse prendre du recul ?

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 19:58
INDISPENSABLE !

INDISPENSABLE !

RAPPEL DE LA MAIRIE ET DE L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE : MASQUES, NOUVELLE DISTRIBUTION LE SAMEDI 9 MAI

 

Il faudra pour tous passer par cette mesure pour vraiment stopper l'épidémie : portez vos masques et respecter la distanciation...le mot n'est pas beau et c'est comme celui du "déconfinement"...mais les petits mots mal sonnants, c'est quand même mieux que les grands maux !

Bel effort et réussite de la municipalité sablaise en lien avec celle de La Roche sur Yon qui ont  réussi à pourvoir les sablais de l'indispensable masque anti-propagation du virus.

Voir informations ci-dessous

 

 

SABLAIS : À VOS MASQUES ! PROTÉGEZ-VOUS ET PROTÉGEZ LES AUTRES

Partager cet article

Repost0
27 février 2020 4 27 /02 /février /2020 18:51
L'INCIVISME : JUSQU'OÙ PEUT-IL ALLER ? HISTOIRE D'UN JOUR

 

CES DEUX PILOTES DE DEUX ROUES CYNIQUES, INCONSCIENTS, DANGEREUX...

 

Ils (un monsieur d'un certain âge et un jeune) venaient de nous dépasser et s'arrêtèrent sur la partie piétonne de la chaussée à droite sur la photo.

Nous nous arrêtâmes et leur dirent, avec grande courtoisie, deux choses :

1) vous venez de circuler sur une partie de la voie réservée aux cyclistes,

2) devant vous, vous aviez justement  la police.

 

La réponse du plus âgé eût le mérite d'être claire " je m'en fous !"...

C'est vrai qu'après tout, nous, en plus, on n'est pas de la  police !

Nous n'avions qu'à passer notre chemin et poursuivre notre route...sauf que quelques mètres plus loin nous (simple cycliste) eûmes à nous arrêter à nouveau pour permettre à un apprenti collègue cycliste (5 ans environ) que son papy accompagnait à pied et guidait en lui disant qu'il fallait rester sur la droite et regarder devant lui...le tout jeune garçon obtempéra et nous reprîmes notre route après avoir adressé un petit bravo au papy et un autre à l'apprenti.

 

Notre réflexion en notre for intérieur fut "Mais de quoi me mêlai-je ?", "jusqu'où peut aller l'incivisme ?"....

Mais voilà que nos deux lascars sur leurs engins nous redoublent...et c'est alors que nous primes les photos.

 

À chacun de juger...mais en regardant la photo, on voit aussi que les deux motards n'ont pas de casque ! Cet homme d'âge mûr qui le guidait sait-il qu'il apprend au jeune à avoir un comportement à risques que nous laissons à chacun le soin de juger : jusqu'où l'incivisme peut-il conduire ?

 

C'était ce jour, jeudi 27 février 2019, à 16 heures 15, aux Sables d'Olonne sur le Remblai, avec une circulation automobile dense  sous un magnifique soleil : nous, nous étions atterré et triste.

LE REMBLAI AUX SABLES D'OLONNE

LE REMBLAI AUX SABLES D'OLONNE

Partager cet article

Repost0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 10:44

    Une nouvelle signalisation pour les cyclistes à certains carrefours à feux tricolores...à tous les usagers de redoubler d'attention y compris pour les piétons        

 
    
Photo : PhotoAlto
Photo : PhotoAlto

 

Afin de faciliter la circulation des vélos en ville, il est désormais possible, à certains carrefours à feux tricolores, de les autoriser à tourner à droite ou à aller tout droit, même lorsque le feu est rouge.

L'usage du vélo est appelé à se développer intensément en ville. Un plan national, visant à inciter les Français à utiliser davantage le deux-roues aussi bien comme moyen de déplacement quotidien que comme activité sportive ou de loisir, vient d'ailleurs d'être dévoilé par Thierry Mariani à l'occasion des rencontres nationales du vélo, fin janvier 2012.

