Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

13 septembre 2018 4 13 /09 /septembre /2018 20:51
ÉLU POUR RÉFORMER...

ÉLU POUR RÉFORMER...

OUI, LA FRANCE EST RÉFORMABLE : L'ARMÉE, UN GRAND CORPS AU SERVICE DE LA NATION, ABSORBE BIEN LES RÉFORMES...LA FRANCE EST-ELLE VRAIMENT ALLERGIQUE AUX RÉFORMES ?

Réflexion de rentrée

 

La résistance au changement est le propre de l’homme comme elle est plus spécifiquement, dit-on, propre aux français comme le constate amèrement ou parfois avec humour le Président de la République.

Sauf qu'en politique c’est la soif du changement des français qui a porté Emmanuel MACRON au pouvoir.

Allez comprendre !

 

MAIS ALORS POURQUOI L’ARMÉE EST-ELLE CAPABLE DE SE RÉFORMER ?

En effet, la « grande muette » ne cesse d’absorber les mutations.

Ainsi, Jacques CHIRAC lui a imposé la fin du service militaire obligatoire.

Puis, vinrent :

  • La professionnalisation,
  • Les interventions extérieures,
  • Des réductions de personnels drastiques : ainsi, de 2008 à 2014 ses effectifs sont passés de 241 00 à 203 000,
  • Des missions qui évoluent comme la lutte contre le terrorisme…sur le territoire national et à l’extérieur,
  • L’évolution du nucléaire, les drones, l’absorption des nouvelles technologies,

LES RÉFORMES IMPOSSIBLES EN FRANCE ?

Mais alors pourquoi par exemple l’Éducation dite Nationale, ne peut-elle être réformée ? Lors de cette rentrée, Qu'a-t-on pu lire comme déclarations de rejet de réformes comme  celles concernant les évaluations, dédoublements de certaines classes...pour cette rentrée de la part des syndicats d'enseignants ?

Pourquoi la Justice est-elle victime de réformettes sans cesse et demeure toujours paralysée ? Ce ne sont pas les citoyens réfractaires dans ce secteur qui bloquent la JUSTICE française malade. C'est le système État qui porte cette lourde faute avec ses conséquences : erreurs judiciaires, lenteur, décredibilisation des juges...

Pourquoi les projets de réformes territoriales nécessaires, impératives se terminent en réformettes incohérentes ?...là aussi ce ne sont pas les citoyens qui ont bloqué une vraie réforme indispensable mais plutôt les élus eux-mêmes

Pourquoi la réforme du Code du Travail se termine-elle en complexifications et retouches mineures décevantes après abandon de la refonte du Code du travail ? Là aussi, ce sont les élus et gouvernements qui ont leur part dans cet échec alliés à certains syndicats qui ne représentent plus depuis longtemps le monde réel du travail.

 Pourquoi la réforme de la SNCF s’éternise-t-elle en grèves où la notion de service public est jetée aux orties ? Qui a rendu ingérable et a laissé pourrir la situation économique de la SNCF depuis des décennies ? Ce n'est pas le citoyen "usager" de la SNCF mais bien les politiques puisque la SNCF(ex société nationale) est devenue un groupe de 3 Établissements Publics à Caractère Industriel et Commercial EPIC avec plus qu'une tutelle de l'ÉTAT qui n'a pas joué son rôle de dirigeant éclairé et responsable.

Pourquoi la grande réforme de la fiscalité française nécessaire n’arrive jamais ?

...

 

CE N'EST PAS LE CITOYEN QUI EST ANTI-RÉFORME, C'EST LE SYSTÈME FRANÇAIS

Mais alors ce n'est donc pas le citoyen français qui est réfractaire aux réformes mais ce sont les politiques déconnectés de leur devoir. C'est le système étatique et politique français qui est allergique aux réformes et surtout impuissant à les réaliser. Il constate qu'il faut pour avancer, RÉFORMER, il promet et parle réforme mais ne sait pas les réaliser.

 

Et pourquoi de nombreux pays comme l’Allemagne, les États Unis, le Canada, l’Australie, le Danemark…

- ont-ils été capables d’absorber d’énormes réformes et pas la France,

- et en France, pourquoi l’Armée s’adapte-t-elle et les autres grands corps refusent le changement ?

Monsieur le Président de la République, ce n'est donc pas le citoyen gaulois qui est réfractaire au changement mais le couple constitué des politiciens professionnels coupés des réalités et nécessités et l'appareil d'État.

