Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

4 avril 2020 6 04 /04 /avril /2020 20:54
LA PRUDENCE EST DE RIGUEUR

LA PRUDENCE EST DE RIGUEUR

 

LE VOL DU GOUVERNEMENT TURC : QUELLE HONTE...À NE PAS OUBLIER QUAND ON VOUS PARLERA DE L'ENTRÉE DE LA TURQUIE AU SEIN DE L'EUROPE !

La provinces de Navarre et celle de Madrid où CORONAVIRUS  sévit le plus durement avaient acheté et payé 150  respirateurs. Le montage de ces appareils, à partir de pièces provenant de Chine, était effectué en TURQUIE.

L'avion chargé de la précieuse marchandise ne décolla pas. La douane turque a bloqué l'avion et saisi la cargaison et le gouvernement turc a décidé de réquisitionner les 150 " respirateurs ".

Décidément, il n'y a rien de bon à attendre des dirigeants actuels de la Turquie.

 

Une information du gouvernement espagnol de ce jour, après 8 jours de négociations par voie diplomatique, annonce que la Turquie (membre de l'OTAN comme l'Espagne) accepterait de débloquer le matériel !

 

Puisque nous en sommes aux nouvelles qui concernent notre voisin, l'Espagne, signalons que le Premier Ministre Espagnol avait dit que faire porter des masques aux citoyens était un "non sens". Il  vient  d'annoncer que le port du masque serait souhaitable et envisage son port parmi les mesures que le gouvernement met en place pour stopper l'épidémie si cruelle en Espagne. Le "confinement soft" dit "restrictions aux activités non essentielles" sera appliqué jusqu'au 25 avril.

 

Décidément CORONAVIRUS, l'infiniment petit, est capable de déstabiliser les pouvoirs étatiques des grands...pour cela, on va suivre comment le Président américain qui a osé défier l'infiniment petit CORONAVIRUS se reprendra face à l'endémie qui frappe maintenant les USA.

 

Partager cet article

Repost0
3 avril 2020 5 03 /04 /avril /2020 22:58
RÉFLEXIONS SUR CORONAVIRUS

 

 

ÉTONNANT ? LA FIN POSSIBLE DU CONFINEMENT N’EST-ELLE PAS UNE BONNE NOUVELLE ?

 

Sauf sur la saturation des hôpitaux, les médias parlent maintenant parfois plus de la sortie du confinement que de la situation actuelle alors que  la pandémie court encore vite dans le monde.

 

Ne devrait-on pas se réjouir voire avaler un bol d’optimisme sur le fait que l’épidémie est contenue actuellement en France puisqu’on parle de sortie du confinement ?

 

Où est-ce simplement que la peur du relâchement des citoyens n’ouvre la voie à la désobéissance civique qui bloque une ouverture vers plus d’optimisme ? Certes, le relâchement trop rapide serait en toute logique rouvrir la porte à CORONAVIRUS. Mais alors pourquoi donc tant de gens se manifestent pour dire qu’ils sont outrés que les résidences secondaires restent fermées pour ces vacances de Pâques? Mais ces gens, quand ils se foulent la cheville en faisant leur jogging, ne restent-ils pas restés « confinés » 4 semaines avec leur plâtre ?

 

 

UN SCANDALE PARMI LES SCANDALES RAPPELÉ PAR CORONAVIRUS : les résidents et le personnel des EHPAD (Établissements d’Hébergement des Personnes Âgées Dépendantes) vont payer un très lourd tribu à la pandémie.

 

Sur ce blog, depuis plus de 10 ans, nous affichons notre honte face à la situation des EHPAD : personnel admirable pas assez qualifié, sous-payé, générant parfois la maltraitance dénoncée…des plans SARKOZY , HOLLANDE, MACRON se succèdent sans la moindre mise en application sérieuse. Le statut de l’aidant se dessine par petites touches alors qu’il faudrait une vision globale concernant les proches, leurs rôles, le financement de ce cinquième risque (assurance obligatoire?) et surtout le maintien à domicile qui a la préférence des français…

 

Étonnant pourtant, hier soir, dès son avant-propos, le premier Ministre Édouard PHILIPPE a parlé EHPAD…alors qu’après plus d’un mois de crise, du personnel exposé des EHPAD est encore dépourvu de masques et autres moyens de protection, pas de tests…Les résidents désormais sont privés de visites…ces visites qui les font vivre et des parents sont privés de contacts avec un membre de leur famille enfermé !...Des décès atteignent des personnes qui n’ont même pas leurs proches à leurs côtés.