Dans le cadre de ce plan, une mesure visant à rendre plus fluide la circulation des cyclistes et éviter leur concentration aux carrefours a été mise en place par arrêté du 12 janvier 2012. Cet arrêté introduit une nouvelle signalisation permettant aux cyclistes, à certains carrefours et sous réserve de la priorité accordée aux autres usagers, de tourner à droite ou, si il n’y a pas de voie à droite, d’aller tout droit alors que le feu est rouge.

L'arrêté précise que la mise en place de cette signalisation n’est pas automatique : "C’est le maire qui décide de l’instaurer ou non pour les cycles sur certains itinéraires, à des intersections choisies présentant toutes les conditions de sécurité", précise la Sécurité routière.

Deux types de signalisations proposées

Les collectivités disposent au choix de deux types de signalisation :

  • Un feu clignotant associé au feu tricolore, comme pour le tourne-à-droite automobile : le nouveau signal, de même taille que les autres est de couleur jaune. Quand il clignote, un pictogramme en forme de vélo apparaît autorisant le cycliste à franchir le feu, alors qu’il est orange ou rouge. Une flèche indique la direction obligatoire à suivre, à droite ou tout droit s'il n’y a pas de voie à droite.





     

  • Un panonceau de forme triangulaire placé sur le support du feu tricolore, composé d’un pictogramme de couleur jaune représentant un vélo qui apparaît sur un fond blanc bordé d’une bande rouge. Une flèche de couleur jaune indique aux cyclistes la direction à suivre, à droite ou tout droit s’il n’y a pas de voie à droite. "Cette signalisation plus simple a été demandée par de nombreuses municipalités, car sa mise en oeuvre est techniquement moins contraignante", précise le communiqué de la Sécurité routière.





     

La signalisation "tourne-à-droite" expérimentée depuis deux ans

Cette nouvelle réglementation permettra aux collectivités d’accompagner le développement du vélo en ville. Elle a été expérimentée à Bordeaux (Gironde), Nantes (Loire-Atlantique) et Strasbourg (Bas-Rhin), depuis plus de deux ans.

En l’absence d’une de ces deux signalisations, les cyclistes ont évidemment toujours l’obligation de respecter le feu tricolore. Par ailleurs, avant de franchir le feu rouge, il est impératif pour les cyclistes de "faire preuve de prudence et respecter la priorité accordée aux autres usagers, particulièrement les piétons auxquels ils devront céder le passage", indique la Sécurité routière.

 

Partager cet article

Repost0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 14:08

  9 MARS 2012    : le changement climatique

 

Un sujet malheureusement d'actualité...malgré les grands froids subis ces derniers jours

Conférence faite par un expert en la matière et de plus remarquable conférencier

 

Une date à retenir VENDREDI 9 Mars 2012 pour savoir un peu plus de quoi on parle et se forger sa propre opinion sur des bases solides

MERCI A TOUS CEUX QUI SE SONT ASSOCIES POUR ORGANISER CETTE "MANIFESTATION"

 

blog avigen conférence 2012 020001

 

 

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 16:13

 DSC01724 crue 20 11 2010

 

Comme cadeau de début d’année 2012 vous allez recevoir votre facture d’eau.

EAU assainissement : cadeau de fin d'année des collectivités locales et divers

EAU assainissement : cadeau de fin d'année des collectivités locales et divers

 

Dans ce domaine comme dans d’autres (tarifs municipaux, impôts, traitement des déchets ménagers... ) nombre d’élus comme ceux de la Communauté de Communes des Olonnes n’ont pas compris que l’augmentation des charges et dépenses diverses de fonctionnement des collectivités locales qui sont payés par les citoyens n’est pas un fatalité.

