Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

20 mai 2018 7 20 /05 /mai /2018 22:05
LA VENTE DE TOUS LES ORS DU PALAIS PRÉSIDENTIEL NE SUFFIRA PAS POUR FINANCER TOUS LES PROJETS QUI Y MURISSENT

LA VENTE DE TOUS LES ORS DU PALAIS PRÉSIDENTIEL NE SUFFIRA PAS POUR FINANCER TOUS LES PROJETS QUI Y MURISSENT

TOUT DROIT DANS LE MUR...

 

LE CITOYEN PERDU DANS LE FEU D'ARTIFICE RÉFORMISTE...LE PRÉSIDENT ET LE GOUVERNEMENT ANNONCENT DES RÉFORMES A TOUT VA MAIS LE CITOYEN CONSTATE QUE L'ÉTAT, LUI, NE SE RÉFORME PAS !

 

L'ÉTAT :  TOUJOURS PLUS DE DÉPENSES 

et pourtant le Gouvernement ose dire  « Il n’y aura pas de nouvel impôt, ni de hausse de la fiscalité », a encore rappelé vendredi 4 mai Olivier DUSSOPT, secrétaire d’État auprès du ministre de l’action et des comptes publics.

Des réformes...peut-être mais surtout des dépenses nouvelles qui ne sont pas encore financées et surtout dont on ne sait comment elles pourront l'être sans recours à l'impôt.

 

LISEZ LA LISTE CI-DESSOUS, NON POUR VOUS FAIRE PEUR, MAIS POUR SAVOIR !

 

SNCF ; une dette que le Président MACRON s'engage à prendre en charge :  56 milliards d'euros à trouver.

Taxe d'habitation : sa suppression, c'est 25 milliards que l'État devra trouver pour compenser cette recette des collectivités (principalement en 2018 communes et EPCI).

Retenue à la source (impôt sur le revenu) : une usine à gaz dont le coût n'est pas officiellement annoncé.

Dépendance liée au vieillissement : 6 à 10 milliards d'euros à trouver (une deuxième journée offerte par les salariés ?).

Armées : nouvelle loi de programmation il faudra trouver 1,7 milliards d'euros de plus par an !

AIR FRANCE : 2 milliards d'euros de dette malgré l'entrée de nouveaux actionnaires étrangers.

EDF, AREVA : la dette est de 37,5 milliards d'euros et le programme de  fermeture, l'arrêt et démantèlement des réacteurs se chiffre à 100 milliards d'ici 2030. Si l'État maintient son programme de fermeture il faudra qu'il indemnise EDF !

SANTÉ : "Stratégie nationale de la Santé" pas encore chiffré. Ce sont des milliards qu'il faudra trouver avec l'URSSAF qui cumule les déficits malgré les annonces trompeuses ministérielles d'un retour à l'équilibre!

TRAVAIL : le droit aux assurances chômage devait être étendu aux salariés démissionnaires  mais il faut savoir que la dette de l'UNEDIC qui gère l'assurance-chômage est de 36 milliards d'euros ! faut-il l'alourdir ? La promesse présidentielle de" l'assurance-chômage pour tous" est en partie abandonnée. Elle aurait couté un milliard d'euros pas an.

JUSTICE...la nième réforme se profile. Le budget JUSTICE comprend celui des prisons...et de plan en plan on ne voit pas les milliers de places supplémentaires créées...il n'y avait même plus de place pour l'ancien ministre CAHUZAC...mais, pour lui, les risques de récidives sont mineurs. Le budget JUSTICE est par tête d'habitant un des plus bas d'EUROPE : le rattrapage a été estimé lors des élections présidentielles au minimum à 2 milliards d'euros par an. Le budget actuel de ce Ministère est de 8 milliards d'euros !

LA VILLE : le rapport BORLOO, c'est un programme de 47 milliards qui semble condamné aux oubliettes par le Président MACRON qui devra pourtant agir pour éviter une flambée que certaines forces seraient bien tentées d'attiser.

 

LES ÉCONOMIES DE L'ÉTAT : RÉFLEXIONS DOULOUREUSES ET TARDIVES

Le gouvernement "réfléchit" à la réalisation de la promesse présidentielle de 60 milliards d'économies au niveau de l’État après avoir surchargé la mule dés le premier budget 2018 !

