Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

21 avril 2019 7 21 /04 /avril /2019 16:18
L'ELYSÉE SAURA-T-IL ÉCOUTER ?

L'ELYSÉE SAURA-T-IL ÉCOUTER ?

 

LA COUR DES COMPTES TACLE LES AUTOROUTES...MAIS CE SONT LES USAGERS QUI PAYENT LE LAXISME DE L'ÉTAT : MARCHÉ DE DUPES ...LES VICTIMES SONT ENCORE UNE FOIS LES "USAGERS" !

La revue "Capital" annonce ce jeudi 18 avril 2019 qu'un référé dela Cour des Comptes a été adressé le 23 janvier dernier au ministre de l’écologie, François de Rugy, et à Élisabeth Borne, ministre des transports.

Dans leur avis, les "sages" de la rue Cambon se sont penchés sur trois plans de relance voulus par l’État pour entretenir et développer les autoroutes françaises. Le premier, le “paquet vert” de 2008 d’un montant d’un milliard d’euros, le suivant de 2015 de 3,2 milliards d’euros et le dernier de 2017 à 700 millions d’euros. Ces travaux n’étant pas prévus dans les conventions des successions, l’État a laissé leur financement à la charge des sociétés concessionnaires d’autoroutes en échange parfois d’un allongement de leurs concessions.

À la fin d'une concession l'autoroute devient propriété de l'État donc des citoyens...si L'État prolonge une concession (voir la magouille de l'autoroute du Nord !) c'est du bonus pour la Société (par exemple VINCI and Co...) et du malus pour les citoyens !

 

UN VRAI CADEAU

"On peut ainsi mettre en regard les 3,2 milliards d’euros du plan de relance autoroutier de 2015 avec la quinzaine de milliards d’euros de recettes supplémentaires que rapportera aux Sociétés d'Autoroutes l’allongement de leurs concessions”, écrit le président de la Cour des comptes.

Autrement dit les sociétés APRR, ASF, Cofiroute et Sanef notamment toucheront ainsi près de cinq fois ce qu’elles ont investi !

Encore plus fort, les magistrats de la Cour des comptes s’insurgent contre d’autres travaux, eux aussi réalisés en échange de compensations, alors qu’ils étaient déjà prévus dans les contrats passés avec l’État et pris en charge par l'exploitation des péages.

 

PROLONGER LES CONTRATS DE CONCESSIONS C'EST DONC HONTEUX !

Pourtant, afin d’éviter ce genre de rentes exceptionnelles des Sociétés d'Autoroutes (pompe à finances...au profit de qui ???) , la loi Macron de 2015 prévoit déjà que le financement de ces travaux passera par une hausse des tarifs des péages...donc aux usagers de payer !

Sauf que l’État ne semble pas toujours en position de force lors des négociations avec les sociétés autoroutières qui parviennent à repousser sans cesse, par des allongements à répétition, la remise en concurrence des concessions.

Finalement, pour rééquilibrer le combat, la Cour des Comptes recommande de limiter les plans de relance à des travaux répondant à des critères précis de nécessité et d'utilité. Elle réclame également que le calcul des compensations soit contrôlé par un organisme spécialisé et indépendant. Enfin, les hauts magistrats demandent à l’État d’instaurer un dispositif de baisse des tarifs des péages ou de la durée des concessions si les rentes des Sociétés d'Autoroutes dépassent les prévisions des accords...pour quand une saine et juste décision ???

 

L'ÉTAT EN QUASI FAILLITE RECHERCHE-T-IL VRAIMENT DE L'ARGENT LÀ OÙ IL Y EN A ?

C'EST PAS MOI, C'EST L'AUTRE ...AVANT, C'TAIT PAS NOUS  !

RESPONSABLES ET PAS COUPABLES...QU'EN DIRONT LES "GILETS JAUNES" ET LES MILLIONS DE FRANÇAIS QUI EN ONT MARRE DE CES ARRANGEMENTS FAITS SUR LEUR DOS

Un tel dispositif existe déjà, rappellent François de Rugy et Elisabeth Borne, dans leur réponse à ce référé avant de préciser qu’il ne peut pas être rétroactif.

Les deux ministres estiment aussi que la mobilisation d'un organisme expert indépendant alourdirait les processus et contestent les dérapages pointés par la Cour des comptes en citant une foule d’articles de loi censés garantir la parfaite équité des contrats de concession.

Continuons à magouiller au détriment des citoyens.

Cela s'appelle noyer le poisson ! Une honte, un affront de plus à la Cour des Comptes et aux citoyens...du grain à moudre pour nos gilets jaunes.

 

FAITES SUIVRE SVP !

