Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

SOUTENEZ NOTRE ACTION : abonnez-vous, adhérez à notre association CACO

Recherche

28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 05:15
 
 

 
 
Association L’ORBESTIER
Déclarée le 24 janvier 1989
 
 
Siège : 17, rue du Petit Paris
85180 Le Château d’Olonne
 
Président : Henri GUIBERT
henri.guibert@wanadoo.fr
 
27 avril 2007
 
L’Association L’ORBESTIER a tenu son assemblée générale ce 27 avril et a élu son nouveau Bureau. Le Président « fondateur » Joël GUERSENT assume la passation de pouvoir à son successeur Henri GUIBERT et reste membre du Conseil d’Administration.
 
En plus des missions habituelles qu’elle réalise telles que l’organisation des visites de l’Abbaye et celle d’animations, un programme ambitieux est en phase de lancement. On peut citer :
 
- restauration de l’écluse (pêcheries) de l’Anse aux Moines,
- festival du livre du Moyen Age,
- réimplantation des vignes autour de l’abbaye,
- recensement du « patrimoine des Bénédictins » de l’Abbaye à Vairé en vue de la création d’un circuit « sur les pas des moines… »
- expositions
 
Il est fait appel à tous les talents, à toutes les bonnes volontés, à tous les amateurs de veilles pierres, d’art, d’histoire…pour réaliser ces projets.
 
De nombreux habitants du Pays des Olonnes et même des non résidents, soit une centaine de personnes, ont rejoint l’Association pour faire revivre ce site exceptionnel. En 2007, elles participeront à ces « chantiers »…n’hésitez pas à nous contacter pour rejoindre cette équipe et apporter aussi votre « pierre à cet édifice ».
 
henri.guibert@wanadoo.fr
 
Repost 0
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 19:49

DES PROJETS D’AVENIR

 

 

ZAD de la VANNERIE

 

VENDEOPOLE

 

 

« Ça Cafouille »

RAPPEL

 

 

Les grandes orientations pour notre avenir au Pays des Olonnes ont été récemment définies par nos élus avec la participation dans une certaine mesure de la représentation des forces vives du pays : ainsi, les élus en ont décidé lors de l’élaboration du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT)…et lors de l’étude prospective d’OLONNES 2020 et puis…on voit les Municipalités d’Olonne et de Château d’Olonne prendre des dispositions qui ne paraissent pas correspondre aux orientations décidées et présentées aux citoyens.

 

ERREMENTS

 

 

Il faut que nos élus répondent clairement : ces orientations sont-elles prises

 

- par stratégie politique pour s’éviter de s’entendre dire que les Olonnes n’ont plus de projets ambitieux et ou pour simplement répondre à une obligation légale comme le Schéma de Cohérence Territoriale ?

 

- ou, s’agit-il réellement de projets, d’une volonté politique affirmée de l’élaboration d’un cadre porteur d’avenir dans lequel nos élus croient ?

 

Pour l’instant, nous, observateurs attentifs, sommes dans le doute que les déclarations et attitudes des mêmes élus alimentent.

 

Ainsi, le VENDEOPOLE verra, apprend-on, s’implanter des entreprises dans le secteur des hautes technologies. N’a-t-on pas parlé sur ce site d’usine de traitement des boues de la station d’épuration ? Il faut clarifier les choses : si l’on veut « faire venir au Pays des Olonnes » des entreprises de haute technologie il faut d’abord prévoir l’environnement : accès, développement des structures d’accueil…). A notre connaissance, si cette ambition est affichée dans « ’Olonnes 2020 », à ce jour, rien n’est programmé et ce n’est pas l’état des finances de la Communauté de Communes qui permettra d’avancer.

 

De plus, si l’on étudie les implantations sur les autres VENDEOPOLES (5 parcs départementaux sont réalisés et trois sont en cours d’implantation) l’objet des VENDEOPOLES est de favoriser l’implantation d’entreprises du secteur industriel ou tertiaire et non d’attirer des entreprises de haute technologie qui nécessitent un environnement dont le Pays des Olonnes ne bénéficie pas encore. Il faut être sérieux le VENDEOPOLE Littoral Sud n’existe pas encore.

 

Sur la ZAD de la VANNERIE, on ressent aussi à travers les déclarations des élus des objectifs différents puisque les deux communes concernées par le foncier ne semblent pas avoir le même objectif. Sur la partie située sur la Commune de Château d’Olonne il est question de créer des logements sociaux…ce qui ne correspond pas à des implantations d’un parc technologique !!! Des logements sociaux : attribués selon quels critères ? Dans quel cadre ?

 

C’est la Communauté de Communes qui a pour compétences « l’étude et l’élaboration d ‘un projet de programme local de l’habitat (sa mise en œuvre reste de la compétence des communes » et « la politique et l’action en faveur de l’habitat social ». Comment la Commune de Château d’Olonne peut-elle projeter d’affecter des terrains et se lancer dans un plan de logement social sans que la Communauté de Communes ait fixé le cadre qui est de sa compétence ?

 

Voilà deux exemples de schémas d’incohérence territoriale.

 

Il est grand temps que nos élus des Sables d’Olonne, du Château d’Olonne et d’Olonne sur Mer accordent leurs violons et parlent d’une seule voix…à moins qu’ils agissent ainsi pour faire triompher le processus de la COMMUNE UNIQUE.

Repost 0
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 22:14

BUDGETS  DES COLLECTIVITES DU PAYS DES OLONNES : DANGERS

Les débats d'orientations budgétaires des collectivités du Pays des Olonnes permettent (en théorie) avant la présentation de leurs  budgets d'informer les élus et les citoyens sur leur situation financière et sur les projets.

Nous avons dans ce contexte analyser la situation au Pays des Olonnes et nous vous faisons p art de nos réflexions : DANGER !

