Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 21:28




Le débat a débuté sur l'approbation du procés-verbal du 26 mai 2009. L'opposition rappelait qu'avant de signer le contrat de prestation de services pour la programmation des films des rencontres cinéma à la Salle GARGAMOELLE, il fallait passer un marché.

Il n'y aura pas de marché a décidé Monsieur le Maire en fondant sa décision sur une lettre de la Préfecture elle-même basée  sur un coût prévisionnel annoncé en Conseil Municipal qui est contraire à la comptabilté de la Commune ! Donc, il faut passer un marché, mais Monsieur le Maire n'en passera pas ...affaire à suivre.

Plus positives les deux décisions suivantes  : lancer les études pour la création de ZAC au CENTRE VILLE  et aux PRES DE LA CLAIS (nouvelle tranche). Décision favorable à l'unanimité, l'opposition rappelant la nécessité de tout mettre en oeuvre pour faire vivre, animer notre Centre Ville.

Dans ce programme de logements pour l'avenir c'est un parc d'environ  700 logements (avec celui des BOURRELIERES) qui pourraît être lancé sous cette forme de ZAC avec une large concertation avec les castelolonnnais.

La réponse à la question posées par l'opposition sur la modification des règles de stationnement est claire : après les modificatiobns vues et faites, il n'y a plus de problème ! Tant mieux mais pourquoi certains se plaignent encore du stationnement dangereux devant chez eux !

L'accueil des gens du voyage : sujet particulièrement délicat. L'opposition estime que ce dossier est un dossier mal géré par la Municipalité ( si vous en doutez, demandez aux riverains des BOURRELIERES). Mosieur le Maire répond que la Municipalité ne peut pas faire mieux compte tenu des difficultés engendrées par le comportement des gens du voyage.

L'opposition ne demande qu'une chose : que la loi du 5 juillet 2000 relative à l'accueil et à l'habitat des gens du voyage soit respectée par les deux parties : la Municipalité qui DOIT accueillir et les gens du voyage qui DOIVENT RESPECTER certaines obligations (figurant dans une convention que les gens du voyage doivent signer avec la Mairie). Cette loi débouche sur l'obligatoire "schéma départemental qui détermine les emplacements susceptibles d'être occupés temporairement à l'occaion de rassemblements traditionnels ou occasionnels.. "
"Le schéma départemental est approuvé....après avis du Conseil Municipal "...cet avis a-t-il été donné dans le passé ? Il n'y a rien eu à ce sujet, pas la moindre communication depuis le début de cette dernière mandature. (depuis les élections de mars 2008).

Monsieur le Maire estime que ce qui a été fait pour cet accueil a été bien fait. Pour l'avenir, on ne rectifiera pas le tir. Ce n'est pas avec ce mode de comportement que l'on pourra améliorer la gestion de ce type de dossier épineux.

Chacun jugera selon sa conscience ou ce qu'il a ressenti ou vécu. L'opposition restera vigilante.

Il est regrettable que, sur ce sujet, comme sur celui du Contrat pour les films passés à GARGAMOELLE, comme sur d'autres sujets, Monsieur le Maire n'utlise pas  les compétences et suggestions de l'opposition et s'enferme dans "c'est moi qui sais" et n'écoute personne : écoute-t-il même ses adjoints et conseillers municipaux ? Leurs absences ou leurs silences dans ces débats nous laissent dubitatifs.

Pour une gestion aussi pointue qu'exige une ville de 14.000 habitants plus il y a d'élus qui travaillent les dossiers, plus il y a de concertation, plus les projets seront mieux mûris, réfléchis, et donc mieux traités pour le bien des administrés.

Après ce qu'on a entendu et vécu au Conseil Municipal d'hier, on ne va pas dans ce sens et  on peut dire "pompeusement" que la gestion municipale castelolonnaise est oligarchique (la propriété de quelques uns), voire monarchique (propriété d'un seul) mais ne nous dites surtout pas qu'elle est démocratique. 

Travaux de voirie

Une programmation est en place...on pourra en donner les grandes lignes et les riverains sont avisés quelques semaines avant le début des travaux.


Travaux au BOURDIGAL rue de la Croisée : le propriétaire défriche, c'est bien et c'est son droit mais la Municipalité ne sait pas ce qui va se faire. Etonnant que l'ancien adjoint à l'urbanisme qui est sur tous les chantiers  de la ville ne sache rien sur celui-ci...à suivre

Partager cet article

Repost0

commentaires