 

LES CARBURANTS TOUJOURS PLUS CHERS

L'ÉLECTRICITÉ + 6 %

LE FEU COUVE !

Les prix des carburants atteignent les niveaux d'octobre 2018 qui ont déclenché la réaction des Gilets Jaunes appuyés par 80 % des français.

L'État laisse les extrémistes casser, piller pour déconsidérer le mouvement populaire du ras le bol des Gilets Jaunes et ainsi joue avec le feu qui couve.

Comparaison osée avec Notre Dame de Paris où le feu a pu couver mais quand il a éclaté, quelle catastrophe !

Jeudi prochain, le Président de la République dans ses conclusions sur le grand Débat jouera avec le feu ! S'il déçoit...ce sera la France en péril d'incendie incontrôlable !

L'État ne protège plus ses citoyens consommateurs et les endort avec des histoires contestables de 850 euros de gain de pouvoir d'achat !

Le concret, ce sont les factures payées pour les déplacements des citoyens, leur chauffage et éclairage, les fins de mois, les mensonges...

 

LES JOYEUSES PÂQUES 2019 NE SERONT PAS VRAIMENT JOYEUSES

Elles ne seront pas joyeuses d'abord à cause des peurs qui nous hantent (voir ci-dessus )  puis à cause des massacres aveugles des fous de " pas DIEU" au SRI LANKA, des dégradations quotidiennes faites aux édifices religieux catholiques en France dans la plus grande indifférence...à part les Gilets Jaunes qui osent vraiment crier "halte aux scandales" et descendre dans la rue pacifiquement pour dire qu'il faut vraiment nettoyer les écuries d'AUGIAS (5 ième travail d'Hercule pas loin de Jupiter).

Pâques, c'est l'espérance après et avant la désespérance...

 

Partager cet article

Repost0
17 mars 2019 7 17 /03 /mars /2019 18:10
ATTENTION DANGER ?

ATTENTION DANGER ?

LE DOSSIER COMPTEURS LINKY : UN BEL EXEMPLE DE L'ABUS DE POUVOIR

 

Dans ce dossier, on trouve tous les ingrédients de l'insupportable :

- imposer au consommateur un produit dont il estime ne pas en avoir besoin. Il n'est pas demandeur,

- que ce soit le Service Public Électricité de France et ses filiales ENEDIS...qui imposent ainsi leur loi sans le moindre accord du consommateur, client payeur,

- le gaspillage aux frais du consommateur : remplacer 35 millions de compteurs qui fonctionnent, les envoyer à la casse et les remplacer par de nouveaux compteurs dont la fiabilité même et les méthodes de la pose forcée sont mises en cause,

- les risques d'atteinte aux libertés individuelles : qu'on le veille ou non, le consommateur sera espionné, ainsi son contrat pourra être modifié sans qu'il en soit avisé, des données personnelles peuvent lui être dérobées,

- les sociétés concessionnaires de la pose du nouveau compteur usent et abusent de leur droits, dans certains cas ils portent atteint à l’inviolabilité du domicile...

 

LA  VENTE FORCÉE

Quand une entreprise telle ENEDIS écrit que le changement de compteur est obligatoire, qu'elle avance des arguments juridiques contestables et qu'elle emploie le chantage pour imposer sa vente ...on est dans le délit, dans l'abus de pouvoir. C'est de la vente forcée.

 

ENFIN : LES MENSONGES ! ET L'ESCROQUERIE

LA GRATUITÉ, c'est un mensonge, le consommateur va payer au prix fort ce qu'il n'a pas commandé, ce qui lui a été imposé,

Certes il y a la loi de 2015, loi N° 2015-992 du 17 août  2015-article 201 V, et des décrets et surtout des règlements qui déjà prévoient de faire payer le consommateur !

Pas tout de suite, ce serait trop grave, mais dès 2021. Mais sachez que les nouveaux contrats ont été déjà modifiés en conséquence : sur l'obligation d'accepter le changement de compteur sinon en cas de panne...vous ne serez pas dépannés et même le pire, les" poseurs d'office" délégataires d'ENEDIS vous menacent de vous voir couper le courant si vous refusez le changement de compteur!

Non seulement on va faire payer au consommateur un compteur dont éventuellement il ne veut pas, mais pire :

Le consommateur va payer au prix fort. En effet, en 2018, la Cour des Comptes dit que ce compteur va rapporter 506 millions d'euros à EDF ENÉDIS. Ces 506 millions d'euros sortent de la poche du consommateur l'abonné à ENEDIS. On croit rêver l'EDF-ENEDIS se comporte comme un escroc ! avec la complicité des pouvoirs publics.

