Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

5 septembre 2019 4 05 /09 /septembre /2019 14:49
FORUM DES ASSOCIATIONS AU PAYS DES OLONNES : VENDREDI 5 ET SAMEDI 6 SEPTEMBRE 2019

VOTRE ASSOCIATION "CITOYENS POUR UN AVENIR COMMUN AU PAYS DES OLONNES"   CACO    SERA PRÉSENTE AU FORUM DES ASSOCIATIONS  DES SABLES D'OLONNE 

 

INVITATION

 

Un Pays fort et convivial est caractérisé par un développement important du monde associatif : LA VENDÉE, sur ce point aussi, fait partie du peloton de tête des départements pour le nombre d'associations (Entre 12 et 13 000 associations et environ 130 000 bénévoles pour la VENDÉE).

La Municipalité Nouvelle ds Sables d'Olonne organise un

 

FORUM DES ASSOCIATIONS

ce vendredi 6 septembre 2019 de 15 heures à 19 heures 

et samedi 7 septembre 2019 de 10 heures à 17 heures

Complexe Sportif Marcel GUILBAUD

Rue Colette BESSON

OLONNE-SUR-MER

 

 

151 ASSOCIATIONS seront présentes et animeront ce forum : démonstrations, présentation des activités...

 

Une occasion exceptionnelle de faire plus ample connaissance avec la richesse du monde associatif des Sables d'Olonne

 

Votre Association CACO sera heureuse de vous recevoir sur son stand

 

Stand N° 49 (à l'extérieur)

 

Merci d'avance pour cette visite et le plaisir de vous rencontrer

 

 

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2018 4 18 /10 /octobre /2018 16:36
OLONNE SUR MER : conseil municipal du lundi 15 octobre 2018

UN CONSEIL MUNICIPAL QUI EÛT PU ÊTRE CONSENSUEL ET FUT PARFOIS SURRÉALISTE

 

UNE PETITE MODIFICATION DU PLU FAIT UN LONG DÉBAT

Le premier point de l'ordre du jour traitait d'un projet de modification simplifiée du PLU. Il y eut un large débat sur l'urbanisme à OLONNE SUR MER, au Pays d'Olonne voire au niveau national.

En effet, les oppositions se sont écartées de l'ordre du jour stricto sensu qui était

"d'encadrer le renouvellement urbain sur l'avenue François Mitterrand par une étude urbaine intégrée au PLU et de définir les règles de constructions spécifiques à l'angle du boulevard du Vendée Globe et de l'avenue Charles de Gaulle, permettant de marquer l'entrée de ville."

Pour Régis BERNARD, (opposition socialiste), l'urbanisation actuelle ne peut qu’accentuer les risques d'inondation : le toujours plus d'habitations accentue les quantités d'eaux dans les réseaux. Il fonde son raisonnement sur les conséquences de l'orage du 28 mai 2018 où des débordements sur des sites nouveaux ont été notés et il demande au maire ce qu'il compte faire.

Le maire Yannick MOREAU fait remarquer que ces dernières années il y a eu des améliorations très nettes particulièrement avec la création de bassins d'orages.

Les bassins d'orage, Régis BERNARD n'y croit pas : "ça ne marche pas" et d'ajouter "quand j'entends des bêtises pareilles, je m'énerve"! "Il y a beaucoup de mauvaise foi !"

Le maire fait remarquer que d'une part, il y  a amélioration et que d'autre part, le rythme d'urbanisation a été ralenti dans le Plan Local de l'Habitat passant de 240 logements à 210 par an. Le tout donc est encadré par le PLU et le maire rajoute que s'il y a des améliorations à faire dans ce domaine il faudra malheureusement attendre le nouveau PLH intercommunal, deux communes (non citées) ayant joué le blocage à ce niveau de l'intercommunalité !

Ce débat qui a eu le mérite d'exister fut cependant très décevant car improvisé. L'urbanisation croissante mérite réflexion et action face à une demande très forte de logements au Pays des Olonnes, face à un prix du foncier qui est discriminatoire et chasse les jeunes ménages hors de l'Agglomération. La multiplication des lotissements qui imperméabilisent les sols et génère donc des débordements lors des orages importants, la topographie, l'état des réseaux anciens et la géologie avec de grandes "zones humides" posent problème malgré les investissements réalisés. Il faudra donc attendre que la ville nouvelle Les Sables d'Olonne soit sur les rails et que, surtout, l'Agglomération puisse jouer son rôle en exerçant pleinement et efficacement ses compétences avec des élus leaders responsables, réalistes tout en étant visionnaires.

