Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

2 septembre 2020 3 02 /09 /septembre /2020 21:25
LA BALANCE SYMBOLE DE LA JUSTICE, LA MAIRIE SYMBOLE DE LA DÉMOCRATIE
LA BALANCE SYMBOLE DE LA JUSTICE, LA MAIRIE SYMBOLE DE LA DÉMOCRATIE

LA BALANCE SYMBOLE DE LA JUSTICE, LA MAIRIE SYMBOLE DE LA DÉMOCRATIE

 

 

LES MAIRES, VICTIMES D'INJURES DITES VIOLENCES…MAIS IL Y A AUSSI DES ADMINISTRÉS VICTIMES DE MAIRES INDÉLICATS ?

 

 

« Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a annoncé mercredi que les insultes contre les maires seraient désormais considérées comme des outrages, au terme d'une réunion interministérielle à Matignon sur la violence contre les élus. »(AFP)

 

 

 

Aujourd’hui on donne en pâture au bon peuple un débat sur les « injures » adressées à des maires qui peuvent être des peccadilles et la « violence contre les élus » qui peuvent être d’une extrême gravité comme on a pu le constater. Il y a dans cette information un mélange des genres qui nous oblige à réagir.

 

 

DANGER : OUVRIR INUTILEMENT LA BOÎTE DE PANDORE

 

Encore un exemple de traitement à chaud d’un problème qui mérite réflexion, sang-froid, sens de l’équité…objectivité. Les rapports élus locaux et particulièrement ceux des maires avec leurs concitoyens sont empreints, en général, de courtoisie et de respect mutuel. L’insulte est l’exception. Certes, il peut y avoir parfois des dérapages malheureux et même « violents » des deux côtés.

 

L’INJURE FAITE AUX MAIRES : UN DOSSIER AUSSI INUTILE QUE DANGEREUX

 

En ouvrant le débat comme il le fait, le Gouvernement et son ministre de la Justice prennent deux risques énormes :

 

  • Celui de la montagne qui accouche d’une souris…un petit aménagement symbolique des peines pour les présumés agresseurs auteurs d’injures à leurs maires. Ils ont manqué d’égard à un maire insulté et à la noble fonction qu’il exerce. Cette intervention du Ministre sera perçue par les citoyens et par les élus comme une mesquinerie politique de plus ! Les maires intègres méritent le respect, les mauvais doivent être sévèrement sanctionnés car ils doivent avoir une conduite exemplaire. Il existe une jurisprudence sur l’injure, la diffamation…il n’y a pas besoin d’ajouter des textes !

 

  • Provoquer des réactions violentes chez les administrés, victimes d’abus de pouvoirs de leurs maires, et qui attendent des années durant que Justice leur soit rendue dans leurs conflits avec leur maire.

Car, la Justice administrative qui a à connaitre des différends entre maire et citoyens est lente et, par vocation, a une tendance à être favorable aux élus représentants de l’État…reprenez le dossier Xynthia.

 

Quant aux juridictions pénales de droit commun, quand elles sont compétentes, s’il y a faute « personnelle » du maire ayant porté préjudice à un concitoyen, si l’affaire n’est pas délocalisée, les influences locales feront courir le risque fort que le maire soit traité avec indulgence en vertu de la loi qui veut qu’en général, le pot de terre (le citoyen) ne gagne pas face au pot de fer (le maire).

 

 

L’arsenal judiciaire français est bien armé sur le plan juridique pour traiter les affaires d’injures faites aux maires…nous pensons donc que le nouveau Ministre, Garde des Sceaux, a bien d’autres dossiers infiniment plus importants à traiter : l’exécution des peines, le manque de magistrats, la modernisation de la Justice, la situation des prisons, le suivi des condamnés…

 

Nous attendions mieux d’un professionnel de la Justice réputé et espérons que cette page sera vite tournée car la Justice, grande malade en France, attend les remèdes d'un « docteur Miracle ».

