Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 15:03

Nous ne résistons pas au plaisir de vous livrer ces réflexions qu'un éminent politique canadien nous a livrées :

...Je prétends qu'on ne peut pas jouir d'une pleine démocratie politique, et encore moins de la démocratie économique aussi bien que politique, si l'on ajoute pas aux notions déjà reconnues que sont le suffrage universel, le scrutin secret et le principe du gouvernement par la majorité, la reconnaissance sans réserve et sans conteste des droits et fonctions de l'opposition...

C'est le seul moyen de protéger les droits des minorités ; c'est le seul moyen de s'assurer que l'opinion publique influe sur le processus législatif ; estimons-nous heureux au Canada d'avoir hérité du système parlementaire du Royaume Uni, dont la grande vertu est la responsabilté du gouvernement devant un Parlement qui reconnaît ausi bien les droits des partisans du gouvernement que ceux des opposants.

L'opposition doit remplir ses fonctions résolument. D'ailleurs, l'histoire nous prouve que la liberté s'évanouit toujours lorqu'il n'y a pas de critique. L'opposition fait respecter et soutient les droits des minorités. Elle doit faire preuve de vigilance pour combattre l'oppression.

Elle doit surveiller toutes les dépenses et s'opposer aux extravagances, en informant le public de tout gaspillage ou méfait encore pire.

Elle décèle les erreurs, suggère des modifications, pose des questions et tire les choses au clair; elle éveille, informe et façonne l'opinion du public en lui permettant de s'exprimer et de voter.


Parmi les membres de la majorité municipale castelolonnaise il y a de fidèles lecteurs de ce blog : nous leur proposons de méditer ce texte.
En effet, si, par mégarde, certains  lieutenants de Monsieur  Jean-Yves BURNAUD, Maire de Château d'Olonne, voulaient porter atteinte aux droits légitimes de l'opposition, ils ont, par avance, par la présente citation, la réponse qui leur sera faite.

Partager cet article

Repost0

commentaires

marc d'Héré 08/10/2009 12:04


C'est assez juste. On peut constater qu'au plan national, Nicolas Sarkozy a donné de nouveaux droits à l'opposition. Et il a eu raison.