 

Suite à la décision incompréhensible de la Communauté de Communes des Olonnes (25 novembre 2011) 

voir CONSEIL COMMUNAUTAIRE 25 novembre 2011     

qui a provoqué notre indignation nous vous faisons part des informations que nous collectons depuis des mois : oui le prix de l’eau peut baisser ; cela se fait chez les autres, c’est possible chez nous avec des élus sérieux.

 

Ce n'est pas négligeable 100 euros  voire plus par foyer et par an !

voir aussi liens   :

 EAU : problème essentiel

L'EAU, L'ASSAINISSEMENT: problèmes récurrents

 

   et au Pays des Olonnes ?

 

    Pour 2012 (et 2013 ?) il n’y aura pas d’espoir de voir baisser la facture d’eau dans les foyers du Pays des Olonnes !

 

 Voilà 3 exemples significatifs de la baisse de la facture d’eau sur les dizaines que nous avons relevés en France.(il faudraitciter aussi Paris, Lyon, Toulouse...) 

 

Le prix de l'eau baisse en 2012 –Renazé

 


« Grâce à la renégociation du contrat avec le distributeur d'eau, la facture des usagers sera allégée », informe Marcel Guioullier, président du syndicat d'eau du Craonnais.

Le comité du syndicat d'eau du Craonnais a désigné le nouveau délégataire. La société Véolia eau a été reconduite jusqu'en 2023. Celle-ci était le distributeur de l'eau du SIAEP du Craonnais depuis 1954. Un premier renouvellement du contrat a eu lieu en 1974, suivi de nombreux avenants sans que le contrat ne puisse être renégocié. Grâce à l'appel à concurrence dans le cadre d'une délégation de service public lancé il y a deux ans, le contrat a pu être remis en question.

Face à la Saur et la Lyonnaise des Eaux, Véolia eau a donc obtenu le contrat pour douze ans.

La mise en concurrence des opérateurs, mais aussi l'amélioration du rendement du réseau par la mise en place de 10 débitmètres de sectorisation télégérés détectant plus rapidement les fuites conduisent à cette baisse.

Pour une consommation de 120 m 3 /an, la baisse engendrée sera de l'ordre de 110 € et de 62 € pour une consommation de 60 m 3 . Cette baisse est significative et le comité syndical a opté pour en faire bénéficier intégralement les usagers. Marcel Guioullier conclut : « L'eau est un bien précieux qu'il nous faut continuer ensemble de protéger. »

 

Auch. La Ville redistribue les cartes du marché de l'eau

conseil municipal


La porte-parole de l'association « Eauch bien commun », hier, pendant sa prise de parole au conseil./Photo DDM, S.L.

Share   Partager  

L'eau ne sera pas gérée en régie. Ainsi en a décidé le conseil municipal d'Auch réuni hier soir. Une décision qui va faire baisser la facture des Auscitains.

Garantir une eau de la meilleure qualité possible au prix le plus bas, telles sont les deux raisons majeures qui ont conduit la Ville à ne pas reprendre en régie directe la gestion du marché de l'eau. Le conseil municipal qui s'est réuni hier a attribué les quatre lots du marché à deux entreprises privées : la production et la distribution à Véolia, la collecte et le traitement des eaux usées à la Saur. La négociation a permis de faire baisser d'un million d'euros par an la rémunération des prestataires. Gain pour le consommateur : 100€ sur la facture annuelle d'eau pour une famille qui consomme 120 m3 par an. C'est bien mieux que ce qu'aurait permis d'obtenir un passage en régie municipale. Vigoureusement opposées au renouvellement d'une délégation du service de l'eau à des entreprises privées, une trentaine de personnes du NPA et de l'association « Eauch bien commun » ont assisté à la réunion. La parole leur sera donnée dans le cadre d'une suspension de séance. Portes paroles d'Eauch bien commun et du NPA diront tour à tour leur attachement au principe d'une gestion publique de l'eau, regrettant que la population n'ait pas été plus étroitement associée à la réflexion des élus. Des arguments qui, s'ils ont pu être exprimés, n'auront pas pesé lourd face à une assemblée tout entière acquise à la cause de la délégation de service public. À commencer par le groupe communiste et républicain qui, s'il se déclare favorable au principe de la gestion publique admet que la Ville n'est pas prête à assumer en direct « une gestion municipale sécure ». À droite, l'opposition approuve aussi le dispositif par la voie de ses deux groupes. Seuls l'alternatif Jean Falco et l'élue du MRC Joëlle Mellier préfèrent s'abstenir. Le dossier est passé. La garantie qu'offre la mise en place d'une régie de contrôle de la gestion de l'eau rassure.