 

Le Premier Ministre a parlé de 750 000 personnes en EHPAD mais la réalité est plus sombre. Il y a à ce jour 1 200 000 personnes âgées dépendantes et en 2040 ce chiffre sera de 2 millions.

 

Ce problème sociétal dépasse donc de bien loin celui des retraites qui a mobilisé pourtant beaucoup d’énergie, peut-être pour rien ?

 

Le leitmotiv est « après CORONAVIRUS, ce ne sera plus comme avant »…On verra mais ce qui est sûr c’est qu’en 2040 il y aura 2 millions de familles concernées par la Dépendance liée au vieillissement.

 

Sur ce sujet le titre de Paris Normandie est éloquent : "Coronavirus. Le drame silencieux des résidents et du personnel des résidences de personnes âgées"

 

 

L’HEBDOMADAIRE « LE POINT » DU 21 NOVEMBRE 2019 ÉCLAIRE UN PEU NOTRE VISION DE LA CRISE : L’ARTICLE S’INTITULE « EST-ON ENCORE BIEN SOIGNÉ EN France ? »

 

L’étude publiée par l’hebdomadaire est fondée sur le Rapport de l’OCDE et sa conclusion est assez désarmante et « contredit bien des idées reçues ». : « La France dispose d’un système de santé relativement performant ».

 

Mais quand on regarde ce système de santé à travers la crise que la France affronte avec CORONAVIRUS comme d’autres pays (Espagne, Italie…) c’est un paradoxe, on a l’impression d’assister à une gestion catastrophe : pas assez de personnel, manque criant de matériel de base, de lits…

 

Pourtant l’OCDE positionne la France au neuvième rang sur 35 pays « riches » étudiés.

 

Certes, on retrouve justement comme nous l’indiquons ci-dessus le problème de la Dépendance comme "défaut majeur dans le système de soins français".

 

Alors pour la crise COROVIRUS que nous vivons d’où peuvent venir les dysfonctionnements ?

 

Puisque ce n’est pas le système de soins qui est à mettre en cause…puisque aussi  le personnel fait une démonstration exceptionnelle de ses capacités et qu’il faut qu’il en soit remercié,

 

il faudra chercher ailleurs les sources des  défaillances dans la gestion catastrophique de la crise…on écoutera les analystes une fois la crise passée et chacun pourra se faire une idée.

Partager cet article

Repost0
2 avril 2020 4 02 /04 /avril /2020 23:07
SOYONS PRUDENTS POUR CHACUN, POUR TOUS, POUR SOI, POUR SES PROCHES

SOYONS PRUDENTS POUR CHACUN, POUR TOUS, POUR SOI, POUR SES PROCHES

 

LA MAIRIE DES SABLES D'OLONNE DANS LE COMBAT

- des masques distribués

- des résidences secondaires fermées...

 

Des mesures comme celles qui touchent les résidences secondaires sont dures mais inévitables...CORONAVIRUS implacable mortifère bloque tous nos déplacements. Pour ne pas participer à sa dissémination sournoise, il faut en passer impérativement par là, par des mesures qui sont nécessaires et parfois peu populaires mais compréhensibles.

Évitons les propos incompréhensibles dans la situation que nous vivons et voyons là aussi l'intérêt général.

Pour vite sortir de cette situation, il faut subir,puis "libérés" il sera temps de voir.

Le maire des Sables d'Olonne, Yannick MOREAU, le répète sur tous les médias :

CORONAVIRUS : SOLIDAIRES DANS LA LUTTE, INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES D'OLONNE
CORONAVIRUS : SOLIDAIRES DANS LA LUTTE, INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES D'OLONNE
CORONAVIRUS : SOLIDAIRES DANS LA LUTTE, INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES D'OLONNE

Partager cet article

Repost0
1 avril 2020 3 01 /04 /avril /2020 22:15

Partager cet article

Repost0
1 avril 2020 3 01 /04 /avril /2020 18:16
CORONAVIRUS : LES MASQUES, CE QU'IL FAUT SAVOIR...

 

LE MASQUE EST UNE PROTECTION MOQUÉE, UN PEU MÉPRISÉE QUI AUJOURD'HUI S'AVÈRE RÉHABILITÉE CAR INDISPENSABLE DANS LA LUTTE CONTRE LA PROPAGATION DU VIRUS

...Mais pas n'importe quel masque comme l'indique le petit descriptif ci-dessus.