 

BATAILLE DE RUES

LA PROBLÉMATIQUE : CONSÉQUENCE LOGIQUE DE LA FUSION DES 3 COMMUNES SŒURS

 

Créer une ville nouvelle pour fédérer les forces d'un territoire, pour mutualiser des moyens en personnel et en matériels et améliorer la qualité des services à rendre aux citoyens, c'est une bonne idée, mais derrière les mots, derrière les vœux, derrière les phrases il y a une logistique lourde à mettre en place...des grains de sables peuvent bloquer la machine.

Il y a eu dans le passé débat sur l'endettement des villes sœurs, sur leurs taux d'imposition, sur la gestion du personnel otage d'ambitions personnelles d'élus, sur le nom de la ville nouvelle. Là, le consensus fut miraculeux, "LES SABLES D'OLONNE" s'est imposé.

Reste que les 3 villes ont chacune leur vécu comme pour les dénominations des voies. Chacune travaillant pour les noms de rues se firent au gré des vents du moment : noms de fleurs, d'hommes et femmes illustres, noms d'élus locaux ou nationaux, artistes, chanteurs, poètes...

Ainsi, Olonne sur Mer, Château d'Olonne et Les Sables d'Olonne avaient toutes trois non seulement le mot Olonne dans son appellation mais avaient des rues dont les appellations étaient identiques : république, de Gaulle, Clemenceau, Pasteur, alizés, église, Foch, de Coubertin...

Alors, le 1er janvier 2019, comment fera le facteur pour savoir si le courrier pour le numéro 1 de la rue Clemenceau est à mettre dans la boîte de la rue Georges Clemenceau à Château d'Olonne, dans la rue Georges Clemenceau à Olonne sur Mer ou Promenade Georges Clemenceau  aux Sables d'Olonne? ...et les services de secours qui travaillent dans l'urgence comment ne pourront-ils ne pas errer d'une commune à l'autre avec ces rues homonymes ?

Les élus et les services municipaux et publics ont donc travaillé de concert pour supprimer les homonymes. Beau et méticuleux travail qui a abouti aux propositions faites aux conseils municipaux des 3 communes...on est à quelques semaines de l'échéance...il faut délibérer dans l'urgence et préparer l'accompagnement de la population concernée. Dans chaque commune, lors des délibérations sur ce sujet,  des élus, comme à Olonne-sur-Mer, l'adjointe au maire Catherine GAYDA, ont souligné le travail exemplaire fait le personnel, les élus et les services publics concernés pour aboutir à cette suppression des homonymes.

 

LES PROBLÈMES TECHNIQUES RÉSOLUS, LA POLÉMIQUE POLITIQUE PREND LE RELAIS À OLONNE SUR MER

Pour le front de gauche, Eric GARDES s'attaque aux  dénominations des rues Colonel BELTRAME (prise d'otage super U de Trèbes près de Carcassonne) et Général  de CHARETTE (Chef militaire vendéen royaliste) .

Pour le premier héros, il aurait voulu que l'on choisisse et associe les "150 autres victimes du terrorisme" de Charlie Hebdo, Bataclan,Nice ...Quant au Général  de CHARETTE, pour l'élu, ce choix est une "provocation" et lui pose un "problème idéologique  " et pourquoi pas Pétain ?. De CHARETTE est un " insurgé"qui a combattu la république. L'élu rappelle ainsi qu'Olonne sur Mer est "une terre républicaine ne vous en déplaise."

L'élu propose Guy Moquet, jeune étudiant,  militant communiste fusillé par les allemands le 22 octobre 1941 en représailles suite à un attentat.

Les élus de la majorité n'ont pas apprécié du tout cette intervention et la réponse donnée par l'adjoint Alain Blanchard est toute en finesse. Pour l'élu celui qui est devenu le Général de Charrette s'est soulevé sous la Convention contre un régime que l'histoire a nommé la "TERREUR" dont fut victime en premier la VENDÉE. De plus, il serait temps de réconcilier le peuple avec lui-même et non faire vivre la division avec rancœur. L'histoire a mis 200 ans à se pencher sur ce qui pourrait être le génocide (terme peut-être inapproprié) vendéen.  

