Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

22 août 2020 6 22 /08 /août /2020 22:10
AVOIR OU PRENDRE UN PEU DE TEMPS POUR LA RÉFLEXION :  LA DÉCENTRALISATION NÉCESSAIRE

AVOIR OU PRENDRE UN PEU DE TEMPS POUR LA RÉFLEXION : LA DÉCENTRALISATION NÉCESSAIRE

 

SUITE DE NOS RÉFLEXIONS ESTIVALES

LA FRANCE INGÉRABLE : CENTRALISATION OU DÉCENTRALISATION

 

Désolé, mais cette période estivale doit un peu, beaucoup, être le temps de la Réflexion à laquelle nous vous convions si vous voulez bien la partager avec nous.

 

Ainsi, nous, Association Citoyenne, allons abuser de votre disponibilité et avec votre consentement vous obliger à vous pencher sur le fonctionnement du pouvoir dans notre Pays. La crise sanitaire a révélé encore une fois une des causes de son déclin : l’extrême centralisation du pouvoir qui devient impuissant mais avec des structures de Pays décentralisé : belle contradiction !

 

 Ces structures constituent le « millefeuille » : État, régions, départements, communes avec ses sous-couches de millefeuille que sont les territoires, les intercommunalités, les cantons, les métropoles…

 

 

LA PESANTE ET IMPUISSANTE MACHINE ÉTAT FRANÇAIS DANSE UNE VALSE-HÉSITATION ENTRE BEAUCOUP DE CENTRALISATION ET DES MIETTES DE DÉCENTRALISATION

 

 

PETIT RAPPEL NÉCESSAIRE SUR LES FORMES DE POUVOIR EN MATIÈRE DE GESTION DE L’ÉTAT, DES TERRITOIRES ET DES CELLULES DE BASE DITES COMMUNES

 

LA ROYAUTÉ À LA FRANÇAISE PUIS LA RÉPUBLIQUE EN PASSANT PAR L’EMPIRE DE NAPOLÉON PREMIER

 

La France fut construite par la royauté : un homme représente le pouvoir et tout pouvoir s’exerce en son nom.

 

C’est une forme extrême de centralisation du pouvoir : LOUIS XIV en a été le modèle.

 

Puis, sous le régime républicain, c’est, en théorie, le peuple qui détient le pouvoir. Mais le peuple c’est tout le monde donc personne ! c’est souvent l’anarchie.

 

APRÈS LA « TERREUR », L’EMPIRE DE NAPOLÉON RECONSTRUIT UNE FRANCE PLUTÔT CENTRALISÉE

 

 

CENTRALISATION ET DÉCENTRALISATION…C'EST L’ÉCHELON DE DÉCISION SUPÉRIEUR DU POUVOIR

 

LA CENTRALISATION DU POUVOIR

 

La centralisation politique est un mode d'organisation de l'État dans lequel une autorité centrale détient l'ensemble des pouvoirs de décision (politique, administratif, financier) et des attributions de la puissance publique. Le niveau local est totalement dépendant du niveau central.

 

 

DÉCENTRALISATION DU POUVOIR

 

La décentralisation politique vise à conférer aux citoyens ou à leurs élus plus de pouvoirs de décision. Mais cet objectif se heurte en France à la résistance farouche des centralisateurs comme le furent les jacobins qui envoyèrent les girondins à l’échafaud.

 

Sous la cinquième République, les tentatives des derniers septennats et quinquennats illustrent bien la difficulté à sortir d’une FRANCE au pouvoir étatique ultra centralisé pour un faire un Pays au pouvoir décentralisé comme les états fédérés avec leurs provinces ou états fédérés.

                                                                                                                                 

 

CENTRALISATION ET DÉCENTRALISATION : À NE PAS CONFONDRE AVEC CONCENTRATION ET DÉCONCENTRATION...QUI CONCERNE L’ÉCHELON INFÉRIEUR DANS LA HIÉRARCHIE DES POUVOIRS : L’ÉCHELON DE L’EXÉCUTION

 

Alors que la centralisation et la décentralisation concernent les rapports entre les organes centraux et les organes locaux, la concentration et la déconcentration des pouvoirs ne visent que les rapports entre les divers échelons des organes centraux : elles ne sont que des modalités de la centralisation.