Les Collectivités Locales peuvent faire des efforts. La preuve en est que certaines communes ont des maires qui réussissent.

Le spécialiste des budgets, l'ex député de l’Aisne René DOSIÈRE, avait trouvé des possibilités d'économies de 20 milliards d'euros pour les collectivités territoriales. Il avait raison car si l'on examine le fait que la fameuse DGF dotation de l'État aux collectivités, a été baissée fortement...et  que les collectivités ont crié fort...et ont pu aisément se passer de  milliards d'euros de DGF !...voir les efforts de villes comme CANNES, LA ROCHELLE, VILLEURBANNE, LES DÉPARTEMENTS D'ALSACE, la RÉGION ILE DE FRANCE...et la ville de CHÂTEAU D'OLONNE si, depuis des années, elle avait su supprimer des dépenses et des projets inutiles et jouer la mutualisation avec les communes sœurs !

...

IL SERAIT TEMPS QUE LE PRÉSIDENT MACRON RÉPONDE À LA QUESTION : COMMENT FINANCER TOUS LES PROJETS CITÉS CI-DESSUS ET CEUX QUE NOUS OMETTONS SANS IMPÔTS SUPPLÉMENTAIRES ?

...sinon les citoyens se rendront compte mais trop tard que le pays va droit dans le mur endormi avec des promesses trompeuses.

IL FAUT DE LA PART DU GOUVERNEMENT UNE OPÉRATION VÉRITÉ.

 

 

Partager cet article

Repost0
28 avril 2018 6 28 /04 /avril /2018 22:16
PROJET SOLIDAIRE EN VENDÉE

VOTEZ POUR SOUTENIR UN BEAU PROJET LOCAL ET LEURS PROMOTEURS DANS LEUR COURSE À LA RECONNAISSANCE

 

Cette association poursuit le noble but de la réinsertion, d'une vraie réinsertion.

 

Son objet :

 

Réinsertion sociale et professionnelle de personnes en difficulté (bénéficiaires de minima sociaux, demandeurs d’emplois, travailleurs handicapés, jeunes, etc) en les accompagnant dans le projet à travers :

 

la culture en agriculture biologique,

la vente de ces produits à des adhérents consommateurs, des collectivités et toute personne physique ou morale intéressée ;

la conception et l’animation d’ateliers compatibles avec l’insertion professionnelle ;

toute autre activité et source de revenus qu’il serait pertinent de mettre en place sur le bassin d’emploi Vendée et conforme à la charte des Jardins de Cocagne.

 

 

CONSOLID 85 a participé à l'appel à projet du gouvernement "Mon projet pour la planète" et son dossier est retenu.

 

https://www.monprojetpourlaplanete.gouv.fr/projects/plan-climat/collect/depot-des-projets/proposals/les-jardins-du-littoral

 

 

 

Il faut désormais qu'il soit appuyé par votre vote.

 

 

APPEL DE CONSOLID 85

 

"Maintenant à vous de jouer en votant pour nous sur le site :

 

https://www.monprojetpourlaplanete.gouv.fr/ "

nous demande CONSOLID85

 

 

APPEL DE CONSOLID 85

 

 " Le vote citoyen continue jusqu'au 11 mai, nous comptons donc sur vous pour soutenir notre projet en votant pour Les Jardins du Littoral.

 

N'oubliez pas de valider votre vote en cliquant sur le lien donné dans le mail qui vous sera envoyé aussitôt votre participation, vous avez 12h pour le faire sinon votre votre ne sera pas pris en compte.

 

Merci à tous! "

 

Pour toute information :

 

CONSOLID 85

8, impasse Louison Bobet

85180 Château d’Olonne

07 83 34 59 98

consolid85@gmail.com

 

Partager cet article

Repost0
24 avril 2018 2 24 /04 /avril /2018 21:58
LE RISQUE ; BÂILLONNER LES RÉSEAUX SOCIAUX ET ÉVIDEMMENT LES LANCEURS D'ALERTE

LE RISQUE ; BÂILLONNER LES RÉSEAUX SOCIAUX ET ÉVIDEMMENT LES LANCEURS D'ALERTE

LOI SECRET DES AFFAIRES : NE LAISSONS PAS LES ENTREPRISES ET LES BANQUES D’AFFAIRES
IMPOSER LA LOI DU SILENCE !

