Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 21:12

  Nous ne pouvons nous contenter de payer et de nous taire !

 

 hausses tarifs 30001

 

 

EDF : +3 à +9% en janvier 2011

GDF : + 15% en 2010 mais attention en avril !

Autoroutes : + 2,24 % au 1er février

TGV : + 2,85% en février 2011 

 

Voilà ce qui nous attend.

Nous nous efforçons en toutes occasions d'attirer l'attention de nos élus locaux sur la néceesité de veiller à la meilleure utilisation des deniers publics. Mais vous, PDG de ces énormes entreprises, n'abusez-vous pas de la liberté dont vous jouissez ? Qui peut vous contrôler ?

 

Des exemples passés nous donnent de l'amertume : Michel BON, PDG de  France Télécom, a laissé à ses successeurs un trou de 20 milliards d'euros : aucune sanction sauf une amende de 10.000 euros !

Le Crédit Lyonnaais aura coûté 2 milliards d'euros aux contribuables. et les responsabilités ont été diluées...

 

Face aux hausses imposées par EDF, GDF, Les Sociétés d'autoroute, la SNCF...nous sommes désarmés. Le boycott, la concurrence ne peuvent être utilisés par les vulgaires usagers que nous sommes.

 

Les citoyens sont en face d'abus de position dominante et n'ont que le droit de subir.

Ils sont en face de patrons, grands commis de l'Etat, irresponsables et  leur courage en matière de rigueur de la gestion interne  n'est pas leur patrie.

 

Nous le disons et le répétons avant de nous imposer des hausses supérieures au coût de la vie, chers, très chers  PDG avez-vous analysé toutes les possibilités d'économies que vous pouvez réaliser au sein des entreprises dont l'Etat, donc les citoyens, vous ont donné la Présidence ?

 

Nous serons même plus sévères : franchement, méritez-vous les salaires mirobolants que vous recevez ?

Nous ne pourrons répondre OUI que si vous pouvez justifier ces hausses que nous ressentons comme abusives...croyez-vous, messieurs, que les salaires vont augmenter en 2011 autant que vos tarifs ?

 

Si la réponse est NON c'est que vous êtes de mauvais gestionnaires...et AREVA, SNCF? TGV, Dolce Vita... cessez ces pubs inefficaces car vos clients sont des captifs qui n'ont pas besoin de vos services, ils sont vos prisonniers...

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 19:16

MODIFICATIONS DU PLU DE CHATEAU d'OLONNE

 

L'enquête publique va démarrer le 31 janvier prochain.

 

Parmi les nombreux points qui figurent "à modifier" , il y a la Zone d'Activités Economiques  Pierre Corneille. Nombreux sont les castelolonnais qui sont intéressés par le devenir de cette zone de 8.5 hectares située le long du Boulevard du Vendée Globe près d'Intermarché la Boussolle..

 

Le changement de "classification" de cette zone fait qu'une procédure d'enqête publique est nécessaire. Ainsi, tous les les citoyens sont invités à apporter leurs observations sur la création de cette zone.

 

voir : ZONE ECONOMIQUE nouvelle

 

 

DSC01962-copie-1

 

Zone Pierre Corneille0001-1

 document provisoire présenté en mairie

 

 Les permanences du commissaire enquêteur, en mairie de Château d'Olonne, ont lieu aux dates suivantes :  

- lundi 31 janvier 2011 de 8h30 à 11 h

- mercredi 9 février  de 9h à 12 h

- vendredi 18 février de 14h à 17h

- mercredi 2 mars  de 15h à 18h (clôture de l'enquête)

 

En dehors des heures de permaence du commissaire enquêteur le dossier est consultable en Mairie au service urbanisme (aux heures d'ouverture du service au public) durant toute la période de l'enquête (31 janvier au 2 mars)

 

 

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 22:20

 Dure réunion de concertation sur un "projet" sans forme

 

DSC01967.JPG

 

Zone Pierre Corneille0001-1

 

 

Sur ce site de 8,5 hectares le long du Boulevard du Vendée Globe à Château d'Olonne doit être implantée une nouvelle zone d'activités économiques.

 

La Mairie de Château d'Olonne avait donc convié ce mercredi 12 janvier 2011 la population à découvrir le projet. Celle-ci a répondu présent. Et le principe de la concertation a été salué comme une bonne initiative.

 

On ne peut pas dire que la présentation faite par la Cabinet chargé de ce dossier fut à la hauteur des espérances : erreurs, contradictions, approximations...qui ont émaillé l'exposé, n'ont pas permis d'éclairer l'assistance.

 

Peut-être ne faut-il accabler l'orateur mais poser les questions que soulève ce projet ?

 

La concession RENAULT des Sables d'Olonne voudrait s'implanter sur cette zone. Ceci est légitime d'autant plus qu'une partie du terrain est la propriété du patron de la dite concession et que la concession actuelle n'est pas viable.