 

CONCENTRATION

 

Dans un système administratif concentré seul l'organe situé au sommet de la hiérarchie, essentiellement le chef de l'exécutif et les ministres, dispose du pouvoir de décision

 

DÉCONCENTRATION

 

La déconcentration est un processus d’aménagement de l’État unitaire qui consiste à implanter dans des circonscriptions locales administratives des autorités administratives représentant l’État. Ces autorités sont dépourvues de toute autonomie et de la personnalité morale.

 

Donc, le danger perpétuel, en France, c'est que le pouvoir central tout puissant propose des mesures qu'il baptise mesures de décentralisation nécessaire...qui, dans les faits, seront de simples mesures déconcentrées, des parcelles de compétences administratives ! Les maires ne sont pas dupes de cette ruse du pouvoir central à qui ils ne font plus confiance.

 

 

 

 

À SUIVRE...LA FRANCE INGOUVERNABLE : LA CENTRALISATION EN PARTIE RESPONSABLE

 

LA FRANCE INGÉRABLE : LA CENTRALISATION TUE L'INITIATIVE ET LE BESOIN DE RÉFORMES PROFONDES

Partager cet article

Repost0
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 16:36
Le rassemblement se mêle  dans sa marche vers le Palais de Justice  aux promeneurs sur le remblai des Sables d'OlonneLe rassemblement se mêle  dans sa marche vers le Palais de Justice  aux promeneurs sur le remblai des Sables d'Olonne

Le rassemblement se mêle dans sa marche vers le Palais de Justice aux promeneurs sur le remblai des Sables d'Olonne

NON À LA POLLUTION SUR LE LITTORAL VENDÉEN ET AILLEURS

 

La résistance à la pollution que veulent nous imposer les industriels de l'agro chimie se poursuit.

 

Juste avant ce jour où le rassemblement "anti porcheries industrielles" sympathique, bon enfant mais sérieux se déroulait sur le Remblai des Sables d'Olonne nous avions la confirmation de nouvelles difficultés pour les fameuses moules de l'Aiguillon (voir document ci-dessous).

Avec ce commentaire d'un conchyliculteur :

"Les moules meurent en baie de l'Aiguillon..".le mystère reste entier"...Que font les laboratoires?" une eau de mer trop douce" lors des épisodes pluvieux l'eau ...arrive du bocage en 3 jours , avec les haies arrivait en 3 semaines..+ les nitrates -pesticides -Matières en suspension...réchauffement climatique - bactérie tueuse- manipulations génétiques(?)

Les conchyliculteurs veulent savoir et nous aussi... en attendant on mange des moules de Normandie..".manger local c'est pas banal " comme disent les élus de Vendée dans leur campagne de communication ".

Il faudra que les citoyens responsables, les élus libres et responsables  maintiennent la presssion.

Au pied du rassemblement qui défile, le site des Roches Noires est déjà devenu celui des Roches vertes...et on est qu'en mai

Au pied du rassemblement qui défile, le site des Roches Noires est déjà devenu celui des Roches vertes...et on est qu'en mai

"NON AUX PORCHERIES INDUSTRIELLES" , "OUI À L'AGRICULTURE COMME NOUS L'AIMONS TOUS"

Partager cet article

Repost0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 09:46
Voilà ce qui nous attend si nous laissons faire !

Voilà ce qui nous attend si nous laissons faire !

SAUVEGARDER NOTRE ENVIRONNEMENT, C'EST L'AFFAIRE DE TOUS ! RENDEZ-VOUS SAMEDI SUR LE REMBLAI DES SABLES d'OLONNE

 

 

Ce ne sont plus des "SI"... mais la triste réalité qui nous attend "si" les citoyens laissent faire

 

 

Si demain on installait une porcherie, avec des centaines de porcs, à quelques  pas de votre demeure, que diriez-vous ?