L'élu aurait pu aussi ajouter que d'autres villes de VENDÉE ont des rues et des places nommées Général de CHARETTE et qu'il en existe aussi dans les départements voisins (Loire Atlantique, Maine et Loire). Baptiser une rue à Olonne sur Mer rue du général de Charette, ce n'est donc pas une novation mais une œuvre de réconciliation.

Ce débat aussi déroutant que déplacé nous a laissé un goût d'amertume même si la délibération est adoptée et s'il y avait accord sur 59 propositions sur les 61.

 

 

OLONNE SUR MER : conseil municipal du lundi 15 octobre 2018
OLONNE SUR MER : conseil municipal du lundi 15 octobre 2018

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2018 3 04 /07 /juillet /2018 09:33
LE MAIRE MET LES POINTS SUR LES I EN RÉPONSE À L'OPPOSITION

LE MAIRE MET LES POINTS SUR LES I EN RÉPONSE À L'OPPOSITION

UN RÉEL DÉBAT SUR LA FUSION, SANS SURPRISE...UN ADIEU AUX  ARMES POUR CERTAINS ÉLUS D'OPPOSITION

 

Suite de

http://www.olonnes.com/2018/07/fusion-des-communes-du-pays-des-olonnes-acte-fondateur.html

Ce lundi 2 juillet 2018 s'est déroulé le premier acte de la fondation de la fusion et création de la commune nouvelle Les Sables d'Olonne. Ce fut à Olonne sur Mer.

 

LE MAIRE PRÉSENTE LE TEXTE DE LA DÉLIBÉRATION

Yannick MOREAU maire a lu le texte sans y ajouter le moindre commentaire. Puis il a donné la parole à la salle.

LES OPPOSITIONS, TIRS GROUPÉS CONTRE LA FUSION ET CONTRE LE MAIRE

C'est Régis BERNARD (opposition socialiste) qui ouvre le bal.

Il s'interroge " que va nous apporter la fusion?" Il ne croit pas aux économes d'échelle qui pourraient être réalisées et pire estime que cet argument est un "mensonge".

Il fait aussi un constat : bon nombre de compétences importantes des communes sont transférées à l'Agglomération. Pour les impôts, en matière de fiscalité, les communes de Château d'Olonne et Olonne sur Mer ne tireront aucun bénéfice de la fusion... Les maires deviendront des maires d’arrondissement. Alors que peut apporter la fusion ? Rien ne changera.

Il interroge encore " À QUI PROFITE VOTRE PROJET ?" Il permet à un homme...et d'assouvir une ambition politique" et de conclure sa diatribe :  "Une fusion qui ne sait pas où elle va."

Le relai est pris par Nicole LANDRIEAU (opposition front de gauche) qui, d'emblée, annonce qu'elle votera CONTRE la fusion qui relève de la folie des grandeurs par opposition avec la commune premier niveau "pour répondre aux attentes des plus vulnérables". Son propos est tinté de nostalgie. Olonne sur Mer fut un fief de gauche, c'est la fin de notre plus belle commune. Nicole LANDRIEAU a toujours été contre la fusion "imposée aux olonnais ". Les habitants n'ont pas eu droit à l'autodétermination. Pour Nicole LANDRIEAU, d'un côté "c'est la disparition de notre commune" de l'autre c'est la création d'une "future grande commune que nous n'avons pas souhaitée".

Elle achève son propos par 3 propositions : défendre les employés communaux, un pacte de confiance entre autres avec le monde associatif, et le respect de l'identité olonnaise et le "bien vivre ensemble" en créant un conseil communal citoyen délégué.

 

LES RÉPONSES DE LA MAJORITÉ ET DU MAIRE

Bernard MARCHAND élu de la majorité, délégué à la sécurité, ne peut laisser passer les propos concernant l'action de son maire qui serait "vindicatif, qui n’écoute pas les autres..."comme, par exemple, pour la fixation de la date unique de réunion des 3 conseils municipaux sur justement l'adoption de cette "délibération commune". Il met ainsi au défi l'opposition de lui donner des exemples de cette attitude reprochée au maire.