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2020 2 01 /09 /septembre /2020 20:29
PRÉSENTATION D'UNE PREMIÈRE ESQUISSE DU PROJET : À DROITE ROUTE DE TALMONT, À GAUCHE AVENUE DU PAS DU BOIS

PRÉSENTATION D'UNE PREMIÈRE ESQUISSE DU PROJET : À DROITE ROUTE DE TALMONT, À GAUCHE AVENUE DU PAS DU BOIS

 

LE SITE DE L'ANCIENNE CLINIQUE DE CHÂTEAU D'OLONNE SERA ENFIN AFFECTÉ À UN ENSEMBLE DE PROJETS PUBLICS ET PRIVÉS

 

UN PROGRAMME TRÈS IMPORTANT

Il faut savoir que la vente du site (2,3 hectares) en l'état fait l'objet d'un compromis de vente entre son propriétaire qui fut exploitant de la clinique et un groupe immobilier nantais (groupe PRIMALYS).

 

Suite de :

http://www.olonnes.com/2020/08/participation-citoyenne-deux-grands-projets-aux-sables-d-olonne-sur-lesquels-vous-etes-tous-invites-a-donner-votre-avis.html

 

L'enquête publique a simplement pour but de changer la destination (classement) de cette parcelle au PLU pour permettre la réalisation d'un ensemble qui devrait comprendre :

- une résidence intergénérationnelle,

- un équipement hôtelier,

- des locaux affectés à l’enseignement et aux formations,

- un équipement public qui serait construit sur une partie du terrain que l'Agglomération ou la Ville des Sables d'Olonne rachéterait au promoteur PRIMALYS.

Tout cela est au conditionnel puisque les projets cités ci-dessus n'ont pas fait l'objet d'une information publique. Le public convié à participer à l'enquête sera amené logiquement à poser et se poser des questions sur les projets eux-mêmes.

L'enquête publique a donc un objet limité qui est d'adapter le zonage du PLU de l'ancienne commune de Château d'Olonne qui s'impose encore  actuellement pour permettre au groupe de projets annoncés de devenir réalisables avec un zonage plus ouvert.

Sur cette question administrative d'urbanisme on ne voit pas ce qu'il y aura à redire...par contre sur l’affectation du site, riverains, personnes sensibilisées à la difficulté de circulation et la dangerosité du carrefour, les entrées sorties de cette zone, sa fréquentation... il y aura beaucoup d'interrogations qui pourraient et devraient être posées au commissaire-enquêteur. Sera-t-il possible d'élargir le champ de l'enquête à toutes ces questions et à d'autres ?

Il s'agit aussi d'un test pour mesurer quel sera l'investissement personnel des citoyens sur les projets de la nouvelle mandature et sur l'ouverture du dialogue citoyens sablais et autres et élus?

 

Rappelons que l'enquête publique se termine le vendredi 25 septembre 2020

 

CONCERNANT L’ENQUÊTE PUBLIQUE "LES SABLES D'OLONNE AGGLOMÉRATION" PRÉCISE QUE :

"Le dossier en version numérique sera également accessible gratuitement sur un poste informatique situé en mairie des Sables d’Olonne et en mairie annexe du Château d’Olonne aux horaires habituels d’ouverture. Il sera également consultable sur le site internet des Sables d’Olonne Agglomération (www.lsoagglo.fr).


Chacun pourra prendre connaissance du dossier de déclaration de projet valant mise en compatibilité du PLU du Château d’Olonne et consigner éventuellement ses observations sur le registre d’enquête, ou bien les adresser au commissaire enquêteur par écrit à la Direction générale des services techniques des Sables d’Olonne Agglomération - 2 bis Avenue Carnot - 85100 Les Sables d’Olonne, en précisant la mention « enquête publique relative à la déclaration de projet portant sur l’aménagement du site de l’ancienne clinique au Château d’Olonne », ou par mail à : enquetepublique.plu@lsoagglo.fr."

 

 

ÉTAT ACTUEL DU SITE DE LA CLINIQUE ABANDONNÉE DEPUIS 10 ANS

ÉTAT ACTUEL DU SITE DE LA CLINIQUE ABANDONNÉE DEPUIS 10 ANS

Partager cet article

Repost0
31 août 2020 1 31 /08 /août /2020 21:59
SITES DES DEUX PROJETS

SITES DES DEUX PROJETS

 

 

LES SABLES D’OLONNE 2020, UN COMPROMIS ENTRE UNE VILLE TRANQUILLE, STATION BALNÉAIRE FAMILIALE ET UNE VILLE ANCRÉE DANS LA MODERNITÉ

 

Citons Pierre de Coubertin à l’occasion d’une allocution durant les Jeux de Stockholm, en 1912 :

« Le plus important aux Jeux Olympiques n’est pas de gagner mais de participer, car l’important dans la vie ce n’est point le triomphe mais le combat ; l’essentiel, ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu »

 

Il en est des sportifs comme des citoyens.