  La journaliste Élise LUCET en appelle aux citoyens face au danger que peut représenter le projet de loi

 

Campagne lancée par le collectif "Stop secret d'affaires" qui regroupe une cinquantaine d'ONG, journalistes, syndicats, avocats et représentants des citoyens unis contre l'application de la Directive Secrets d'affaires en France, et hébergée par l'association de défense des pollinisateurs et de l'environnement POLLINIS.

Visionnez la video jointe en cliquant sur le lien ci-dessous puis jugez... si vous pouvez ou devez signer cette pétition.

Pour nous il y a un réel danger...certes sur les réseaux sociaux il y a des "abus" condamnables mais nous avons besoin de cet espace de liberté...nos fidèles lecteurs ont pu apprécier.

 

https://info.pollinis.org/secrets-daffaires-appel-urgent-elise-lucet/?utm_source=newsletter_716&utm_medium=email&utm_campaign=18mtd-ouv

SAUVEGARDER LA LIBERTÉ DES RÉSEAUX SOCIAUX

Pour nous il y a un réel danger...certes, sur les réseaux sociaux, il y a des "abus" condamnables mais nous avons besoin de cet espace de liberté...nos fidèles lecteurs ont pu apprécier.

 

http://info.pollinis.org/directive-secrets-des-affaires/

Partager cet article

Repost0
23 avril 2018 1 23 /04 /avril /2018 11:19
LES RETRAITÉS DISENT NON À L'INJUSTICE ET VONT MANIFESTER LEUR MÉCONTENTEMENT

S'IL Y A UN EFFORT NATIONAL À FAIRE POUR REDRESSER LE PAYS : LES RETRAITÉS DISENT OUI À CONDITIONS

1) que l'effort soit national : solidarité nationale OUI, taper sur les seuls retraités NON,

2) qu'il y soit une réelle baisse (promise) des dépenses de l'État et des collectivités territoriales...ce qui n'est pas le cas pour 2018 et certainement pas aussi pour 2019,

3) que soit  respectées les économies faites par les retraités avec des assurances vies et autres placements immobiliers et mobiliers qui permettent aux retraités prévoyant de s'assurer des pensions décentes.

 

APPEL À MANIFESTER LE 14 JUIN 2018

Neuf syndicats et associations de retraités appellent à "une nouvelle journée nationale de manifestations" le jeudi 14 juin contre la hausse de la CSG entrée en vigueur en janvier.

Malgré les remerciements et les explications d’Emmanuel MACRON
, les syndicats et associations de retraités ne décollèrent pas. Neuf d'entre eux (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR, LSR et UNRPA) "ont décidé d'accentuer la pression sur le gouvernement et sur les parlementaires", indiquent-elles dans un communiqué publié le samedi 21 avril.

Une troisième journée de mobilisation est ainsi programmée le 14 juin, après celles du 28 septembre et du 15 mars.

Par ailleurs, les mêmes organisations ont lancé une pétition réclamant

"une loi de finances rectificative qui annule la hausse de la CSG pour tous, mette fin au gel des pensions (et) décide de leur revalorisation".

"Les retraités ne lui disent pas merci"
,

Partager cet article

Repost0
11 avril 2018 3 11 /04 /avril /2018 22:09
LE DERNIER CRI DE NOTRE ANCIEN COMPTEUR QUI COMMENÇAIT À SAVOIR COMMUNIQUER

LE DERNIER CRI DE NOTRE ANCIEN COMPTEUR QUI COMMENÇAIT À SAVOIR COMMUNIQUER

LINKY : LE NOUVEAU COMPTEUR D'ÉLECTRICITÉ SUR LEQUEL ON DIT TOUT ET SON CONTRAIRE

LES "ANTI" SE MANIFESTENT

Nous avons fait part de nos interrogations et de cette étonnante obligation pour l'abonné d'accepter le changement de son compteur et les conditions dans lesquelles ce changement est parfois "brutalement " effectué.

http://www.olonnes.com/2018/04/les-compteurs-nous-sont-comptes-chers-et-dangereusement.html

Les "ANTI" s'organisent comme vous pouvez le voir ci-dessous sur leur tract.

Chacun pourra se faire son opinion.

LINKY OUI ? NON ?
LINKY OUI ? NON ?

