Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 23:33

DSC05952

 

 

 

Nous nous sommes penchés à plusieurs reprises sur un malade : l’hôpital à travers le vécu des difficultés de l’Hôpital au sein du Pôle de Santé des Olonnes.

Le sujet revient à l'ordre du jour et le gouvernement se penche aussi sur ce malade « L'hôpital redéfinit ses missions avec le service public territorial de santé »

Nous vous donnons ci-dessous des extraits de ces orientations et réflexions gouvetnementales.

En pratique, « toutes les structures, tous les professionnels, y compris les libéraux, sont appelés à coopérer concrètement et efficacement pour garantir la meilleure organisation des parcours de soins et assurer la qualité de la prise en charge des usagers, patients, personnes âgées, personnes handicapées », précise la Ministre Marisol TOURAINE, "autour d'objectifs de santé publique et de réduction des inégalités de santé, prévention et promotion de la santé, accès aux soins, prise en charge sanitaire, médico-social et social."

« Les nouvelles missions de l'hôpital public s'inscrivent dans la Stratégie nationale de santé qui a pour socle la réorganisation du système de santé centrée autour du patient. Elles seront redéfinies dans la future loi de santé publique de 2014. »

Une stratégie dont la pierre angulaire est la réorganisation du système de santé autour du patient avec la structuration d'une médecine de parcours.

Qu'est-ce qu'une médecine de parcours ?"Concrètement, mettre en place une médecine de parcours et organiser le parcours de soins, cela signifie que ce n'est pas au patient de coordonner lui-même la série d'actes ou d'interventions dont il a besoin. Cela signifie que les professionnels de premiers recours articulent leurs interventions et qu'ils se communiquent des informations nécessaires à la continuité des soins", a expliqué Le Premier Ministre à Grenoble.

Le Service de la SANTE a-t-il besoin de théorie ou de remèdes pratiques ?

Il nous est presentée une belle théorie mais face à la situation concrète parfois dramatique du service public SANTE nous pensons que le personnel hospitalier et les « patients » ne peuvent se satisfaire d’un langage aussi théorique voire indécent. Aujourd’hui, il faut des propositions concrètes adaptées à chaque « territoire » et à chaque établissement ou branche professionnelle.

Le taux d’absentéisme du personnel dans de nombreux services est dramatique. Il n’est pas condamnable en soi mais simplement il est le signe patent d’un malaise jamais connu. Le pays a plus besoin du traitement de ce malaise que de l’élaboration de théories sur le service Public de la Santé.

Nous voudrions avoir des témoignages de ceux qui vivent ce malaise de l'intérieur.

Partager cet article

Repost0

commentaires