 

Être citoyen, ce n’est pas seulement exercer son droit de vote, c’est agir au quotidien et s’engager activement dans la vie de la société pour le bien-être de tous et le vivre-ensemble.

 

Aujourd’hui, divers projets importants vont remodeler la ville nouvelle des Sables d’Olonne.

 

Le compromis est difficile avec deux objectifs qui peuvent être contradictoires : garder à la ville sa dimension humaine et en faire une ville attractive adaptée à ce 21ième siècle. Une ville accueillante où il fait bon vivre et une ville active.

 

Le nouveau maire Yannick MOREAU a promis d’écouter et d’entendre les citoyens pour la mise en œuvre de tout projet important.

 

L’occasion  leur est donnée de « participer ». En effet, cette rentrée 2020 donne un nouveau signal de ce souhait du dialogue élus-citoyens sur deux projets : celui projet qui s’implantera sur le site de l’ancienne clinique de Château d’Olonne et une nouvelle tranche pour la Zone de la Vannerie.

 

 

LES ENQUÊTES PUBLIQUES : FAITES VOS OBSERVATIONS SUR CES PROJETS

 

Avant d’expliciter l’essentiel des projets rappelons que tous les citoyens peuvent participer aux enquêtes publiques.

 

Ce ne sont pas simplement ceux et celles qui sont impactés par un projet mais toute personne peut donner ainsi son avis.

 

Ce n’est même plus la peine de se déplacer en Mairie à des heures déterminées puisque le dossier est en ligne sur internet (voir ci-dessous le lien).

 

Il appartient au commissaire-enquêteur de recueillir les observations faites par les citoyens et de les prendre en compte dans son avis, voire d’y faire allusion pour interroger le Maire en attirant son attention sur les observations déposées. C'est le conseil municipal qui prendra la décision finale.

 

 

 

 

LA VANNERIE : NOUVELLE TRANCHE

 

L’opération fut lancée lors de la précédente mandature et même avant, en 2007, quand le Préfet de la Vendée a accepté la création sur ces 137 hectares d'une ZAC, zone d'aménagement concerté, située à  l’entrée de ville en fin de la 4 voies La Roche sur Yon - Les Sables d'Olonne.

Quatre pôles étaient prévus...dont l'ilot 4  il était même prévu une piscine-patinoire, un espace jeux-loisirs et secteur hôtel restaurant...depuis l'eau a coulé dans le chenal et la piscine dite ludique est dans la zone industrielle des Plesses, quartier de Château d'Olonne...c'est ainsi qu'on trompe élus et citoyens (surtout ceux qui représentaient les forces vives du pays au sein d'un comité de pilotage qui a sombré).

Aujourd'hui, on s’éloigne du dosiier initial mais pour poursuivre l'opération Zone de la Vannerie il faut "administrativement " faire coller le PLU  avec les projets 2020. Cela concerne une zone de 22 hectares.

    La réalisation de la ZAC de la Vannerie 1 située sur la commune d’Olonne-sur-Mer se révèle être  incompatible avec les dispositions réglementaires du PLU d’Olonne-sur-Mer. La réalisation de cette opération prévue pour 2020 présente un caractère d’utilité publique et nécessite donc la
mise en œuvre d’une procédure de Déclaration d'Utilité Publique valant mise en compatibilité du PLU.


   

PROJET INITAL 2007 2009 !

PROJET INITAL 2007 2009 !

PROJET ACTUALISÉ LA ZONE EST DÉLIMITÉE AU SUD DU PÔLE SANTÉ ET S'ÉTEND JUSQU'À LA DÉCHÈTTERIE

PROJET ACTUALISÉ LA ZONE EST DÉLIMITÉE AU SUD DU PÔLE SANTÉ ET S'ÉTEND JUSQU'À LA DÉCHÈTTERIE

LE PROJET SUR LA ZONE DE L'ANCIENNE CLINIQUE DE CHÂTEAU D'OLONNE

C'est une première présentation concrète sur cette zone en friches.