Celui-ci, sur ce point, apporte une réponse qui est est intéressante et instructive. C'est en Préfecture devant l’aréopage des cadres de la Préfecture qu'il a été recommandé aux 3 communes de délibérer avant l'été. Puis, ceci a été évoqué en comité de pilotage de la fusion (instance de concertation entre les 3 communes et où participent entre autres les 3 maires). Il y a donc bien eu décision collégiale sur la tenue des conseils municipaux pour l'adoption d'une délibération attestant du souhait des 3 communes d'aboutir au 1er janvier 2019 à la fusion, création d'une commune nouvelle Les Sables d'Olonne. Cette réunion était fixée le même jour pour les 3 communes le 2 juillet..."mes collègues ont décidé de reporter"...a conclu le maire.

Après divers échanges sur la fiscalité, son harmonisation préparée par la commune depuis 10 ans et les subventions et dotations espérées (6 millions d'euros) au départ, en 2016, et possible en 2019 (1 million d'euros) la conclusion avant le vote "la fusion n'est pas un long fleuve tranquille" il fut passé au vote, sans surprise.

La délibération est adoptée POUR : les 28 membres de la majorité, CONTRE les 5 élus de l'opposition. Comme l'a dit le jeune élu, adjoint à l'urbanisme, Nicolas CHENECHAUD, nous avons vécu un événement historique et rassembleur car "la fusion n'est pas de gauche et pas de droite".

C'est le souhait de la majorité de la population. Mais n'oublions pas qu'une institution ne vaut que par les hommes qui la servent.

La suite :  ce mercredi aux Sables d'Olonne et le 16 juillet à Château d'Olonne.

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2018 1 02 /07 /juillet /2018 23:02
CONSEIL MUNICIPAL D'OLONNE SUR MER : 19 HEURES LE 2 JUILLET 2018 VOTE DE LA MOTION SUR LA FUSION

CONSEIL MUNICIPAL D'OLONNE SUR MER : 19 HEURES LE 2 JUILLET 2018 VOTE DE LA MOTION SUR LA FUSION

LE CONSEIL MUNICIPAL D'OLONNE SUR MER ADOPTE LE TEXTE FONDATEUR DE LA COMMUNE NOUVELLE DES SABLES D'OLONNE AU 1er JANVIER 2019

 

Ce lundi 2 juillet 2018, c'est le Conseil municipal de la commune d'Olonne sur Mer qui a eu le privilège, après un débat très ouvert, de voter ce texte qui clôt une longue démarche rappelée dans le document soumis au vote .

Seule l'opposition socialiste (3 élus) et le front de gauche (2 élus)  ont  voté CONTRE et la majorité unie (28 élus) a voté POUR. Vote sanctionné par les applaudissements des élus.

Voir ci-dessous le document sobre qui décide " de créer une commune nouvelle regroupant les communes des Sables d'Olonne, d'Olonne sur Mer et du Château d'Olonne au 1er janvier 2019"

La parole est donnée maintenant aux deux autres communes dont les conseils municipaux délibéreront sur cette motion mercredi 4 juillet 2018 aux Sables d'Olonne et lundi 16 juillet 2018 à Château d'Olonne.

Prochain article sur la teneur de ce bon débat.

FUSION DES  COMMUNES DU PAYS DES OLONNES : ACTE FONDATEUR VOTÉ À OLONNE SUR MER
FUSION DES  COMMUNES DU PAYS DES OLONNES : ACTE FONDATEUR VOTÉ À OLONNE SUR MER

Partager cet article

Repost0
30 juin 2018 6 30 /06 /juin /2018 22:22
SOIRÉE DE PRÉSENTATION DE LUMIÈRES D'OLONNE CE VENDREDI 29 JUIN 2018

SOIRÉE DE PRÉSENTATION DE LUMIÈRES D'OLONNE CE VENDREDI 29 JUIN 2018

PRÉSENTATION DE L’ÉGLISE D'OLONNE SUR MER DANS UN HABIT DE SPECTACLE LUMINEUX

 

MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL : "LUMIÈRES D'OLONNE" ce vendredi 29 juin 2018 (merci au photographe)

Olonne sur Mer fut le cœur de l'Agglomération du Pays des Olonnes.

L' Église NOTRE DAME DE L'ASSOMPTION, Sainte Marie d'Olonne,  est classée monument historique.

Sa fondation daterait d'avant l'an 1000 et il en a été découvert trace dans des documents (cartulaires) en 1040.

 

Dans le projet de nouveau Cente Ville, l'Église sera encore plus mise en valeur comme joyau patrimonial de la Grande Ville des Sables d'Olonne.

