Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 21:50
CHÂTEAU D'OLONNE : cérémonie du 8 mai

APPEL POUR UNE COMMÉMORATION À CHÂTEAU D'OLONNE : DONNER UN SENS NOUVEAU À CES COMMÉMORATIONS

 

Une cérémonie du souvenir de la fin de cette deuxième guerre mondiale au moins pour l'Europe.

Cette commémoration étant maintenue, il faut lui donner un sens qui n'est plus l'originel : celui de la reddition de l'Allemagne en 1945 est devenu celui de la réconciliation. L'Europe vit dans une paix relative chérement acquise et toujours sous une nouvelle menace.

Il serait temps de revoir le rituel de ces commémorations du 8 mai, 14 juillet, 11 novembre et maintenant celle du très controversé 19 mars, jour du "souvenir" d'un accord d'un pseudo cessez-le feu en Algérie où le sang du déshonneur a coulé des mois durant...

Rassembler quelques citoyens, de rares anciens combattants plus ou moins reconnus, quelques jeunes et ...pour on ne sait plus quel objectif n'est peut-être pas le meilleur moyen de souder citoyens et nation dans un souvenir d'événements dramatiques où l'homme a détruit l'homme parfois sans savoir pourquoi.

Oui, les héros anonymes par leur sang versé ont sauvé la PATRIE, leur sang a fondé la NATION mais posons la question : comment en 2016 formuler et transmettre le message ?

Pourtant au loin encore plusieurs milliers de nos jeunes souffrent et meurent parfois pour défendre LA LIBERTÉ aux quatre coins du monde et aujourd'hui même en FRANCE ils mènent un combat nouveau pour protéger la vie des français mais aussi le PAYS contre une autre forme de totalitarisme.

Au-delà de la division maladive et démocratique des français ne faudrait-il pas donner un sens patriotique de reconnaissance à tous ceux qui ont sacrifié leur vie pour fonder et défendre la nation dans son unité lors d'une grande et unique FÊTE NATIONALE et aussi réhabiliter l'Histoire de France.

 

Commémoration de la Victoire du 8 mai 1945

 

Programme de la cérémonie du 8 mai

Commémoration du 71e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale

 

10 h Rassemblement place de l'Hôtel de Ville

10 h 15 Défilé au monument aux Morts avec la participation de l'Orchestre d'Harmonie des Sables d'Olonne, les enfants des établissements scolaires, les sociétés patriotiques, leurs drapeaux et les personnalités officielles

10 h 30 Place du cimetière : envoi des couleurs, dépôt de gerbes, minute de silence et lâcher de pigeon

10 h 45 Vin d'honneur à la salle municipale Calixte-Aimé Plissonneau Distribution de friandises aux enfants

11 h 15 Messe à la mémoire des Morts

Partager cet article

Repost0
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 23:44
Le maire absent était représenté par son adjoint candidat aux municipales qui a lu le message rituel du ministre des anciens combattants (voir ci-dessous)

Le maire absent était représenté par son adjoint candidat aux municipales qui a lu le message rituel du ministre des anciens combattants (voir ci-dessous)

19 mars "Journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et miltaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc"

Les mots pour cette journée ne sont pas encore  les bons...trop de plaies sont à vif, une France qui n'assume pas, des harkis et leurs familles abandonnés, un millions de français déplacés, des disparus oubliés...rien que cette date du 19 mars continue à diviser.

Dommage !...une pensée à ceux qui ont souffert et à ceux qui souffrent encore l'injustice de l'hoistoire qui ne porte pas son nom.

19 mars 1962-19 mars 2014 devoir de souvenir : Algérie, Tunisie, Maroc

Partager cet article

Repost0
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 14:21
CHATEAU D'OLONNE : conseil municipal du 6 mars 2014
CHATEAU D'OLONNE : conseil municipal du 6 mars 2014

Un conseil municipal d'exception : le dernier de la mandature et le dernier pour le maire en place depuis 1989 Jean-Yves BURNAUD et pour quelques autres élus.