Partager cet article

Repost0
9 avril 2018 1 09 /04 /avril /2018 17:51
POUVOIR CENTRALISÉ PRÉSIDENTIEL : IL SERA JUGÉ SUR SA CAPACITÉ À FAIRE LES RÉFORMES PROMISES

POUVOIR CENTRALISÉ PRÉSIDENTIEL : IL SERA JUGÉ SUR SA CAPACITÉ À FAIRE LES RÉFORMES PROMISES

PARADOXES DU RÈGNE MACRON : PLUS D’IMPÔTS, PLUS DE TAXES, PLUS DE DETTES, PLUS DE PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX, PLUS DE DÉPENSES DE L'ÉTAT, PLUS...MOINS DE LIBERTÉ, MOINS DE SÉCURITÉ...

 

LES PROMESSES N'ENGAGENT QUE CEUX QUI LES ÉCOUTENT

Malgré son souhait de réduire les prélèvements obligatoires et la suppression annoncée de la taxe d'habitation, la France a déjà créé huit impôts nouveaux sous le mandat Macron.

Les promesses d'amélioration, de baisse de charges et d'impôts sont certes confirmées mais renvoyées à 2020 tandis que les taxes et impôts  nouveaux  s'appliquent immédiatement : cela signifie que le gouvernement prend les français pour des imbéciles et particulièrement les retraités, ceux qui consomment de l'essence et gasoil...la baisse de la taxe habitation...restons sceptiques en attendant la rentrée 2018 pour voir, lors de la réception des avis d'imposition, si effectivement certains ont bénéficié d'une réduction...en attendant les retraités ne cessent de perdre du pouvoir d'achat.

Les péages ont augmenté, des nuages sur le prix de l'électricité, surtaxes sur les produits pétroliers...

 

LE GOUVERNEMENT INCAPABLE DE MAÎTRISER LES DÉPENSES DE L'ÉTAT QUI AUGMENTENT EN 2018 ET LES  GRANDS SERVICES DE L'ÉTAT S'ENFONCENT 

Mais autre paradoxe : les vraies fonctions de l'État dites fonctions régaliennes ne sont pas assumées correctement par l'État.

La Défense, notre SÉCURITÉ, transférée en partie à l'ARMÉE dont le budget fut diminué et qui vit de promesses introuvables dans les documents budgétaires,

La JUSTICE : une catastrophe nationale sauf en matière de projets de réformes qui vont rendre la JUSTICE encore plus malade comme cela se fit pour la pseudo réforme du Code du Travail qui aboutit à faire grossir le Code du Travail et complexifier les tâches des entreprises et des Conseils de Prud'hommes !

voir :

http://www.olonnes.com/2018/04/le-tribunal-de-grande-instance-des-sables-d-olonne-condamne.html

L'ÉDUCATION avec un Ministre qui rame bien seul et dont on attend des miracles pour faire courir le mammouth plein de graisse donc à bout de souffle.

LA SANTÉ...allez aux urgences puisqu'il n'y a plus de médecins et de spécialistes pour vous recevoir et prendre soin de votre santé, attendez des mois un rendez-vous de spécialistes...

 

PARADOXE DES PARADOXES : on vient de découvrir que la France est le pays moderne le plus gangréné par la corruption : 23 ième au classement et dernier des Pays dits riches !

Quant à l'État protecteur, l'État n'est-il pas de plus en plus un État oppresseur ? La soit-disant lutte contre la fraude impose de nouvelles contraintes aux entreprises pour quel bénéfice ? Le prélèvement à la source : une usine à gaz dont le "carburant" sera payé par les entreprises ! Les compteurs nouveaux électricité LINKY obligatoires ! Les Français de plus en plus fichés (banques, impôts, URSSAF, loueurs de meublés...)

 

LES FRANÇAIS QUI ONT VOTÉ POUR UN PRÉSIDENT QUI DEVAIT FAIRE UN GRAND MÉNAGE RETROUVENT LA POUSSIÈRE SOUS LE TAPIS...APRÈS L'ANNÉE DE GRÂCE, L'ÈRE DE LA DÉSILLUSION ?