 

Plus d'images :

https://www.facebook.com/yannickmoreau2012/videos/1972273379498361/UzpfSTI1NzA1ODU1MTE2NDk5Mzo4ODU2NjI3NzgzMDQ1NjQ/?fref=ts

SPECTACLE A VOIR ET REVOIR CET ÉTÉ. Durée 15 minutes , deux fois par semaine jusqu'au 15 septembre.

 

LA RICHESSE PATRIMONIALE ARCHITECTURALE DE L'AGGLOMÉRATION "LES SABLES D'OLONNE" EST UN ATOUT

Avec la restauration de L’Église de l'Abbaye romane de Saint Jean d'Orbestier à Château d'Olonne et le projet attendu de mise en valeur de son environnement, avec la restauration de l'Église Notre Dame des Sables d'Olonne, le fort Saint Nicolas, l'Abbaye Sainte CROIX et son musée, la mise en valeur des villas "balnéaires" ...le Pays des Olonnes  conforte un patrimoine architectural remarquable très appréciable, complément nécessaire pour rendre encore plus attractive l'Agglomération Les Sables d'Olonne .

OLONNE SUR MER S'ILLUMINE

Partager cet article

Repost0
25 mai 2018 5 25 /05 /mai /2018 21:48

COMMUNIQUÉ

OLONNE-SUR-MER : À DÉCOUVRIR DIMANCHE 27 MAI 2018

Partager cet article

Repost0
28 mars 2018 3 28 /03 /mars /2018 17:50
CONSEIL MUNICIPAL STUDIEUX

CONSEIL MUNICIPAL STUDIEUX

UN CONSEIL MUNICIPAL DOMINÉ PAR LE DERNIER BUDGET PRIMITIF POUR LA COMMUNE CELUI DE 2018 AVANT LA FUSION

 

AVANT LE BUDGET, ON REPARLE CŒUR DE VILLE

Le Conseil a débuté sur un échange concernant le Centre-Ville et son "cœur". Il est rappelé les 3 objectifs du projet :

IMPULSER UNE NOUVELLE DYNAMIQUE AU CŒUR D’OLONNE
Faire vivre plus fort le cœur d’Olonne-sur-Mer doit être l’un des objectifs de son futur aménagement.

- Pour cela, il s’agit de déterminer les espaces dédiés aux commerces de proximité, valoriser les savoir-faire locaux, maintenir l’activité commerciale existante, permettre l’organisation d’évènements grand
public et d’animations tout au long de l’année,
- Améliorer l’offre de l’habitat (la cohésion sociale participe au rayonnement des services et des équipements),
- Offrir un cadre attractif pour les fonctions et activités du cœur de Ville,
- Améliorer la qualité de l’espace public (esthétisme et convivialité),
- Redynamiser l’économie locale en créant des activités commerciales et artisanales.

PRÉSERVER L’IDENTITÉ ET LE PATRIMOINE HISTORIQUE
C’est en se promenant dans les venelles du centre-bourg que l’on perçoit le mieux la qualité du patrimoine bâti qu’il convient de mettre davantage en valeur :
- Valoriser des bâtis de caractère et des éléments du patrimoine culturel, témoins de l’identité de la commune,
- Insérer les futures constructions dans le respect de l’identité patrimoniale de notre cœur de ville.

SÉCURISER ET FACILITER LES DÉPLACEMENTS
L’aménagement qui sera dessiné sera durable et sûr. Des voies piétonnes et cyclables, du stationnement, des sens de circulation automobile repensés, une voirie réaménagée pour davantage d’accessibilité, font partie des options à considérer.
- Assurer des modes de déplacement apaisés et sécurisés avec la mise en place de zones de circulation adaptées : Zone de rencontre, Zone piétonne, ….

Suite au précédent conseil municipal le projet prend forme avec l'engagement de la procédure de recrutement de la maitrise d’œuvre par l’intermédiaire d’un marché de conception et réalisation de l'opération dite  " Cœur de ville " en recourant à la procédure du "dialogue compétitif" pour choisir le Maitre d’œuvre.

C'est Madame Nicole LANDRIEAU (opposition front de gauche ) qui ouvre le bal sur l’investissement grand projet du maire pour le "cœur de ville", "2 millions d'euros pour valoriser le cœur de ville" et de reprocher au maire  d'avoir aussi paradoxalement autorisé l'extension du Centre LECLERC, destructeur du petit commerce.