L'avenir n'est pas réjouissant pour le contribuable et pour la capacité des collectivités olonnaises de mettre en oeuvre une politique ambitieuse, porteuse d'avenir...il va falloir du courage politique à nos élus pour assainir la situation...une solution : la commune unique...et vite cela aidera bien les choses.

Pour en savoir plus : Cliquer sur ce lienddata.over-blog.com/xxxyyy/0/47/65/24/budgets/l--intercommunalite-rico-25-fev-2007.doc   

 

Repost 0
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 20:51
Le cercle d'informations sur le Pays des Olonnes s'enrichit...le blog APRO est lancé, le site "curiosités"...des citoyens travaillent pour la collectivité
Repost 0
15 mars 2007 4 15 /03 /mars /2007 18:44

LES MASSES BUDGETAIRES 2006

Un point à bien connaîttre pour comprendre les difficultés financières de la Communauté de Communes des Olonnes : les budgets des trois communes et celui de la Communauté de Communes

 

 

Collectivités

Millions d'Euros

%

Les Sables d'Olonne.

52

28

Château d'Olonne

26

14

Olonnes sur Mer

22

12

Communauté de Communes

des Olonnes

87

47

Total :

187

100

Repost 0
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 19:50

 

 Panneau

d'Entrée

 

 

 

 

 

 

 Panneau de sortie

 

 

 

 

On entre dans la ville Château d'Olonne On sort de la ville Le Château d'Olonne

Quel est le véritable nom de cette commune ?

Il semble bien que sa signalisation hésite sur ce point si on s'en réfère aux panneaux ci-dessus placés au même endroit de chaque côté de la rue Pierre Curie.

La visite de quelques sites Internet locaux, particulièrement ceux d'organismes territoriaux officiels, devrait permettre en principe de percer cette énigme :

Château d'Olonne ou Le Château d'Olonne?

En fait, les résultats à ce sujet , qui proviennent d?une visite effectuée sur les sites en février 2007, n'éclairent pas vraiment le propos. Au contraire c'est la confusion entre les deux dénominations, non seulement d'un site local à l'autre, mais également au sein d'un même site pour certains d'entre eux.

En 2003 (J.O. 288 du 13 décembre), un arrêté a réaffirmé que l’INSEE détient l’orthographe officielle telle que présentée dans la « Nomenclature des collectivités territoriales et des circonscriptions administratives de la France et des pays et territoires étrangers dénommée code officiel géographique (COG) ».

  

 

En l’état de cette nomenclature, à ce jour, le nom officiel et légal de la commune est donc CHATEAU D’OLONNE

Pour plus d'informations utiliser le lien : 

http://www.paysdesolonnes85.over-blog.com 

Repost 0
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 12:06
LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DES OLONNES (CCO)
 
 
L’Objet de l’intercommunalité
 
RAPPELS
 
La création en 1994 de la CCO (Communauté de Communes des Olonnes), a permis le transfert progressif de compétences des communes à la CCO, certaines obligatoires, d’autres facultatives.
 
Seules, les compétences en matière scolaire et de l’urbanisme (instructions et délivrance des permis de construire) sont restées à la charge exclusive des communes.
 
« Organe de coopération, la Communauté de Communes des Olonnes regroupe les trois communes du Château d’Olonne, d’Olonne-sur-Mer et des Sables d’Olonne. Ses missions sont multiples et portent sur des sujets aussi variés que l’économie (gestion de différentes zones d’activités, d’une pépinière et d’un village d’entreprises), l’environnement (assainissement, collecte et tri sélectif, fourrière automobile), la voirie (création et entretien de routes et d’artères d’intérêt communautaire), le sport, la culture (gestion de l’école de musique) ou les affaires sociales (gestion des structures petite enfance).
 
Bien, vite, à un moindre coût et pour le bien de tous : tels sont les objectifs que la CCO s'est fixés »
 
C’est ainsi que ainsi la Communauté de Communes des OLONNES (CCO) se définit elle-même.
 
Aujourd’hui quelle est la réalité ? C’est ce que nous verrons en examinant concrètement par la suite divers aspects de la CCO : transferts de compétences, difficultés financières de la CCO, les bonnes et les mauvaises solutions…et votre participation à ce dialogue…
 
Repost 0
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 21:51

 SAUVEGARDE DU PATRIMOINE

Vous avez dans l'album photo du blog quelques photos de pêcheries...une histoire de notre pays qui a mille ans ...alors voici quelques informations...en attendant vos réactions, voire votre collaboration.

La définition donnée par l'Ordonnance de la Marine des parcs et pêcheries est la suivante : Sous le nom de parcs et pêcheries maritimes, on entend tout espace circonscrit sur les grèves, dont quelqu'un s'est mis en possession, à dessein de s'y attribuer un droit de pêche exclusif, soit pour le temps actuel de la pêche, soit en vue d'un établissement perpétuel.

L'"écluse" est un parc ou une enceinte uniquement constituée en pierres, comportant généralement une grille de bois

 

Les "bouchots" sont des parcs en bois entrelacés nommés clayes ou pêcheries de clayonnage, adaptés à des rivages peu exposés.

 

Les pêcheries ou écluses sont des "pièges à poissons", aménagés sur un site naturel rocheux dans la grève, dont la figuration permet de retenir le poisson à marée descendante, dans une forme de cuvette semi-ouverte vers la côte. Les pêcheurs à pied ont pu rajouter des pierres pour clôre en partie cet espace

 

On fait sur la grève des murailles à pierres sèches. Communément, on les appuie sur quelques rochers pour s'épargner du travail et augmenter la solidité de l'ouvrage. Quelquefois, on donne aux murailles 3

Repost 0