Si demain la plage des Sables d'Olonne était verte et interdite au public,

Si demain les enfants ne pouvaient plus utiliser le lac de TANCHET pour se familiariser avec la voile,

Si demain la réserve d'eau de FINFARINE était encore plus polluée,

Si demain les huitres de la Guittière, du Veillon...étalent déclarées impropres à la consommation,

Si...

 

Vous seriez heureux de trouver des bénévoles volontaires pour vous défendre..."participez à votre défense".

 

La défense de l'environnement n'appartient pas aux professionnels de la politique environnementale et écologique pris aux pièges du pouvoir et qui, en réalité, laissent faire, absorbés par les lobbies...

 

MAIS LA DÉFENSE DE NOTRE ENVIRONNEMENT APPARTIENT À NOUS TOUS

 

Allez le dire SAMEDI sur le REMBLAI DES SABLES D'OLONNE par votre présence...allez faire une petite promenade conviviale et citoyenne, allez dire qu'il existe une autre agriculture qui peut faire des produits sains...

 

SOUTENEZ CEUX QUI AGISSENT POUR VOUS DÉFENDRE ET PRENEZ VOTRE PLACE POUR QUE LA VENDÉE NE DEVIENNE PAS UNE BRETAGNE BIS...

voir ci-dessous

LES SABLES D'OLONNE : RASSEMBLEMENT CONTRE LA POLLUTION DES PORCHERIES INDUSTRIELLES

Partager cet article

Repost0
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 17:16

LE LITTORAL VENDÉEN SOUS LA MENACE DE POLLUTION

 

La porcherie industrielle de POIROUX, 25 000 porcelets par an, entre en fonctionnement.

Les mesures de protection du voisinage ne sont pas en place, le contrôle des conditions mises par la loi pour l'épandage des effluents de cette grande colonie de porcelets et de ses 900 mères truies confiés à ceux-là même qui sont liés aux pollueurs potentiels ne seront qu'inefficaces.

 

Les algues vertes pointent déjà le bout de leur nez sur les plages...faudra-t-il débaptisé le site des "Roches Noires" sur la plage des Sables d'Olonne en site des "Roches Vertes" ?

 

RESTONS MOBILISÉS, MONTRONS AVEC LES ÉLUS LOCAUX NOTRE SOUCI DE L'AVENIR DU LITTORAL

Le "Collectif contre la porcherie de Poiroux" vous convie à manifester une nouvelle fois l'expression des craintes de toute la population du littoral : notre eau, nos plages, les marais, la conchyliculture, le tourisme sont menacés.

Déjà, les chiffres concernant la teneur de nos cours d'eau vendéens

(voir le SDAGE www.eau-loire-bretagne.fr/sdage , www.sageauzancevertonne.fr , ttp://www.gesteau.eaufrance.fr/sage/auzance-vertonne-et-cours-deau-cotiers)

concernant la présence des nitrates et phosphates font de la VENDEÉ le mauvais élève en la matière.

Il faut une mobilisation citoyenne : ce combat résolu, pacifique doit être approprié par tout un chacun...quand les plages des Sables d'Olonne seront fermées pour cause de pollution, il sera trop tard ! Ce combat n'appartient à personne, à aucun parti, à aucun professionnel politique : c'est le combat de tous rassemblés contre la folie d'une agriculture industrielle et chimique qui tue à la fois l'agriculture locale, familiale et traditionnelle et l'environnement ...voyez ce qui arrive en BRETAGNE !

Déjà les masques tombent l'agriculteur "promoteur " de la porcherie de POIROUX n'est plus le maître mais le valet de cette installation.

Comme nous l'annoncions aussi des élevages se mettent en place en VENDÉE pour l'engraissement des 25 000 porcelets...

Nos craintes émises dès 2008 étaient bien fondées...le mal breton est arrivé en VENDÉE.