repères

Le chiffre : 100

euros > d'économie. C'est la somme que devrait économiser une famille consommant 120 m3 par an.


Des outils de concertation

Interpellé sur la question de la concertation avec le public, le maire Franck Montaugé a expliqué qu'il avait souhaité s'en tenir strictement aux termes de la loi Sapin relative à la transparence des procédures publiques pour gérer ce dossier. « Pour l'avenir on a au moins trois dispositifs qui vont nous permettre de travailler ensemble : l'Agenda 21, la commission consultative des services publics locaux, et la régie de surveillance et de contrôle » a déclaré le maire à l'attention du public.

CANNES

Il s'agit d'une diminution exemplaire, l'une des plus fortes diminutions" du prix de l'eau jamais obtenue par une collectivité locale, s’est réjoui, vendredi, David Lisnard, président du syndicat intercommunal du pays de Cannes (Sicasil), qui regroupe huit communes. En effet, le prix de l'eau va baisser, de façon variable, pour toutes les tranches d'usagers du bassin cannois. En vertu du nouvel accord contracté entre la Lyonnaise des Eaux et le Siscasil, 65% des riverains bénéficieront, dès le 1er juillet, d'une réduction de leur facture comprise entre 20 et 25%.

Après une première baisse des prix, obtenue en 2005, le Sicasil a fini par obtenir, après six mois de négociations, un prix de 2,75 euros au mètre cube, l’assainissement compris, soit un prix qui est "35% moins élevé que la moyenne nationale", a souligné David Lisnard. Le nouveau contrat, qui statue jusqu'en 2023, est assorti d'une clause prévoyant une indexation du prix de l'eau sur l'inflation, donc "en euros constants, le prix de l'eau pour les habitants ne bougera pas". De plus, un arrêt du conseil d'Etat, l'arrêt Olivet, datant d'avril 2009, qui remet en cause les contrats longs, a favorisé la renégociation avec le délégataire, en l'occurrence La Lyonnaise des Eaux. Ainsi, d’après le président du Sicasil, le nouveau contrat exemplaire de la Côte d’Azur pourrait faire office de jurisprudence dans un futur proche.

 

Partager cet article

Repost0
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 09:57

Voilà ce qui se passe  sur l'axe Carrefour du Pas du Bois vers le  ZOO/Plage de TANCHET

      Ci-dessous, la rue du Commandant BELMONT...on est à CHATEAU d'OLONNE : la chaussée est refaite, aménagée avec pistes cyclables... 

 

route du Tour de France et rue cdt Belmont 010route du Tour de France et rue cdt Belmont 006

 

     Après le carrefour, la route du Tour de France, on est aux Sables d'Olonne et on entre en zone anarchique où l'insécurité absolue règne : plus de place pour piétons, poussettes, cyclistes et autres deux roues, véhicules sortant à l'aveugle de leur stationnement...

DSC08367

 

DSC08373

 

Voilà ce qui se passe au Pays des Olonnes quand on refuse une action coordonnée, intelligente sur une voie qui devrait au moins être "communautaire" . Il y a même une  solution plus simple...s'il y a fusion des 3 communes...alors il n'y a plus besoin de coordonner l'incoordonnable ! 

Voilà où nous conduit l'étroitesse d'une certaine politique locale :  le  mépris de la sécurité des citoyens ! et des citoyens.

Partager cet article

Repost0