Voir notre dernière article sur ce projet et son historique :

http://www.olonnes.com/2020/08/clinique-de-chateau-d-olonne-le-dernier-episode-d-une-histoire-scabreuse.html

PROJET PROPOSÉ LORS DE CETTE ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET PROPOSÉ LORS DE CETTE ENQUÊTE PUBLIQUE

 

APPEL À LA PARTICIPATION AUX ENQUÊTES PUBLIQUES

Ces projets importants marquent non seulement une étape dans l'évolution de la cité mais aussi dans le mode de gouvernance de la nouvelle équipe issue de ces dernières élections municipales.

Le nouveau maire Yannick MOREAU ouvre largement les portes à la concertation ; ne laissons pas passer l'occasion de participer à la vie de la cité.

 

 

LIENS POUR ACCÉDER AUX DOSSIERS SANS AVOIR À ALLER EN MAIRIES

- Pour la VANNERIE (compétence Agglomération)

http://www.vendee.gouv.fr/enquetes-publiques-et-consultations-du-public-r223.html?page=rubrique&id_rubrique=223&id_article=990&masquable=OK

 

- Pour le projet sur site ancienne clinique (compétence Agglomération)

 

http://www.lsoagglo.fr/vivreauxolonnes/les-sables-d-olonne-agglomeration/actualites/2509-Enqu%C3%AAtes-publiques-:-votre-avis-nous-int%C3%A9resse-!.html

 

Pour participer, vous pouvez transmettre vos observations à la mairie où se déroule l’enquête (par voie postale ou par voie électronique).

 

 

Partager cet article

Repost0
28 août 2020 5 28 /08 /août /2020 21:17

 

 

VENEZ DÉCOUVRIR LA RICHESSE DU MONDE ASSOCIATIF SABLAIS :

4 et 5 SEPTEMBRE 2020

LES SABLES D'OLONNE : FORUM DES ASSOCIATIONS 4 et 5 SEPTEMBRE

Partager cet article

Repost0
23 août 2020 7 23 /08 /août /2020 22:50
LE CONGRÈS DES MAIRES DE FRANCE UNE MANIFESTATION QUI ATTESTE DE LA FORCE DU POUVOIR CENTRAL ET DE LA FAIBLESSE DES COMMUNES

LE CONGRÈS DES MAIRES DE FRANCE UNE MANIFESTATION QUI ATTESTE DE LA FORCE DU POUVOIR CENTRAL ET DE LA FAIBLESSE DES COMMUNES

LA FRANCE INGOUVERNABLE : LA CENTRALISATION EN PARTIE RESPONSABLE

 

Suite de :

http://www.olonnes.com/2020/08/la-france-ingerable-la-centralisation-tue-l-initiative-et-le-besoin-de-reformes-profondes.html

 

Rappelons que la Révolution a fini par consacrer la centralisation comme mode de gouvernance et a envoyé les girondins plus décentralisateurs à la guillotine.

 

 

LES GIRONDINS

Ils étaient favorables au pouvoir donné aux départements et aux communes

 

LES JACOBINS

 

Ils étaient pour un pouvoir fort et centralisé.

 

 

LA FRANCE RESTE JACOBINE MAIS NE SUPPORTE PLUS LE POUVOIR CENTRALISÉ PARISIEN

 

D’où l’expression « PARIS n’est pas la France » devenu un livre best-seller d’un écrivain devenu un sage Bernard LECOMTE. Le sous-titre de son livre est significatif : « La Province se rebiffe »

 

 

UN SYMBOLE : LE CONGRÈS DES MAIRES DE FRANCE,

LES MAIRES ONT UN POUVOIR DÉCENTRALISÉ RECONNU PAR LA LOI MAIS FICTIF FACE À LA CENTRALISATION ACTUELLE

 

Le Congrès des Maires de France est un test rituel de fin d’année.

 

Le maire, c’est l’incarnation de la décentralisation. Il règne sur sa commune : pouvoir de police, responsable de l’exécutif, représentant de l’État…

 

Le Congrès des Maires est une occasion pour le Président de la République et quelques ministres de faire le point sur leurs projets et leurs promesses avec ces grands élus que sont les maires et d'apaiser les courroux des élus locaux.

 

Ces congrès sont, en général, un cafouillage incroyable : des Présidents de la République qui y assistent, les mêmes qui peuvent bouder le Congrès puis assistent au Congrès suivant et sont applaudis ou sont chahutés. Du théâtre et dans les couloirs des échanges intéressants. Entre le pouvoir central et les maires, c’est rarement l’entente cordiale.