 

RENDEZ-VOUS AUX SABLES D'OLONNE LE SAMEDI 14 MAI 2016

Voir ci-dessous

 

 

ENVIRONNEMENT : LE LITTORAL VENDÉEN SOUS LA MENACE DE LA POLLUTION

Partager cet article

Repost0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 21:02
Un beau programme pour la VENDÉE
Un beau programme pour la VENDÉE

Un beau programme pour la VENDÉE

UN NON SENS INEXPLICABLE : AUGMENTER LA PRODUCTION DE VIANDE PORCINE QU'ON NE PEUT VENDRE ET EN PRIME POLLUER !

 

L'INTERROGATION DE LA POPULATION VENDÉENNE

Au Pays d'Olonne, nous sommes stupéfaits de ce qu'on peut entendre sur cette crise du porc ! .

La population s'interroge : pourquoi une porcherie industrielle et des fermes supplémentaires pour l'engraissement des porcelets alors qu'en France on est en surproduction pour l'élevage du porc invendable ?

Il y a surproduction et tout s'organise en VENDÉE POUR CONSTRUIRE UNE NOUVELLE USINE À COCHONS ÉNORME avec l'accord de :

Monsieur LE FOLL, Ministre de l'Agriculture,

Monsieur le Préfet de la Vendée qui n'a pas fait le nécessaire pour faire appel de la décision du tribunal administratif et a même caché le jugement à la commission ad hoc,

 la FNSEA et de son président Xavier BEULIN actionnaire du groupe (voir ci-dessous) qu'on retrouve partout dans l'agriculture pour allumer des incendies alors qu'il devrait être le pompier.

 

LE MACHIAVEL DE L'AGRICULTURE

D'un côté, ce "syndicat lobby de l'agro-alimentaire" FNSEA massacre les agriculteurs et l'environnement et de l'autre, il utilise ses troupes pour casser avec une poignée d'agitateurs recrutés on sait comment...pour obtenir des subventions : c'est la MACHIAVEL DE L'AGRICULTURE".

Il pousse au désespoir les éleveurs pour les faire disparaitre et lui abandonner leurs terres et installations.

Il pousse ses troupes pour saccager, bloquer des routes et l'économie, pour faire parler d'un malaise qu'il génère depuis des années, pour obtenir des subventions pour des agriculteurs qu'il veut faire disparaitre !

 

POURQUOI UNE PORCHERIE INDUSTRIELLE QUI VA PRODUIRE 25 000 PORCELETS PAR AN?

Le 19 février 2016 s'est déroulé sur le site de la porcherie industrielle de Poiroux une" journée portes ouvertes" où l'ensemble des partenaires qui ont participé à la construction de cette usine ont été invités par les associés de la SCEA le Village du Bois.

Il a été constaté sur place une forte présence de la gendarmerie ; les organisateurs se méfiaient-ils des opposants, toujours plus nombreux, à ce projet ?

Le collectif "non à l'usine à cochons de Poiroux" rappelle que près de 10 000 personnes ont signé la pétition contre cette porcherie aux 23.000 porcelets/an.

Parmi les signataires, certains élus locaux comme le Maire des Sables d'Olonne ont exprimé leur crainte pour l'état de l'eau du littoral, notamment avec le développement inéluctable des algues vertes.

.

A l'origine de l'invitation à cette porte ouverte, on retrouve la société "Porc-armor" qui possède 40% du capital de la SCEA "le village du Bois."

Porc-armor est en fait une filiale de la société "Sanders", elle-même filiale du groupe..."Sofiprotéol-Avril" dont le PDG n'est autre que Xavier Beulin actuel président de la FNSEA.

Cette porcherie n'est donc pas un projet agricole local et familial, contrairement au discours de ses instigateurs, mais un projet industriel et financier qui aura pour conséquence de détruire les élevages traditionnels déjà en place.

Ce projet met également en péril les activités touristiques et ostréicoles de ce département.