Autre mensonge : avec LINKY vous allez économiser l'énergie. Quand on se penche sur le progrès LINKY on voit qu'il ne sert qu'à EDF ENEDIS mais qu'il n'apporte aucun service supplémentaire au client.

Cette pratique  du Service Public est une honte  qui condamne ou au moins menace la notion et la crédibilité même de service public.

Tout cela nous le devons à un ancien Ministre Éric BESSON (2011) lui aussi "responsable mais pas coupable !".

Dites-nous, monsieur le Ministre, est-ce que quand vous payez de votre poche un achat, c'est gratuit pour vous?

 

UN COMPORTEMENT INTOLÉRABLE

Pourquoi simplement ne pas changer les compteurs selon leur obsolescence normale, pourquoi avoir imposé cette folie dépensière avec des méthodes coercitives ?

Alors, quand le Président de la République s'étonne de la floraison des gilets jaunes en novembre 2018,  il devrait prendre en considération le mécontentement des français face à ce type de pratique d'une société nationale (hyper mal gérée : voir AREVA, dette, statut du personnel, gestion du nucléaire... ) qui bénéficie encore d'un monopole.

On pourrait en dire de même avec certains "services" des eaux, la SNCF, certains organismes sociaux comme ce fut le cas avec feu le RSI...

Le français ne veut plus être considéré comme un "usager" mais comme un citoyen client payeur. Chers élus, il faudra très comprendre cela.

VOUS POUVEZ VOUS DÉFENDRE VOIR LES ASSOCIAYTIONS LOCALES DE CONSOMMATEURS ET AUTRES COLLECTIFS ANTI LINKY

VOUS POUVEZ VOUS DÉFENDRE VOIR LES ASSOCIAYTIONS LOCALES DE CONSOMMATEURS ET AUTRES COLLECTIFS ANTI LINKY

DOCUMENT PRESTATAIRE ENEDIS EDF  : LE (S)) MENSONGE(S)

DOCUMENT PRESTATAIRE ENEDIS EDF : LE (S)) MENSONGE(S)

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 21:47
L'INTERGÉNÉRATIONNEL A JOUÉ POUR CETTE MANIFESTATION

L'INTERGÉNÉRATIONNEL A JOUÉ POUR CETTE MANIFESTATION

NÉCESSITÉ FAIT LOI

CE N'EST PAS PAR PLAISIR QUE LE PRÉSIDENT MACRON ET SON GOUVERNEMENT TAXENT ET RETAXENT NON POUR L'ÉCOLOGIE MAIS ILS LEUR FAUT BOUCHER LE TROU CREUSÉ PAR LES PRÉCÉDENTS GOUVERNEMENTS ET QU'ILS ONT AGGRAVÉ

LA CAISSE EST VIDE !

LES PROMESSES DU PRÉSIDENT D'UN PLAN DE 60 MILLIARDS D'EUROS D'ÉCONOMIES SONT OUBLIÉES MAIS LES DÉPENSES DE L'ÉTAT CROISSENT ENCORE : BUDGET 2019 ENCORE PLUS EN DÉFICIT

Le déficit prévu dans la loi de finances pour le budget 2019 est de 98,5 milliards d'euros (100?) soit 25 milliards d'euros de plus qu'en 2018 !

 

CONJONCTURELLEMENT LA FRANCE EST EN SITUATION TRÈS DANGEREUSE. LE PRÉSIDENT MACRON A GÂCHER SES 18 PREMIERS MOIS DE RÈGNE. IL A PERDU SON CRÉDIT CONFIANCE AUPRÈS DU PEUPLE FRANÇAIS.

En effet, la  FRANCE est très vulnérable par rapport aux risques d'une crise en Italie. Les banques françaises  sont très" engagées" en Italie. L'euro supporterait mal une crise "provoquée" par l'Italie. La croissance n'est pas au rendez-vous. La dette augmente. Le chômage reste dans la zone des 9%...

 Les lois d’aujourd’hui se consacrent plutôt à organiser les prébendes des uns au détriment des autres.

La seule chose qui sauve notre pays, ce sont les taux d’intérêt trafiqués à la baisse par Mario Draghi.

Toute cette dépense publique et cette mainmise de l’État sur l’économie crée-t-elle de la richesse ?

Absolument pas. Depuis 20 ans ou même depuis 10 ans, la France arrive en queue de peloton des pays de l’Union européenne en termes de création de richesse par habitant. " écrit  Simone WAPLER, chroniqueuse et analyste financière

 

C'EST LA FAIBLESSE FRANÇAISE DE LA CROISSANCE DU PIB QUI DÉCOULE DU TROP D'ÉTAT QUI TUE L'ÉCONOMIE

Tout ce que l'État ponctionne, ne va pas à la production de richesses. La redistribution coûte cher et n'est pas productive. Donc le pays a le sentiment concrétement de s'appauvrir. On est très loin des clichés et promesses (on rasera gratis en 2020, 2022...).