 

Mais un désir d'installation non confirmée d'une seule société sur une partie de la zone que le Maire n'a d'ailleurs pas pu ou voulu préciser , ne définit pas le projet d'une zone !

 

D'où les questions ont fusé : une zone économique pour y mettre quoi?

 

Pourquoi ne pas affecter au logement cette zone comme cela avait été défini dans le passé?

 

Pourquoi ne pas prévoir sur ce site des équipements socio éducatifs (la future piscine ludique centre aquatique y trouverait sa place) ?

 

A défaut de projet présenté et emboîtant le pas à Monsieur Jean-Yves BURNAUD maire qui ne pouvait en inventer un ce soir, les assistants ont posé de nombreuses questions tous azimuts dont particuliérement celles qui ont trait à la sécurité des entrées sorties de la zone sur un carrefour dangereux voire impossible dans la zone Nord, ...

 

Dure soirée pour un projet qui n'était qu'une esquisse sans lignes directrices.

 

Il va falloir qu'élus et services de la Ville travaillent dur pour transformer une esquisse aussi nébuleuse que critiquée en un projet structuré qui sera soumis à enquête publique à la fin du mois de janvier!

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 10:37

 Un lecteur écrit son amertume qui devrait être un appel à la mobilisation 

 DSC01962

 

   

 

Voilà un mot ou une expression qui ne laisse pas d'étonner aux Pays des Olonnes "Zone économique" ! Quelle économie ?

 

Des entreprises, des PME créatrices de 20; 30; 50; 100 ;200 emplois (pour remplacer celles qui sont parties en raison de l'impéritie de nos élus à fédérer les trois communes) . Ou des entreprises artisanales ou saisonnières qui vont créer des emplois précaires ?

 
Depuis quelques semaines le journal Ouest France nous délivre des informations économiques , sociales, démographiques fortes intéressantes sur l'état du Pays des Olonnes, on est surpris parles résultats.

 

Baisse de population aux Sables (normal, on ne plus ni se garer, ni circuler, sans compter les flicage permanent un tantinet agressif (police municipale notamment).

 

Au Château d'Olonne : tout est clair : rien à signaler ! Les rues sont dans un tel état que circuler sur la commune doit inciter à la plus grande prudence !

 

Et comme ce blog est aussi celui de tous les citoyens du Pays des Olonneset que  j'ajoute que Ouest France  de ce matin, et depuis lundi et marci nous éclaire sur les dérapages du budget du "Remblai", sur la montée en première ligne de l'opposition sur le PLU proposé par Louis Guédon (qui semble ne pas aimer la contradiction)...

 

Bref, il y a aura bientôt 18 ans, le 5 février, j'arrivais au Pays des Olonnes, il faisait bon y vivre... Je retrouvais la Cote de mon enfance. Je pensais y finir ma vie. Aujourd'hui, je déchante en raison des rendez-vous manqués - fusion, développement économique - liberté de circuler et de se garer - développement touristique  dans tous les sens et à tout prix - population vieillissante etc. -, sans doute, j'irais vers des cieux plus cléments en Vendée pour y finir ma vie.

Qu'on se le dise enfin, nous ne serons jamais Biaritz, Cannes , Arcachon ou La Baule. Et, de se rappeler qu'il ne faut p........ que son ... Qui trop embrasse mal étreint.

 

De mauvais choix ont été faits que les Olonnais payeront un jour très cher.       



 

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 19:29

 

Les habitants du Pays des Olonnes et particulièrement les castelolonnais sont conviés à la présentation du projet de nouvelle Zone d'activités économiques "Pierre Corneille" (près d'Intermarché)

 

                                Ce MERCREDI 13 janvier 2011

                                    à 19 heures

 

                           Salle GARGAMOELLE

 

             (Boulevard des Anciens combattants AFN

                       près de la Salle des Sports Pierre de Coubertin)

 

 

document provisoire

 

  Zone Pierre Corneille0001-1

                      

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 15:55

 

revenus Pays ds olonnes 2011 010001

 

  

Voilà un tableau qui mérite une certaine réflexion :

 

- Le SMIC au 1er janvier 2011 est porté à 1365 € (9 € de l'heure)

 

- Les revenus moyens mensuels des ménages actifs  à Château d'Olonne sont de 2843 € pour 2.6 personnes au foyer

Les revenus moyens mensuels des foyers  de retraités (pour 1.7 personne par foyer) sont de 2219 €.

 

On trouve une situation quasi identique dans les 3 principales communes du Pays des Olonnes. Ainsi, au Pays des Olonnes un retraité a un pouvoir d'achat supérieur de 30% à celui d'un actif.  

 

Le revenu moyen le plus "faible " au Pays des Olonnes est celui des foyers des Sables d'Olonne !

