Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

28 février 2020 5 28 /02 /février /2020 22:38
LINKY : S'INFORMER

 

LE COMPTEUR LINKY EST CONTESTÉ ET IL Y A MATIÈRE À DISCUSSION

 

C'est une opération qui pourrait peut-être être nécessaire, utile... à terme mais mal menée et qui donc interroge le citoyen usager client d'ex EDF.

Ce n'est pas le produit que nous mettons en cause mais le fait qu'il soit imposé sous de faux prétextes, avec des méthodes insupportables pour l'usager client, une information trompeuse et peut-être pour du positif...et ainsi 35 millions de compteurs neufs vont être ainsi remplacés.

Pourquoi changer systématiquement 35 millions de compteurs qui ne demandaient qu'à poursuivre leur carrière  jusqu'à leur usure totale et naturelle ? À l'époque où on remet en cause le gâchis généré par une certaine consommation pourquoi casser des compteurs qui marchent ? 

Pourquoi ce forcing condamné par la CNIL et par la Cour des Comptes pour ce qui est de la compétence de ces hautes instances.

 

Le collectif STOP LINKY DES OLONNES vous propose une réunion d'information le mercredi 4 mars 2020 à LA FERRIÈRE.

Voir

http://www.olonnes.com/2020/02/le-compteur-engie-edf-une-nouvelle-mise-en-cause-par-la-cnil.html

 

Partager cet article

Repost0
18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 19:29
ILS SONT PLUS DE 7000 À AVOIR DIT NON AU DÉVOIEMENT DE LA ROUTE LITTORALE

ILS SONT PLUS DE 7000 À AVOIR DIT NON AU DÉVOIEMENT DE LA ROUTE LITTORALE

7 063 NOMS

POUR

UN NON

AU PROJET DE L'ANCIEN MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE POUR LA ROUTE LITTORALE

 

LES MEMBRES DU COLLECTIF SOS ROUTE LITTORALE SONT ALLÉS À LA RENCONTRE DES CITOYENS POUR EXPLIQUER LE PROJET ET RECUEILLIR LES SIGNATURES DES PARTISANS DU NON AU PROJET DE L'ANCIENNE MUNICIPALITÉ DE CHÂTEAU D'OLONNE

C'est pour cela que cette pétition revêt une grande valeur sur le plan de la pratique de la démocratie locale puisque les signataires, des citoyens, ont eu l'occasion de se faire expliquer par d'autres citoyens le projet, de se faire une opinion (voir photo ci-dessous) et ce dimanche 23 JUIN 2019 ils VOTERONT  en toutes connaissances de cause.

 

 

DES CITOYENS À LA RENCONTRE DE LEURS CONCITOYENS ICI SUR LE REMBLAI DES SABLES D'OLONNE EN NOVEMBRE 2018 : DÉMOCRATIE LOCALE

DES CITOYENS À LA RENCONTRE DE LEURS CONCITOYENS ICI SUR LE REMBLAI DES SABLES D'OLONNE EN NOVEMBRE 2018 : DÉMOCRATIE LOCALE

CE 18 JUIN 2019, DÉPÔT EN MAIRIE DES SABLES D'OLONNE, SUR LE SITE DE L'ANCIENNE NOUVELLE MAIRIE DE CHÂTEAU D'OLONNE LES 7 063 PÉTITIONS QUI DISENT NON

CE 18 JUIN 2019, DÉPÔT EN MAIRIE DES SABLES D'OLONNE, SUR LE SITE DE L'ANCIENNE NOUVELLE MAIRIE DE CHÂTEAU D'OLONNE LES 7 063 PÉTITIONS QUI DISENT NON

2016...2019 LE CHANGEMENT DÉMOCRATIQUE AUX SABLES D'OLONNE

 

2019

C'est Yannick MOREAU, maire des Sables d'Olonne,  qui a accepté de réceptionner les  7 063 pétitions qui disent NON au dévoiement de la route littorale.

Cette cérémonie symbolique et sans protocole (neutralité des élus sur la consultation de dimanche oblige) a eu lieu en mairie des Sables dans les locaux de l’ancienne nouvelle maire de Château d'Olonne Sables d'Olonne dans le hall d'accueil ! (voir photo ci-dessus)

2016

Mais rappelons-nous : en 2016, Monsieur Joël MERCIER, alors maire de Château d'Olonne, avait dédaigné, boycotté  les pétitionnaires en faveur de la consultation sur la fusion.