Au niveau du citoyen, c'est

- d'un côté, le vécu personnel des hausses des dépenses de base (gaz, électricité, autoroutes, carburants, timbres, tabacs, services...),

auxquelles s'ajoutent la hausse des impôts et autres taxes, le prélèvement à la source

En plus, comme l'État cherche de l'argent partout  il lance des réflexions par exemple sur une taxe sur la viande, sur les droits de succession...de quoi perdre encore plus toute crédibilité suite aux  promesses électorales non tenues, différées...

- de l'autre : un État envahissant n'assume même parfaitement ses fonctions régaliennes : la Justice va mal,  l'Armée va mal et ne peut plus assumer ses missions très ou trop nombreuses dont la sécurité, la diplomatie est en sourdine, la collecte de l'impôt concédée aux employeurs avec le prélèvement à la source...

Un État qui, par contre, étale des dépenses somptuaires qui choquent : c'est souvent peu (vaisselle, piscine, services et déplacements  de Madame la Présidente, budget de l'Assemblée nationale et du Sénat hors normes avec des avantages jugés même illégaux...). Rappelons qu'un député en 2019 va coûter 1 million d'euros par an !...Tout cela se sait (heureusement !) et mine le moral du citoyen.

Donc, les "gilets jaunes" ce n'est pas que les carburants qui poussent les citoyens à l'endosser. C'est l'expression d'un désenchantement total de ceux innombrables et jusqu'ici silencieux qui subissent la baisse incontestable de leur pouvoir d'achat.

Nous y ajouterons pour l'aspect psychologique les maladresses verbales du Président de la République, du chef du gouvernement et des ministres coupés des réalités et contingences du peuple et parfois maladroitement méprisants.

 

UN EXEMPLE : BAISSER LES RETRAITES PAR DES PRÉLÈVEMENTS, DES BLOCAGES, DES DIMINUTIONS DE DÉDUCTIONS FISCALES, DES DÉREMBOURSEMENTS SÉCURITÉ SOCIALE EST UNE ERREUR.

LA BAISSE DU POUVOIR D'ACHAT DES RETRAITÉS FAIT MAL, TRÈS MAL

Nombre de retraités étaient disposés à faire un effort en 2017 pour relever la France malade d'une gouvernance incapable de gérer le pays depuis des décennies.

Faire une effort "Oui" mais avec des conditions logiques que l'effort soit fait dans la justice et deuxième "condition" que l'effort soit national et donc que l'État donne l'exemple. Ces deux conditions ne sont même pas respectées par le Président et son gouvernement qui auraient dû donner l'exemple.

Donc, les retraités sont mécontents et ils finissent par le dire voire le crier. Ils réduisent sagement, parfois avec honte, leur train de vie et donc leurs aides aux membres de leur descendance...et cela fait mal, très mal !...cela a transformé de gentils et calmes grands parents et arrière grands parents en porteurs de "gilets jaunes"...et cela le Président de la République et son premier Ministre sont incapables de prévoir cette humaine, saine et juste réaction des retraités "nantis" qui ne travaillent pas avec leur petites et moyennes retraites (moyenne tous confondus de 1380 euros) ...et, en plus, ils doivent économiser pour, si jamais, ils devaient se payer une fin de vie en maison de retraite ou EHPAD).

Oui, ces retraités comme nombre de français ont vu leur pouvoir d'achat diminuer depuis plusieurs années et particulièrement sous le "régime" actuel.

Par rapport aux autres Pays d'Europe il est clair que la France s'appauvrit (voir le document ci-dessous)...et l'État Français ne s'enrichit même pas malgré les ponctions sans cesse croissantes faites sur ses citoyens...même si des promesses compensatoires sont faites pour la taxe d'habitation, allégement de charges pour les travailleurs, ticket machin...pour 2019, 2020, 2022 ou plus tard !

Mais les caisses sont vides !...on peut toujours promettre pour calmer un juste mécontentement, mais si les caisses sont vides...

...promesses, les français qui manifestent en "gilets jaunes" ont donc crié gentiment qu'ils n'y croyaient plus.

Ceux qui condamnent cette manifestation de ras-le-bol peuvent-ils comprendre seulement ce qu'elle exprime au lieu de la condamner ?