 

 

 

ALORS L'ARMÉE, POURQUOI ACCEPTE-T-ELLE DES REMISES EN CAUSE INCESSANTES DE SA MISSION ?

"Notre système n'a cessé de se réformer", écrit l'ex Chef d'État-Major des Armées Pierre de VILLIERS qui fut contraint à démissionner pour avoir dit la vérité aux élus sur l'état des Armées en 2017 et demander les moyens pour absorber les réformes en cours et non pour les différer.

Alors l'Armée peut évoluer, se réformer...pourquoi ?

Parce que le militaire et son Institution l'ARMÉE ont un cadre spécifique où le devoir l'emporte sur les droits acquis,

Parce que, opter pour une carrière dans l'Armée, c'est accepter une Tradition avec une certaine "déontologie" et une mission vitale au niveau du Pays, de la Nation, 

Parce que le fonctionnaire militaire s'engage pour SERVIR un peu, parfois beaucoup, par vocation,

Parce que le militaire s'engage dans une voie où le danger fait partie du métier et que, pour faire face à ce danger, il faut de la cohésion, de la discipline, de la solidarité, du courage,

L'Armée fait donc CORPS même si elle est diverse (Terre, Air, Mer). C'est un Corps au service d'une Mission, d'un Pays ou plus exactement d'une Nation. La mission évolue, elle évolue.

 

L'Armée a donc des racines profondes que le corps enseignant, le corps médical, les cheminots, les pilotes privés, les postiers, les administrateurs serviteurs de l'État n'ont pas autant ou pas du tout...ils tombent dans le corporatisme, le conservatisme, le refus de changer, d'évoluer, par principe.

 

LA VOLONTÉ DU PEUPLE ARRACHE UNE RÉFORME LOCALE D'IMPORTANCE

Terminons : la volonté du peuple pour réformer quand c'est une nécessité triomphe. Au Pays des Olonnes, ce 1er janvier 2019, 3 communes, Les Sables d'Olonne, Olonne sur Mer, Château d'Olonne, vont fusionner ...belle réforme arrachée par la volonté du peuple olonnais après des décennies de lutte et de trahisons. Ce sont bien les citoyens qui ont imposé ce changement alors qu'encore nombre d'institutionnels locaux freinaient, repoussaient les échéances.

 

 

Partager cet article

Repost0
28 août 2018 2 28 /08 /août /2018 17:05
NICOLAS HULOT IMPUISSANT CONTRE LES PESTICIDES DANGEREUX POUR LA SANTÉ PUBLIQUE ET POUR LES MINISTRES DE L'ÉCOLOGIE ...COMME SÉGOLÈNE ROYALE COURAGE, FUYONS

NICOLAS HULOT IMPUISSANT CONTRE LES PESTICIDES DANGEREUX POUR LA SANTÉ PUBLIQUE ET POUR LES MINISTRES DE L'ÉCOLOGIE ...COMME SÉGOLÈNE ROYALE COURAGE, FUYONS

NICOLAS HULOT RÉALISE QU'UN MINISTRE DE L'ÉCOLOGIE EST INUTILE DANS LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE ACTUELLE : DOMMAGE !

Après l'abandon de la politique par Madame Nathalie KOSCIUSKO MORIZET,

voir

http://www.olonnes.com/2018/08/est-il-possible-de-servir-la-politique-en-france.htm

c'est maintenant Nicolas HULOT qui claque la porte du gouvernement et d'une certaine façon de la politique telle qu'elle se vit actuellement en FRANCE.

De là à dire que la France est en crise et ne peut investir dans le domaine écologique pourtant source, s'il est bien géré, d'une économie créatrice de richesses, d'emplois, préservant notre terre...

Sur les dossiers test comme le glyphosate, les pesticides en général, les énergies nouvelles., le nucléaire... les promesses du Président de la République et de son gouvernement étaient du vent et Nicolas HULOT aurait dû savoir que ces promesses ne résisteraient pas à la réalité profonde de l'économie française.

En effet, cette rentrée 2018 est celle du retour au dur réalisme, Emmanuel MACRON se révèle incapable de tenir ses promesses car il a été :

incapable de faire des économies sur les dépenses publiques,

incapable de faire diminuer la dette publique,

incapable de faire vraiment baisser sérieusement le chômage,

incapable de tenir sa promesse sur l'abaissement du déficit budgétaire,

incapable de faire fructifier son image de marque de début de mandat et son crédit confiance...

