Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 23:09

CONSEIL MUNICIPAL du mardi 27 janvier 2009

 

Deux points du maigre ordre du jour de ce Conseil Municipal  retiennent l’attention.

 

Autorisation d’engager et de mandater des travaux avant le vote du Budget Primitif -

 

Avant le vote du budget qui doit intervenir en mars prochain, il est demandé au Conseil Municipal de voter une « autorisation d’engager et de mandater des travaux » pour un montant  d’environ 850.000€.

 

L’opposition fait remarquer que le budget supplémentaire vient d’être voté et que les dépenses annoncées pouvaient y figurer et que d’autre part, l’avis de la Commission des Finances n’a pas été sollicité. Elle émet d’extrêmes réserves sur cette procédure. Elle  demande que cette observation soit consignée au procès-verbal.

 

 

APPROVISIONNEMENT DU PAYS EN EAU POTABLE

Mobilisation des élus locaux de Vendée pour la réalisation de la retenue d’eau potable sur l’Auzance 

L’OPPOSITION ELEVE LE DEBAT

Une motion est proposée aux collectivités territoriales. Cette motion s’élève contre la position de la Direction Régionale de l’Environnement qui remet en cause la construction du barrage sur l’Auzance.

 L'opposition fait la déclaration suivante :


Le  problème épineux de l’approvisionnement en eau dans notre Pays des Olonnes est très complexe. Les castelolonnais ne sont pas suffisamment informés de cette situation préoccupante. « Chaque année à la fin de l’été on se retrouve en situation de rupture ». (Mr RAMBAUD, Président de Vendée Eau).

Nous avons eu la sécheresse en 2003 où il y a eu un projet de réquisition des citernes, puis celle de 2005.

Rien n’a avancé, nous en sommes toujours au même point après avoir dépensé en frais d’études la somme colossale de 2.000.000 d’€ pour ce barrage.

Ce sont les abonnés qui payent.

Il faut taper du point sur la table pour se faire entendre auprès des autorités de tutelle, département, région, État.

De l’eau, il y en a suffisamment chez nous, il suffit de regarder le débit actuel des petits cours d’eau pour constater les énormes quantités d’eau qui vont se jeter à la mer.

Monsieur le Maire, vous êtes responsable de l’approvisionnement en eau potable, avec l’obligation de moyens, irez-vous jusqu’à suspendre la délivrance de permis de construire tant que les besoins de la population ne seront pas couverts toute l’année ?

Quant aux résultats, nous attendons toujours l’eau en quantité suffisante et à un prix « raisonnable ».

 

La motion présentée n’aborde que le dossier du Barrage sans arguments techniques convaincants.

 

C’est le problème global de l’alimentation du Pays en eau potable qu’il faut traiter et non celui important certes du Barrage mais qui n’en est qu’un élément et cette motion manque d’arguments techniques. Si la DIREN (Direction Régionale de l'Environnement) fait obstacle au projet de barrage c’est que cette administration a des arguments. Comment combattre ces arguments ?

 

Bien sûr, L’OPPOSITION appuie la motion proposée mais dit face à l'ampleur du problème et à un certaine inertie des élus responsables c’est insuffisant !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires