Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 13:57






"sans la liberté de blamer, il n'est point d'éloge flatteur" Beaumarchais

L'exercice du pouvoir de critiquer et son corollaire le droit de proposer de l' opposition  caractérisent le bon fonctionnement de la démocratie.


Lors du Conseil Municipal du 25 novembre 2008 nous proposions  un plan d'actions pour lutter contre "les déjections canines " qui envahissent nos espaces verts, trottoirs...

Il nous a été répondu qu'"une campagne d'information a été mise en place il y a 3 ans sur le mobilier urbain, sur le site web" et que des sacs biodégradables étaient disponibles avec ramassage confié aux agents du service propreté.

L'opposition a été écoutée et entendue par la majorité puisque ...Voilà la campagne 2009 lancée. Une promesse  de la majorité tenue et nous le soulignons.

Ajoutons que, si une règle est un peu contraignante, pour qu'elle soit applicable, il faut y mettre les moyens . Donc, nous demandions que, pour être efficace, la campagne d'affichage devait être accompagnée d'un investissement : qu'un mobilier urbain avec distributeur de sacs et poubelle soit disposé en nombre suffisant sur chaque site où nos amis les chiens peuvent se dégourdir les pattes et vaquer à leurs tâches... 

 C'est le coût à payer pour que les propriétaires de canidés domestiques puissent évoluer tranquillement avec leur(s) ami(s) sans avoir le complexe du pollueur si jamais leur toutou avait un naturel besoin.

Nous réitérons notre demande pour conforter la campagne visuelle de communication il appartient à la municipalité de doter ses espaces d'évolution et de promenade des chiens du matériel nécessaire sur chaque site.

Ainsi propriétaires de chiens et promeneurs et leurs enfants feront aussi bon ménage

Partager cet article

Repost0

commentaires