Il a maintenant à faire front à une chose terrible : la réalité économique qui tue sans pitié les promesses non finançables et leurs auteurs.

Nicolas HULOT a donc bien tiré les conclusions de son impuissance comme ministre. Il devenait l'otage alibi d'un d'échec du Président de la République. Il n'a pas voulu être l'otage d'un système politique condamné : celui qui distille des promesses qui ne sont pas tenues et qui plonge le peuple français dans la méfiance, le dégoût et peut-être demain la révolte et le choix irrationnel de l'extrémisme.

Autre conclusion : les écologistes n'ont plus la cote. À l'image de ce qui se passe en VENDÉE les politiciens écologistes se sont vendus, ont perdu leur âme et ont aussi tué l'écologie politique : l'écologie est rendue au peuple, c'est l'affaire de tous.

 

Partager cet article

Repost0
25 août 2018 6 25 /08 /août /2018 11:22
UNE MINISTRE TROP BRILLANTE QUI N'EST PEUT-ÊTRE PAS ENTRÉE DANS LE SYSTÈME

UNE MINISTRE TROP BRILLANTE QUI N'EST PEUT-ÊTRE PAS ENTRÉE DANS LE SYSTÈME

NATHALIE KOSCIUSKO MORIZET, EX-MINISTRE ATYPIQUE DE SARKOZY, QUITTE LA VIE POLITIQUE

 

L'annonce de sa démission de ses responsabilités à la Ville de Paris et de son choix de travailler pour CAP GEMINI aux ÉTAT-UNIS, en exil, doit nous interpeller sur la politique et les politiques professionnels en FRANCE.

 

Une conséquence de l'effet MACRON : à méditer en cette fin de vacances ?

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 août 2018 6 25 /08 /août /2018 10:47

INVITATION

Faites connaitre cette réunion autour de vous

 

La France a besoin de retrouver de la solidarité, de la confiance, de l'espérance...le service civique : un moyen pour que le Pays  retrouve de la cohésion?

 

Pourquoi une loi sur un service civique universel ?

Ne peut-on faire mieux que ce projet ?

Venez vous informer, en parler ...

SERVICE CIVIQUE : PLUS QU'UNE LOI

Partager cet article

Repost0
17 août 2018 5 17 /08 /août /2018 11:07
ET TON VOISIN...ET LES PERSONNES SEULES...ET LA PRÉCARITÉ...

ET TON VOISIN...ET LES PERSONNES SEULES...ET LA PRÉCARITÉ...

Extrait d'EVENE

 

 

 

 

Citation du jour

 

“Vivre, c’est aider à vivre. Il faut créer d’autres bonheurs pour être heureux !”

 

de Raoul Follereau

Extrait de Le livre d'amour (1920)

Partager cet article

Repost0
28 juin 2018 4 28 /06 /juin /2018 13:24
LE PARLEMENT : ASSEMBLÉE NATIONALE  ET SÉNAT, DEUX INSTITUTIONS DONT LE RÔLE DÉCLINE SANS CESSE
LE PARLEMENT : ASSEMBLÉE NATIONALE  ET SÉNAT, DEUX INSTITUTIONS DONT LE RÔLE DÉCLINE SANS CESSE

LE PARLEMENT : ASSEMBLÉE NATIONALE ET SÉNAT, DEUX INSTITUTIONS DONT LE RÔLE DÉCLINE SANS CESSE

ATTENTION : BOULIMIE PARLEMENTAIRE ET INFLATION DE TEXTES LÉGISLATIFS !

TROP DE LOIS TUENT LA LOI

 

LES PARLEMENTAIRES NE PEUVENT LÉGIFÉRER CORRECTEMENT.

Quand on analyse la liste des projets de lois à l’ordre du jour de cette session extraordinaire (voir ci-dessous) , la période de cette session parlementaire, l’importance de ces textes dont certains peuvent être liberticides, l’inexpérience des députés, il y a tout à craindre. Les parlementaires auront-ils le temps et les compétences pour garantir une qualité sans faille des lois de la République ?

Un décret portant convocation du Parlement en session extraordinaire a été publié au journal officiel du 19 juin 2018.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037078495&categorieLien=id

 

Le Parlement est convoqué en session extraordinaire à compter du 3 juillet 2018. S'il y a une date de convocation, le décret ne comporte pas de date de fin de session...à Pâques ou à la Trinité ? Les parlementaires privés de congés ?

