Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

22 août 2020 6 22 /08 /août /2020 22:10
AVOIR OU PRENDRE UN PEU DE TEMPS POUR LA RÉFLEXION :  LA DÉCENTRALISATION NÉCESSAIRE

AVOIR OU PRENDRE UN PEU DE TEMPS POUR LA RÉFLEXION : LA DÉCENTRALISATION NÉCESSAIRE

 

SUITE DE NOS RÉFLEXIONS ESTIVALES

LA FRANCE INGÉRABLE : CENTRALISATION OU DÉCENTRALISATION

 

Désolé, mais cette période estivale doit un peu, beaucoup, être le temps de la Réflexion à laquelle nous vous convions si vous voulez bien la partager avec nous.

 

Ainsi, nous, Association Citoyenne, allons abuser de votre disponibilité et avec votre consentement vous obliger à vous pencher sur le fonctionnement du pouvoir dans notre Pays. La crise sanitaire a révélé encore une fois une des causes de son déclin : l’extrême centralisation du pouvoir qui devient impuissant mais avec des structures de Pays décentralisé : belle contradiction !

 

 Ces structures constituent le « millefeuille » : État, régions, départements, communes avec ses sous-couches de millefeuille que sont les territoires, les intercommunalités, les cantons, les métropoles…

 

 

LA PESANTE ET IMPUISSANTE MACHINE ÉTAT FRANÇAIS DANSE UNE VALSE-HÉSITATION ENTRE BEAUCOUP DE CENTRALISATION ET DES MIETTES DE DÉCENTRALISATION

 

 

PETIT RAPPEL NÉCESSAIRE SUR LES FORMES DE POUVOIR EN MATIÈRE DE GESTION DE L’ÉTAT, DES TERRITOIRES ET DES CELLULES DE BASE DITES COMMUNES

 

LA ROYAUTÉ À LA FRANÇAISE PUIS LA RÉPUBLIQUE EN PASSANT PAR L’EMPIRE DE NAPOLÉON PREMIER

 

La France fut construite par la royauté : un homme représente le pouvoir et tout pouvoir s’exerce en son nom.

 

C’est une forme extrême de centralisation du pouvoir : LOUIS XIV en a été le modèle.

 

Puis, sous le régime républicain, c’est, en théorie, le peuple qui détient le pouvoir. Mais le peuple c’est tout le monde donc personne ! c’est souvent l’anarchie.

 

APRÈS LA « TERREUR », L’EMPIRE DE NAPOLÉON RECONSTRUIT UNE FRANCE PLUTÔT CENTRALISÉE

 

 

CENTRALISATION ET DÉCENTRALISATION…C'EST L’ÉCHELON DE DÉCISION SUPÉRIEUR DU POUVOIR

 

LA CENTRALISATION DU POUVOIR

 

La centralisation politique est un mode d'organisation de l'État dans lequel une autorité centrale détient l'ensemble des pouvoirs de décision (politique, administratif, financier) et des attributions de la puissance publique. Le niveau local est totalement dépendant du niveau central.

 

 

DÉCENTRALISATION DU POUVOIR

 

La décentralisation politique vise à conférer aux citoyens ou à leurs élus plus de pouvoirs de décision. Mais cet objectif se heurte en France à la résistance farouche des centralisateurs comme le furent les jacobins qui envoyèrent les girondins à l’échafaud.

 

Sous la cinquième République, les tentatives des derniers septennats et quinquennats illustrent bien la difficulté à sortir d’une FRANCE au pouvoir étatique ultra centralisé pour un faire un Pays au pouvoir décentralisé comme les états fédérés avec leurs provinces ou états fédérés.

                                                                                                                                 

 

CENTRALISATION ET DÉCENTRALISATION : À NE PAS CONFONDRE AVEC CONCENTRATION ET DÉCONCENTRATION...QUI CONCERNE L’ÉCHELON INFÉRIEUR DANS LA HIÉRARCHIE DES POUVOIRS : L’ÉCHELON DE L’EXÉCUTION

 

Alors que la centralisation et la décentralisation concernent les rapports entre les organes centraux et les organes locaux, la concentration et la déconcentration des pouvoirs ne visent que les rapports entre les divers échelons des organes centraux : elles ne sont que des modalités de la centralisation.

 

CONCENTRATION

 

Dans un système administratif concentré seul l'organe situé au sommet de la hiérarchie, essentiellement le chef de l'exécutif et les ministres, dispose du pouvoir de décision

 

DÉCONCENTRATION

 

La déconcentration est un processus d’aménagement de l’État unitaire qui consiste à implanter dans des circonscriptions locales administratives des autorités administratives représentant l’État. Ces autorités sont dépourvues de toute autonomie et de la personnalité morale.

 

Donc, le danger perpétuel, en France, c'est que le pouvoir central tout puissant propose des mesures qu'il baptise mesures de décentralisation nécessaire...qui, dans les faits, seront de simples mesures déconcentrées, des parcelles de compétences administratives ! Les maires ne sont pas dupes de cette ruse du pouvoir central à qui ils ne font plus confiance.

 

 

 

 

À SUIVRE...LA FRANCE INGOUVERNABLE : LA CENTRALISATION EN PARTIE RESPONSABLE

 

LA FRANCE INGÉRABLE : LA CENTRALISATION TUE L'INITIATIVE ET LE BESOIN DE RÉFORMES PROFONDES

Partager cet article

Repost0

commentaires