Certains des présents de ce matin 18 juin 2019, à la mairie site Château d'Olonne, avaient, en effet, en mémoire, ce jour triste du 22 juillet 2016 où les pétitions pour la consultation des castelolonnais sur la fusion promise étaient déposées en Sous-Préfecture puis en Mairie de Château d'Olonne. Mais là, en mairie : AUCUN ÉLU, NI MAIRE, NI ADJOINT, NI CONSEILLERS MUNICIPAUX n'était présent pour recevoir les pétitions...le coup du dédain aux 1300 signataires de cette pétition! (voir photo ci-dessous)

 

Les temps et les hommes ont heureusement changé, la démocratie locale se porte mieux. Mais il ne faudra pas oublier !

UNE DÉLÉGATION DE CACO, LE 22 JUILLET 2016, REÇUE EN SOUS-PRÉFECTURE POUR REMETTRE LES PÉTITIONS AU SOUS-PRÉFET

UNE DÉLÉGATION DE CACO, LE 22 JUILLET 2016, REÇUE EN SOUS-PRÉFECTURE POUR REMETTRE LES PÉTITIONS AU SOUS-PRÉFET

LES RESPONSABLES DE CACO, LE MÊME JOUR, ONT ÉTÉ DÉDAIGNÉS PAR LE MAIRE D'ALORS DE CHÂTEAU D'OLONNE JOËL MERCIER.

LES RESPONSABLES DE CACO, LE MÊME JOUR, ONT ÉTÉ DÉDAIGNÉS PAR LE MAIRE D'ALORS DE CHÂTEAU D'OLONNE JOËL MERCIER.

Partager cet article

Repost0
15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 20:44
LE PROJET

LE PROJET

 

 

SABLAIS, POUR UNE FOIS QU’ON VOUS CONSULTE, C’EST À VOUS DE DÉCIDER !

 

 

COMMUNIQUÉ DE SOS ROUTE LITTORALE

 

 

Votez NON dimanche 23 juin pour conserver notre patrimoine écologique et touristique. 

 

PRÉCISION IMPORTANTE. Quelle que soit l’issue du vote, la renaturation de la dune de l’ancien circuit se fera, c’est la mission du Conservatoire du littoral. La nouvelle municipalité des Sables s’y est engagée, de toute façon la côte sera renforcée là ou c’est nécessaire. Il n’y a pas d’ambiguïté.

 

Tout le reste n’est que gaspillage de fonds publics pour un projet inutile venu d’ailleurs.

 

MERCI DE FAIRE L’EFFORT DE VOUS DÉPLACER DIMANCHE dans votre bureau de vote habituel. Une consultation démocratique ne se refuse pas.

 

VOTEZ NON et faites voter NON. La nature, vos enfants et les visiteurs amoureux de la route côtière vous remercieront.

 

… Et n’oubliez pas de partager.

AUX SABLES D'OLONNE, LE 23 JUIN 2019, VOUS VOTEREZ POUR OU CONTRE LE  PROJET DE L'ANCIENNE MUNICIPALITÉ DE CHÂTEAU D'OLONNE : RENATURATION DE LA ZONE LITTORALE 3, FERMETURE DU PARKING DU PUITS D'ENFER, DÉVOIEMENT DE LA ROUTE LITTORALE... suite

Partager cet article

Repost0
21 mai 2019 2 21 /05 /mai /2019 21:41
PROJET DE L'ANCIEN MAIRE : FERMETURE DE LA ROUTE ACTUELLE ET PROJET DE NOUVELLE ROUTE (EN ROUGE)

PROJET DE L'ANCIEN MAIRE : FERMETURE DE LA ROUTE ACTUELLE ET PROJET DE NOUVELLE ROUTE (EN ROUGE)

 

LA CAMPAGNE D'INFORMATION AVANT LE VOTE DU DIMANCHE 23 JUIN 2019

 

Le programme annoncé par le nouveau maire Yannick MOREAU se déroule comme annoncé.

RAPPEL DE LA QUESTION POSÉE

"Renaturer le secteur du Puits d'Enfer est un projet d'utilité publique qui sera mené jusqu'à son terme.

En complément de ce projet, êtes-vous favorable à la suppression de la route du littoral RD 32A, entre le Puits d'Enfer et l'Anse aux Moines et à la création d'une nouvelle route d'1,7 kilomètre empruntant les rues du Puits d'enfer, du fief Saint-Jean et débouchant sur l'Abbaye Saint-Jean d'Orbestier?"