 

Les principaux textes à l’ordre du jour de cette session extraordinaire sont les suivants :

 

Projets de lois

projet de loi constitutionnelle pour une démocratie plus représentative, responsable et efficace,

projet de loi relatif à la lutte contre la fraude,

projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel,

projet de loi portant évolution du logement, de l'aménagement et du numérique (ELAN),

projet de loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes,

projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2019 à 2025 et portant diverses dispositions intéressant la défense,

projet de loi pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie,

projet de loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous,

projet de loi renforçant l'efficacité de l'Administration pour une relation de confiance avec le public,

 

propositions de lois

proposition de loi relative à la lutte contre les fausses informations,

proposition de loi renforçant la lutte contre les rodéos motorisés,

proposition de loi relative à l'interdiction de l'usage du téléphone portable dans les écoles et les collèges

 

soit 9 projets de loi (donc d’origine gouvernementale) et 3 malheureuses propositions de loi d'intérêt plus secondaire(initiative des parlementaires)…nous sommes bien en régime présidentiel et non en régime parlementaire.

 

Et, en plus, pour surcharger la barque, le communiqué gouvernemental ajoute : "Au cours de cette session extraordinaire, auront également lieu le débat d’orientation des finances publiques et une séance de questions au gouvernement par semaine". Et en prime: 

- Un Contrés à Versailles

- et d'autres textes voir l'ordre du jour complet au Sénat par exemple !

 

 

Il faut donc tirer toutes les conclusions de cette situation dangereuse car  peu "démocratique" puisque le rôle de contrôle et d'initiative du PARLEMENT est diminué a minima.

 

DANGERS POUR LES CITOYENS :  À QUOI VONT VRAIMENT SERVIR NOS PARLEMENTAIRES LORS DE CETTE SESSION ?

- DES TEXTES PRÉPARÉS PAR LA TECHNOSTRUCTURE DES CABINETS MINISTÉRIELS...PARISIENS,

- Avec un passage devant le Parlement en période estivale donc dans une certaine indifférence pour les élus et les citoyens ...et les media,

- Avec le risque de la mise en place d'usines à gaz dont les rouages sont trop souvent mal huilés,

- Avec des risques importants qui découleront de textes portant sur des restrictions aux libertés fondamentales des citoyens (projets ÉLAN et lutte contre la fraude, fausses informations, par exemple)

- Avec le risque de lois fourre-tout que ne peuvent analyser les élus comme cela fut le cas avec les lois Macron (voir par exemple problèmes des relations au travail, réforme des prud'hommes...des fiascos ).

Il y a DANGER pour la démocratie et le citoyen. Ce n'est vraiment pas sérieux.

 

 

Partager cet article

Repost0
29 avril 2018 7 29 /04 /avril /2018 15:48
LE TEMPLE DE LA RÉPUBLIQUE : L'ÉLYSÉE

LE TEMPLE DE LA RÉPUBLIQUE : L'ÉLYSÉE

LA TRANSPARENCE ET L'ÉTHIQUE EN MATIÈRE DE VIE PUBLIQUE POLITIQUE EN FRANCE NE SONT PAS POUR DEMAIN

Deux informations convergentes sont venues nous rappeler les promesses présidentielles en matière de morale en politique, déontologie, éthique...tout devait être clair quand furent tirées les leçons de l’affaire CAHUZAC.

Les citoyens espéraient pour les élus que le principe TOLÉRANCE ZÉRO serait adopté pour les élus qui fautent : condamnation pour prises illégales d'intérêt, favoritismes et autres condamnations pénales entrainant l'inéligibilité...

Tout devait être fait pour que pour réconcilier les citoyens avec leurs élus.

 

L'INÉGIBILITÉ POUR LES ÉLUS CORROMPUS

Le procès XYNTHIA nous a révélé au fil des audiences un système maffieux organisé à LA FAUTE SUR MER qui a permis de construire des maisons en zone inondable avec la complicité active du maire, de son adjointe, la passivité des autres élus et la non-réactivité du Préfet...une chaîne de défaillances où la morale en politique est passée aux oubliettes. Le résultat est malheureusement connu.

Malgré ces "fautes" et manquements, le Maire René MARRATIER a failli être réélu !

Cela ne peut s'expliquer que par le principe malsain de la reconnaissance d'électeurs due à un élu qui a distribué les passe-droits, octroyé les petits privilèges aux uns et aux autres.