Par ailleurs, cette usine s'apprête à être mise en service alors même que les recours, devant le tribunal administratif par plusieurs associations et des riverains membres du collectif "non à l'usine à cochons du Poiroux", n'ont pas été encore rendus, comme si les protagonistes savaient qu'ils n'ont rien à craindre, quelle que soit la décision des juges.

Le collectif a également recensé, depuis plusieurs mois, un nombre important de création ou extension de porcheries d'engraissement de porcelets équivalent à la production de 40 000 porcs adultes/an supplémentaires en Vendée (un porc pollue comme 3 humains !).

Ces projets, en augmentant les rejets épandus sur les sols, vont continuer à dégrader la qualité de l'eau (cf rapport du SAGE), déjà dans un état médiocre à mauvais en Vendée, ainsi que la qualité des eaux de baignade.

- Nous exprimons, par ailleurs, notre opposition farouche à ce projet pour les raisons suivantes :

- des porcheries d'engraissement verront le jour en Vendée pour absorber la production de porcelets;

- les épandages de lisiers souilleront l'arrière littoral des Sables d'Olonne et les plages; le phénomène des algues vertes se renforcera,

- l'industrialisation et la financiarisation de l'agriculture enrichissent les agro-industriels et font disparaître les paysans,

- les rivières, la Vertonne et le Payré déjà dans un état écologique médiocre seront touchées par ces lisiers,

- la conchyliculture et l'aquaculture des estuaires sont menacées

- les animaux et les paysan(ne)s qui les élèvent, ne sont ni des objets, ni des machines.

 

Une ferme ne doit pas être une usine.

LA CRISE DU PORC, FAUT-IL Y CROIRE ?

NOUVELLES DU FRONT

 

En pleine crise du porc, la maternité porcine industrielle vient d'être inaugurée à Poiroux (Vendée) !

 

Créée par des associés proches, voire liés au groupe Sofiprotéol-Avril, elle devrait produire 25.000 porcelets par an.

 

Les premières reproductrices sont arrivées cette semaine dans 3 semi-remorques accompagnées par la Gendarmerie.

 

Pendant ce temps, le recours administratif lancé par un collectif, dont Terres & Rivières , est à l'instruction au Tribunal.

 

"Et si nous gagnons ? On ferme ? Chiche ! " interroge l'Association

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 15:27
Une salle attentive

Une salle attentive

LA MOBILISATION DEMEURE CONTRE LA PORCHERIE DE POIROUX : LE SCANDALE DE SA CONSTRUCTION ET DES DANGERS SUR L'ENVIRONNEMENT DEMEURENT

 

IL Y A D'AUTRES SOLUTIONS POUR L'AGRICULTURE FRANÇAISE DE 2015 ET D'APRÈS

Un centaine de personnes s'était déplacée pour la soirée débat autour du film de COUSIN COMME COCHON dans la salle de GROSBREUIL.

Le réalisateur du film Mathurin PESCHET était présent et s'est prêté au jeu des questions réponses avec amabilité et modération mais ses images plutôt soft selon ses dires parlent d'elles-mêmes et laissent un goût amer sur une certaine politique agricole.

Une chose est sûre : les ravages faits en Bretagne par ce type de production ont bloqué l'élevage extensif indsutriel; Mais certains groupes agro-financiers cherchent d'autres sites et d'autres paysans en détresse pour abuser de leur faiblesse et leur proposer comme cela se fait en VENDÉE de prendre la relève des bretons...ils veulent exporter en VENDÉE le "modèle" breton qui est condamné par ses méfaits et les crises porcines.

 

SUR LE FILM

Très professionnel, il présente des types divers d'exploitation, la vie peu enviable du porc et de la truie, la Bretagne, l'île de Sein avec un côté surprenant. Pas vraiment d'images chocs mais une dure réalité d'une agriculture qui dérape et de paysans et techniciens agricoles perdus sur fond de crise. Un film où l'on rit et réfléchit. Le public n'est pas indifférent.