RAPPEL

Vu le manque cruel de masques, ne pas en "consommer" si ce n'est pas nécessaire : respectons la priorité aux soignants au sens le plus large, aux malades, aux personnes amenées à travailler au "contact" du public (dont les forces de l'ordre, chauffeurs...), aux personnes à risques...

 

Partager cet article

Repost0
31 mars 2020 2 31 /03 /mars /2020 11:35
L'ELYSÉE, MATIGNON NE PEUVENT TOUT RÉGENTER EN FRANCE

L'ELYSÉE, MATIGNON NE PEUVENT TOUT RÉGENTER EN FRANCE

 

PARTIR DE CE QUI APPARAIT COMME UNE "ÉVIDENCE" POUR BÂTIR UN PROJET, FAUTE D’ANALYSES PRÉALABLES OBJECTIVES ET CONCERTÉES, C'EST COURIR À L’ÉCHEC !

 

En effet, les "évidences" n’en sont souvent que pour ceux qui ne voient pas les problèmes dans tous leurs tenants et aboutissants…ce sont souvent des "évidences" avec avis péremptoires de Comptoir du Café du commerce.

Ces sentences « évidentes » se heurtent à la réalité des faits qui sont têtus, aux exceptions, aux impossibilités de faire…

Cela devient une catastrophe quand ce sont les ministres, les secrétaires d’État voire le Président d la République qui lancent des projets « évidents » qui deviennent des ordres, contre-ordres, anathèmes, réformes, réformettes, abandon de réformes…

 

LA RÉFORME DES RETRAITES : UN DOSSIER MAL PRÉPARÉ ET POURTANT C’ÉTAIT UNE RÉFORME ÉVIDENTE, NÉCESSAIRE ET SOUHAITÉE PAR LES FRANÇAIS

On aurait pu prendre un excellent sujet pour illustrer les « évidences » : celui de la réforme de la retraites…cette réforme était une nécessité reconnue mais il fallait analyser toutes les incidences pour les régimes déficitaires, pour les régimes spéciaux, pour les cotisants qui en signant leur contrat de travail s’ouvraient certains droits dérogatoires aux règles générales, pour les droits des cotisants sur les réserves des régimes complémentaires, à toutes les inégalités évidentes mais peut-être justifiées ou pas…

Le Président voulait sa réforme…il tentera de la faire jusqu’à ce que survienne CORONAVIRUS qui, non seulement, l’a condamné à faire marche arrière et mais, en prime, lui a offert une porte de sortie de crise honorable.

 

LA "RÉFORME TERRITORIALE" DU PRÉSIDENT HOLLANDE : NÉCESSAIRE MAIS IRRÉALISABLE

On pourrait aussi pour illustrer les dossiers fondés sur des « évidences » qui tournent au fiasco et rappeler celui de la réforme territoriale du Président François HOLLANDE.

Elle part d’une " évidence"  : 36 000 communes, 600 000 élus, un mille-feuille ingérable où les compétences des collectivités se télescopent.

Le projet bâclé, critiqué (comme toute réforme en France) s’est réduit comme peau de chagrin.

Il s’est quasiment réduit à la réforme des Régions (diminution de leur nombre) qui, comme l’avaient prévu nombre d’analystes, se révèle comme une catastrophe financière. La grande réforme se trouve à des réformettes annexes (communauté de communes, agglomération, métropoles…).

 

NON DISTRIBUTION DES DIVIDENDES : NOUVEAU PROJET QUI PART D’UNE « ÉVIDENCE ».

AU NOM DE LA SOLIDARITÉ NATIONALE DANS LA PÉRIODE QUE NOUS VIVONS LES ENTREPRISES SOUTENUS PAR DES FONDS PUBLICS DEVRAIENT ABANDONNER LA DISTRIBUTION DES DIVIDENDES. EST-CE AUSSI SIMPLE QUE CELA ?

Sous le titre : « Dividendes : une raison d'être solidaire », Les Échos font dans leur éditorial du 29 mars 2020 une analyse de ce projet peut-être à vocation sociale et solidaire mais aussi un peu démagogique voire heurtant et injuste ! Est-ce vraiment à l’État de gérer les dividendes générés et distribués par les entreprises ? Faut-il traiter les grandes groupes comme les entreprises à capitaux familiaux ?...

Voici le texte des Échos (nos commentaires en NDLR)

« La France n'a jamais vraiment aimé les actionnaires.