Une salle du Conseil Municipal remplie comme on l'a rarement vue.

Un ordre du jour qui n'avait rien d'enthousiasmant et qui fut agrémenté par deux petits débats.

LOGEMENT A CHÄTEAU D'OLONNE : le gros échec du Maire sortant et de son équipe

Le maire a tenu à faire une petite mise au point sur ce que dit l'opposition sur le logement. Un bon dialogue de sourd.

L'opposition CAP VRAI dit que sur les 4 sites sur lesquels des lotissements communaux étaient prévus : les Bourrelières, Centre Ville, Puits Rochais et Les Prés de la Clais Sud.

Les projets sur ces 4 sites datent d'avant 2008 et rien n'est sorti.

C'est une donnée incontestable.

Le maire esquive le problème posé de la non réalisation des projets de lotissements communaux. Il met en avant des chiffres de la promotion immobilière privée et  les entraves et contraintes administratives.

Ses arguments ne tiennent pas et sont contradictoires : les contraintes pèsent aussi sur le promoteurs privés.

Le maire a commis une erreur grossière dans le dossier du Centre-Ville qui a fait qu'il a fallu reprendre les études apréè 4 ans de travail ! pénalisant les services municipaux et élus concernés. Que de temps et d'argent perdus !

Enfin, si les maires des communes voisines ont pu faire sortir de terre des lotissements et si Château d'Olonne ne peut le faire il y a bien une ou des raisons.

Une de celle-ci est dévoilée par l'adjointe à l'Urbanisme en réponse au "pourquoi avez-vous abandonné le projet des Bourrelières?" Réponse : pour éviter de mettre trop de logements sur le marché...cela signifie donc que la priorité est donnée aux promoteurs privés et que la commune abandonne ses prérogatives au profit  du secteur privé, abandonne les études faites et payées par les castelolonnais ... L'adjointe au maire, candidate aux élections municipales, se tire donc une balle dans le pied. Elle oublie qu'en matière de logements les secteurs  privé et public ne sont pas concurrents mais complémentaires.

De plus, n'y a-t-il pas contradiction entre le fait pour le Maire d'acheter des terrains pour créer des lotissements communaux et de ne rien construire sur ces terrains alors que les promotions privées y compris les plus mal placées (comme l'est grands terrages" au Petit Paris) voient le jour.

Dialogue de sourds : car l'opposition parle lotissements communaux qui n'ont vu aucune réalisation au cours de la mandature 2008 2014 et le maire qui , à défaut d'argument, répond en parlant des logements et lotissements privés.

Les victimes : les 400 familles qui attendent un logement.

.

UN ZERO pointé, monsieur le maire !...vous auriez dû ne pas faire cette mise au point pour votre dernier conseil municipal. Elle se retourne contre vous et votre équipe (surtout si la presse analyse bien la situation et en fait part objectivement) à ses lecteurs. 

A méditer pour sanctionner le candidat Joël MERCIER, Premier adjoint Yves Burnaud prétendant au trône.

 

Dernier conseil municipal...à suivre

 

 

Partager cet article

Repost0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 18:02
ECHOS Petit Paris à Château d'Olonne

Quelques réflexions de castelolonnais:

 

- Trouée verte et eau pluviale:

Il y a un peu moins d’un an, deux personnes de la société NCA ont vu le terrain du lotissement avec Mme Vilain, alors qu’ils faisaient le recensement des zones humides. 2 zones se trouvent sur ce terrain, d’environ 1000 m² chacune, qui n’ont donc pas été prises en compte. Par contre, on peut très bien distinguer ces zones sur les photos satellite.