LA FRANCE EN QUEUE DE PELOTON

LA FRANCE EN QUEUE DE PELOTON

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2018 7 18 /11 /novembre /2018 12:19
CE N'ÉTAIT PAS AUX SABLES D'OLONNE MAIS C'EST UN RAPPEL AU PRÉSIDENT ET AU GOUVERNEMENT DU PLAN PERTE D''AUTONOMIE ET DÉPENDANCE"

CE N'ÉTAIT PAS AUX SABLES D'OLONNE MAIS C'EST UN RAPPEL AU PRÉSIDENT ET AU GOUVERNEMENT DU PLAN PERTE D''AUTONOMIE ET DÉPENDANCE"

MOBILISATION, ORGANISATION ...UNE RÉUSSITE AUX SABLES D'OLONNE

Un peu de gêne mais limitée et bien "encadrée" pour préserver les non manifestants et l'activité locale.

Notre comptage réel et sérieux donne plus de mille participants au niveau du Rond Point de la Vannerie...correspondant au comptage de la Police !...pour une fois !

On a l'impression que la presse minimise l'ampleur du mouvement et sa bonne organisation.

LA MAGIE DU RÉVEIL ;  LE GASOIL À MOINS DE 1,40 EURO !

LA MAGIE DU RÉVEIL ; LE GASOIL À MOINS DE 1,40 EURO !

LES PÊCHEURS AUSSI Y ÉTAIENT

LES PÊCHEURS AUSSI Y ÉTAIENT

CE QUE LES FRANÇAIS VIENNENT D'EXPRIMER DÉPASSE LARGEMENT LES HAUSSES DES TAXES SUR LES CARBURANTS, C'EST UNE RÉVOLTE CONTRE "UNE CLASSE POLITIQUE AVEUGLE ET LÂCHE"

17 novembre 2018 : en France 300 000 manifestants peut-être plus. Ce qui est important, c'est la réussite de la mobilisation : car il s'agit d'un mouvement "spontané" et "autonome" que le gouvernement, par des menaces déplacées a tenté d'étouffer en faisant peur...encore une erreur de communication...cette attitude a   plutôt forcé les indécis, les blasées à se remuer pour aller manifester !

Le mobile de cette manifestation : les taxes sur les carburants...en fait, c'est beaucoup plus grave, beaucoup plus profond : MACRON = DÉCEPTION

 

LES PROMESSES NON TENUES ET LE MÉPRIS POUR LE PEUPLE CITOYEN

C'est la nouvelle trahison des promesses : avec les hausses de prix et corrélativement les pertes de pouvoir d’achat, l'injustice fiscale, la complexification (taxe d'habitation, prélèvement à la source, droit du travail)...

"Nos baisses d'impôts seront réparties de manière juste entre les ménages et les entreprises et seront financées par nos économies. Nous mettrons fin à l'instabilité fiscale."

Nous effectuerons donc 60 milliards d'économies..." page 30 du programme 2017 du candidat MACRON "En Marche!"

Au lieu d'un programme d'économies pour financer des promesses de changement, le bon peuple français voit le Président MACRON et son gouvernement qui présentent des budgets en plus grand déficit et qui, en plus, étalent des dépenses somptuaires qui blessent le bon sens et le portefeuille des français.

Comme l'exprime sans détours une chroniqueuse averti "Nous sommes en marche vers la ruine, conduits par une classe politique aveugle et lâche."

 

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2018 5 16 /11 /novembre /2018 14:54
IL N'EST PAS CHER LE BARIL EXTRAIT, RAFFINÉ, LIVRÉ...CE SONT LES TAXES QUI...

IL N'EST PAS CHER LE BARIL EXTRAIT, RAFFINÉ, LIVRÉ...CE SONT LES TAXES QUI...

MISES AU POINT

 

LE GOUVERNEMENT...MENT :

 

SUR LA PRINCIPALE TAXE  SEULEMENT 20% SONT AFFECTÉS À L’ÉCOLOGIE,

 

LE PRIX DE REVIENT DU PÉTROLE N'EST PAS SI CHER ! MAIS CE SONT LES TAXES QUI REPRÉSENTENT 64%  DU PRIX À LA POMPE !

 

37,7  MILLIARDS D'EUROS DE TAXES TICPE ET DES HAUSSES PROGRAMMÉES !

 

Depuis quelques semaines, le gouvernement joue la carte de « l’écologie » pour justifier la hausse délirante de la taxe TICPE ( Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques)

 

… mais en réalité, moins de 20% des 37,7 milliards d’euros récoltés par cette taxe vont réellement financer la Transition Écologique ! – selon le Projet de Loi de Finances 2019.

 

Elle a bon dos l’écologie !!!