Dans cette opération, l'élue ne voit qu'un seul but : faire disparaitre l'identité d'Olonne sur Mer"

Régis BERNARD pour l’opposition socialiste n'est pas contre la procédure ni même contre le projet.

Les propos de Madame Nicole LANDRIEAU ne peuvent laisser indifférents la majorité qui se fait un plaisir de rappeler les projets non finalisés du temps où la gauche régnait à la mairie.

Quant au Maire Yannick MOREAU il reprécise bien qu'il s'agit du tout début de la procédure et que le "projet n'est pas encore né".

La délibération est adoptée, seules les deux voies du front de gauche lui manquent.

 

L'Adjoint chargé des Finances, Patrick HOUSSAINT, a passé une bonne soirée. La présentation du budget 2018 n'a pas laissé grand place à des critiques de fond qui auraient pu déstabiliser un peu la majorité.

 

LES PRINCIPAUX CHIFFRES DU BUDGET 2018

BUDGET DE FONCTIONNEMENT

13,6 millions d'euros

dont frais de personnel  6,3 millions d'euros, en augmentation de 2.6 % par rapport à 2017

Endettement :11 millions d'euros soit 710 euros par habitant

 

BUDGET D'INVESTISSEMENT

9,2 millions d'euros contre 8,5 millions en 2017

avec recours à l'emprunt pour 1,2 million d'euros

Les opérations majeures d’investissement sont :
- La Mairie annexe de la Jarrie (2 370 000,00 €)
- L’avenue Charles de Gaulle (818 100,00 €)
- Rue du 8 Mai 1945 (Avenue François Mitterrand) (576 000,00 €)
- Aménagement paysager du Parc de la Jarrie (283 919,94 €)

 

LE DÉBAT

Avant de passer au plat principal Madame Nicole LANDRIEAU est revenue sur son opposition aux indemnités versées au Receveur Municipal comme elle le fit au conseil de l'Agglomération.

C'est certes choquant de voir un fonctionnaire toucher une indemnité conséquente de 2 000 euros pour rémunérer son activité "normale" attachée à sa fonction.

Cette indemnité traditionnelle a cependant une histoire liée au fait de la responsabilité personnelle sur ses propres deniers du receveur en cas de défaillance. Pour couvrir ce risque le Receveur doit s'assurer donc...il a cette indemnité compensatrice qui peut choquer et des collectivités la remettent  effectivement en cause.

 

FISCALITÉ QUASIMENT STABLE

Le plan de convergence des taux d'imposition dans l'optique de la commune nouvelle fait que seul le taux de la taxe Foncier Bati est réévalué : il est porté de17,27 à 17,60%.

LA POLITIQUE D'INVESTISSEMENT ET DE RECOURS À L'EMPRUNT MISE EN CAUSE PAR L'OPPOSITION

D'abord l'opposition front de gauche, Eric GARDES pose la question de la faisabilité des investissements projetés et celle du devenir des fonds votés set non utilisés avant le 31 décembre 2018 avec la fusion. Et pourquoi avoir recours à l'emprunt ?

Le maire insiste sur la logique de sa gestion :

- désendettement régulier

- croissance des dépenses d’investissement.

Si on a les moyens d'emprunter "sans dégrader les rations financiers"pour financer des investissement  il faut  le faire. Si on peut faire plus de travaux pour améliorer le voirie (130 kilomètres à Olonne-sur-Mer ) il faut le faire aussi.Emprunter pour investir c'est bon pour améliorer la qualité de vie des olonnais. Emprunter pour investir plus c'est bon et utile pour l'économie locale.

La comparaison avec les communes voisines est hors de mise. Olonne sur Mer est une ville nouvelle qui n'a que depuis peu des résidences secondaires donc des bases d'imposition inférieures à les deux autres communes.

La logique comptable et financière du Maire confortée par les explications de Patrick HOUSSAINT et de ses collègues n'arriveront pas à convaincre les deux élus du front de gauche (liste "l'humain d'abord à Olonne") qui, avec les  collègues  de l'autre opposition socialiste, ne voteront pas ce dernier budget. Pourtant c'est un budget qui permet à la ville d'apporter sa part à la dot de la ville nouvelle : dette allégée, capacité d'investissement, finances saines...

 

SUBVENTIONS AU MONDE ASSOCIATIF

Nous notons aussi une certaine largesse de la commune vis à vis du monde associatif. Loin de celle des Sables d'Olonne mais bien plus que Château d'Olonne.