 

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 09:24

Suite aux augmentations injustifiables des tarifs au 1er janvier 2011 cette information sur les services EDF GDF  : les clients sont encore et toujours plus des "usagers"

compteurs EDF GDF DSC01753

 Gaz et électricité de France : la relation "clients" en question

publié le 22.12.2010 sur vie-publique.fr
 

"Le médiateur national de l’énergie a présenté son rapport annuel le 16 décembre 2010. Trois ans après l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie fourni aux particuliers (gaz naturel et électricité), le médiateur fait notamment le constat d’une forte dégradation de la relation clients.

Établi sur le fondement de témoignages (consommateurs et opérateurs) le rapport souligne les points suivants :

  • les réclamations, multipliées par dix en trois ans, font l’objet d’un traitement qui ne satisfait pas les consommateurs (manque de suivi des dossiers, voire absence de réponse),
  • les estimations de consommation, qui servent à établir les facturations, ne sont pas destinées à surfacturer les consommateurs,
  • dans l’attente de la mise en place des compteurs “communicants”, les auto-relevés effectués par les consommateurs, qui représentent une alternative aux estimations de consommation, devraient être développés,

Le médiateur suggère davantage de transparence sur les estimations de consommation facturées (information sur la facture et disponible en ligne).

Il demande en outre aux fournisseurs de rembourser plus rapidement et automatiquement les trop perçus, ainsi que d’alerter les consommateurs si leur option tarifaire n’est pas adaptée à leur consommation.

Enfin, il recommande une meilleure prise en compte des réclamations des consommateurs (délais de traitement, qualité des réponses, traitement personnalisé, etc.). Dans ce cadre, les opérateurs ne devraient pas limiter la relation clients à des centres d’appels anonymes. "

 

Petite expérience personnelle...j'attends toujours une réponse à une réclamation de 2009.

 

Les auto-relevés ne se font plus et pire on est passé d'une facture EDF/GDF à une facture EDF et une facture GDF puis de nouveau à la facture unique EDF GDF...que d'argent perdu...et le 1% sur le "Chiffre d'affaires" attribué au Comité d'Entreprise pour acheter avec l'argent du client la paix sociale interne et qui fait l'objet d'un gâchis relevé par la Cour des Comptes...et le salaire du PDG Poglio doublé avec son salaire VEOLIA..voir aussi:

EDF : + 3% et encore + 3% suite

 

EDF : économies ? en faire en interne avant d'assommer un client captif sans défense

 

http://www.leparisien.fr/economie/edf-la-cour-des-comptes-epingle-a-nouveau-le-comite-d-entreprise-21-09-2010-1077313.php

 

 

Partager cet article

Repost0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 21:42

 

pepiniere-009.jpg

 

Nous avons suivi le premier volet  des articles parus dans Ouest France sur le sport

La fusion : Un an après une consultation truquée et tronquée

 

Passons au deuxième volet : "l'économie"...le titre  est optimiste et heureusement car il est réducteur puisqu'il met en avant le seul projet de Village d'Entreprises Nautiques. Heureusement qu'il n'y a pas que ce dossier dans les actions économiques de la Communauté de Communes des Olonnes CCO.

 

En effet, en juillet 2008, le projet devait démarrer et ce, en urgence ; et, en 2011, on devrait en voir le début d'exécution ! Inerties de toutes sortes, manque d'opiniatreté des élus dispersés dans leurs mandats  engendrent des velléités et des marches avant suivies de marches arrière : toute une étude serait à faire  pour améliorer le fonctionnement de la CCO (comme certainement celui de tout syndicat mixte, EPCI...)

 

Ce serait une détude de plus ! il y a déjà eu audit : mais que peut faire une structure administrative si ses dirigeants "les politiques" n'ont pas ni ambition pour leur Pays ni projet global ?

 

On aurait pu parler dans cet article, au titre des actions économiques, des actions menées en matière d'assainissement, de la zone à vocation industrielle de la Vannerie, de la pépinière d'entreprises...comme on aurait pu parler des dossiers liés à l'économie tel le serpent de mer de l'hôtel des formations tombé une deuxième fois dans les oubliettes.

 

Mais, pour tout cela, il n'y a rien d'enthousiasmant qui soit porteur d'avenir pour le Pays des Olonnes et la raison de cette triste situation est simple :

 

- pas de projet global puisque plus un seul élu ne parle d'OLONNES 2020 qui fut le seul projet à l'échelle de l'agglomération !

- donc pas de mobilisation, pas de priorités faisant place à la création d'entrepises et d'emplois,

- pas de leader mouillant sa chemise pour aller de l'avant dans le domaine économique. Les élus gérent le quotidien : est-ce la priorité d'une communauté de communes ?

 

Sur ce chapitre nous terminons donc l'année de mi-mandat sur un constat d'échec "communautaire" pour le Pays des Olonnes.

 

Mais qui relèvera le gant et les défis économiques au Pays des Olonnes ?

Partager cet article

Repost0