Il n'est donc pas très surprenant que les pouvoirs publics aient choisi de conditionner l'accès au dispositif de soutien pour les entreprises au non-versement de dividendes . L'affaire semble si évidente que, pour une fois, le gouvernement, une grande partie du patronat et les syndicats sont alignés.

Certains grands groupes, pourtant, trouvent la solution un peu simple, quand ils n'y sont pas franchement hostiles.

Les dividendes ont pour origine l’exercice 2019 avant le CORONAVIRUS …et 2020 risque d’être morose. (NDLR)

Après tout, les dividendes versés cette année devaient l'être au titre de l'année 2019, un millésime exceptionnel. Ce sont les dividendes payés l'an prochain qui, en toute logique, devraient porter les stigmates de la crise sanitaire. Le krach boursier s'est en outre déjà chargé de faire payer les actionnaires, alors même que contrairement à la dernière crise, il n'est question cette fois d'aucune dérive de l'industrie financière.

Les entreprises en difficultés en 2020 auront besoin de soutiens de leurs actionnaires qui, s’ils sont mis à la portion congrue en 2020 , se feront tirer l’oreille à l’avenir.(NDLR)

Dans les mois qui viennent, certaines entreprises fragilisées auront par ailleurs besoin de la bienveillance de leurs actionnaires si elles doivent lever des fonds pour améliorer leur structure financière. De fait, toutes n'abordent pas la crise dans les mêmes conditions. Certaines ont des actionnaires qui se sont endettés, pour soutenir leur titre ou de façon défensive , et ont absolument besoin de dividendes pour se maintenir à flot. D'autres, comme les banques, valaient déjà la moitié de leur actif net en Bourse avant la crise, et ne peuvent pas se permettre de maltraiter leurs actionnaires.

Ces arguments, légitimes, seront toutefois difficilement audibles dans le contexte actuel, qui n'a rien d'ordinaire. Car les entreprises ne sont pas les seules à supporter l'effort de guerre. Les pouvoirs publics, les contribuables, les employés, les ménages confinés ne sont pas plus responsables que ces dernières de l'épidémie. Leurs actionnaires ont en outre été bien servis ces dernières années - les entreprises du CAC 40 leur ont versé près de 50 milliards d'euros au titre de 2018, auxquels s'ajoutent 11 milliards de rachats d'actions. Ceux-ci ont été les premiers bénéficiaires des records boursiers enregistrés ces dernières années, eux-mêmes largement portés par une politique monétaire ultra-accommodante n'ayant pas grand-chose à voir avec la performance intrinsèque des groupes cotés.

Les grands groupes qui pourraient être tentés de donner la priorité à leurs actionnaires alors que l'économie se prépare à une récession dont l'ampleur ne fait guère de doute, étaient il y a encore quelques mois les premiers à défendre l'existence d'une raison d'être, censée dépasser le simple capitalisme actionnarial. Difficile de ne pas s'en souvenir.

 

CONCLUSIONS

 

Doit-on laisser ainsi à l’État la gouvernance des entreprises ? L’État et surtout ceux qui nous gouvernent peuvent-ils tout régenter ? Quand on voit la gestion des Hôpitaux et de la Santé et celle des EPHAD avec les promesses concernant les personnes dépendantes, on peut douter fortement de cette capacité de l’État.

 

Les entreprises et leurs dirigeants ne savent-ils pas mieux que les ministres et les hauts fonctionnaires ce qui est bon et bien pour la solidarité nationale, pour l'économie et pour leurs entreprises ?

 

On ne gère pas un pays avec de prétendues et présumées bonnes idées de quelques-uns et sans concertations préalables et études sérieuses et surtout sans a priori.

 

Nos dirigeants n'ont pas compris "les gilets jaunes" et le Grand Débat...pourtant celui-ci s'était déroulé il y a seulement 14 mois !

Partager cet article

Repost0
31 mars 2020 2 31 /03 /mars /2020 10:09
CORONAVIRUS : LES AVOCATS SOLIDAIRES
CORONAVIRUS : LES AVOCATS SOLIDAIRES

Partager cet article

Repost0
29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 12:14

LES ANGLAIS CROYAIENT QU'AVEC LE BREXIT ET QUE VIVANT DANS UNE ÎLE, ILS SERAIENT ÉPARGNÉS ! POUR EUX, AUJOURD'HUI LA RÉALITÉ EST PLUS CRUELLE

Le malheur des uns ne fait pas le bonheur des autres : soyez raisonnables et solidaires, confinez-vous bien !