 

CE N'EST PAS LE COÛT DU PÉTROLE QUI EST ÉLEVÉ MAIS CE SONT, PARTICULIÈREMENT  EN FRANCE, LES TAXES QUI SONT ÉLEVÉES

 

 

 

C'ÉTAIT EN 2013 !...REGARDEZ LA TVA ! À 16,4%

C'ÉTAIT EN 2013 !...REGARDEZ LA TVA ! À 16,4%

C'EST EN DÉBUT 2018

C'EST EN DÉBUT 2018

COÛT EN MAI 2018 ! LES TAXES : LA GROSSE BÊTE QUI MONTE, QUI MONTE ....

COÛT EN MAI 2018 ! LES TAXES : LA GROSSE BÊTE QUI MONTE, QUI MONTE ....

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2018 1 12 /11 /novembre /2018 09:52
LA FORCE ÉCONOMIQUE DU PAYS DU DOLLAR FACE À L'EUROPE

LA FORCE ÉCONOMIQUE DU PAYS DU DOLLAR FACE À L'EUROPE

SI ON BRICOLE FACE AUX GÉANTS AMÉRICAINS ON PERD SON TEMPS ET SON ARGENT ET LA FRANCE ET L'EUROPE DÉSUNIE ET SANS PROJET S'ENFONCENT

"La richesse est comme un tas de fumier, elle pue quand on l’entasse, mais porte de nombreux fruits quand on la répand."

EXTRAIT DE " L'INVESTISSEUR SANS COSTUME"

 

Les conditions de la prospérité

 

 

Vous vous souvenez de Viadeo ?

 

Il m’a fallu 10 minutes pour retrouver ce nom tant le concurrent français de LinkedIn — réseau social pour professionnels — est tombé dans l’oubli.

 

En 2016, Viadeo a été cédé au Figaro, à la barre du tribunal, pour 1,5 millions d’euros.

 

La même année, Microsoft rachetait LinkedIn pour 26 milliards de dollars : 15 000 fois plus.

 

Pourtant en 2010, Viadeo comptait deux fois plus d’utilisateurs en Europe que LinkedIn.

 

Que s’est-il passé ?

 

En 2008 LinkedIn levait 100 millions de dollars pour se développer… Viadeo collectait 3,4 millions d’euros lors d’un tour de table en 2009.

 

Les Français n’avaient aucune chance dans un marché ouvert.

 

Les Américains n’étaient pas meilleurs. Ils étaient beaucoup plus riches.

 

C’est symptomatique : cette raison explique l’absence dramatique de grands groupes européens dans le secteur des nouvelles technologies.

 

Les Chinois, eux, n’ont pas fait cette erreur. Ils ont protégé leur marché et construits la seule concurrence de taille à s’attaquer aux géants américains (Baidu, Tencent, Alibaba…).

 

C’est gros comme l’Empire State Building en plein Paris mais chut ! ne vous avisez pas de dire dans vos dîners que nos frontières sont de vraies passoires : vous vous ferez traiter de Nazi la bouche en coeur et l’argument définitif (et définitivement nul) : les frontières c’est la guerre.

 

Je suis le premier à rêver d’un monde sans guerre ni frontière où chacun puisse vivre librement et dignement.

 

Mais entre les rêves et la réalité, il y a un fossé grand comme l’Atlantique.

 

C’est un fait que les États-Unis financent leurs entreprises de manière bien plus agressive qu’en Europe. C’est à la fois culturel (merci le Far West), financier (merci le roi dollar), et commercial (merci le plus gros marché intégré du monde).

 

Les entreprises américaines ont donc un avantage majeur sur les entreprises européennes : elles ont beaucoup plus d’argent pour se développer… Et tuer leur concurrence.

 

Il y a à cela 3 solutions :

 

  • Solution 1 : Messieurs les Américains, excusez-nous mais nous ne sommes pas de taille, restons chacun chez nous et les moutons seront biens gardés (rappelons-nous dans 5 ans) ;
  • Solution 2 : Nous prenons les mesures nécessaires pour nous mettre au niveau des États-Unis —voeu pieux ;
  • Solution 3 : Nous acceptons d’être le 51e État des États-Unis. Nous déménageons notre capitale de Bruxelles à Washington. Et les Français qui veulent réussir feront comme les habitants du Wyoming ou du Montana, ils iront chercher fortune à New York ou dans la Silicon Valley.

 

Quelle que soit la solution retenue, tant que les populations l’acceptent, en 2 générations, tout le monde aura oublié que cela aurait pu être différent et roulez jeunesse.