 

Leurs rôles sont pourtant complémentaires et ils se retrouvent souvent en conflit.

 

Le maire vit la politique (locale) en concret…l’État lui coupe ses finances ou menace et c’est la guerre. L’autonomie financière de la commune est toujours en sursis.

 

Comme les impôts locaux sont l’essentiel des ressources de la commune et comme c’est le gouvernement qui autorise, modifie comme il le veut (après accord du Parlement) les impôts locaux l’autonomie financière des communes est un leurre.

 

On le vit avec la fameuse suppression de la taxe d’habitation qui est en sursis. Sursis insupportable pour les maires et leurs projets.

 

Voilà bien un exemple d’une décentralisation qui n’en n’est pas une.

C’est l’image d’une France qui se cherche et ne se trouve pas et qui patauge

  • - face à ses 35 000 communes et donc 35 000 maires parfois aussi délégués à l’intercommunalité et autres fonctions territoriales découlant de leurs fonctions de maire. La France, c’est 550.000 élus !

 

  • - il y a un État tout puissant qui veut et peut, avec plus ou moins de succès, tout régenter.

 

Il y a donc incompatibilité entre les pouvoirs conférés par la Constitution, et par les lois aux communes et aux maires :

 

« Les collectivités territoriales de la République sont les communes, les départements, les régions…

Dans les conditions prévues par la loi, ces collectivités s'administrent librement par des conseils élus et disposent d'un pouvoir réglementaire pour l'exercice de leurs compétences.

 

Et les pouvoirs de l’État qui peuvent bloquer toutes initiatives locales ne serait-ce qu’en les privant des moyens financiers nécessaires à leurs projets.

 

À SUIVRE : LA FRANCE INGÉRABLE, LA "CRISE SANITAIRE" AUTRE EXEMPLE DE L’ÉCHEC DU POUVOIR CENTRALISÉ

 

 

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2020 3 22 /07 /juillet /2020 18:48
LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE EN MODE "COVID -19"

LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE EN MODE "COVID -19"

 

 

LES COMMISSIONS ONT ÉTÉ COMPOSÉES ET LE BUDGET PRIMITIF ADOPTÉ

 

Le Président Yannick MOREAU a opté pour l’ouverture des commissions aux élus des oppositions (3 par commission). La longue litanie des élections des élus aux commissions et celle des nominations d'élus aux organismes où elle doit être représentée a pu se faire dans la sérénité et le consensus.

 

LE BUDGET : FAIRE PLUS SANS AUGMENTER LES IMPÔTS

 

L’Agglomération, c’est un budget de plus de 100 millions d’euros. C’est la transcription comptable et financière des projets d’une collectivité. Chaque élu se doit donc de se positionner par rapport au budget qui lui est présenté.

 

 

LES BUDGETS SANS DÉBATS ET UN BUDGET PRIMITIF 2020 DE L'AGGLOMÉRATION APPROUVÉ

 

Il appartenait à L’Adjoint aux finances Alain BLANCHARD de présenter la charge pesante de la cinquantaine de délibérations que constituaient les multiples budgets (comptes de gestion et administratifs 2019, résultats à transférer sur 2020 et budgets prévisionnels 2020).

 

Heureusement que la gestion et la pratique participative mises en place par le Président Yannick MOREAU a permis aux élus de se familiariser avec les pratiques comptables des collectivités comme l’a fait déjà remarquer l’opposant Anthony BOURGET. Les élus ont ainsi pu adopter les budgets en connaissance de cause et préparer éventuellement les questions qu’ils auraient pu élaborer avant le conseil communautaire.

 

Pour les nombreux votes ...avec une constante l’abstention de l’opposition qui pour ce qui concerne les votes ayant trait aux opérations de 2019 (approbation des comptes de gestion et administratifs et report (reprise) du résultat sur 2020) et une constante variable vote contre et abstentions des oppositions  pour les comptes 2020.

 

Nous attendions donc le vote sur le budget primitif 2020 qui fut approuvé largement avec seulement 2 votes contre et 2 abstentions (liste de gauche). Mais pas de questions venant des élus des oppositions et de la majorité.