 

Partager cet article

Repost0
4 avril 2018 3 04 /04 /avril /2018 18:03
LA FUSION DES COMMUNES DOIT AVOIR DU BON POUR LA GESTION DES COLLECTIVITÉS LOCALESLA FUSION DES COMMUNES DOIT AVOIR DU BON POUR LA GESTION DES COLLECTIVITÉS LOCALES

 AU PAYS DES OLONNES AU 1er JANVIER 2019 3 COMMUNES FUSIONNÉES ET DÉJÀ AU 1er JANVIER 2018 L'AGGLOMÉRATION

 

CES MODIFICATIONS DANS LA STRUCTURE DES COLLECTIVITÉS ONT DÉJÀ EU DU BON SUR LE PLAN DE LA GESTION

 

LES MARCHÉS PUBLICS

Lors de chaque conseil municipal, lors de chaque conseil communautaire de l'Agglomération des accords scellent des accords inter collectivités ou la formation de groupements d'achats permettant de mieux se positionner lors des marchés et donc de réaliser des économies.

 

REGROUPEMENTS, FUSION RENDENT LES ÉLUS PLUS VERTUEUX

Il y a une volonté des élus, il y a aussi une dynamique de la sagesse budgétaire imprévue.

Nous sommes effectivement, avec le vote des budgets 2018, étonnés du redressement des comptes des collectivités concernées.

En 2014, La Communauté de Communes des Olonnes CCO était au fond du trou, en quasi cessation de payement..l'agglomération LES SABLES D'OLONNE affiche en 2018 une bonne santé financière. On ne parlait qu'endettement excessif des Sables d'Olonne, de hausse des taux d'imposition à Olonne sur Mer , de la gestion de Château d'Olonne ...maintenant, c'est (presque )du passé...

 

LES INVESTISSEMENTS AUGMENTENT

Olonne sur mer prévoit d'augmenter ses investissements en 2018.

Château d'Olonne prévoit d'augmenter ses investissements en 2018

Les Sables d'Olonne prévoient d'augmenter ses investissements

Les Sables d'Olonne Agglomération prévoient d'augmenter ses investissements

Ce n'est pas que le résultat d'une bonne gestion. Il y a aussi des tactiques politiciennes mais c'est "mieux" ainsi qu'avant !

 

L'ENDETTEMENT DIMINUE

Toutes les collectivités diminuent leur endettement.

La pilule des emprunts toxiques est quasiment avalée.

 

LES TAUX D'IMPOSITION

Ils sont bloqués sauf pour Olonne sur Mer qui a rejoint par étapes les villes sœurs et ainsi le passage au taux unique pour les impositions des 3 communes qui vont fusionner se fera sans douleur.

 

LES CHARGES DE FONCTIONNEMENT

C'est le point dur : les charges de personnel qui croissent toujours . Les charges de personnel représentent en moyenne 50 % des frais de fonctionnement.

Au moins, trois explications à cette situation :

- c’est l'État qui fixe les augmentations de la valeur de l'indice des fonctionnaires territoriaux, des primes...

- le poids de l'ancienneté dû au statut,

- les compétences des collectivités qui ne cessent de croître en nombre et en technicité.

 

Donc, l'aspect gestion comptable et financière a acquis une certaine sagesse à l'approche de fusion et création de l'agglomération. Cela s'est fait en douceur.

Quant aux choix des investissements et l'absorption de projets comme le Village d'entreprises, le Vendéopôle, le Pôle Équestre de la Vendée, du dévoiement de la route littorale..."cadeaux empoisonnés", comme l'a dit une élue toujours à la pointe du combat. Il faudra à l'avenir pour le Pays un GESTIONNAIRE qui a fait ses preuves pour sortir de l'ornière de ces investissements hasardeux.

C'est un choix qui appartient aux élus non sur la base de calculs politiciens mais sur celui de la CAPACITÉ DE GESTIONNAIRE DU FUTUR LEADER LOCAL qui aura fort à faire.

Mais à chaque mandat suffit sa peine.

