Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 09:32

PAS DE POLITIQUE CULTURELLE AU PAYS DES OLONNES

 

« Pas de Folle Journée »

 

Au gui l’an neuf !

 

Petites nouvelles pour réveiller notre Pays des Olonnes

 

CULTURE

 

La « Folle Journée » de Nantes est décentralisée à Challans, Fontenay le Comte, l’Ile d’Yeu, La Roche-sur-Yon...sur le Pays des Olonnes nous le rappelons : encore cette année : rien, rien,...

 

Vous nous direz, « nous avons le Vendée Globe »...mais c’est le Vendée et non Les Sables Globe ! et heureusement que les Sables d’Olonne mettent la main au gousset pour maintenir la présence des Sables d’Olonne dans cette épreuve.

 

Il faut se poser la question pourquoi le Pays des Olonnes n’existe pas ?

 

- défaut d’une politique commune du Pays des Olonnes : chacun fait son petit programme culturel et Château d’Olonne va cultiver le jazz clandestin dans sa salle Gargamoelle aussi inutile que coûteuse (on se répète...mais il faut que cela se sache puisque la presse locale refuse de dire la vérité sur ce sujet entre autres),

 

- défaut d’équipement : le Havre d’Olonne pas équipé pour cela, les Atlantes en panne prévisible de gestion, et la salle dite culturelle du Château d’Olonne totalement inadaptée...et cela pour un Pays qui veut promouvoir le tourisme...avec trois offices de tourisme...et autres structures dont on peut se demander quelle est leur utilité si ce n’est de faire imprimer de coûteux dépliants !

 

EMPLOIS et POPULATION

 

...avant la « crise », nous avons déjà évoqué la délocalisation d’emplois d’entreprises locales importantes (BODART, RUCHAUD, une part des activités d’OCEA et d’ALLIAURA...). D’autres nuages porteurs de pertes d’emplois sont annoncés.

 

Il nous reste les créations d’emplois dans le tertiaire (santé, activités diverses, commerce) insuffisant pour attirer ou maintenir les jeunes au Pays.

 

Aussi les derniers chiffres du recensement ont retenu notre attention :

 

 

1999

2006

Château d’Olonne

12 908

12 950

Les Sables d’Olonne

15 526

15 596

Olonne-sur-Mer

10 051

12 352

La Roche-sur-Yon

46 163

50 717

 

Seule Olonne-sur-Mer tire son épingle du jeu avec une croissance de près de 23% : à méditer !

 

2009 : l’année pour se ressaisir : l’année de la réflexion et de l'action pour améliorer le devenir de nos trois communes : la fusion pour la mise en oeuvre de projets ambitieux.

Partager cet article

Repost0

commentaires

marlain 04/01/2009 10:35

j'ai été informée de la mise en place de statues nouvelles à orbestierje pense que le problème  de savoir si elles sont belles ou pas , n'est pas d'actualité. ces statues , pour ma part, sont majestueuses et belles pour d'autres, elles  seront moches et impies ...du goût et des couleursil faut être vigilant sur la dénomination concernant l'art , ce qui est acceptable ou non. certaines créations sont unanimement reconnues commes décadentes et laides jusqu'à ce que le siécle suivant les révèlent éblouissantes.. souvent goût varie bien fol qui s'y fie- à priori je ne suis pas opposée à un choix qui n'est pas forcèment le mien du moment que ce n'est pas  dans ma maison- dehors c'est l'expression libre qui doit prévaloirfoehn

CACO 04/01/2009 17:26



D'accord sur votre commentaire. par contre l'abandon par la Municipalité de Château d'Olonne de "son "Abbaye " nous interroge et nous inqiéte fortement.
Il faut savoir que la restauration est une initiative  de l'Association l'ORBESTIER qui dans les années 1990 a sollicité de "gros" mécènes et fut alors suivie par le Conseil
Général, la Région... et que la Ville de Château d'Olonne a investi une "misère" dans cette opération.

Aujourd'hui  :l'humidité attaque la structure, les installations sont tellemnt déficientes et non conformes que l'ouverture au public devrait être interdite...
Pour nous la priorité est de poursuivre l'action lancée par l'Association...mais rien ne se fait car la Mairie de Château d'Olonne ne programme plus rien pour cette poursuite de la restauration
si ce n'est une étude ! sans lien avec les monuments historiques ! La Municpalité étant propriétaire de l'Abbaye rien ne peut se faire sans son accord.
Vous comprenfrez aussi que les deux millions d'euros mis dans la Salle GARGAMOELLE dite culturelle de 145 places nous paraissent démesurés par rapport aux besoins immédiats pour la sauvagarde de
l'Abbaye.