Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

25 février 2020 2 25 /02 /février /2020 21:35
LE GRAND DÉBAT AUX SABLES D'OLONNE : DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE...MAIS QUE RESTE-T-IL DE CET ESPOIR ?

LE GRAND DÉBAT AUX SABLES D'OLONNE : DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE...MAIS QUE RESTE-T-IL DE CET ESPOIR ?

 

UNE PIQURE D'INJECTION D'OPTIMISME

 

LES SABLES D’OLONNE : LA REDYNAMISATION ET LA MISE EN VALEUR DU CENTRE VILLE D'OLONNE SUR MER ET LA PARTICIPATION CITOYENNE EFFECTIVE

Un beau projet avec la participation citoyenne...il faut, sur ce projet comme sur d'autres qui sont "lancés", poursuivre l'implication des citoyens dans le montage des projets structurants. On est plus intelligents à plusieurs que tout seul.

Ainsi le projet de redynamisation du centre bourg d'OLONNE SUR MER connait des évolutions positives suite à la prise en compte de remarques formulées lors de l'atelier participatif du 7 octobre dernier.

Il faut espérer que la participation citoyenne devienne une coutume et s'incruste dans les mentalités de tous les habitants...ce n'est pas à l'autre de participer...c'est à nous tous de participer.

Si le citoyen se sent écouté, il participera de plus en plus et c'est par ce biais que l'on sortira de la procédure dite de l'enquête publique que les citoyens boudaient à juste titre. En effet, cette procédure  donnait l'impression trop souvent d'une consultation bidon. Quand l'auteur d'un apport à l'enquête lisait le traitement fait à ses remarques déposées auprès de l'enquêteur il trouvait une réponse injustifiée de rejet de ses suggestions dans le rapport de celui-ci qui, trop souvent, était un ancien fonctionnaire et aux ordres du maire. De plus, n'ayant pas la formation adaptée à l'objet de l'enquête il est soumis au bon vouloir et dires des techniciens qui ont participé au projet.

À quand la réforme des "enquêtes publiques" simulacre de consultation et aussi la fin de la nomination des commissaires enquêteurs sur "proposition" du préfet ?

Mais il faut surtout réussir à incruster dans les mœurs citoyennes la démocratie participative au niveau local et consacrer ainsi la fin du potentat voire de la dictature de certains maires et autres élus.

C'est l'espoir porté pour ces futures élections municipales.

 

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Lu dans le magazine "indépendant", Environnement Magazine :

"Lors de sa visite au Salon de l’agriculture, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a indiqué que près de 400 éleveurs laitiers étaient d’ores-et-déjà labellisés « bas-carbone ». La certification de ces exploitations est un marché donnant donnant puisque les exploitations concernées qui ont investi peuvent vendre leur efforts réalisés en matière de réduction des émissions de carbone. Elles peuvent vendre des crédits aux entreprises ou encore aux institutions qui souhaitent compenser leurs propres émissions."

 

L'ÉCONOMIE ENVIRONNEMENTALE

Nous condamnons une certaine dictature des écologistes qui voudraient imposer parfois par la force et la tromperie leurs idées et l'expression de leurs revendications et finissent par faire plus de mal que de bien à notre TERRE et agissent sous forme de diktat car ils s'imaginent qu'en la matière eux seuls détiennent la vérité !

C'est pour cela que nous saluons cette initiative savoyarde qui devrait pouvoir mettre de la Raison là où il n'y a souvent que trop de passion et de l'intuition et pas assez de rationnel et de consensuel.

"Un collectif de scientifiques et d’entreprises, soutenu par l’agglomération du Grand-Annecy, l’université de Savoie-Mont-Blanc et la Fondation université Savoie-Mont-Blanc, annonce lancer, ce lundi 24 février, la phase de préfiguration et de structuration de la chaire Économie environnementale.

« Inventer l’entreprise de demain. » Tel est l’objectif du projet de chaire Économie environnementale que lance, ce lundi 24 février, l’agglomération du Grand-Annecy, l’université de Savoie-Mont-Blanc et la Fondation université Savoie-Mont-Blanc."

 

 

Partager cet article

Repost0