 

Le conseil municipal des Sables d'Olonne a décidé de consulter la population sur ce projet de l'ancien maire de Château d'Olonne (voir document ci-dessus ) qui faisait débat (voir les résultats de la pétition contre ce projet de dévoiement de la route, de fermeture du parking du Puits d'Enfer...la pétition a recueilli plus de 7000 signatures).

 

RÉUNIONS D'INFORMATION

5 réunions publiques d'information sont prévues :

- 31 mai à la Chaume Salle des Fêtes,

- 4 juin à la Jarrie (Olonne-sur-Mer ), Salle du Conseil

- 7 juin à la salle Plissonneau (Château d'Olonne près de l'ancienne mairie)

 - 11 juin dans l'Église de l'Abbaye Saint Jean d'Orbestier (Château d'Olonne)

- 13 juin à la salle Audubon (Sables d'Olonne près du marché ARAGO)

 

Les réunions se tiendront à 18h30.

 

Des documents d'information seront adressés aux habitants et une exposition sera présentée lors de ces réunions.

 

Les français ont demandé plus de démocratie...citoyens sablais , vous avez une occasion de décider, montrez tous que, pour la démocratie locale, le référendum ou la consultation sont un droit demandé qui sera  exercé pleinement aux SABLES D'OLONNE : VOTEZ LE 23 JUIN !

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2018 4 06 /12 /décembre /2018 21:23
UN PROJET CONTRE NATURE

UN PROJET CONTRE NATURE

LE MAIRE DE CHÂTEAU D'OLONNE JOËL MERCIER N'A PLUS QUE

QUELQUES JOURS POUR RETIRER INTELLIGEMMENT SON DOSSIER DE MASSACRE DE L'ENVIRONNEMENT

 

CE PROJET FAIT PERDRE TOUTE CRÉDIBILITÉ À SA CANDIDATURE AU POSTE DE MAIRE À LA TÊTE DE LA VILLE NOUVELLE "LES SABLES D'OLONNE"

7000 : LA PÉTITION "CONTRE" ATTEINT LES 7000 SIGNATURES : LE PROJET NE POURRA ABOUTIR CONTRE LA VOLONTÉ EXPRIMÉE DE LA POPULATION

LES HABITANTS DU QUARTIER REJETTE QUASIMENT À L’UNANIMITÉ LE PROJET

"LA PIRONNIÈRE EN LIBERTÉ" RAPPELLE SON  "NON" voire ci-dessous

 

LE BULLETIN DE "LA PIRONNIÈRE EN LIBERTÉ"

 

 

En cette fin d’année 2018, le projet de renaturation du littoral est toujours d’actualité et nous tenions à vous faire le point sur nos actions.

Le projet Littoral 3, bien que présenté sous un nouvel intitulé : « Renaturation des dunes du Puits d’Enfer », n’a pas changé sur le fond en 2018. Le maire M. Mercier et sa première adjointe Mme Doat campent sur leur position concernant le dévoiement de la route littorale.

Une étape supplémentaire a été franchie. En effet le déclassement de la route départementale 32 A ainsi que la convention de co-maîtrise d’ouvrage avec le Conservatoire du Littoral ont été votés lors du conseil municipal du 5 novembre dernier par 17 voix contre 15.

Poussée par une conseillère de la majorité, Mme Doat a révélé le montant de 1 211936 euros pour la suppression et la déviation de la route, en lieu et place des 564 520 € publiés dans le Castel Info n° 49 de janvier dernier. Ces 1 211936 € sont encore largement sous-évalués puisqu’ils ne prennent pas en compte les giratoires qui seraient nécessaires. Le projet dans son ensemble devrait dépasser les 5,5 millions d’euros.

Contrairement à ce qu’il avait annoncé sur son courrier du 27 mars 2018, le maire n’organisera pas de réunion publique pour présenter son projet cette année.

Notre association a participé aux actions menées par le collectif SOS route littorale et CACO. À ce jour, la pétition contre le dévoiement a recueilli plus de 7000 signatures.

Les commissaires enquêteurs, toujours d’après le maire, devraient intervenir en janvier 2019. Nous ne manquerons pas de vous le rappeler  afin que vous puissiez faire part de vos commentaires écrits à titre personnel .L’association  déposera  également un dossier.

Le 2 janvier 2019, la commune nouvelle issue de la fusion des trois communes verra le jour.

Un nouveau maire provisoire  sera nommé par les 99 conseillers municipaux en poste actuellement. Il restera en place jusqu’à la prochaine élection municipale de 2020.

 Nous comptons  donc, sur le bon sens du nouveau maire et des conseillers issus de la fusion des trois communes pour que le projet de renaturation se concrétise mais sans la suppression de la route littorale dans son tracé actuel.