 

 

LES CHIFFRES ESSENTIELS DU BUDGET PRIMITIF 2020

 

L’AGGLOM֮ÉRATION AFFICHE UNE BONNE SANTÉ FINANCIÈRE ET PEUT MAINTENIR UN TAUX ÉLEVÉ D’INVESTISSEMENTS…GRÂCE AUX EXCÉDENTS REPORTÉS DES ANNÉES PASSÉES

 

Il n’y aura pas d’augmentations des impôts et taxes  ! Bonne nouvelle !

 

 

DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT 2020 : 51,6 millions d’euros (45,2 millions d’euros

en 2019)

 

dont FRAIS DE PERSONNEL : 7,1 millions d’euros  (6.9 millions d’euros en 2019)

 

RECETTES FISCALES : 34,2 millions d’euros (34 millions d’euros en 2019)

 

 

DÉPENSES D’INVESTISSEMENT : 24,1 millions d’euros (22,2 millions d’euros en 2019

Dont

 

Opérations déjà programmées

Complexe sportif, maison des randonnées, place du Vendée Globe, extension de la crèche, aérodrome, acquisitions foncières et réseaux îlot Nord de la Vannerie, pour 9,3 millions d’euros,

 

Investissements récurrents

Réseaux et voirie, déchets ménagers, Gémapi, matériel informatique, renouvellement de véhicules pour 3,65 millions d’euros

 

Investissement Développement Durable

Plan vélo 2020/2025, sentiers cyclistes et pédestres, PLUi , acquisitions foncières plan forêt climat 2050 pour 1,65 million d’euros,

 

Investissements divers

Transports, vestiaires gymnase des Chirons, Aménagement de la déchèterie à l’Ile d’Olonne pour 2,5 millions d’euros.

 

,

 

Covid-19 Plan d’urgence, Plan de soutien et de relance économique

Plan Vendée relance avec le Département, Fonds résilience avec la Région, Plan « la relance aux Sables d’Olonne », aides à l’immobilier d’entreprises soumises à la création d’emplois pour 1,3 million d’euros.

 

 

L’AGGLOMÉRATION LES SABLES D’OLONNE, UNE COLLECTIVITÉ NOUVELLE EN BON ÉTAT DE MARCHE

 

L’Agglomération tous budgets confondus « pèse » plus de 100 millions d’euros.

 

Les indicateurs économiques endettement, taux impôts, charges de personnel positionnent l’Agglomération dans la moyenne de sa « strate ».

 

L’analyse du vote de ces budgets dans un climat plutôt consensuel permet ainsi aux élus d’avoir une certaine sérénité. Cependant, en matière financière rien n’est jamais gagné d’avance. La bonne comme la mauvaise surprise ne préviennent pas sauf si chacun à sa place veille et pour les élus c’est un engagement de tous les jours.

 

 

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2020 7 12 /07 /juillet /2020 19:27
L'ÉTRANGE SALLE DE CONSEIL MUNICIPAL TEMPORAIRE...CHOISIE POUR RENDRE APPLICABLES LES RÈGLES IMPOSÉES PAR LA CRISE SANITAIRE

L'ÉTRANGE SALLE DE CONSEIL MUNICIPAL TEMPORAIRE...CHOISIE POUR RENDRE APPLICABLES LES RÈGLES IMPOSÉES PAR LA CRISE SANITAIRE

 

LA MISE EN PLACE DE LA STRUCTURE MUNICIPALE : COMMISSIONS, AUTRES STRUCTURES ET REPRÉSENTATIONS DE LA COMMUNE

 

 

Suite de :

 

http://www.olonnes.com/2020/07/les-sables-d-olonne-un-conseil-municipal-marathon-pour-la-mise-en-ordre-de-marche-de-la-collectivite.html

 

 

LA MAIRIE ANNEXE DE LA JARRIE À OLONNE SUR MER ACCUEILLERA LE CONSEIL MUNICIPAL

 

En introduction, le Maire Yannick MOREAU a précisé que le Conseil Municipal se tiendra à l’avenir dans la salle de la mairie Annexe de la Jarrie.

 

C’est un enterrement de première classe pour la salle destinée à recevoir les conseils municipaux de Château d'Olonne dans la nouvelle mairie...s'il n'y avait pas eu la fusion des communes. Cette salle construite à grands frais à Château d’Olonne  décidément fait l’objet d’un rejet de la population mais en plus de celle du Procureur de la République et du Préfet qui n’ont pas voulu que cette salle puisse servir de salle pour les mariages : quel gâchis !