On peut changer les lois, on ne changera pas les tentations et faiblesses humaines.

 

TRANSPARENCY FRANCE FAIT LE POINT : UN AN APRÈS L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

"2018 L'ÉTHIQUE ET LA TRANSPARENCE DE LA VIE PUBLIQUE DOIVENT REDEVENIR DES  PRIORITÉS"

https://transparency-france.org/wp-content/uploads/2018/04/Rapport-Un-an-apr%C3%A8s-les-%C3%A9lections.pdf

 

"Malgré l'entrée en vigueur, en septembre 2017, d'une loi censée interdire aux personnes condamnées de se présenter à une élection, Transparency France relève que des élus récemment reconnus coupables de corruption sont toujours en place."

...."plusieurs élus ou ex-élus condamnés ces derniers mois pour des faits de corruption ou de détournement de fonds publics pourront en effet se représenter, sans aucune restriction, aux prochaines élections"

Ce rapport de TRANSPARENCY FRANCE rappelle les mesures qui étaient promises et les conditions d'une amélioration espérée pour sauver la démocratie de la gangrène du "tous pourris ": interdiction du cumul des mandats, nombre de mandats limités dans le temps, plan de prévention de la corruption...

 

MAIS UN FAIT DIVERS NOUS RAPPELLE À L'ORDRE : UN MAIRE REVEND LE MATÉRIEL MUNICIPAL SUR 'LE BON COIN"

Des élus locaux font encore tout leur possible pou que l'image du "tous pourris" continue à coller à la peau de ceux qui devraient être exemplaires : les élus.

Ainsi divers organes de presse reprennent le cas de ce maire de Haute Garonne, Patrick DOUCÈDE, maire de PONLAT-TAILLEBOURG,  qui vendait le matériel municipal sur "le bon coin ".

Il est condamné à une peine légère et va faire appel. Il a écopé de six mois de prison avec sursis et 3 ans inéligibilité.

La presse explique que ce maire a ses défenseurs et que ceux-ci estiment qu'il aurait pu ou dû rester maire...alors qu'il a quand même fini par démissionner.

Ces défenseurs de "l'impossible" expliquent le peu de cas que des citoyens peuvent se faire du devoir d'honnêteté de l'élu...à moins que ces défendeurs aient été les amis et obligés de ce maire indélicat.

Faut-il admettre qu'un maire qui vole sa commune et donc ses concitoyens puisse être réélu ?

EN FRANCE, LE "TOUS POURRIS" AURA ENCORE LA VIE DURE.

 

Partager cet article

Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 21:58
LE RISQUE ; BÂILLONNER LES RÉSEAUX SOCIAUX ET ÉVIDEMMENT LES LANCEURS D'ALERTE

LE RISQUE ; BÂILLONNER LES RÉSEAUX SOCIAUX ET ÉVIDEMMENT LES LANCEURS D'ALERTE

LOI SECRET DES AFFAIRES : NE LAISSONS PAS LES ENTREPRISES ET LES BANQUES D’AFFAIRES
IMPOSER LA LOI DU SILENCE !

  La journaliste Élise LUCET en appelle aux citoyens face au danger que peut représenter le projet de loi

 

Campagne lancée par le collectif "Stop secret d'affaires" qui regroupe une cinquantaine d'ONG, journalistes, syndicats, avocats et représentants des citoyens unis contre l'application de la Directive Secrets d'affaires en France, et hébergée par l'association de défense des pollinisateurs et de l'environnement POLLINIS.

Visionnez la video jointe en cliquant sur le lien ci-dessous puis jugez... si vous pouvez ou devez signer cette pétition.

Pour nous il y a un réel danger...certes sur les réseaux sociaux il y a des "abus" condamnables mais nous avons besoin de cet espace de liberté...nos fidèles lecteurs ont pu apprécier.

 

https://info.pollinis.org/secrets-daffaires-appel-urgent-elise-lucet/?utm_source=newsletter_716&utm_medium=email&utm_campaign=18mtd-ouv

SAUVEGARDER LA LIBERTÉ DES RÉSEAUX SOCIAUX

Pour nous il y a un réel danger...certes, sur les réseaux sociaux, il y a des "abus" condamnables mais nous avons besoin de cet espace de liberté...nos fidèles lecteurs ont pu apprécier.

 

http://info.pollinis.org/directive-secrets-des-affaires/

Partager cet article

Repost0