Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 22:23

Une Abbaye qui revit, une Abbaye qui remeurt

 

Festival des chœurs d’enfants

 

 

JOYEUX NOELS DU MONDE

 

Quelle joie d’écouter ce dimanche 16 décembre, dans l’Abbaye, ce chœur du Mozart Knabenchor Wien : ces jeunes de 8 à 21 ans.

 

Ces jeunes ont chanté avec l’orchestre Philarmonique de Vienne, Placido Domingo, José Carreras et ont même chanté sous la Direction de Claudio ABADO…et ils sont venus dans cette « presque modeste » Abbaye de Vendée pour nous ravir.

 

Les vielles pierres de l’abbaye tressaillaient d’allégresse.

 

Le froid n’avait pas refroidi les ardeurs des auditeurs qui ont rempli l’Abbaye…bien chauffée

 

J’oubliai de vous dire que l’Abbaye n’était malheureusement pas l’abbaye SAINT JEAN d’ORBESTIER mais celle de NIEUL-SUR-L’AUTISE.

 

En effet, l’Abbaye SAINT JEAN D’ORBESTIER est fermée dès la fin septembre, ses murs pompent l’humidité du sol et se dégradent, le gel doit, en ces jours, faire son œuvre destructrice…

 

Et dire que la Municipalité de Château d’Olonne est en train de dépenser 1.400.000 Euros (au minimum) à construire en béton une salle dont elle ne peut ou ne veut dire quelle sera la destination : cinéma, théâtre intimiste pour troupe se suffisant de 147 sièges, séances de jazz intimes ???

 

Une part infime de ces 1.400.000 € abondés par l’Europe, l’État, le Conseil Régional, le Conseil Général permettrait de continuer de redonner vie à SAINT JEAN D’ORBESTIER et surtout de pérenniser la restauration aujourd’hui menacée.

 

Cette Restauration s’est faite grâce à l’initiative de particuliers bénévoles et surtout pas comme il est dit faussement grâce à la « Municipalité de Château d’Olonne »…demandez à Monsieur Louis GUEDON : il doit bien se souvenir du montage réalisé pour sauver les ruines, il doit aussi se souvenir de son pouvoir de persuasion pour faire bouger la Municipalité de Château d’Olonne!

 

Monsieur l’élu responsable de la Culture à Château d’Olonne rendez à César ce qui appartient à César ! et surtout engagez-vous immédiatement à sauvegarder la première étape de la Restauration de l’Abbaye en péril et en harmonie avec les bénévoles…

 

Quant aux frais de fonctionnement d’une Abbaye restaurée, animée, chauffée, accueillante.. on en reparlera quand on explicitera les économies réalisables en stoppant le gâchis fait avec le Festival Rencontres Cinéma !...des dizaines de milliers d’Euros ! que les contribuables Castelolonnais payent.

 

Castelolonnais : jugez, réagissez vite…

Partager cet article

Repost0

commentaires