 

Autre nouvelle mais meilleure : la possible transmission en direct des conseils municipaux est envisagée.

 

 

LES COMMISSIONS MUNICIPALES : UN GRAND (?) PAS EN AVANT POUR LA DÉMOCRATIE LOCALE

 

Le Conseil Municipal débutait par la mise en place des commissions municipales et par leur composition.

 

L’importance des commissions municipales pour la préparation des décisions du Conseil municipal n’est plus à démontrer.

 

Le Code Général des Collectivités Territoriales CGCT (article L2121-22) stipule en effet que « Le conseil municipal peut former, au cours de chaque séance, des commissions chargées d'étudier les questions soumises au conseil soit par l'administration, soit à l'initiative d'un de ses membres. »

 

Ce texte n’est applicable que depuis la dernière mandature 2014/2020.

 

Il est complété par cette phrase tant attendue des anciens élus des oppositions « la composition des différentes commissions…doit respecter le principe de la représentation proportionnelle pour permettre l’expression pluraliste des élus au sein de l’assemblée municipale.»

 

Les travaux des commissions sont très importants : ils permettent aux élus de prendre connaissance de tous les éléments des dossiers qui sont de la compétence de ladite commission, de proposer des modifications... Même si la commission ne donne que des avis ceux-ci peuvent impacter le projet proposé d’autant plus que lors du Conseil Municipal qui adoptera le projet le ou les élus qui ont donné leurs avis peuvent revenir lors du Conseil Municipal rappeler à leurs collègues leur avis ou remarques.

 

En réalité, le bon fonctionnement démocratique de la cité dépend pour une large part du travail fait en commission et c’est pour cela que la présence effective et active dans les commissions des membres des oppositions est importante. Ce bon fonctionnement de la démocratie locale dépend aussi de l’esprit d’ouverture et du ses du dialogue du Président (le maire) et des vice-présidents de ces commissions qui doivent accepter le débat.

 

Nous reverrons dans notre article sur le budget l’insistance du maire qui tend la main aux oppositions pour « travailler ensemble » et ainsi assurer un bon fonctionnement de la démocratie locale.

 

Nous verrons donc aussi ce qu’il en sera dans la réalité au cours de cette mandature.

 

Liste des commissions dont le nombre est limité à 8.

 

  • Commission culture et patrimoine
  • Commission voirie, mobilité et sécurité
  • Commission développement durable et espaces naturels
  • Commission solidarités, finances et personnel,
  • Commission urbanisme,
  • Commission cadre de vie et vie de quartier,
  • Commission associations, sports, nautisme, événementiel,
  • Commission éducation et jeunesse.

 

On notera la place importante prise par le développement durable, le cadre de vie et la vie de quartiers qui s’installent dans la vie publique locale.

 

LA LITANIE DES DÉSIGNATIONS DES MEMBRES DE DIVERSES COMMISSIONS ET DES REPRÉSENTANTS DANS LES DIFFÉRENTES INSTANCES EXTÉRIEURES

 

Les propositions du maire incluant des membres des oppositions quand cela était possible ont fait passer au mieux ce moment quand même fastidieux mais nécessaire.

 

Plus dur fut le point pourtant secondaire de la création et de son adoption par le conseil municipal  de la liste des grands électeurs « délégués » pour les prochaines élections sénatoriales. Pour la ville des sables d’Olonne il doit y avoir, en plus des 45 conseillers municipaux,17 délégués titulaires supplémentaires et 15 suppléants.

 

Le maire Yannick MOREAU propose une liste complète.

 

L’opposition, par la voix du conseiller d'opposition, Guy BRICARD, demande à présenter aussi sa liste « Maeva ROCHEREAU... » (suivante de liste non élue liste Brigitte TESSON)

 

Il faut donc passer au vote à bulletin secret.

 

La liste présentée par le maire l’emporte avec 36 voix , la liste Maeva ROCHEREAU recueille 5 voix et il y a 4 votes blancs !

 

C'est un comble cette complication pour une institution certes respectable et constitutionnelle mais dont les français (dont le Président de la République)  s'interrogent sur son utilité.

