Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

29 septembre 2020 2 29 /09 /septembre /2020 16:04
LE CHÊNE S'ADAPTE AU PAYS DES OLONNES : BELLE FRONDAISON D'AUTOMNE

LE CHÊNE S'ADAPTE AU PAYS DES OLONNES : BELLE FRONDAISON D'AUTOMNE

 

DÉVELOPPEMENT DURABLE : L’OBJECTIF PLUS GÉNÉRAL AU NIVEAU DE L’AGGLOMÉRATION DES SABLES D’OLONNE EST DE VALORISER LES ESPACES EXISTANTS POUR CRÉER DES ZONES VERTES RELIÉES LES UNES AUX AUTRES

 

Dès le premier point de l’ordre du jour de ce Conseil Communautaire des SABLES D’OLONNE AGGLOMÉRATION du 24 septembre dernier, le choix de la maîtrise d’œuvre pour le projet Complexe Sportif et Halle polyvalente et culturel, le Président Yannick MOREAU et son adjoint Gérard HECHT ont mis l’accent sur l'option « développement durable ».

Celle-ci doit aussi imprégner les projets qui se développeront sur le secteur de la Vannerie. Ce fut d’ailleurs, pour cette opération, un des quatre points forts pris en compte dans le choix de la maitrise d’œuvre du projet : « sa qualité environnementale et la compatibilité du projet avec les performances attendues en matière de développement durable »

Cette option « développement durable » n’est pas une novation. Elle fut déjà exprimée dès 2017 dans les directives concernant l’élaboration du Schéma de Cohérence Territorial SCOT avec au programme les pistes suivantes : développement des énergies renouvelables valorisation des potentiels énergétiques existants, gestion et valorisation des déchets, mobilités alternatives, protection des espaces naturels et paysagers.

De plus, ces objectifs figurent dans le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) déjà présenté et dont les sablais n’ont pas fini d’entendre parler.

Maintenant, la Communauté d’Agglomération va suivre la voie tracée par la Ville des Sables d’Olonne qui a adopté le Plan Forêt Climat 2050 le 20 janvier 2020.

Il a donc été proposé aux élus de Agglomération d’étendre ce Plan à tout le territoire de l’Agglomération et d’engager une étude spécifique sur la préservation des arbres existants en particulier en milieu urbain.

Pour Yannick MOREAU, « on ne réussira que si on arrive à partager le projet et que l’ensemble des citoyens soit associé et s’implique… »…« il faut protéger les arbres remarquables des domaine public et privé confondus », « élargir l’implication de toute la population »,  « vaste débat pour associer et convaincre la population ». Déjà, des classes ont effectué quelques plantations. Le Président de l’Agglomération a ainsi émis le vœu que tous les enfants aient le droit de planter un arbre.

L’Agglomération et la Ville des Sables d’Olonne prennent ainsi un virage qu’il faudra bien négocier.

En effet, par exemple, cette décision aurait permis d’éviter le massacre qui a été réalisé ces dernières années à Château d’Olonne sur le site des Près de la Clais. Il y avait dans le projet initial un équilibre entre l’urbanisation et le maintien d’un site arboré composé de haies et petits bois existants. Le promoteur s’est permis de massacrer une large part de ce patrimoine et les termes de sa mission !

L’élaboration du SCOT et du PLU intercommunal devrait conforter sur le plan urbanisme l’option prise : enjeux écologiques, patrimoniaux et de santé humaine…pour bien vivre au pays des Olonnes.

Une délibération qui, encore une fois, a été votée à l'unanimité.

LA RELIQUE D'UN CHÊNE PEUT-ÊTRE TROP VOISIN DE SES MAGNIFIQUES CONGÉNÈRES  PHOTO CI-DESSUS

LA RELIQUE D'UN CHÊNE PEUT-ÊTRE TROP VOISIN DE SES MAGNIFIQUES CONGÉNÈRES PHOTO CI-DESSUS

Partager cet article

Repost0

commentaires