Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 22:00



Rue Georges Clemenceau... la vie n'est pas un long fleuve tranquille !

Un chantier en chantier...amis riverains de la rue G Clemenceau il faut que vous dé...chantiez !

Mais espoir et petit conseil "unissez-vous ! " : vos demandes seront plus fortes et passeront mieux auprès de votre maire Monsieur Jean-Yves BURNAUD et de son adjoint à la voirie, Monsieur Jean-Pierre HEUZE.

et voilà l'histoire :


CONSEIL MUNICIPAL A CHATEAU d’OLONNE
 et DEMOCRATIE LOCALE

 

 

Voici la question écrite que l’opposition a posée pour le Conseil Municipal du mardi 24 février.

 

« Travaux rue G Clemenceau

Les incidents se multiplient sur le chantier et l’exaspération des riverains et des potentiels utilisateurs de cet axe principal vont croissants.

Nous vous demandons donc :

- de bien vouloir, lors du conseil municipal, faire le bilan de cette opération :

-          durée des travaux : pourquoi aussi longue ? On atteint une durée record et chacun a pu mesurer les mois où plus rien ne se passait sur le chantier.

-          coûts,

-          concertation avant et pendant les travaux,

-          impact sur le commerce local,

- de prendre en considération toutes les demandes des riverains et d’ouvrir un vrai dialogue avec ceux-ci et d’inciter les responsables des entreprises qui ont du personnel sur le chantier à faire en sorte qu’un même dialogue serein s’installe entre ce personnel et les riverains. »

 

Cette question est donc claire, précise, anodine, incluse dans un courrier d’envoi courtois à Monsieur Jean-Yves BURNAUD, Maire de Château d’Olonne.

 

Les réponses faites lors du Conseil Municipal par Monsieur le Maire apportent quelques précisions ; mais, à la demande de celui-ci, la parole a été donnée à Monsieur Jean-Pierre HEUZE, adjoint chargé de la voirie, qui , avec une véhémence indigne de cette enceinte, a :

- attaqué personnellement les élus de l’opposition,

- affirmé que le chantier se déroule bien, que sa durée est normale, qu’il n’y a aucune doléance de la part des riverains, qu’il était toutes les semaines sur le chantier…

 

Or, ces réponses sur les travaux et leur exécution sont fausses comme l’indique l’enquête menée auprès de dizaines de riverains qui :

 

- sont tous mécontents des conditions de déroulement du chantier trop long,

- sont surpris du manque de places de stationnement et des emplacements réservés aux plantations, de la conception même de la rue, du défaut de piste de cyclable…

- estiment qu’il n’y a aucune concertation avec la Mairie…

 

Donc, l’intervention de l’opposition était non seulement justifiée mais nécessaire ne serait-ce que pour rectifier des erreurs de conception avant la fin du chantier. L’opposition aurait-elle mis le doigt naïvement sur un sujet qui fait mal ? La majorité de Monsieur le Maire a-t-elle tellement mauvaise conscience sur ce chantier qu’elle soit condamnée à utiliser la violence verbale pour cacher son incompétence ? Nous n’osons le croire.

 

Mais le mot de la fin revient à une élue de cette majorité : « je ne les supporte pas !». Cela explique tout : l’opposition qui représente 48 % des votants castelolonnais n’a pas le droit de s’exprimer, de poser des questions, de faire des propositions, de se faire le porte parole des castelolonnais…

 

Quand les représentants d’une petite majorité (52 % des votants) ne supporte pas l’expression sereine et positive des représentants de la minorité qui représente 48 % des votants, la démocratie locale est en danger : la commune n’est pas la propriété exclusive d’une fraction d’élus.


Château d'Olonne appartient aux castelolonnais, elle n'appartient à aucun clan d'élus qu'ils soient de la majorité comme de l'opposition !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Joseph MATHE 19/03/2009 20:16

  Comment se fait il que les pavés sont posés sur du gravillonaux trottoirs de la rue clémenceau: c'est du gaspillage, il y a déja des tassement, tout sera a refaire, on doit poser les pavés, sur du sable de carrière ou du béton maigre,"moins réglementaire" mais  qui ne bouge jamais, j'en ai posés & je n'ai eu jamais de problèmes..c'est inadmissible, on pose sur du mou... Salutations  a tous JM 

CACO 09/04/2009 19:29


Nous ne sommes pas au bout de nos mauvaises découvertes sur ces travaux :des surcoûts sont annoncés, la rue n'est pas mise aux normes handicapés, pas de piste cyclable (cela on le savait),
diminution des places de stationnement... 
Mais que peut-on faire contre une majorité qui a toujours raison, qui est protégée par son réseau et qui n'a en face d'elle qu'une minorité ne représentant que 48 % des électeurs critique et
proposante mais qui n'a pas le droit de s'exprimer et qu'une partie de la presse ignore étant aux ordres des maires en place...seul espoir la fusion des 3 communes permettra de renouveler les
hommes, les équipes...mais pour avoir le droit de s'exprimer par référendum il faudra se battre


RIVIER 03/03/2009 22:00

Pour avoir commencé ma vie professionnelle dans l'hydraulique (adduction d'eau et assainissement); je puis vous assurer que ce chantier est géré en dépit du bon sens (absence d'ordonnancement de tx, absence de cohérence, absence de concertation entre corps de méteir, manque de volonté politique et de suivi. Et, je ne parle pas effectivement comme nos élus l'ont relevé lors du CM les choix conceptuels sont abherrants. Quoique vous ferez, quoique vous pourrez dire, ils auront toujours, toujours raison. Mais, ils oublient que 48 % des citoyens de cette commune ont le droit d'être respecté et que leurs élus doivent l'être aussi. Cette phrase :  je ne les supporte pas est intolérable et aurait du être sanctionné par le maire.