 

Le maire annonce le résultat du vote et confirme que sur la liste des délégués la "Majorité" aura 15 élus et l'opposition 2 élus

 

Petit incident à vite oublier.

 

À SUIVRE : BUDGET….

 

 

 

RÉSULTAT DU VOTE LISTE DES DÉLÉGUÉS POUR LES ÉLECTIONS SÉNATORIALES

RÉSULTAT DU VOTE LISTE DES DÉLÉGUÉS POUR LES ÉLECTIONS SÉNATORIALES

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 19:17
SOUS L'ÉCRAN LE MAIRE YANNICK MOREAU ET À SA GAUCHE LE CHEF DES SERVICES DE LA VILLE ET EN ARC DE CERCLE FACE À LEURS COLLÈGUES ET AU PUBLIC LES ADJOINTS

SOUS L'ÉCRAN LE MAIRE YANNICK MOREAU ET À SA GAUCHE LE CHEF DES SERVICES DE LA VILLE ET EN ARC DE CERCLE FACE À LEURS COLLÈGUES ET AU PUBLIC LES ADJOINTS

PREMIER CONSEIL MUNICIPAL DE LA MANDATURE DANS LA FOULÉE DE CELUI QUI A VU L'INSTALLATION DU NOUVEAU CONSEIL MUNICIPAL ET DE L'ÉLECTION DU MAIRE YANNICK MOREAU

Voir :

http://www.olonnes.com/2020/07/la-municipalite-des-sables-d-olonne-en-ordre-de-marche.html

 

Comme nous l'indiquions 53 points à l'ordre du jour d'un conseil municipal avec le vote du budget primitif en prime, la fonction d'élu n'est pas une sinécure pour les élus.

De plus, les règles concernant la distanciation donne une étrange allure à cette grande salle du conseil municipal "délocalisée" à Olonne sur Mer.

Petit regret : le public a vraiment boudé cette première vraie séance de conseil qui fut pourtant fort instructive.

 

AMBIANCE ASSEZ SEREINE  AVEC QUELQUES VELLÉITÉS D'OPPOSANTS DE DROITE (EX LISTE BRIGITTE TESSON)

Le Maire Yannick MOREAU a joué l'ouverture, la politique de la main tendue aux oppositions.

Rappelons que le Conseil Municipal des Sables d'Olonne se compose 45 élus :

-  la majorité du maire compose un groupe de 36 conseillers municipaux,

- les 3 oppositions ont au total 9 élus soit respectivement 5 conseillers (liste Brigitte TESSON qui a démissionné), 2 conseillers (liste  Claire LEGRAND "En Marche"), 2 conseillers (Liste Caroline POTTIER).

C'est surtout le jeune Anthony BOURGET qui a tenté d'animer ce conseil municipal par une série d'interventions pas toujours adroites sur lesquelles nous reviendrons. Claire LEGRAND a aussi voulu marquer sa différence mais de façon plus diplomatique.

Nous espérions que le budget permettrait aux oppositions d'exprimer leurs objectifs, leurs regrets par rapport à leurs programmes électoraux. Elles devraient s'appuyer ainsi sur ces bases pour amener dans les débats leurs propositions ou contre propositions.

En réalité, il n'y a pas eu de débats sérieux sauf sur des points de l'ordre du jour qui ne méritaient pas qu'on s'y arrêtât comme la liste des grands électeurs pour la prochaine élection sénatoriale ou les indemnités des élus.

L'accessoire l'a emporté sur l'essentiel. C'est le rodage !

Dans cette note d'ambiance, il faudra retenir la perche qu'a tendue aux élus des oppositions et à la société civile des non élus : la participation aux commissions où les apports de tous sont souhaités par le maire.

 

À SUIVRE : ...Le Budget, la méthode de gestion démocratique (déjà mise à l'essai avec les élus de la majorité et avec ceux de l'opposition), la transparence, un lieu "ouvert" pour la tenue des conseils municipaux et leur suivi en télétransmission...

ANTONY BOURGET (LISTE D'OPPOSITION BRIGITTE TESSON) A INTERPELLÉ LE MAIRE À PLUSIEURS REPRISES

ANTONY BOURGET (LISTE D'OPPOSITION BRIGITTE TESSON) A INTERPELLÉ LE MAIRE À PLUSIEURS REPRISES

Partager cet article

Repost0