Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 13:16

Monsieur Alain Guyot, conseiller municipal, lors du dernier Conseil Municipal, a tenu a rappeler, suite aux dérapages de la "majorité" de Monsieur Jean-Yves BURNAUD,  quelques vérités : la "minorité" opposante qui représente 53% des électeurs castelolonnais au premier tour des élections municipales et 48 % au deuxième tour a le devoir et le droit de s'exprimer, de faire des propositions, de critiquer les erreurs, de tirer la sonnette d'alarme en cas de dangers... 

Texte de l'intervention d'Alain GUYOT à méditer

Conseil Municipal du 22 septembre 2009

Monsieur le Maire,

 

Dans votre intervention vous venez de nous demander de respecter votre point de vue sur la fusion , et de nous comporter en démocrates…

…et c’est justement de démocratie dont je vais vous parler ;

 

s’agissant du débat sur la fusion, je n’interviendrai donc pas sur le fond (Jean-Claude Rossignol et Francine Vrignon s’en chargeront) mais sur la forme.

 

Car il vient de se  produire hier quelque chose de très grave :

en assignant en référé Jean-Claude Rossignol, au motif qu’il avait divulgué un texte préparatoire au débat de ce soir, vous avez voulu nous empêcher d’associer nos concitoyens au débat… !

Ce qui montre que vous avez une conception toute particulière de la démocratie locale !

 

Le juge naturellement vous a débouté, estimant votre requête  irrecevable.

 

Mais cette décision laisse les frais d’avocat à la charge de Jean-Claude Rossignol, alors que les frais engendrés par votre recours abusif seront (certainement) supportés par le budget municipal, et donc par les contribuables ;

 

Votre recours fut anti-démocratique !

 

Ses conséquences financières ne sont ni justes, ni morales !

 

Vous semblez allergique au débat ; or la démocratie repose sur le débat contradictoire : les différents points de vue doivent pouvoir s’exprimer librement ;

 

Mais vous, sur les grandes questions, vous faites en sorte que le débat n’ait pas lieu, ou soit escamoté.

 

Vous commencez par nous compliquer les choses : avant chaque conseil municipal.

 

les questions et les dossiers (quand il y en a) nous parviennent au dernier moment ; tout est fait pour mettre l’opposition en difficulté.

 

Est-ce cela être démocrate ?

 

 

Quelques exemples récents :

 

« Le barrage sur l’Auzance » : il n’y eut ni dossier ni débat !

Vous avez dit : « nous allons manquer d’eau ; le conseil général nous demande de nous prononcer pour la construction de ce barrage ! » et le débat s’est limité à cette déclaration !

Nous avons eu beau réclamer une étude, notamment des coûts environnementaux, rien n’y a fait ! et votre majorité a apporté  son soutien au conseil général, comme un seul homme,   sans en discuter, alors que le « Grenelle de l’environnement » condamne désormais toute initiative de ce genre !

 

Autre exemple : « le TMB »(1)

 

A cette occasion vous n’avez fait que relayer les contre vérités proférées par Trivalis et le conseil général, à propos de l’ADEME (2), de la convention agricole, des scientifiques.

 

Non ! Monsieur le maire, les scientifiques ne sont pas partagés ! Ils sont tous opposés à la fabrication d’un compost par TMB ! et ceux qui sont favorables à ce procédé ne sont pas des scientifiques mais des techniciens qui sont liés aux industriels impliqués dans le traitement des déchets. (On comprend bien pourquoi ces derniers ne sont pas favorables à la mise en place d’une redevance incitative qui réduirait le volume des déchets à traiter… !)

 

Vous avez ensuite passé la parole à Jean-Pierre Heuzé.

 

Il n’a pas, lui non plus, avancé d’argument en faveur du TMB.

Il s’est contenté de nous livrer son CV !

Cet ancien officier des pompiers, après avoir souligné qu’il était lui-même commissaire enquêteur et … grand père … nous a dit sa certitude que le TMB était le bon choix.

 

Sans aucune explication.

Avec un tel profil, qui mieux que lui pouvait défendre le choix de TRIVALIS (3) et du Conseil Général ?

 

« Rentrez chez vous bonnes gens, et dormez tranquilles ! Je veille sur votre santé et sur votre sécurité ! »

Et voilà comment vous avez faussé le débat !

 

Est-ce cela être démocrate ? 

 

Dans un instant nous engagerons le débat sur la fusion, et ce débat, comme je l’ai dit tout à l’heure, vous avez d’abord tenté de le miner en demandant à la justice de faire taire Jean-Claude Rossignol.

 

Monsieur le maire, cessez de maltraiter votre opposition !

 

Normalisez nos  relations ! Ecoutez-nous ! Respectez-nous !

 

Alain Guyot

 

1)      – TMB : Usine de Tri Mécano Biologique et de compostage qui sera installée à Château d’Olonne au TAFFENEAU

2)      – ADEME : Organisme public placé auprès du Ministre de l’Environnement, AGENCE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L’ENERGIE

3)      – TRIVALIS : Syndicat départemental chargé du traitement des déchets et ordures ménagères

 

Partager cet article

Repost0

commentaires