 

 

Partager cet article

Repost0
3 avril 2018 2 03 /04 /avril /2018 16:05
VOILÀ L'OBJET DE CETTE POLÉMIQUE OÙ LE CONSOMMATEUR PAYEUR A LE DROIT DE SE TAIRE

VOILÀ L'OBJET DE CETTE POLÉMIQUE OÙ LE CONSOMMATEUR PAYEUR A LE DROIT DE SE TAIRE

CHANGEMENT DE COMPTEURS ÉLECTRICITÉ LE NOUVEAU COMPTEUR LINKY INTERROGE

 

Même la Cour des Comptes s'interroge et accuse, met en garde. Le compteur Linky sert principalement à "rémunérer" Enedis, la filiale d’EDF, au détriment du service rendu aux consommateurs. C'est "un dispositif coûteux pour le consommateur mais avantageux pour Enedis". En clair LINKY est imposé au consommateur qui ne peut le refuser (comme vient de le confirmer une jurisprudence récente) mais en plus le consommateur est condamné à le payer avec sa facture de consommation d’électricité au prix fort.

 

Là-dessus, la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés Cnil vient en rajouter en mettant en demeure le fournisseur d’électricité Direct Énergie.

 

SÉCURITÉ DE LA COLLECTE DES DONNÉES ET ACCORD DU CLIENT

 Ce mardi 27 mars 2018, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a mis en demeure le fournisseur d’électricité Direct Energie. « en raison d’une absence de consentement à la collecte des données de consommation issues du compteur communicant Linky », et lui demande de se mettre dans les clous dans un délai de 3 mois.

Direct Energie est une société qui est fournisseur et producteur français privé d'électricité et de gaz présent sur le marché français depuis 2003.

La Cnil reproche au fournisseur d’électricité d’avoir demandé à Enedis (filiale à 100% d'EDF) de lui transmettre les données de ses clients « correspondant à leur consommation journalière d’électricité ainsi que les données de consommation à la demi-heure ». Or, ces données ont été transmises sans le consentement des « personnes concernées », ce qui contrevient à l'article 7 de la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978. Et même si Direct Énergie se défend d'avoir bien informé ses clients de la collecte de données, aucun accord, aucune signature ne leur sont demandés.

COLLECTE DE DONNÉES DE CONSOMMATION À L'INSU DES CLIENTS

En décembre 2017 dernier, pourtant, Enedis se félicitait de respecter « scrupuleusement» les recommandations de la Cnil. 

Direct Énergie demandait à ses clients leur accord alors que son « installation revêt un caractère obligatoire, et que sa mise en service ne dépend pas de la société. Le client a donc l’impression, erronée, qu’il choisit d’activer le compteur alors qu’il ne consent, en réalité, qu’à la collecte de ses données de consommation », explique la Commission.

Mais que les ANTI LINKY ne se réjouissent pas trop vite. En effet, la Cnil rappelle que cette mise en demeure n'est pas une sanction. « Aucune suite ne sera donnée à cette procédure si la société se conforme à la loi dans le délai imparti. Dans ce cas, la clôture de la procédure fera également l'objet d'une publicité », souligne-t-elle.

 

UN LINKY SURCOÛT À LA CHARGE DU CONSOMMATEUR ET LINKY VA RAPPORTER GROS AU GROUPE EDF

En effet, la Cour des Comptes démontre dans son rapport annuel que LINKY va permettre à ENEDIS de gagner de l'argent sans rendre un réel service supplémentaire à l'usager client qui n'a rien demandé.

Même s'il se peut qu'éventuellement LINKY offre une possibilité de service supplémentaire rendu à l'usager client celui-ci n'a pas eu son mot à dire pour la pose du dit compteur d'où dans les commentaires sur INTERNET...sommes-nous en dictature ?

De plus, il n'existe aucune garantie de sécurité des informations transmises par LINKY et donc du secret qui doit couvrir ces informations...le client a un espion à domicile qui va permettre au fournisseur d'électricité de contraire son clinet par exemple de changer son contrat pour son bien si le contrat est amélioré ou pour lui imposer un contrat plus onéreux donc pour son mal !

Cette notion de secret, cette obligation de dire OUI au changement de compteur est dure à avaler et crée un précédent . Les modalités de changement de compteurs sont parfois surprenantes.

C'est le cas fréquent du client qui découvre qu'on a changé son compteur à son insu dans des conditions parfois très contestables, sans qu'il soit avisé du jour et  de l'heure et avec des modalités d'intrusion dans son domicile par le fournisseur.

 

OUI, LINKY, EST BIEN UN SUJET PROPICE À POLÉMIQUE OÙ LE CLIENT N'EST PAS ROI MAIS ESCLAVE

 

 

Partager cet article

Repost0