Des passages intéressants sur tous les aspects du porc à travers les âges, à travers les amis du cochon si proche génétiquement de l'homme.

Celui qui a eu cette forme de privilège de vivre en campagne dans le ferme avec son ou ses deux porcs et qui a sympathisé avec ce proche cousin à travers champs et sous-bois a retrouvé dans ce film par moment un peu d'oxygène d'un passé où tout était plus dur mais peut-être plus attachant.

On ne peut que féliciter le cinéaste qui a su faire passer un message dur en finesse.

Pour voir un extrait

https://vimeo.com/134183491

 

LES RÉFLEXIONS DE LA SOIRÉE

Elles ne sont pas optimistes : "on va dans le mur" explique ce magnifique cochon par la voie et la plume du dessinateur humoristique.

Que peuvent faire les citoyens contre une situation aussi détestable : se grouper ? et après que faire ?

"Casser" pour exprimer une juste colère comme cela se pratique parfois avec une certaine impunité.

Boycotter certains produits.

Favoriser le bio.

Plus de porcheries comme celle de Poiroux en VENDÉE

cœuré" par la FNSEA et son Président Xavier BEULIN, le milliardaire fossoyeur de l'agriculture familiale à la française et du patrimoine cuisine et produits français, ami du Président Hollande, du Ministre de l'Agriculture  Le FOLL, du député LE FUR lobby porcin personnifié et du Premier Ministre.

 

On  doit remercier le collectif contre la Porcherie de POIROUX pour l'organisation de cette soirée.

 

A la sortie de cette réunion on ne voit pas se pointer les solutions à tous les problèmes évoqués : la sortie de la crise porcine quasi impossible, la modification des comportements des consommateurs en soutenant le bio, le vrai bio et les circuits courts, une modernisation de l'élevage avec des  nouvelles méthodes compatibles avec les exigences du développement durable  et du respect de la santé publique...

Que de chemin à parcourir !

 

 

Mathurin PESCHET réalisateur du film 'cousin comme cochon"

Mathurin PESCHET réalisateur du film 'cousin comme cochon"

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 11:31
PORCHERIES INDUSTRIELLES ET AUTRES SOURCES DE POLLUTION : SAVOIR EST UN DEVOIR

 

RAPPEL

Mercredi 2 décembre 2015

20H00

Soirée ciné- débat

Á Grosbreuil

Salle polyvalente près de la mairie à Grosbreuil

 

 

L'élevage porcin en France

 

 

venez visionnez ce film "Cousin comme cochon" documentaire de Mathurin Peschet de 52 minutes

 

Débat en présence du réalisateur

 

Voici le lien pour présenter le film "Cousin comme cochon" :

 

:http://www.mille-et-une-films.fr/cousin-comme-cochon

cliquez sur cette adresse pour vous donner l'envie de découvrir et le droit de juger d'un type d'industrialisation agricole et pourquoi tout n'est pas rose comme la chair du porcelet.

Entrée gratuite

Participation volontaire aux frais d'organisation

Informations sur "Collectif Non à l'usine à cochons de Poiroux" collectif@porcherie-poiroux.fr

 

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 22:55
A gauche le mode d'"élévage"..... à droite le résultat de la pollution porcineA gauche le mode d'"élévage"..... à droite le résultat de la pollution porcine

A gauche le mode d'"élévage"..... à droite le résultat de la pollution porcine

ON NE PEUT LAISSER FAIRE CELA SUR LE LITTORAL VENDÉEN

 

Une date à retenir

 

Mercredi 2 décembre 2015

20H00

Soirée ciné- débat

"L'élevage porcin en France

Cousin comme cochon"

 

documentaire (52 minutes) de Mathurin Peschet

 

Débat en présence du réalisateur du film

 

Salle de conférence  de l'ancien conservatoire de musique des Sables d'Olonne

(A l'arrière du musée Sainte Croix , en face du nouveau conservatoire de musique)

Partager cet article

Repost0