Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

19 juillet 2008 6 19 /07 /juillet /2008 18:54

on en parle à la Communauté de Communes des Olonnes...

Nous vous faisons part de notre intervention au Conseil Communautaire du 18 juillet 2008  ( Point 16 de l'ordre du jour)      Étude sur l'évolution de l'intercommunalité



Notre position de "fusionniste" sur le projet d'étude des diverses possibilités de « rapprochement des communes et sur le devenir de la Communauté de Communes » devrait nous permettre de nous réjouir de cette décision de faire une étude à la condition que celle-ci ne soit pas une mesure dilatoire voire pire un enterrement des promesses électorales.

 

En effet, les leons du passé ne nous laissent pas très optimiqstes car si on restitue le planning on a ceci :

- Résultat de l'étude : début deuxième trimestre de la population 2009

- Suit l'information de la population

Ce ne peut être qu'en fin 2009, au mieux, qu'une éventuelle consultation de la population sera effectuée.

 

D'ici là, nous connaîtrons le plan du gouvernement sur la réforme administrative, je cite, « sur l'enchevêtrement des responsabilités des collectivités locales : communes, intercommunalité, pays, départements, régions».

 

Or ce n'est pas une étude que la population du Patys des Olonnes demande c'est une consultation et c'est lors du déroulement de cette consultation que seront débattus démocratiquement tous les avantages et inconvénients d'une éventuelle fusion.

 

Nous écartons les autres solutions qui ne sont pas raisonnables :

 

- l'extension des compétences de la CCO. Je ferai seulement remarquer que ce projet est d'ailleurs en opposition avec le point précédent de l'ordre du jour : pourquoi faire aujourd'hui un audit du fonctionnement des services de la CCO si cette CCO doit disparaître ou si ses compétences sont modifiées ? D'autre part, nous connaissons tous les limites des compétences et des moyens de l'intercommunalité et lesdifficultés à gérer la CCO face aux intérêts divergents des trois municipalités.

- communes associées : ceci est une formule transitoire quasiment inutilisée,

- communauté d'agglomération : il ne faut pas tromper les citoyens : cette formule ne vient pas en concurrence avec la fusion au contraire. Lorsque les 3 communes auront fusionné la nouvelle commune unique aura le devoir de s'attacher à créer les liens au sein d'une communauté d'agglomération avec les 3 autres communes du canton pour gérer des compétences tels que les transports, l'assainissement, le domaine culturel, le schéma routier...et même il faudra passer à un stade plus élargi avec les Communautés voisines.

 

Choisissons notre avenir, n'attendons pas que le législateur et les technocrates le décident  pour nous. N'attendons pas qu'on nous impose une formule du genre de celles que vont nous proposer les politiques dans le cadre du rapport ATTALI ou dans celui des autres projets qui circulent. Aujourd'hui nous pouvons être maîtres de notre choix, demain nous subirons.

 

 

Sur le plan général, nous ne voyons donc pas l'intérêt d'une telle étude, sur le plan politique il nous a été répondu que cette étude et ses suites, c'est le « plus grand commun dénominateur » entre les trois tendances ; celle du Maire des Sables d'Olonne, celle du Maire d'Olonne-sur-Mer et celle du Maire de Château d'Olonne.

 

Monsieur Louis GUEDON réitère sa promesse qui est, de toute façon, de consulter par référendum la population sur le choix entre les diverses formules. Il est rejoint en cela par le Maire d'Olonne-sur-Mer, les dires du Maire de Château d'Olonne sont plus nuancés.


Alors, amis fusionnistes, il nous reste l'espoir de l'attente et l'attente de l'espoir. 

Partager cet article

Repost0

commentaires