 

UN MÉMENTO POUR MIEUX VIVRE LE CONFINEMENT AUX SABLES D'OLONNE

Ci-dessous un mémento qui peut et doit vous rendre service.

C'EST LE PRINTEMPS MAIS C'EST AUSSI L'ÉPIDÉMIE C'EST LE PRINTEMPS MAIS C'EST AUSSI L'ÉPIDÉMIE

C'EST LE PRINTEMPS MAIS C'EST AUSSI L'ÉPIDÉMIE

BEAUCOUP D'INFORMATIONS IMPORTANTES (17 pages) ...pour les consulter nous vous proposons cette table des matières

 

Précision amende :

L’amende pour non-respect du confinement reste à 135 euros mais passe à 200 euros en cas de récidive dans les quinze jours

Un particulier risque une amende s'il se déplace à l'extérieur sans attestation dérogatoire ou avec une attestation incomplète, s'il ne respecte pas les mesures plus restrictives prises par le préfet de leur zone de résidence comme les couvre-feux, ou s'il participe à un rassemblement de plus de 100 personnes

 

 

ACTUALITÉS DU JOUR LES SABLES D’OLONNE

 

TABLE DES MATIÈRES

 

 

PAGE 1

 

Maintien des marchés alimentaires couverts

 

CONFINEMENT - limitation d’accès aux résidences secondaires

 

Page 2

 

APPEL AU DON - Centre Hospitalier

 

SOCIAL - PORTAGE DE COURSE À DOMICILE

 

SOUTIEN AUX PERSONNES

 

LES COMMERCES LIVRENT À DOMICILE

 

PAGE 3

 

LA SEM DÉVELOPPEMENT à l’écoute des entreprises

 

PAGE 4

 

Un concours de dessins organisé par les médiathèques

Newsletter - Restez informés des actualités

 

PAGE 5

 

RAPPEL DES MESURES EN VIGUEUR

SERVICES AUX USAGERS

 

PAGE 6

 

MOBILISATION CITOYENNE - Plateforme participative

 

PAGE 7

 

SOCIAL - SOUTIEN AUX PLUS FRAGILES

SOCIAL - PORTAGE DE COURSES À DOMICILE

 

PAGE 8

 

SOCIAL - Soutien aux personnes en situation de handicap

SANTÉ - En cas de suspicion de Coronavirus Covid 19

SANTÉ - Organisation du Centre Hospitalier

 

Page 9

 

SANTÉ - La VILLE commande 100 000 MASQUES

SANTÉ - DON DU SANG

 

Page10

 

ACCUEIL DES ENFANTS DES PERSONNELS SOIGNANTS

ÉDUCATION JEUNESSE

CULTURE SPORT ET LOISIRS

 

Page 11

 

ANIMATIONS MÉDIATHÈQUES

COLLECTE DES DÉCHETS

ENVIRONNEMENT - Astreinte Espaces Verts

DÉPLACEMENTS

 

Page 12

 

Arrêté municipal - Précision Horaire - attestation de Déplacement

Médiateurs

 

RESTRICTIONS D’ACCÈS AUX ESPACES PUBLICS

INTERDICTION DE FRÉQUENTATION DES ESPACES CÔTIERS DU LITTORAL

 

Page 13

 

CONFINEMENT – Mesures Préfectorales complémentaires

 

Page 14

 

135 Euros (voir note ci-dessus)

La réglementation s’applique également à l’aviation

Limitation d’aces aux résidences secondaires

 

Page 15

 

INTERDICTION JUSQU’À NOUVEL ORDRE DES LOCATIONS SAISONNIÈRES SUR LA COMMUNE DES SABLES D’OLONNE

SÉCURISATION DES MARCHÉS OUVERTS AUX SABLES D’OLONNE

 

PAGE 16

 

INTERDICTION D’ACTIVITÉSÉ ֤NAUTIQUES

COMMERCES – Suspension de la redevance du domaine public

 

PAGE 17

 

COMMERCES : Soutien aux commerçants

COMMERCES ALIMENTAIRES

ENTREPRISES : ALLÔ PME CORONAVIRUS AU

02 40 44 60 01

 

 

CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ
CORONAVIRUS : PLUS D'INFORMATIONS DE LA VILLE DES SABLES, PLUS DE SERVICES ET D'ENTRAIDE, PLUS DE SÉCURITÉ

Partager cet article

Repost0