 

Le problème, c’est que nous marchons sur la tête :

 

  • Nous négocions tous les traités de libre-échange possibles (solution 3),
  • Tout en nous désolant de la fuite de fleurons, notre industrie, notre jeunesse et de nos cerveaux (solution 2), 
  • Et sans accepter les règles du jeu pour nous hisser à la hauteur de nos voisins transatlantiques (solution 1).

 

Plutôt que de vendre Viadeo à LinkedIn, ou d’interdire LinkedIn en France,

nous avons injecté 20 millions d’argent public à partir de 2014 dans Viadeo via la Banque Publique d’Investissement (BPI), en pure perte : c’était trop peu, trop tard.

 

Pis encore, la BPI a mis tout son poids dans un Viadeo à la déroute alors même que Leboncoin, site de petites annonces, était en train de devenir le premier site privé d’offres d’emplois en France, sans tambour ni trompette. Le vrai réseau de professionnels après LinkedIn, ce n'est pas Viadeo c'est Leboncoin. Bravo la BPI !

 

Que voulez-vous la France est un pays où le capital-risque est tenu par des fonctionnaires : Nicolas Dufourcq, son patron, véritable plaque tournante de l’investissement en France est un énarque de l’inspection des finances.

 

Il faut le voir Monsieur Dufourq se féliciter sur les plateaux que plus un financement d’entreprise, petite ou grande ne se fasse sans lui… Soviétique, je vous dis.

 

Ils doivent bien rire à New York.

 

Multipliez ce genre de comportement incertain année après année et vous avez la recette pour planter une économie dans ses grandes largeurs.

 

Remarquez que c’est exactement ce qui est arrivé au Minitel : nous damions le pion aux américains. Mais c’est Internet que vous utilisez aujourd’hui.

 

Airbus, Ariane, TGV, Concorde, Minitel…

 

Il n’est pas si loin le temps de notre gloire.

 

Ce ne sont pourtant pas les hommes qui manquent.

 

Ce qui manque ce sont les conditions de la prospérité.

 

Prospérité : c’est étonnant comme cette idée que nous devrions chérir a disparu de la circulation.

 

Je vous parlais dans ma lettre précédente de la maxime du philosophe Anglais Francis Bacon :

 

La richesse est comme un tas de fumier, elle pue quand on l’entasse, mais porte de nombreux fruits quand on la répand.

 

  • En France on entasse les financements dans la BPI.
  • On entasse l’activité dans les grands groupes.
  • On entasse les grandes décisions dans l’État.

 

Ce sont les mêmes trombines que l’on retrouve dans la grande fonction publique, les grands groupes et la BPI : 3 facettes de la même technocratie.

 

Il y a quelques années, j’ai rencontré un énarque qui rentrait d’une mission en Afrique pour un groupe français. Ses 5 années là-bas s’étaient soldées par un échec (il ne le disait pas bien sûr). Il était de retour en France, il avait 40 ans.

 

Eh bien croyez-vous qu’il se serait remis en cause, aurait refait son CV et appris de son échec ?

 

Pas le moins du monde, son statut d’énarque et son entregent lui avaient assurés un financement de la fameuse BPI. Il chercherà créer une entreprise… Il n’avait ni idée, ni projet mais de l’argent public, il en avait.

 

Cet homme brillant et charmant au demeurant était tout sauf un entrepreneur.

 

Mais c’est à cette aristocratie technocratique que l’on fait les ponts d’or… Même les plus absurdes.

 

Plus récemment, j’étais à une conférence sur les cryptomonnaies. Il y avait-là tout un parterre d’informaticiens en tongs et T-shirts imprimés, les cheveux de couleurs improbables et les tatouages exubérants. Ces joyeux fou-dingues étaient à peu près inemployables en entreprise : pas tant par leur apparence que par leur rejet desdites entreprises.

 

Ils sont pourtant parmi les plus brillants développeurs de leur génération, se découvrent mathématiciens de génie et doués d’une force de travail et d’innovation peu courante. Dans l’univers des cryptomonnaies où seule la compétence compte, il n’y a d’autre discrimination que celles du génie et du travail.

 

Les projets qu’ils développent répondent aux questions les plus brulantes et les plus angoissante de notre époque.

 

Est-ce qu’ils réussiront ? Au fond je n’en sais rien.

 

Est-ce que le monde se porterait mieux s’ils réussissaient : je le crois profondément.

 

Est-ce que la BPI saura les aider à se développer : non, c’est une certitude, ils ne sont pas assez bien habillés.

 

De vous à moi, les piercings et les tatouages ne sont pas ma tasse de thé, mais je ne vois pas pourquoi il faudrait un costume 3 pièces pour pouvoir prétendre à ma confiance, surtout lorsque ces costumes ont prouvé mille fois habiller fieffés coquins et sombres requins.