Sur ce sujet, il faudra avec la création de la Commune Nouvelle, au 1er janvier 2019, vraiment une reprise en main des modalités d’attribution des subventions et une harmonisation.  La Commune Unique devra remettre de l'ordre, de la cohérence et assumer un contrôle sérieux des comptes des associations qui bénéficient de ces fonds publics ainsi distribués. C'est l'intérêt des associations comme celui de la collectivité responsable de la gestion des deniers publics. Il y a aussi un problème d'équité.

 

LE MAIRE YANNICK MOREAU N'AURA PAS CONVAINCU LES OPPOSITIONS DE SA BONNE GESTION

LE MAIRE YANNICK MOREAU N'AURA PAS CONVAINCU LES OPPOSITIONS DE SA BONNE GESTION

Partager cet article

Repost0
3 février 2018 6 03 /02 /février /2018 20:12
LE MAIRE YANNICK MOREAU  SEREIN DANS SA VILLE

LE MAIRE YANNICK MOREAU SEREIN DANS SA VILLE

LES DEUX EQUIPES D'OPPOSITION A GAUCHE LES 3 MOINS À GAUCHE ET À DROITE LES DEUX PLUS À GAUCHE

LES DEUX EQUIPES D'OPPOSITION A GAUCHE LES 3 MOINS À GAUCHE ET À DROITE LES DEUX PLUS À GAUCHE

DES SUJETS INTÉRESSANTS COMME LE DÉBAT D'ORIENTATION BUDGÉTAIRE ET LE PROJET CENTRE VILLE

 

ON NE SE DISPUTE PAS AUTOUR D'UN MONUMENT AUX MORTS

Dans les sujets introductifs à ce Conseil Municipal il y a eu un moment qu'on pourrait qualifier de pénible : la création du deuxième Monument aux Morts.

Le Monument actuel n'est ni très visible ni très accessible.

Suite à la demande de l'UNC AFN qui ouvre une souscription à cet effet, il est proposé d'installer un deuxième monument aux Morts sur le site de la JARRIE plus accessible, plus sécurisable.

Cela n'est pas du goût de l'opposition front de gauche par la voix d'Éric GARDES qui n'a pas apprécié de prendre connaissance de cette information par la presse.

À cette argumentation déplacée, il ajoute une pincée d'anti fusionnisme  et d'esthétisme puisque, pour l'élu, ce monument "défigure le site de la JARRIE". Avec sa collègue, ils voteront contre le projet qui se fera quand même.

En entendant ces propos nous pensions à cette génération envoyée en AFN au combat qui n'a pas eu le nom de guerre et dont, encore aujourd'hui, on n'ose parler...volontaire ou pas, une jeunesse y fut. Elle a vécu combats, camaraderie, séparation de la famille, une vie marquée par cet "épisode" douloureux ... C'est dommage qu'un petit élu irresponsable n'ait pas eu dans son propos, une expression de considération pour tous ceux qui ont offert ou sacrifié deux ans de leur vie (parfois plus) pour effectuer un service militaire offert à la FRANCE qui en avait décidé ainsi, pour les familles de ces jeunes et pour ceux qui sont tombés ou furent blessés au cours de cette "guerre".

Peut-être entendrons-nous, lors du prochain conseil municipal d'Olonne-sur-Mer, les excuses de cet élu.

 

LE DERNIER DÉBAT D'ORIENTATION BUDGÉTAIRE DOB

LA PRÉPARATION DE LA FUSION : UNE GESTION MAÎTRISÉE

Le DOB est une bonne institution dans la mesure  où il donne aux élus et à la population une vue de l'évolution chiffrée d'une commune.

Le DOB 2018 sera pour les 3 communes du Pays d'Olonne concernées par leur fusion au sein de la Commune Nouvelle le dernier du genre.

Les principaux chiffres pour Olonne-sur-Mer :

L'encours de la dette : de 12,4 millions d'euros en 2014 elle s'établit à 11,7 millions d'euros en 2017. La dette "maitrisée", la population de la commune en forte croissance, c'est le fameux ratio endettement par habitant qui décroit nettement passant de 850 euros à 747 euros pour la période 2014 à 2017.

Les dépenses réelles de fonctionnement passent de 7,9 millions d'euros en 2008 à 10,8 millions d'euros en 2017.

Les recettes réelles de fonctionnement passent de 10,3 millions d'euros en 2008 à 14,9 millions d'euros en 2017.