Nous disons OUI à la renaturation et NON au dévoiement de la route.

Pour des informations complémentaires vous pouvez contacter Mr Davesne, notre vice-président en charge de ce dossier au 06 80 82 68 50.

Bonne lecture et bonnes fêtes de fin d’Année

Jean PLISSON président de l’association la Pironnière en Liberté.

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 22:15
Régionales deuxième tour

Régionales deuxième tour

OLONNE SUR MER

Inscrits : 11 550

Votants : 6 436

Exprimés 6 163

Taux de participation : 55,72% :

Liste Bruno RETAILLEAU (les républicains) : 2 923 soit 47,4% des suffrages exprimés

Liste Christophe CLERGEAU (liste socialiste et écologiste) : 1 818 soit 29,5% des suffrages exprimés

Liste Pascal GANNAT (Front National) : 1 422 soit 23,1% des suffrages exprimés

 

CHÂTEAU D'OLONNE

Incrits : 11 641

Votants : 6 807

Taux de participation : 58,47%

Exprimés : 6 539 

Liste Bruno RETAILLEAU (les républicains) : 3 273 soit 50,05% des suffrages exprimés

Liste Christophe CLERGEAU (liste socialiste écologiste) : 1 865 soit 28.52% des suffrages exprimés

Liste Pascal GANNAT (Front National) : 1401 soit 21.43% des suffrages exprimés

 

LES SABLES D'OLONNE

 

Inscrits : 13 629

Votants :   7 711

Taux de participatoion : 56,58 %

Exprimés : 7 426

Liste Bruno RETAILLEAU (les républicains) : 3917  soit 52,75 % des suffrages exprimés

Liste Christophe CLERGEAU (liste socialiste écologiste)  : 2192 soit 29,52 des suffrages exprimés

Liste Pascal GANNAT (Front National) :1 317 soit 17.73% des suffrages exprimés

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 22:57
Moins de choix au deuxième tour !

Moins de choix au deuxième tour !

PETIT RAPPEL

 

Le citoyen se sent parfois trahi par ceux qu'il a portés au pouvoir.

 

Cependant au citoyen, même déçu, il reste un pouvoir redoutable pour un deuxième tour : le vote sanction ou le vote de satisfaction pour le candidat de son choix.

 

Il lui reste aussi le vote blanc.

 

 

VOTEZ : L'ABSTENTION, C'EST UN REFUGE DE FACILITÉ, C'EST SURTOUT PERDRE LE DROIT DE CRITIQUER

 

 

LE DROIT DE VOTE NE S'USE QUE SI L'ON NE S'EN SERT PAS

 

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 15:02
ÉLECTIONS RÉGIONALES : POINTS DE VUE CITOYENS

PAS ÉTONNÉS DU TOUT PAR LES RÉSULTATS DEPUIS LE TEMPS QUE NOUS ÉCRIVONS CASSE-COU !

 

MAIS IL NE FAUT PAS DÉSESPÉRER , AGISSEZ !

 

NOS EXPLICATIONS D’UN SCRUTIN D'UNE LOGIQUE IMPLACABLE

Étonnement des professionnels de la politique après ce premier tour des élections régionales.

Nos hommes politiques et particulièrement nos gouvernants n’ont-ils pas encore compris ?

Depuis des années, association citoyenne, nous répétons que la conception de l'exercice des pouvoirs locaux et nationaux par les élus est déconnectée de la vie courante.

Le citoyen n’a plus confiance et cela est justifié :

- Un peu par la malhonnêteté d’une minorité d’élus qui au lieu de servir l’État et les citoyens se sont servis et qui n’ont pas été sanctionnés avec la sévérité due à leur fonction : des magistrats, des lois trop laxistes...

- Beaucoup par l’incohérence de la politique depuis des décennies;

 

Dernier exemple tout frais qui touche 3 millions de foyers français …le gouvernement veut relancer les emplois d’aide à domicile…c’est le même gouvernement qui avait pénalisé par ses lois l’aide instituée et donc les familles bénéficiaires  …ce sont des centaines de milliers d’emplois qui ont été supprimés ou transformés en travail au noir ! Comment les élus peuvent-ils être aussi incohérents ?

Exemples plus anciens :

Le matraquage fiscal du début de mandat…alors qu'il y vait une promesse de ne pas augmenter impôts et taxes,

le gouvernement doit faire marche arrière avec des procédures complexes…

Le gouvernement a tué l’emploi avec un taux de chômage qui maintenant dépasse les 10%.  Mais pour créer de l’emploi il faut :

- La confiance...et la confiance cela se mérite,

- Une politique claire,

- Des élus qui restent fidèles à leur promesses, compétents, modestes et mobilisés sur la tâche que la nation leur a confiée. Finie la course aux mandats, l'électoralisme, le clientélisme...