Il est à remarquer que, maintenant que le sol du lotissement a été « drainé », l’eau de pluie, au lieu de s’infiltrer pour partie et rester stagnante pour le reste en raison de qualité des sols, est entièrement amenée dans les fossés municipaux. Un simple calcul (en arrondissant les chiffres) : la dernière nuit, avant les gros problèmes de Cayola, il est tombé 49 mm de pluie (relevés dans mon pluviomètre), la superficie du lotissement est de 30.000 m² ; cela représente un surplus de 1500 m3 d’eau à ajouter à ce qui s’est retrouvé bloqué à Cayola. Cela n’a fait qu’amplifier la masse d’eau qui a créé les problèmes, d’autant que les fossés ne sont pas curés comme il le faudrait et le cours d’eau « la combe » qui fait office de limite entre Château d’Olonne et Talmont n’est quasiment plus entretenu .

L’ensemble du site qui va du rivage au Petit Paris devrait rester, ainsi que cela était prévu au PLU, naturel, sanctuarisé, voire classé Natura 2000, ne serait-ce que pour conserver un minimum de paysage et animaux sauvages pour que les générations futures puissent voir concrètement à quoi pouvait ressembler leur pays.

En résumé : . La vallée de la Combe devrait être sanctuarisée, . Le site, littoral et rétro-littoral, devrait être classé Natura 2000 . Un équilibre devrait être fait entre les terrains naturels (friches) et les terrains aménagés (lotissements urbains)

- Prévention des risques

Bassin versant : les évènements récents confirment ce qu’indiquent les courbes de niveau relevées sur les cartes.

Les risques potentiels se sont avérés exacts.

- Circulation : la rue du Petit Paris, ainsi qu’elle a été refaite est devenue encore plus dangereuse qu’elle n’était auparavant : elle plus lisse (donc plus rapide), plus étroite, avec des bas- côtés soit meubles, soit avec des bordures hautes en béton en plein virage. Quant au carrefour de cette rue avec celle des Prises Dorlaix (puisque un sens giratoire a été établi), il n’y a aucune visibilité à gauche, voie que l’on traverse en premier lorsque l’on sort.

De plus, les trottoirs,côté impair, sont végétalisés, c’est-à-dire impossibilité de circuler dessus sous aucune forme.

Les piétons doivent donc traverser la rue (n’importe où) pour rejoindre le côté pair de la rue, et circuler sur la piste cyclable.

41 maisons supplémentaires supposent environ 150 personnes et 80 véhicules supplémentaires.

- Desserte du lotissement :

A rappeler que le panneau « impasse » de la rue des Grands Terrages n’a pas été réinstallé depuis des travaux routiers. Pourtant cette « rue » est bien une impasse puisqu’elle n’a qu’un tenant et aucun aboutissant. (constation faite pas huissier). De plus, le chemin de terre qui relie la fin de cette rue à la rue du Petit Paris : le chemin de la Fraternerie, fait partie du réseau de chemins du Pays des Olonnes à usage des vélos et piétons et est balisé comme tel. Il est bien entendu également accessible aux agriculteurs.

Partager cet article

Repost0
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 11:46

LE CENTRE VILLE DE CHÂTEAU d’OLONNE : enfin, un demi aveu d’un échec total très coûteux de la gestion des équipes municipales depuis 25 ans !

LES DÉCOUVERTES DE « NANETTE VITAMINE » : enfin les candidats découvrent un vrai problème.

Il n’y a pas de Centre Ville à Château d’Olonne.

Mais alors pourquoi avoir tant dépensé ? Qui a pensé aux commerçants sédentaires et non sédentaires?

À lire l’article d’Ouest France de ce 27 février 2014 des élus ou candidats et des candidats élus sortants découvrent ce qui a été dit des dizaines de fois en commission URBANISME et lors de Conseils Municipaux : Château d’Olonne 15.000 habitants n’a pas de Centre-Ville !

Nous vous rappelons les nombreuses interventions de l’Équipe CAP VRAI  depuis des années lors des travaux pour la montée à l’Église, lors des travaux sur l’Office de tourisme, lors des votes du budget, lors de l’élaboration du projet de nouvelle mairie, lors de la création de la GARGAMOELLE…

Les exemples fourmillent rapportés sur ce blog.