 

Les apparences, titres, médailles et autres cocardes sont un luxe que nous ne pouvons pas nous permettre.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2018 6 03 /11 /novembre /2018 16:43
NUMERIMER : 1000 M² SUR 3 ÉTAGES SUR UN SITE DONT LA "VISIBILITÉ" EST INCONTESTABLE

NUMERIMER : 1000 M² SUR 3 ÉTAGES SUR UN SITE DONT LA "VISIBILITÉ" EST INCONTESTABLE

L'AVENIR S'INSTALLE SUR LA ZONE DE LA VANNERIE ZONE ÉCONOMIQUE DE L'AGGLOMÉRATION : LE NUMÉRIQUE À LA MER

 

Activités numériques, recherche et développement, start up, formations, espace co-working, incubateur d'entreprises...le profil NUMERIMER se concrétise. Des entreprises nouvelles s'installent.

Les très nombreux visiteurs qui sont venus ce samedi 3 novembre 2018 profiter des portes ouvertes de ce campus d'un nouveau monde ont découvert cet espace moderne : le travail à la carte décentralisé permet à un site de cette envergure de "recevoir" les emplois de demain, mais aussi d'utiliser les outils nouveaux d'aujourd'hui dont, par exemple, le tourisme a tant besoin. 

On pouvait y rencontrer les dirigeants d'entreprises locales, les responsables des jeunes pousses qui s'y installent et les responsables des formations supérieures  de l'école d'ingénieurs d'ANGERS ESAIP   https://www.esaip.org/.

C'est une dynamique nouvelle porteuse des projets de demain et de l'adaptation des entreprises et emplois d'aujourd'hui.

Avec la concrétisation du projet NUMERIMER, "L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE" franchit une nouvelle étape. L'union intelligente des énergies locales doit y puiser l'énergie pour aller de l'avant, pour tirer l'économie locale vers le haut, pour concrétiser d'autres réussites et dynamiser l'économie locale en facilitant sa diversification.

 

Les foyers de l’agglomération seront destinataires d'une invitation à visiter "leur Numerimer" "un lieu  où le futur a choisi son port d'attache"

 

Informations : Les Sables d'Olonne Développement

02 51 96 88 88

contact@lsodeveloppement.fr

L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE "FACILITATRICE" DE L'ÉVOLUTION DES ENTREPRISES

L'AGGLOMÉRATION LES SABLES D'OLONNE "FACILITATRICE" DE L'ÉVOLUTION DES ENTREPRISES

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2018 7 07 /10 /octobre /2018 17:46
CONNAITRE LE MONDE MARITIME : UNE INFORMATION EN DIRECTION DES JEUNES ET GRAND PUBLIC

CONNAISSANCE DU MONDE MARITIME : UNE DATE À RETENIR, LE 18 OCTOBRE 2018

 

Dans le cadre des activités à sensibiliser le grand public et les jeunes au monde maritime,  Meravenir organise une rencontre, « Transport Maritime et Globalisation » qui aura lieu

 

le 18 octobre 2018 à 19 h,

Centre de Formation aux Métiers de la Mer, Allée du Frère Maximin,

85100 Les Sables-d'Olonne.

 

Cette rencontre sera animée par M. Gabriel Yamba, officier marine marchande et qui a passé une grande partie de sa carrière à la CMA-CGM.

 

Intervention de M. Bernard Lefebvre du Seamen’S Club Nantes pour l’accueil des Gens de Mer dans les ports.

 

  • Le transport maritime européen, bien que d'un poids relatif dans le produit intérieur brut européen (145 milliards d'euros soit 1 %), représente plus de 640 000 emplois directs et 40 % du tonnage brut mondial.
  • En outre, il revêt une importance stratégique dans la mesure où 90 % des marchandises sont transportées par voie maritime dans le monde, dont 70 % dans les eaux européennes…
  • Le transport maritime est le moyen le moins polluant et sa performance en la matière ne cesse de progresser.
  • De nos jours, 1 000 Airbus A 380 cargo ou 6 000 gros camions équivalent au chargement d’un seul porte-conteneurs.
  • Nous porterons à la connaissance du grand public et des jeunes les points suivants :
    • Dates clés du transport maritime.
    • Cartographie du transport maritime.
    • D’où viennent les articles de consommation ?
      • Nous développerons un produit type : ingénierie, approvisionnent et fabrication d’un téléphone portable.
    • Qui sont les gens de mer ?
    • Accueil des gens de mer dans les ports : intervention du Seamen’s Club Nantes.
    • Questions / réponses avec le public.
    • Verre de l’amitié.

Partager cet article

Repost0