Les investissements réalisés représentent 5,9 millions d'euros en 2014 et 5,1 millions d'euros en 2017.

Pour 2018, la commune prévoit 3,4 millions d'euros d’investissements dans des opérations nouvelles et 2 millions d'euros pour la préservation du patrimoine et achats de matériels.

Citons les investissements envisagés : la mairie annexe nouvelle à la Jarrie, la voirie Avenues François Mitterrand et Charles de Gaulle, et l’aménagement paysagé de la Jarrie.

Le personnel municipal compte 128 agents titulaires dont 102 à temps complet et 16 agents contractuels.

 

POUR CRITIQUER LA GESTION DU MAIRE L'OPPOSITION COMPARE LA GESTION DES 3 COMMUNES DU PAYS DES OLONNES

Régis BERNARD, pour l'opposition socialiste, fonde sa critique sur la comparaison de la gestion des communes sœurs avec la commune d'Olonne-sur-Mer. Les Sables d'Olonne  n'empruntent plus. sa dette baisse...

Il oppose le blocage des taux d'imposition de Château d'Olonne et des Sables d'Olonne depuis le début de cette mandature avec l'augmentation des taux à Olonne-sur-Mer. Il va jusqu'à dire qu'il faudrait "remercier les citoyens de Château d'Olonne de payer notre endettement".

L'élu  conclut, non sans humour, qu'il faut "espérer que le futur maire de la commune nouvelle soit un bon gestionnaire."

 

LES RÉPONSES DE LA MAJORITÉ : COMPARER CE QUI EST COMPARABLE

On peut se féliciter que les élus ne se soient pas trop appesantis sur la comparaison entre les 3 communes.

C'eut été déplacé et fort désagréable au moment où on est à la veille de la fusion.

Quant aux taux d'imposition et comme, d'une manière générale, pour la gestion de la commune pour le Maire "Les finances de Château d'Olonne et celles d'Olonne-sur-Mer n'ont rien à voir". Les richesses des communes ne sont pas comparables, les bases de calcul des taxes sont totalement différentes... Par contre, ce qui est comparable c'est le volume des investissements réalisés ces 10 dernières années. Les chiffres parlent.

Ajoutons que si l'élu de l'opposition Régis BERNARD avait vu de plus près et avec objectivité les montants d’investissements annuels réalisés par la commune de Château d'Olonne il ne se serait pas commis à faire la comparaison osée qu'il fit.

Le maire profite de l’occasion pour rappeler que la municipalité olonnaise a bien anticipé la fusion en rapprochant ses taux d'imposition du taux moyen pondéré des 3 communes...le passage à la fusion se fera donc en douceur "il n'y aura pas de choc fiscal" "nous avons convergé"" on est en marche vers la fusion".

Yannick MOREAU a aussi rappelé sa "volonté de maintenir un haut taux d'investissement" à Olonne-sur-Mer. Cela ne pouvait se faire qu'en adaptant les taux d'imposition en les rapprochant de ceux des deux autres communes sœurs.

 

LE CŒUR DE VILLE PROJET ET CONCERTATION OUVERTE EN 2018

Dans les investissements figure pour l'avenir proche la réalisation de la réhabilitation du cœur de ville historique autour de l'Église  qui va de pair avec la dernière étape de la réalisation du projet La Jarrie.

Le projet fera l'objet d'une très large consultation-concertation ouverte "à toutes les personnes qui apprécient le caractère spécifique d'une commune littorale structurée en villages avec un bourg perché dont le clocher veille sur le Pays des Olonnes depuis 1500 ans."

Il appartiendra donc à la population de s'exprimer dans un cadre ainsi prédéterminé :

- Impulser une nouvelle dynamique au Centre Ville,

- Préserver l'identité et le Patrimoine historique,

- Sécuriser et faciliter les déplacements.

Cette phase de concertation est destinée à alimenter le projet d'aménagement futur du Centre Ville.

Pour Régis BERNARD, ce projet aurait dû se faire plus tôt. Il va même plus loin "Ce projet ne se fera jamais". Pour le maire, Olonne-sur-Mer portera le projet.

2018 : La Ville d'Olonne tournera  une page de son histoire avec la fusion mais gardera son identité...comme les deux autres communes ...et la Chaume et espère voir son cœur de ville réhabilité, animé.

Partager cet article

Repost0