Petit aspect démocratique : évitons d'injurier ceux qui votent pour les extrémistes...c'est leur droit et c'est aux autres de faire en sorte que ce droit soit respecté et de se poser la question : pourquoi, par exemple, le Front National  fait-il  un score de 30% des votants, pourquoi 50% des électeurs se sont-ils abstenus ?

 

MAIS LAISSONS JACQUES ATTALI DIRE LES CHOSES MIEUX QUE NOUS

"IL NE FAUT PAS DÉSESPÉRER"

 

"L’année 2015 se termine aussi mal qu’elle a commencé...

Elle s’est ouverte sur des attentats terroristes. Elle s’achève par des guerres et des catastrophes écologiques. Elle se termine, partout dans le monde, par de nouveaux attentats et la montée du populisme. . A cela se sont ajoutés d’autres malheurs, moins visibles, plus pernicieux, qui expliquent les premiers: la montée du chômage, le dérèglement du climat, la désarticulation des sociétés..

En France, en particulier, sur tous ces plans, l’année se finit aussi mal qu’elle a commencé. Et chaque nouveau malheur semble être comme la réponse au malheur précédent.

Il ne faut pourtant pas désespérer.

Car ces malheurs s’expliquent tous, en fait, par une unique cause : la faiblesse des dirigeants politiques.

Et ils pourraient aisément être écartés en agissant : 2016 peut ne pas être aussi terrible que 2015.

Depuis 30 ans, en effet, ni la droite ni la gauche n’ont accompli aucune réforme sérieuse.

Aucun de leur dirigeant n’a engagé la moindre action réellement courageuse, dans l’intérêt des générations futures.

De peur de mécontenter leurs électeurs d’aujourd’hui, ils ont tous, imperturbablement laissé se dégrader notre école, notre armée, notre police, nos ponts, nos trains, nos métros, nos hôpitaux, nos prisons.

De peur de perdre des voix, ils ont laissé survivre les petits privilèges, les minuscules rentes, les dérisoires prébendes.

En les faisant financer à crédit, par les prochaines générations..

Pendant ce temps-là, les extrêmes ont pu, sans vergogne, prétendre qu’on avait tout essayé, sauf eux.

Alors que, le malheur de la France est , justement, qu’on n’a rien essayé du tout.

Le Front National ne fera pas exception : s’il gagne quelques élections régionales, il n’appliquera rien de son programme, comme il n’en a rien appliqué dans les municipalités conquises l’an dernier, de peur d’indisposer les électeurs avant le grand rendez- vous de 2017.

Et s’il gagne en 2017, ce parti ne fera rien non plus, pour rester longtemps au pouvoir et gagner les élections suivantes .

Mais il sera trop tard : car, avant même que les élections de 2017 ne se tiennent, si la victoire de Marine Le Pen à l’élection présidentielle devient vraisemblable, le monde entier pensera que la France se prépare à sortir de l’euro; des centaines, sinon des milliers, de milliards fuiront le pays en quelques semaines.

Ils ne reviendront jamais, et la France sera ruinée.

Le FN sera discrédité, sans avoir agi.

Par la seule absurdité de son programme, qu’il fait tout aujourd’hui pour faire oublier. Pour éviter ce scénario du pire, qui ferait de 2017 une année pire que 2015, une solution existe.

Elle est simple .

Elle est applicable par tous les hommes politiques qui auraient le courage de vouloir devenir des hommes d’État :

A court terme, oublier leurs petites disputes, dérisoires au regard des enjeux, et s’unir entre démocrates pour réduire les dégâts que provoquerait l’accession au pouvoir régional du Front National.

Se maintenir, pour les partis démocratiques est une honte!

A moyen terme, à l’occasion de la prochaine élection présidentielle, énoncer clairement, au plus vite, sans craindre d’être provisoirement impopulaire, les réformes majeures à mettre en œuvre, une fois élus, sur les sujets majeurs: emploi, sécurité, immigration, intégration, défense, éducation.

Des réformes rapides. fermes, claires.

Je suis convaincu que le pays n’attend que cela, que le malheur qui le guette peut encore être évité. Et que la France peut ne pas se réduire à osciller entre Daesh et le Front National.

Quelle voix se fera ainsi entendre?"

Partager cet article

Repost0