Faites sur ce blog « recherche : « tapez centre-ville »…vous saurez tout sur les propositions qui auraient permis de construire un vrai Centre-Ville à Château d’Olonne et qui n’ont reçu comme réponse que mépris et silences.

 

Des études onéreuses qui ont été enterrées et qui disaient tout !

Ce n’est pas faute d’avoir dépensé en études.

Il y a une ancienne étude demandée au cabinet  GOUJON ;

Il y a eu en 2009 une étude très poussée du cabinet ALTERLAB avec un vrai projet réaliste ;

Il y a eu aussi une autre étude mise au placard : la requalification du Centre Ville ;

Si nous pouvions chercher plus, on trouverait encore d’autres projets et études !

Des travaux faits à grands frais sans cohérence, sans projets d’ensemble

La municipalité a mis de côté les études payées fort cher et a bricolé.

Ceux qui ont décidé de ces travaux (montée à l’Église, jet d’eau, office de tourisme, parkings…) depuis 25 ans et particulièrement ces 10 dernières années sont disqualifiés maintenant pour parler du centre-ville. Ils ont montré leurs limites pour des raisons qui les concernent et pas toujours claires…comme la montée à l’Église où les terrains préemptables de la succession « Château » (voir photo ci-dessous) ont été gelés puis livrés à la promotion…On a fait sur ce site un aménagement coûteux, impraticable, dangereux lors des entrées sorties d’école combinées avec les entrées, sorties de cérémonies à l’Eglise.

Or, avec les terrains des propriété « Château » il y avait tout l’espace pour aménager le pourtour de l’Église : parkings, accueil de manifestation…cela l’opposition CAP VRAI l’a dit, écrit et se retrouve dans les PV de Conseil Municipal ! Ceux qui ont décidé de ces travaux (montée à l’Église, jet d’eau, office de tourisme, parkings…) depuis 25 ans et, particulièrement ces 10 dernières années ,sont disqualifiés maintenant pour parler du centre-ville.

Les dissidents de la liste CAP VRAI et GAUCHE OUVERTE qui ont soutenu ces réalisations dispendieuses et inappropriées semblent maintenant découvrir le problème. Ils sont donc aussi disqualifiés. Là aussi, on ne les a pas entendus lors des délibérations concernant le centre ville.

C’est pour cela, entre autres raisons, qu’il faut aussi à Château d’Olonne le CHANGEMENT.

La nouvelle mairie, si elle devait se faire, devrait s’inclure dans un schéma général de Centre Ville vivifié, attractif…Si le projet de nouvelle mairie se réalise de manière excentrée par rapport à un vrai centre-ville comme le présente le projet actuellement, ce sera encore une erreur grossière.

Un Centre Ville vivant comprend l’Hôtel de Ville, l’Église, des commerces, des parkings, un marché, des salles municipales, une ou salle de spectacles, les écoles, une esplanade « mail » où il fait bon de s’arrêter , ds lieux conviviaux…la GARGAMOELLE y aurait eu sa place sous une autre forme.

N'oublions pas notre autre centre de vie et d'animation : la Pironnière et sa place des Acacias.

 

Merci à Ouest France de nous avoir donné l’occasion de parler de ce sujet et de mettre les points sur les i pour éviter aux électeurs castelolonnais d'être induits en erreur. Les belles promesses de certains maintenant ne méritent qu’une réponse : qu’avez-vous fait depuis 10 ans, 20 ans pour faire un vrai centre-ville à Château d'Olonne? …à part des études et des travaux coûteux et désordonnés.

.

CENTRE VILLE DE CHÂTEAU D'OLONNE : 25 ans d'échecs et de gaspillages
CENTRE VILLE DE CHÂTEAU D'OLONNE : 25 ans d'échecs et de gaspillages

Partager cet article

Repost0